12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 21:11

           Encore un sacré chef d'oeuvre que ce film, signé Sergio Leone à la réalisation et Ennio Morricone à la BO. Il est sorti en 1965 et n'a vraiment pas pris une ride, je trouve, si on exclut les bruitages parfois ridicules des bastons (ceci dit, même si les bruitages de coups de poings/pieds sonnent vraiment moches, je suis carrément dingue des bruitages de balles qui sifflent).

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

et-pour-quelques-dollars-de-plus3

 

-> Lire la suite...

        Encore une fois, je suis subjugué par le cinéma de Sergio Leone. C'est mon troisième film signé par ce maître du western, j'ai ainsi conclu la trilogie du dollar (pas dans le bon ordre certes) en beauté. Bien sûr, Le Bon, La Brute et le Truand reste pour moi le meilleur des trois, premièrement parce que c'est le film qui m'a fait découvrir Leone et que ce fut un gros coup de coeur, deuxièmement parce que je le trouve plus épique, plus classe (Clint Eastwood y est plus que génial) et plus intense notamment concernant le duel final. Mais le duel final de Et pour quelques dollars de plus n'a pas a rougir car il m'a filé des sacrés frissons aussi, mais j'y reviendrai plus bas. Il y a une question que je ne parviens toujours pas à trancher : celle de savoir si j'ai préféré Pour une poignée de dollars ou Et pour quelques dollars de plus. Je les mets a priori à égalité car chacun a des qualités que l'autre n'a pas.

      L'avantage qu'a le premier sur le second a été (pour moi) le scénario. J'ai trouvé l'ambiance, le cadre et l'idée de départ de Pour une poignée de dollars beaucoup plus passionnants et géniaux que pour l'autre. Je trouve que l'entrée en scène de Eastwood dans le premier est simplement classe, énorme, jubilatoire (il débarque dans un village et demande des excuses pour sa mule). Un peu moins pour l'autre ou il entre dans un bar pour faire régner sa "loi", j'ai trouvé ça plus convenu (même si c'est cool). Ensuite, concernant le scénario et la situation, j'ai vraiment préféré le mec qui débarque dans un village paumé et se retrouve pris entre deux camps, plutôt que le simple chasseur de prime en concurrence avec un autre. Pour ce second film, j'ai ressenti parfois un peu d'ennui (juste un peu). Par contre, il surpasse le premier sur deux terrains : les personnages et le duel final. Déjà, les acteurs sont de haut niveau. On a quand même Lee Van Cleef que j'avais découvert dans Le Bon la Brute et le Truand, il est vraiment excellent dans son rôle et ça m'a fait d'ailleurs bizarre que son personnage soit aussi sympa, ça contraste bien avec la brute Sentenza. Et puis bien sûr Gian Maria Volonte qui rempile en bad guy dans le rôle de l'Indien, une véritable enflure mais pas dénué d'une certaine puissance charismatique. Un atout concernant les personnages est leur profondeur (ils ont un passé, symbolisé par la montre de gousset qui fait de la musique), chose qui n'était pas présente dans Pour une poignée de dollars même s'il n'y en avait pas nécessairement besoin (un personnage sans nom et sans passé, un peu "ponctuel", c'est tout aussi génial comme concept).


et-pour-quelques-dollars-de-plus      Et pour finir donc, même si le duel final de Pour une poignée de dollars est excellent, j'ai largement préféré celui de Et pour quelques dollars de plus, qui ouvrait le chemin pour celui de Le bon, la brute et le truand. Chacun des duels finaux est meilleur que le précédent, et celui-ci est particulièrement savoureux, l'Homme sans Nom  restant cette fois-ci simple spectateur et arbitre du duel, comme le jeune "inexpérimenté" qu'il est. Ca n'empêche pas au face à face Lee Van Cleef / Gian Maria Volonte d'être purement jouissif, vibrant et épique, intensité bien évidemment due à la musique de génie d'Ennio Morricone qui nous poursuit pendant tout le film. Ce compositeur est un distributeur de frissons, c'est très très bon. La BO étant accompagnée de la superbe mise en scène (gros plans sur les yeux, plan large sur les trois personnages qui attendent la fin de la musique) fait monter la tension et c'est vraiment le pied. Bref, je suis définitivement fan.


         Je mets le duel final pour le plaisir des yeux et des oreilles, attention SPOILERS. Une des scènes les plus jouissives qu'il m'ait été donné de voir.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Leo M 22/01/2015 16:17

Quand j’étais encore un gamin et que je jouais au cow-boy, ce long métrage était l’un de mes westerns préférés.

turk 10/03/2012 22:41


Duel final magnifique avec la musique de la montre juste parfaite. Je trouve personnellement que Gian Maria Volontè est l'acteur qui joue le mieux dans ce film.

Sebmagic 11/03/2012 01:39



Ouais très bon acteur, que ce soit dans ce film comme dans le premier, même si j'ai toujours ce penchant pour Eastwood.



valcogne 29/11/2011 19:09


Bien content de voir que tu as aimé la trilogie des dollars et Sergio Leone en général. Si tu as le temps je te conseille de visiter le site impecable de Fred Jay Walk; WWW wild West Western sur
over-blog, justement, tu apprendras des tonnes de choses ou, du moins, trouveras d'autres points de vue. J'écris là en toute indépendance  mais ce blog  vaut largement le
détour.

Sebmagic 29/11/2011 19:57



Oui oui, enfin même si c'était ton blog ou celui d'une connaissance c'est toujours intéressant de voir d'autres liens ;) Merci, j'irai y faire un tour dans la soirée !



Ze Ring 18/07/2011 15:58



Bon bin Le grand silence c'était magnifique.
Je doute que tu aimeras autant que les Leone ceci dit... Pas de duels épiques sous le soleil chez Corbucci. Non chez lui c'est plutôt de l'ultra-violence et du sang au milieu de la neige, un
Klaus Kinski qui joue un véritable enculé et un Jean-Louis Trintignant muet qui s'affrontent très très violemment... Et je ne parle même pas du final qui en plus d'être inattendu est un monument
de mise en scène et de violence.
Mon western spaghetti préféré à ce jour avec Keoma et Companeros. Je doute que tu aimeras autant que moi ces trois films mais sache qu'a mes yeux ils valent tous les westerns de Leone.



Sebmagic 28/07/2011 22:28



D'accord, je m'y pencherais en temps voulu alors ^^ C'est vrai que j'adore vraiment les duels...



Ze Ring 13/07/2011 23:48



Tu sais que Pour une poignée de dollars est un remake de Yojimbo d'Akira Kurosawa? :-) C'est donc assez convenu également le début de ce dernier :p
A mon sens de toutes façons l'interêt des films ne se trouve pas la mais plutôt dans leur mise en scène... Raah putain le duel final avec les montres, c'est juste incroyable. Et puis Lee Van
Cleef, mon acteur de westerns préféré avec Franco Nero, une classe incroyable.
Mon préféré de la première trilogie.



Sebmagic 14/07/2011 00:17



Pour ma part je pense avoir préféré Le bon la brute et le truand, sûrement parce que j'ai commencé par celui-là et que j'ai eu le déclic grâce à lui. Mais c'est clair que ce duel-là est énorme,
et les cadrages géniaux (la main de Monco qui apparaît avec la montre, excellent).



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -