1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 23:37

          Enfin vu Apocalypse Now pour la première fois (il était temps). Avant de commencer la critique, je me dois de dire que j'ai vu le film dans la version Redux avec les 45 minutes supplémentaires. C'est donc de la version Redux que je vais parler et pas de la version ciné, et (même si je sais quelles sont les scènes bonus), je ne peux pas faire de comparaison entre les deux car j'imagine que les deux visions sont assez différentes notamment sur la fin. Il faudra que je trouve le moyen de visionner la version ciné. Bref, j'ai évidemment adoré ce magnifique film de Francis Ford Coppola qui va quand même sur ses 35 ans mais n'en a pas l'air.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

apocalypse now 3

 

-> Lire la suite...

             Première chose : 3h15 de ce film passent à une vitesse impressionnante. Je n'ai vraiment pas eu le temps de m'ennuyer et ce, même pendant les scènes les "moins bonnes". Objectivement Apocalypse Now doit être qualifié de chef d'oeuvre ne serait-ce que pour sa réalisation géniale et la manière dont le sujet de départ a été traité. Le film prend pour fond la Guerre du Vietnam pour en fait surtout traiter des effets qu'a pu avoir cette guerre absurde sur certains soldats, en terme de folie. Même si, pour le côté "effets de la guerre sur l'homme", j'ai préféré Voyage au bout de l'Enfer, il faut accorder à Apocalypse Now une ambiance toute particulière qui ne laisse pas de marbre (rythme parfaitement dosé grâce aux fondus et aux musiques), et ce dès le début. J'ai été directement emballé par la scène d'intro du film sur fond de The Doors, qui donne d'office un ton caractéristique au film. Et c'est sans doute cette atmosphère hors du commun qui fait du film un objet cinématographique aussi intéressant.


apocalypse now 2           La bande sonore est vraiment primordiale dans Apocalypse Now, elle impose quelque chose de presque gênant et m'a scotché à mon fauteuil. Je ne vais pas parler de la scène des hélicoptères avec La Chevauchée des Walkyries car elle a déjà due être analysée et critiquée des milliers de fois, d'autant plus que je ne comprends pas pourquoi, lorsqu'on parle du film, c'est uniquement cette scène qui ressort des discussions. Certes, je comprends pourquoi elle est culte car elle est puissante, redoutable, efficace, mais bien d'autres passages méritaient à mon goût encore plus leur place au panthéon des scènes cultes. Comment ne pas parler, par exemple, du personnage de Robert Duvall qui, au milieu des obus et des balles, n'est préoccupé que par l'envie de surfer ? Ce passage assez burlesque et décalé est une vraie merveille. Je pourrais citer toutes les scènes que j'ai adoré dans Apocalypse Now (comme la tuerie provoquée sur le bateau que les soldats viennent contrôler, qui illustre avec force l'une des meilleures citations du film "On parvient à supporter les atrocités qu'on commet en donnant des pansements à ceux que l'on a mitraillé"), mais je préfère appuyer sur les éléments qui m'ont le plus marqué : la photographie/réalisation, le casting et le thème de la folie.


apocalypse now             La réalisation et la beauté de l'image sont pour moi les qualités les plus remarquables du film. Rarement je n'ai vu un film de guerre aussi réaliste (même si en fait, Coppola ne s'attarde jamais sur la guerre mais sur la mission de quelques soldats). Je m'y croyais vraiment et j'ai particulièrement adoré les couleurs de l'image. Ces multitudes de tons orangés, sombres, les champs de bataille rougeâtres et envahis par la fumée m'ont subjugué. Le casting est également un point fort, Marlon Brando en tête (quel charisme, le mec en impose) talonné de près par Martin Sheen qui porte pratiquement tout le film sur ses épaules avec un sacré regard et une omniprésence agréable. Les seconds rôles sont bien distribués également, comme ceux de Laurence Fishburne (j'ai mis du temps à reconnaître le jeune Morpheus !) ou Dennis Hopper (complètement taré dans ce film !). Cependant, et malgré l'incroyable présence de Marlon Brando, j'avoue avoir été (très) légèrement déçu par la fin. Même si elle est parfaitement amenée par les diverses réflexions que se fait le personnage principal tout au long du film (appuyées par une voix off excellente), j'ai trouvé que le film s'éloignait trop rapidement des 2h30 qui précédaient pour nous emmener sur un terrain complètement différent, un peu glauque mais surtout improbable. Le tout est sublimement réalisé mais je n'ai finalement pas saisi toute l'essence de cette fin (la comparaison avec la vache sacrifiée, etc.).


apocalypse now 4           Et d'ailleurs, j'ai trouvé que tout l'épisode de la plantation française (scène ajoutée dans la version Redux) provoquait une grosse baisse de rythme dans le film. J'ai le sentiment que la version originale privée de ces 25 minutes quelques peu longues (intéressantes car elles donnent un point de vue extérieur qui fait cogiter Willard, mais pas nécessaires) doit être bien plus fluide et cohérente que la version Redux. Ca m'a un peu gêné car, une fois le rythme cassé, j'ai eu du mal à rentrer dans cette fin de film avec le colonel Kurtz (même si "L'horreur... l'horreur a un visage" file des frissons). Toujours est-il que malgré ça, j'ai savouré la fin du film et ce face à face Martin Sheen/Marlon Brando assez mythique je trouve. Cette folie contagieuse fait froid dans le dos, même si on se rend compte que Kurtz est parfaitement lucide et réfléchi. Bref, cette fin de film est extrêmement étrange et plutôt en décalage avec le reste du film, je trouve, même si indéniablement réussie. A vrai dire, je ne sais pas exactement qu'en penser car elle m'a pleinement satisfait, mais d'un autre côté j'en attendais plus. C'est assez difficile à exprimer.


             Quoiqu'il en soit, il n'empêche que le film est une merveille cinématographique avec une ambiance très spéciale, à voir absolument. J'ai pris un plaisir énorme à le voir, grâce à de nombreuses scènes marquantes voir dérangeantes, sans oublier les touches d'humour savoureuses (le personnage de "La Fumette" est hilarant et s'inscrit encore dans une scène totalement absurde mais jouissive et hilarante).

 








Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Leo M 19/01/2015 15:17

Marlon Brando est simplement génial dans ce long métrage que j’ai vu sur cette application film en streaming : https://play.google.com/store/apps/details?id=virgoplay.vod.playvod . Je le recommande aux amateurs de films d’action.

Lau 08/10/2013 03:05

La scene du repas chez les francais est tres importante. Elle symbolise l absurdité des colonies la bas.
Lance symbolise les armées ravagées par la drogue. L essence meme du film est le rapport homme guerre, la folie et l horreur incarnée par Kurtz. Cela traite aussi de tous les trafics qui ont lieu dans les guerre (sur la base de ravitaillement avec les motos, la drogue etc). Aussi sur le sentiment de beaucoup d americains a lepoque... qu est ce qu on fou au Viet nam ?
Personellement jai pas tellement aimé ce film meme si il est bien réalisé les sujets a dénoncéq ne seront compris que par peu de gens.

Ze Ring 23/12/2012 12:32


Merci (j'essaierai de penser au tien ;) )
Et non, je n'avais pas le Blu-Ray, j'avais juste le DVD tout pourri sorti il y a 10 ans! (je l'avais même en double)

Sebmagic 23/12/2012 13:10



Haha ben c'est celui-là que j'dois avoir aussi alors !



Ze Ring 23/12/2012 12:12


C'était mon anniversaire il y a deux jours, un ami m'a offert l'édition définitive d'Apocalypse Now en Blu-Ray, contenant la version cinéma et la version Redux du film.
Outre la baffe visuelle et sonore inhérente au Blu-Ray, je confirme que la version cinéma est plus parfaite sur tous les points. Il manque beaucoup de scènes, certes, mais le propos de Coppola
est moins appuyé donc moins lourd, et le rythme beaucoup plus soutenu et agréable a suivre.
Je te conseille d'y jeter un oeil, Seb, c'est vraiment une expérience différente.

Sebmagic 23/12/2012 12:21



Et ben bon anniversaire alors ! Moi c'est dans une semaine.


 


Plutôt sympa comme cadeau ! J'étais persuadé que tu l'avais déjà, j'sais pas pourquoi



LePoulpe 07/12/2012 09:12


Dur de l'affirmer comme ça, mais je pense qu'Apocalypse Now est depuis longtemps mon fétiche parmi tout se qui s'est fait au cinéma dans le mond et l'histoire. C'est dire.


J'ai vu la version ciné avant la version Redux, du coup mon opinion était déjà faite. J'ai pu pleinement apprécier ces nouvelles scènes, y compris celle de la plantation que d'ailleurs j'aime
assez pour son côté vaguement onirique qui prépare doucement au glissement final, où l'on bascule dans la folie.


Ce que j'adore avec ce film, c'est qu'il est à la fois impérissable car suffisamment "abstrait" dans son propos et complètement "de son temps", fortement ancré dans une période de l'histoire des
US, et qu'il peint un tableau très fort et très pertinent notamment de cette jeunesse américaine qui, en pleine mouvance hippie et années LSD, se retrouve propulsée du "Peace and Love" de la côte
Ouest directement dans l'horreur d'une guerre qui achève de les "déréaliser". Ca fait très bien écho au côté "on the edge" de tout l'ensemble, parce que c'est une oeuvre maîtrisée à tous les
niveaux, avec plusieurs couches et toutefois une grande cohérence... et un rendu esthétique tellement, tellement parfait.

Sebmagic 08/12/2012 12:19



T'as parfaitement résumé le film !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -