8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 16:43

      Présenté en sélection officielle pour Cannes 2009, le film Antichrist de Lars von Trier est sorti dans les salles françaises le 3 juin 2009. Et ce film est d’une beauté éblouissante, même s’il est interdit aux moins de 16 ans, ce qui est largement compréhensible. Le casting de ce film est réduit à seulement deux acteurs : William Dafoe et Charlotte Gainsbourg. Il raconte l’histoire d’un couple en deuil qui essaie de remonter la pente tant bien que mal, grâce à la patience du mari thérapeute qui va aider sa femme. Dans la peine, ils se retirent à “Eden”, un chalet perdu en pleine forêt, où ils espèrent sauver leur mariage. Mais la nature prend le dessus et cherche à faire valoir ses droits.

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

Antichrist-affiche

 

-> Lire la suite...

     Ce film est d’une telle beauté qu’il m’est presque difficile de la définir. Quoiqu’il en soit, on ne peut qu’en ressortir bouleversé. Dans le film, on ne connait à aucun moment le nom des personnages, je vais donc les appeller William et Charlotte. Il est divisé en 6 parties. Tout d’abord le prologue, puis le deuil, la douleur, le désespoir, l’arrivée des trois mendiants et enfin l’épilogue. En noir et blanc et filmé dans un ralenti incroyablement lent, le prologue nous montre, alors que le couple est en plein acte sexuel, le suicide de leur enfant. Et c’est incroyable de parvenir à filmer une chose aussi horrible de façon aussi magnifique. Quel talent de la part du réalisateur !

     Mais ce début du film n’est rien comparé à l’esthétisme parfait de deux autres scènes sublimes du film. La première de ces deux scènes fait partie de l’imaginaire de Charlotte. Elle dure assez longtemps, pour le plus grand bonheur de nos yeux émerveillés. Elle apparait lorsque Charlotte décrit son chemin vers le chalet, lorsqu’elle traverse la forêt, le pont, le terrier du renard, puis arrive près du chalet. Ces scènes sont filmées dans un ralenti des plus extrêmes, jamais de ma vie je n’en ai vu de si lent ! En voici quelques images :

Antichrist-2
antichrist
Antichrist-5

     Ces scènes dans les bois sont frissonnantes, les couleurs de l’image sont sublimes pour ne pas dire époustouflantes, le ralenti donne une dimension terriblement mystique et mystérieuse. Tout ceci sur une musique intrigante, calme et presque magique, accompagnée de la voix de Charlotte. On est captivé et scotché à notre siège devant cette scène d’une beauté à couper le souffle (et je n’ai pas peur de me répéter). J’avais déjà repéré ce passage dans la bande-annonce, dont vous pouvez voir un extrait très minime dans la vidéo en bas de l’article à 0:27 à 0:35.

     Une deuxième scène sublime intervient lorsqu’on aperçoit William sous une pluie de glands. Scène toujours au ralenti, avec un William Dafoe sublime de talent.

Antichrist-3
Antichrist-4

     Mais ces scènes sont en opposition avec d’autres séquences qui sont, quant à elles, bien plus terrifiantes et malsaines. En plus d’être un thriller captivant et un drame magnifique, le film est classé dans le genre épouvante-horreur et mérite sa place dans la catégorie. Certaines scènes sont frissonnantes de peur, tant le personnage de Charlotte nous effraie par moments.

     Ensuite, si le film est aussi mal reçu par les critiques, c’est parce qu’il est aussi très incompris. Pourtant tant de violence à l’écran ? Le réalisateur, en plus de nous choquer, nous montre jusqu’où un être humain en pleine folie est capable d’aller. Cependant, le film traite d’un sujet très important et très intéressant : celui de notre rapport à l’autre. Tout le film est basé sur cette idée, le fait que chaque homme et femme a besoin de quelqu’un sur qui s’appuyer pour pouvoir tenir debout. Il nous exprime cela par la difficulté qu’ont parfois certains personnages du film à marcher ou à se lever. Je ne révèlerai pas ces indices ici, mais ils sont flagrants. Le film nous montre également à quel point nous pouvons avoir peur de nous-mêmes.

Antichrist-6

     Enfin, le film mérite d’être vu pour ses acteurs. Si Charlotte Gainsbourg a reçu à Cannes le Prix d’Interprétation Féminine, ce n’est vraiment pas pour rien. Elle est fascinante et débordante de talent dans la totalité des scènes, parfois terrifiante, parfois touchante ou mystérieuse. Son rôle est exceptionnel et elle parvient à transmettre une sensation très étrange au spectateur. William Dafoe est également superbe dans le rôle de ce thérapeute amoureux de sa femme qui, armé d’une patience infinie, va tout faire pour l’aider.

 





 


   



Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Mona 15/07/2013 22:05

Le seul bémol pour moi sont les acteurs, non pas qu'ils ne soient pas investis mais ils me laissent de marbre. Donc du coup moins puissant et envoûtant que Melancholia, Dunst y est DEMENTE.
Mais le film en lui même est beau, implacable. Et d'une noirceur sans nom.
Je suis définitivement fan de Von Trier, que je place très haut, à l'instar de Van Sant, Clark, Ferrara et Kubrick. Mon idéal cinématographique se situe quelque part par là !!!

Louison 01/04/2012 14:31


C'est vrai que lorsque je l'avais vu au cinéma j'avais été marqué par cette violence totalement gratuite.


Mais, je pense au contraire que ce qui fait la beuté de ce film, au delà de l'esthétique toujours au top, c'est cette violence, absolument sans but, totalement injuste. Parce que la nature n'a
pas de but et qu'elle est totalement injuste, qu'elle est inhumaine, je pense que le film se devait de traduire cette inhumanité, cette violence gratuite.


Il n'empêche que ça reste un film assez dérangeant.


 


 

Sebmagic 01/04/2012 14:47



Ouais dans tous les cas c'est une expérience assez étrange et morbide, rien que pour ça, ça vaut le détour.



Ze Ring 01/04/2012 00:38


Je l'ai vu aujourd'hui, je ne sais pas trop quoi en penser.
D'un côté j'ai trouvé ça génial en termes de mise en scène, de visuel, d'écriture et d'interprétation (enfin surtout Willem Dafoe, Charlotte Gainsbourg j'ai surtout eu envie de la taper.)...
Autant j'ai trouvé ça assez prétentieux et même assez vain. C'est très provocateur oui, et on sent que Von Trier cherche d'une certaine façon à provoquer le scandale qu'a provoqué Noé avec
Irréversible en 2002... Mais la ou Irréversible offre une violence qui implique émotionnellement le spectateur et renforce le propos, la violence d'Antichrist n'a aucun but, si ce n'est la
provocation... Et on pourrait dire la même chose des nombreuses scènes de cul sans objectif qui parsèment le film... Un film provocateur donc, oui, mais un film provocateur pour Cannes...
Dommage, je pense qu'il serait bien meilleur sans cette prétention malvenue. Mais Lars Von Trier reste un réal intéréssant, rien que pour sa mise en scène, et j'ai Mélancholia en Blu-Ray sous la
main la, donc je vais me le faire demain, et peut-être prochainement... Europa et consorts.

Sebmagic 01/04/2012 03:38



Mmmmh Melancholia en BluRay !


 


Sinon pour Antichrist je l'ai vu une deuxième fois récemment et j'ai un peu moins aimé, justement à cause de tout ce sexe sans intérêt (reproche que je fais également à Enter the Void au deuxième
visionnage d'ailleurs).



french onion 03/10/2010 16:49



Bon ,autant le dire : j'ai pas vu le film.


Par contre, Lars Von trier est un réalisateur que je respecte énormément.


J'avais vu un film de lui très dérangeant où il était question d'enfants qui , une fois devenus adultes, osent surmonter leur traumatisme et accuser leur père de viol en plein repas de famille.


Ambiance ...


Le tout , filmé en caméra numérique, avec cette impression d'avoir la tête qui tourne en permanence.


 


Ensuite, j'ai vu "dancer in the dark", qui m'a valu la honte de ma vie , puisque j'ai pleuré pile au moment où un silence glacial régnait dans la salle.


Très grand moment de solitude.


Enfin ,mon préféré, "Dogville", film magnifique réussissant le tour de force de nous raconter une histoire sans décor, si ce n 'est des pièces et des lieux dessinés à la craie sur le
sol.


Je l'ai vu sur grand écran, et je pense par contre qu'il est complétement vain de la mater sur un écran de pc ou sa tv .


Voilà , j'ai fini  !


 



Sebmagic 03/10/2010 19:25



Bien bien, je te conseille ce film alors, mais c'est vrai qu'il y'a vraiment des scènes choquantes.



Flow 30/09/2010 13:55



Rien que pour la beauté visuelle et ses nombreuses expérimentations, je trouve qu'il vaut le coup et sa puissance de captation du public est ahurissante!


Quand tu le commences tu ne peux pas en décrocher!


Mais adhérer sur le fond, je doute.


En tout cas, il est marquant et Lars von trier est définitivement allumé .


Et oui les goûts et les couleurs!


Ce film en est bien la preuve.



Sebmagic 30/09/2010 17:00



Après la violence atteint quelques sommets que j'ai trouvé too much, notamment lors des scènes qui mélangent sexe et gore. Sinon, tout le passage où il se retrouve avec le machin vissé dans la
jambe, je l'ai trouvé très bon car vraiment angoissant. Je ne pensais pas qu'un jour Charlotte Gainsbourg me terroriserait comme ça.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -