27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 16:56

      Anges et Démons est bien meilleur que Da Vinci Code, à n’en pas douter (que ce soit le livre, comme le film sorti en 2009). Issu du best-seller de Dan Brown (qui est lui-même un excellent chef d'oeuvre littéraire à mon goût), est un film qui raconte comment Robert Langdon, un expert en symbologie, va essayer d’empêcher une très vieille secte, les Illuminati, de détruire le Vatican et par-là même, l’Eglise Catholique. C’est un thriller haletant basé sur le principe de la course contre la montre et je trouve que Ron Howard a fait un travail extraordinaire.
 
    Cet article révèle la fin du film et du livre, il est destiné aux personnes l'ayant vu ou lu.

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

anges et demons affiches du film 1

 

-> Lire la suite...

     Le film dure seulement 2h20 et il a du être très difficile de résumer autant de détails croustillants du livre en si peu de temps. Ce qui rend les différences film/livre compréhensibles. D’ailleurs, de nombreuses scènes ont été supprimées, ainsi que beaucoup de personnages et d’éléments importants de l’intrigue. Quelques scènes ont même été complètement modifiées pour donner une conclusion du film quelque peu éloignée de celle du livre. On retient surtout le fait que Robert Langdon ne monte pas dans l'hélicoptère avec le camerlingue, ce qui nous évite la grosse invraisemblance du héros qui survit en se servant du pare-brise de l'hélico en guise de parachute... Ce livre a donc été bien adapté, de façon à en effacer les incohérences tout en gardant l’essentiel.

    Deux faits regrettables cependant. Premièrement, l’un des plus beaux passages du livre a été très largement négligé voire abandonné (le magnifique discours du camerlingue face aux caméras a été réduit, au profit d’un bref monologue destiné aux cardinaux). Ce qui est frustrant lorsque la bande-annonce laissait penser le contraire, et que cette scène était l’une des plus attendues des lecteurs. Deuxième détail troublant : l’absence de Maximilien Kohler et du diamant des Illuminatis, ce dernier étant remplacé par un symbole peu intéressant. On ne comprend pas vraiment ce choix, puisque le dernier sceau des Illuminati est d'une beauté exquise, alliant les 4 éléments en un seul superbe ambigramme.

illuminati.png                                                            (image trouvée sur ce blog)


    Outre ces détails, on passe un très bon moment pendant la séance et on jubile presque ! J’ai trouvé très satisfaisante l’analogie qui est faite entre la science et la religion, le principal sujet du livre. Le film commence par une des plus belles musiques du film qui avait déjà été utilisée pour le Da Vinci Code, à savoir Chevaliers de Sangreal (mais modifiée façon religieuse). Et ce choix musical est un excellent choix, puisque la musique est vraiment sublime.

    Puis on entre dans l’intrigue, les personnages sont présentés les uns après les autres, premièrement le camerlingue, puis Vittoria Vetra et Robert Langdon

    Le film a de nombreuses qualités. Le plus grand atout qu’il possède est Ewan McGregor. Cet acteur interprète le rôle du camerlingue avec tant de justesse, de beauté, que je commence à m’y intéresser de plus près. L’acteur ébloui l’écran à chacune de ses apparitions, très talentueux et collant exactement à l’image que je m’en étais faite. Les seuls moments où on pouvait le voir pendant la bande-annonce étaient déjà prometteurs, mais le film confirme son extraordinaire potentiel. Il est émouvant, attachant et incroyable. Ses regards sont tous parfaits et expressifs. En plus de ceci, il apparaît dans des scènes filmées elles-mêmes de façon fabuleuse, notamment près de la fin, lorsqu’il sort sur la place Saint Pierre et qu'il commence à monter avec l'hélicoptère. Une scène d'un héroïsme incroyable, et elle garde cette caractéristique même lorsqu'on a vu la film du film et ce qu'ele implique.

anges-et-demons-43150

    Ensuite, le deuxième avantage du film réside dans son scénario. Il est adapté à l’écran sans aucun cliché, sans fausse note et surtout (c’était le défi du film) de façon crédible, ce dernier détail ayant été un échec pour le Da Vinci Code. On suit l’intrigue avec le personnage principal avec beaucoup d’intérêt et quelques touches d’humour bienvenues. Ce scénario est bien plus passionnant que celui du précédent film, mais également plus compréhensible pour ceux qui n’ont pas eu la chance de lire le livre. L’angoisse des personnages est assez bien retransmise, ainsi que le principe de course contre la montre, ce qui ne donne pas l’occasion au spectateur de s’ennuyer. Tom Hanks est convaincant, ainsi que Ayelet Zurir (bien que pratiquement inutile dans ce film).


    Pour finir, certaines scènes sont époustouflantes. A commencer par la dernière demie-heure… Le geste du camerlingue, porté à l’écran, est d’une beauté renversante, et reste à mon goût une des meilleures scènes du film. Elle a su me faire frissonner et c’était parfaitement son but. Les effets spéciaux présents dans cette scène antologique sont ahurissants et je n’en suis absolument pas déçu. D’autres scènes sont mémorables, comme certaines prises de vue de la place Saint Pierre, dont on ne peut pas se douter un seul instant qu’il s’agisse d’une immense reproduction. Les scènes mettant en action les quatre cardinaux sont également superbes. Je finirai par un passage clé du film, à savoir le moment où Langdon est bloqué dans la salle des archives. Tout simplement génial.

anges-et-demons-angels-and-demons-3-g

    J'en arrive donc au twist final de ce film (et de ce livre) qui est à mon goût totalement génial. L'une des meilleures fins que j'ai pu lire et voir, notamment grâce à Ewan McGregor.

    On se rend compte que le camerlingue avait tout prévu depuis le début. Qu'il n'a jamais été question des Illuminati dans cette histoire. Car le but du camerlingue était simplement de devenir pape. Alors que tout le monde pense qu'il est un héros incroyable et qu'il a sauvé tout le Vatican sur un coup de tête divin, on découvre que c'est le camerlingue qui a tué le précédent pape, lui qui a orchestré l'enlèvement des cardinaux ainsi que leurs meurtres, lui qui a trouvé l'anti-matière parce qu'il savait exactement où elle était. Lui également qui a fait croire que les Illuminati étaient revenus, lui offrant ainsi des coupables tout désignés. Enfin, il avait prévu de sauver le Vatican in-extremis afin que tout le monde l'acclame, lui laissant le champ libre pour devenir immédiatement le nouveau pape.

    Voyant que tout le monde a compris son stratagème (il ne saura d'ailleurs jamais comment), il décide de se mettre le feu, nous offrant une scène triste et belle d'un homme détruit.

    Ce twist est certes légèrement tiré par les cheveux, mais quelle sublime idée. Au risque de me répéter, Ewan McGregor est génial tout au long du film, tellement dans la peau du personnage du livre, en camerlingue calme, posé, réfléchi, qui fait semblant d'être totalement peiné par la mort du pape, son père spirituel.


    En définitive, il faut voir et revoir ce film, le savourer. C’est à mon goût une grande réussite pour une adaptation aussi difficile à porter à l’écran.



       Voir aussi : Les 20 fins de films les plus surprenantes, Anges et Démons (BO).


 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

HélèneM 28/07/2010 14:59



Des acteurs émergent... et j'aime aussi bp celui qui joue le Camerlingue, (même si à mon goût cette histoire de Camerlingue aussi jeune et considéré comme son fils par le Pape) que j'ai aussi
découvert dans The Island.



Sebmagic 28/07/2010 15:02



Oui, il joue aussi super bien dans Star Wars (notamment l'épisode III).


 


Sinon en ce qui concerne le carmelingue, il est sensé être plutôt jeune, mais pas tant que ça non plus. Il est sensé avoir une 40aine d'années, ce qui est jeune pour un pape mais pour un
camerlingue ça va. Et Ewan McGregor avait 38 ans quand le film est sorti donc ça colle bien ;)



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -