5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 19:31

    Ghost est certainement l'un des meilleurs films de 1990, et même de cette décennie. Jerry Zucker, qui n'a finalement pas réalisé beaucoup d'autres films, signe ici un chef d'oeuvre d'émotion et de sentiments. Patrick Swayze joue le rôle de Saw Wheat, un homme qui trouve la mort dans la rue sous les yeux de sa petite amie, Molly Jensen, alors qu'il est agressé. Devenu un fantôme, il parvient à communiquer avec Oda Mae Brown, une voyante hystérique. Parlons donc de la fin culte de ce film.


   Cet article révèle la fin du film, il est destiné aux personnes l'ayant vue.

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

ghost-

 

-> Lire la suite...

     Magnifique, drôle, touchant... Qui n'a jamais vu Ghost ? Un sujet peu exploité au cinéma, à l'époque, mais qui s'est popularisé depuis. Et Patrick Swayze. Bon diou, pourquoi cet acteur est si peu connu ? Avec Point Break et Ghost (ou encore Dirty Dancing), il est vraiment parfait, drôle, émouvant. Il a dans ce film des expressions de visage et de regard que peu d'acteurs peuvent prétendre pouvoir imiter. Je pense qu'on ne verra jamais un Orlando Bloom ou un Robert Pattinson dans ce genre de films, or ce sont eux qui font un tabac. Je ne comprends pas. Il faut un certain charisme, un sacré regard pour jouer de tels rôles. Il faut aussi de l'humour, et j'aime cet humour. Le film n'a pas vieilli, Whoopi Goldberg est splendide, parfaite, ainsi que Demi Moore.

     Parlons plus précisément de la fin du film. Cette fin où Molly peut enfin voir Sam, juste avant qu'il ne parte. C'est certainement l'une des plus belles fins de films que j'ai jamais vues. Patrick Swayze est d'une intensité, c'est dingue. Autant que Demi Moore (que je connais uniquement dans ce film), qui est bouleversante. Cette dernière scène du film a marqué énormément de gens, et ça se comprend. Toute l'émotion y est, grâce (encore une fois) à la musique. Une version de The Unchained Melody mais en beaucoup plus triste et belle. Comment ne pas pleurer lorsque Sam se retourne vers Molly et lui dit "C'est merveilleux Molly... Tout l'amour qu'on a en soi, on l'emporte avec soi". Cette scène est d'ailleurs encore plus triste et saisissante depuis le regrettable décès de l'acteur l'année dernière. Revoyons tout ceci en images...

 


 
     Culte, à savourer. On n'en ressort qu'ému.



       Voir aussi : Les meilleurs films de 1990 à 1999, Les 20 films les plus tristes ou émouvants.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Scènes de films-séries

commenter cet article

Commentaires

Franck 07/12/2010 17:15



bonjour,


A voir dans ce genre paranormale/realiste L'echelle de Jacob (Jacob's ladder) avec Tim Robbin. On ne comprend le film que dans les dernieres secondes, donc il faut le revoir une 2eme fois
pour comprendre tous les details



Sebmagic 07/12/2010 21:11



Merci beaucoup pour l'info, j'ai déjà entendu parler de ce film quelques fois et avec la description que t'en fais ça me donne très envie de le voir ! Surtout s'il y a Tim Robbins...



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -