3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 23:39

      Dr House est une bonne série, drôle, certes, mais pas seulement. Je prends généralement plaisir à la regarder, tant et si bien que l'année dernière, je me suis fait des journées entières "Dr House" afin de rattraper le retard que j'avais sur l'évolution de la série. Je venais juste de la découvrir vraiment, et j'avais envie de savoir où elle allait. Et un soir, j'ai donc terminé la saison 5. Avec ce double épisode. Et là, gros choc. Non seulement la série s'écarte totalement des petits épisodes sympathiques qu'elle nous offre habituellement, mais en plus le double épisode nous offre un sublime twist final qui mélange notre surprise (j'étais sur le cul), notre tristesse, puis notre déprime. Il figure ainsi parmi les moments les plus émouvants, géniaux et intelligents de toutes les séries que j'ai pu voir jusqu'à maintenant... Cet article résume donc ma fameuse soirée et tout ce qui s'est ensuivi.
 
     Gros spoiler ! Attention, non seulement cet article résume en détails la fin de la saison 5, mais en plus elle dévoile le twist final qui nous vous donnera absolument rien si vous ne l'avez pas vu. Je vous conseille par contre de voir cette saison 5 au plus vite.

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

dr house 4

 

-> Lire la suite...

       Tout d'abord,  remettons-nous en condition. Il est environ 2 heures du matin, je viens de voir l'épisode 23, avant-dernier épisode de cette saison. Dans cet épisode, House va dans le bureau de Cuddy, il lui dit qu'il démissionne. En effet, il ne va pas bien du tout, il déprime, il a de grosses hallucinations d'Amber et se sent coupable du suicide de Kutner. Bref, c'est la mauvaise passe et il sait qu'il n'a plus que deux solutions : soit il arrête la Vicodin (qui le rend fou) et se sèvre une bonne fois pour toutes, soit il perdra son métier (car les hallucinations, les visions de personnes mortes, et la folie passagère ne sont pas vraiment le pied pour être diagnosticien !).
    
       Il se pointe donc dans le bureau de Cuddy, et dit qu'il démissionne. Cuddy, exténuée par les humeurs de House, se moque doucement de lui en sous-entendant qu'il fait une de ses petites crises capricieuses habituelles. C'est alors que House lui dit, en référence à l'enfant qu'elle vient juste d'adopter, "Vous pouvez retourner allaiter la petite bâtarde qui vous permet de vous sentir bien dans votre peau". Là, déjà, on se dit que House va loin, beaucoup trop loin. Cuddy lui répond qu'elle l'emmerde et commence à se diriger vers la sortie, visiblement vexée. C'est alors que House l'arrête : "J'ai des hallucinations". Bon DIOU, j'adore quand House exprime ses sentiments, avec sérieux, c'est tellement rare mais tellement jouissif et frissonnant ! Elle stoppe, et lui dit qu'elle va l'aider, qu'ils vont surmonter ça.

      Tout l'épisode est ensuite consacré à Cuddy et House, qui restent toute la nuit dans la maison de House. Il commence son sevrage, difficilement, on sent qu'il souffre mais qu'il a de la volonté puisqu'il révèle à Cuddy toutes ses petites cachettes de Vicodin. Ils passent toute la journée là, House lutte pour ne pas craquer mais Cuddy est là pour le soutenir. Puis, il guérit. Et là, contre toute attente, House et Cuddy s'embrassent et couchent ensemble. Oui, c'est de la folie ! Enfin, alors qu'on pensait qu'ils ne pourraient jamais se mettre ensemble, ça y est !! Là s'arrête l'épisode, et je trouve qu'il est tard, et que je ferais mieux de regarder le dernier épisode demain matin. Mais je ne résiste pas. Je n'en peux plus, il faut que je voie cette fin de saison immédiatemment.

      "Après tout, la saison va se finir sur une bonne note et y'aura plus qu'à attendre la suite..."

 

      Je commence donc le dernier épisode de cette saison 5, l'épisode 24. House se réveille le matin, après sa folle nuit avec Cuddy. Elle est déjà partie à l'hôpital pour travailler. Il se regarde dans le miroir, un peu de rouge à lèvres sur la joue, et sourit. Sérieusement, ça fait bizarre de le voir sourire de cette façon. Pour la première fois depuis des années, il ressent de la joie. Il est heureux. Il trouve le rouge à lèvres de Cuddy sur le lavabo et part au travail avec. Toute la journée, il est heureux, il ne cesse de tripoter son rouge à lèvres, de l'ouvrir, le refermer, le faire jouer entre ses doigts. Par contre, il ne comprend pas pourquoi Cuddy semble l'ignorer voire le rejeter. Il ne comprend pas pourquoi elle le fuit et se demande ce qu'il a bien pu faire de mal la nuit d'avant, alors que lui-même est totalement comblé. Pour la provoquer, la faire réagir, il décide de gueuler dans le hall qu'il a couché avec elle. Enervée, elle retourne une gigantesque baffe à House, qui ne comprend toujours pas pourquoi elle réagit de la sorte.
 
      Et puis voilà... House va dans le bureau de Cuddy afin qu'ils s'expliquent, il reste 7 minutes d'épisode, il est presque 3h du matin, et je me demande de quelle façon va finir cette saison qui me semble assez banale comparé au drame de la précédente. Et là... Voici ces 7 dernières minutes en vidéo...



 

      Vous ne pouvez pas imaginer combien de fois je me suis repassé cette séquence... J'étais sur le cul... Je n'arrêtais pas de me répéter à quel point ce final était génial. Je crois qu'à part certaines scènes de Lost, je n'ai jamais ressenti quelque chose d'aussi intense pour une scène de série TV. Je me suis repassé ces 7 minutes en boucle pendant une semaine (et je ne déconne pas). Vous allez dire que c'est moi le fou dans cette histoire, mais je vous avais prévénu dans la présentation de ce blog : je ressens souvent des trucs très très intenses pour certaines scènes là où d'autres éprouvent de l'indifférence. Et quand je ressens ça, je deviens malade. Je me repasse la scène en boucle, pour avoir cette nostalgie, cette émotion, ce sentiment de déprime mêlé de tristesse...

     Car ce final est triste. Vraiment triste. C'est LA scène qui m'a le plus obsédée l'année dernière. House a un flashback, il se rend compte qu'en fait, après sa réplique désobligeante dans le bureau de Cuddy (dans l'épisode 23), il ne l'a jamais empêchée de partir. Elle est rentrée chez elle, et lui chez lui. Il a vécu une énorme hallucination, qui prouve à quel point son état a empiré. Une hallucination qui a duré plus d'une journée, où il s'est imaginé avec Cuddy, alors qu'il a passé son temps à prendre de la Vicodin. Il s'est réveillé le matin, et il n'avait pas de rouge à lèvres sur la joue. Il n'a pas tripoté le rouge à lèvres de Cuddy toute la journée, mais son tube de Vicodin. Il a été odieux avec Cuddy, allant même plus loin qu'on pouvait l'imaginer, et on se demande encore comment elle peut supporter tout ça...

    Vient alors le moment clé de cet épisode. House se rend compte qu'il a halluciné, que Cuddy ne l'a pas aidé à se sevrer, et qu'ils n'ont jamais couché ensemble. Il sort ce qu'il pense être le tube de rouge à lèvres de Cuddy et se rend compte que c'est sa Vicodin. Cuddy lui demande si ça va (je la trouve particulièrement forte après tout ce qu'elle a pu subir de sa part), mais House ne répond pas et commence à avoir des flashbacks de ce qui s'est passé la veille... Et la musique, mon dieu la musique... Cette musique, à partir de 2:25 dans la vidéo... Où les scènes s'enchaînent, superposant les délires de House à ce qui s'est réellement passé. Cette musique et d'un déprimant, c'est affreux... D'ailleurs, si quelqu'un à la moindre idée de l'endroit où je peux me la procurer, j'en suis dingue. On revoit House, son fameux sourire sur les lèvres qui prend une toute autre dimension maintenant, puisque House réalise que le seul moment où il a jamais été heureux provient de sa folie, d'un scénario idéal qu'il s'est inventé mais qu'il n'a jamais réalisé.

dr house season 5

     Et alors tombent ces mots, durs, terribles, des mots qu'on n'a jamais jamais entendus auparavant dans sa bouche : "Non, ça va pas...". C'est la toute première fois que ce personnage confie ses sentiments, avoue enfin qu'il ne va pas bien, qu'il a besoin d'aide. Honnêtement, ça donne envie de pleurer. Parce que derrière son humour incisif, il souffre énormément, et c'est pour ça qu'on l'adore. Et les scénaristes sont forts, très forts. Parce qu'ils savent qu'au moment où ce personnage ne sera plus le "bouffon qui fait rire le téléspectateur" et qui cache ses sentiments derrière cet humour, mais qu'il deviendra un homme qui a mal, qui ose enfin dire qu'il est dépressif, ils savent que là, le téléspectateur va en prendre plein la vue en terme d'émotion. C'est ça que j'aime dans Dr House, ce sont ces finals très dramatiques, très noirs. Car il y en a ras-le-cul de ces conclusions de séries nunuches où tout se finit bien.


dr house 5x24
dr house saison 5

      Et, comme pour abattre le spectateur, on nous présente un House totalement perdu, totalement déprimé, qui n'a plus aucune carapace, qui est au bout du bout et ne peux plus tenir ce poids sur ces épaules. Les images sont d'un déprimant énorme... Honnêtement, vous allez continuer de me croire fou, mais je me suis senti, pendant facilement une semaine, dans un moral assez bas, rien qu'à cause de cette fichue fin de saison qui n'arrêtait pas de me tourmenter ! La dernière fois que j'avais ressenti un tel truc, c'était à la fin du sixième tome d'Harry Potter, et que je ne pouvais plus m'arrêter de lire et relire ce fameux passage à la fin du livre qui m'a obsédé plusieurs jours...

      On voit alors House, complètement abattu, rentrer dans un hôpital psychiatrique et la saison se termine. Et voilà comment, en 7 minutes, on peut vous retourner toute une situation de façon extrêmement habile, passant de la joie et du bonheur à de la déprime et du sombre. Et franchement, Hugh Laurie, quel acteur... Pouvoir nous faire ressentir tout ça rien qu'avec le regard, je dis vraiment chapeau. Il égale facilement un Bruce Willis.

house
dr house
dr house 4

     Voilà, j'en ai donc fini avec cette scène, il me tenait beaucoup à coeur d'en parler (ça fait plus d'un an que je crève d'envie d'écrire un tel article pour savoir qui a ressenti la même chose que moi, et de façon aussi violente. S'il-vous-plaît, manifestez-vous, dites-moi que je ne suis pas fou !).



       Voir aussi : Dr House 5x20.





Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Séries TV

commenter cet article

Commentaires

Mathieu 03/07/2013 21:40

Salut ! Je suis en retard, mais je recherche également la musique ( sans parole ) que l'on peut entendre lorsque House comprend qu'il a déliré ... Et qu'il se repasse tous ses faux moments ...

Sebmagic 03/07/2013 22:04

Salut, il est difficile de retrouver des musiques pour les séries... J'ai eu beau chercher celle-ci je n'avais rien trouvé !

diatribes 10/08/2010 17:16



Apparemment, j'ai aussi entendu dire que Dr House restera cynique et House jusqu'au bout.



Sebmagic 10/08/2010 17:24



Oui, on verra... Moi avec ce que j'ai vu du début de la saison 6, je me demande comment c'est possible, mais d'après Lise qui l'a vue en entier, ça ne va pas durer.



HélèneM 10/08/2010 12:31



Comme dit dans un précédent comm, complètement bluffée je suis. Qu'il entre en psy et surtout qu'il accepte son état est un pas immense pour ce bonhomme qui s'est forgé une telle carapace... Un
House émotif, qui perd de sa superbe... De grands moment sscénaristiques... J'aime de plus en plus cette série et vivement la saison 6.  ce qui me fait d'ailleurs un peu peur, puisque dans
cette série tout tourne autour de ce personnage qui souffre, accroc à la vicodine, sarcastique, presque inhumain dans ses relations avec ses patients... Comment vont-ils gérer ce trait de
caractère et le fait qu'il est pris conscience de son mal ? Un House plus humain avec ses patients et ses sous-fifres, ne sera pas NOTRE House... Enfin c'est vraimetn pour cela que je suis
impatiente de voir comment ils vont gérer tout cela.. Parce que ce qui le rend ainsi, c'est qd même son addiction et sa souffrance, s'ils règlent ce problème... ne perdrons-nous pas un peu de
notre House ?



Sebmagic 10/08/2010 12:41



Héhé, j'ai vu les 10 premiers épisodes et je peux te dire que c'est excellent. Et d'après ce que j'ai entendu (par inadvertance) sur la suite de cette saison, House n'en a pas vraiment fini... On
verra.



diatribes 10/08/2010 12:25



c'est exacement ce que j'allais dire ! après réflexion la série a énoemément de parallèles avec Kaamelott (dans lévolution comie > triste, le personnage un peu dépressif mais marrant, le passé
douloureux, et l'acteur trop classe ) il s'occupe de quoi exactement hugh laurie ?



Sebmagic 10/08/2010 12:37



Tiens, bizarre, je croyais qu'il était aussi scénariste, réalisateur et compositeur mais apparemment non, il est juste acteur... Etrange, j'étais pourtant sûr d'avoir entendu ça quelque part. A
priori il a juste réalisé un épisode de la saison 6.


 


Donc je retire ce que j'ai dit : /


 


Mais sinon dans la vie il est acteur, scénariste, réalisateur, compositeur/musicien, producteur, écrivain et chanteur.



diatribes 10/08/2010 11:45



T'inquiète, t'es pas fou !! :D J'ai été très très touchée par la fin de la saison, et je regrette pas d'avoir vu ça, je connaissais pas. C'est une série vraiment drôle, et on voit aussi qu'elle
peut être touchante ! C'est clair que House fait beaucoup de la série et le personnage est très bien travaillé par les réalisateurs, et très bien interprété ! Evidemment.



En ce qui concerne l'émotion, j'ai été très triste aussi, j'me suis pas mal retournée la scène dans la tête hier soir, c'est clair qu'on a trop envie de l'aider, alors que d'ordinaire c'est un
enfoiré. Il fait presque pitié en fait... C'est ça qui est poignant. Bon j'ai pas été aussi affectée que toi mais j'étais aps dans les memes conditions non plus ! Et puis y a d'autres films où
j'ai ressenti ça : la fin du seigneur des anneaux, sérieux, après 9h d'une histoire aussi intense, tu peux pas fondre en larmes et tournicoter ça dans ta tete pendant des jours!! Et tous les
films un peu sanglotant comme le Dernier Samourai, qui te laisse sur des ptites larmes qui montrent que l'équipe qui a fait le film a fichtrement bien foutu son travail ! Parce que c'est ça avant
tout, leur boulot, c'est d'arriver à ce qu'on soit dans cet état d' "obsession" et qu'on ressasse des scènes émotives, histoire de, je sais pas, nonus transporter ailleurs tout simplement. Les
films de fiction sont aussi là pour nous aider à vivre dans un autre monde que le notre (on vit puisqu'on ressent des choses), et parfois c'est presque triste rien qu'à se dire "putain c'est meme
pas une histoire vraie", et on trouve tout fade autour de nous, parce que en vrai, on ressent presque jamais ça, et que ce genre d'histoires arrivent jamais.



Sebmagic 10/08/2010 12:00



Ouais tout à fait. Je trouve que Hugh Laurie est vraiment très fort parce qu'il s'occupe de tout dans la série, en plus son jeu d'acteur est parfait. C'est un peu notre Alexandre Astier anglais
quoi.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -