7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 21:39

      Avant la sortie du septième et dernier volet de notre sorcier préféré au cinéma en octobre prochain, revenons sur le précédent volet. David Yates avait-il été à la hauteur de nos attentes ? A priori, oui. Cependant, bien que le film ait été certainement meilleur que les précédents, il souffre encore de quelques détails regrettables.

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

HP6

 

-> Lire la suite...

      Ce sixième opus est à voir, mais on ne peut l’apprécier que si on a un peu oublié le livre et qu’on ne vient pas de le relire. De nombreux oublis sont à déplorer, même s’il est évident qu’on ne peut pas adapter à la perfection un roman de 700 pages en un film de 2h30. Mais ce qui faisait la force du livre, c’était l’extrême complicité entre Albus Dumbledore et Harry Potter, leurs rendez-vous fréquents ainsi que les nombreux détails et révélations concernant la vie de Lord Voldemort, son enfance. Ici, le réalisateur a abandonné de nombreux passages qui, à mon goût, étaient inévitables. La maison des Gaunt a été totalement omise et on n’a pas l’impression que la complicité entre Harry et Dumbledore est immense. De plus, le film n’insiste pas assez sur le mystère du Prince de Sang-Mêlé. Qui est-il ? Finalement, tout le monde s’en fiche. Le Prince de Sang-Mêlé est très rapidement oublié et le public se pose des questions : pourquoi ce surnom ?

HP6-1      Autre passage regrettable : la fin. Elle est belle, une des dernières scènes, lors de la fuite des Mangemorts, est très réussie, mais elle ne fait aucun effet sur quelqu’un qui n’a jamais lu le livre. De plus, une scène essentielle manque cruellement à cette fin. Il faut espérer que cette scène tant attendue des fans (je ne révèlerai pas laquelle) figurera au début du septième film. Car elle est d’une certaine importance.

      En dehors de tous ces petits défauts, le film est bon, relativement fidèle et traite l’essentiel du livre. Même si certains passages ne sont pas sans rappeler le Seigneur des Anneaux, ce qui fait sourire, plusieurs scènes sont magnifiques et époustouflantes. On retient notamment l’épisode de la caverne qui est magnifiquement adapté. Même les ajouts par rapport au livre ne gênent pas. En tout cas, pas autant que pour le Prisonnier d’Azkaban.

     Ce qui fait principalement la force du film, ce sont les acteurs. Ils ont réellement progressé, leur jeu est beaucoup plus proche des vrais personnages que précédemment. Notamment Michael Gambon. On sent vraiment que l’acteur qui interprète Dumbledore a fait des efforts, et ça fait plaisir. Bien qu’il ait toujours son élastique à la barbe, la performance de Michael Gambon s’est nettement améliorée. Il fait même penser, par moments, à Richard Harris, qui incarnait le parfait Dumbledore des deux premiers volets. Plus mystérieux, plus conforme au personnage, plus sage, et enfin une apparition des lunettes en demi-lune ! J’attendais beaucoup moins de cet acteur et je suis ravi.

     Mais les autres acteurs sont aussi excellents. Alan Rickman incarne un parfait Severus Rogue, ténébreux et impénétrable, ce qui laisse présager du bon pour le dernier volet. Emma Watson joue de mieux en mieux et a fini pleurer entre chaque réplique. Rupert Grint et Daniel Radcliffe, égaux à eux-mêmes, permettent quelques moments d’humours bienvenus. Ce film est également le film de Drago Malefoy. Tom Felton est complètement transformé, incroyable. Plus mûr, totalement différent du Malefoy des précédents opus, il nous transmet exactement le ressenti du personnage du livre : un jeune garçon qui doit effectuer une tâche très importante et qui en a fini avec les gamineries et les railleries.

hp6-harry-potter-et-le-prince-de-sang-mele-harry-potter-and     Cependant, celle qui nous offre la meilleure performance d’actrice est Helena Bonham Carter. Elle interprète la folle Bellatrix Lestrange avec une telle facilité, un tel réalisme… Aucune actrice n’aurait pu mieux interpréter la machiavélique cousine de Sirius Black. Cette actrice incroyable et déjantée, qui éclate de beauté et de talent dans la totalité des films dans lesquels elle apparaît, s’annonce déjà comme étant clairement LE gros point fort du septième volet.

     Pour conclure, je dirai que cette adaptation est très satisfaisante, mais que le fait de diviser le dernier opus en deux films de 2h30 n’est vraiment pas une mauvaise nouvelle. Mon seul regret aura été de l’avoir vu en français. Il ne reste plus qu’à attendre ces deux films pour clore définitivement cette saga magique, de plus en plus sombre, et mythique. On compte vraiment sur David Yates pour ne pas gâcher ceci.


 


       Voir aussi : Harry Potter 7 (film à venir).



 





Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Makii 09/03/2014 23:15

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, alors que d'habitude j’apprécie beaucoup tes critiques (sauf pour Drive, mais c'est une autre histoire), film plus que médiocre à mon avis, où l'on se retrouve dans une mauvaise romance, et où même l'action devient inintéressante ! On ne comprends rien, c'est une grosse déception par rapport aux livres, avec un Michael Gambon toutefois un peu meilleur que les films précédents, où THE musique thème n'est même pas respectée !! Pour résumer : une seule envie au début du film, que ça s’arrête au plus vite !

Le veilleur 05/06/2011 21:34



Je l'ai enfin vu et je suis plutôt d'accord avec toi même si j'ai tendance à me focaliser sur les défauts... Il manque vraiment quelque chose à ce film (et oui j'ai un peu pensé au SDA aussi^^)
donc pas tellement satisfaisant pour moi. Comme d'habitude l'intrigue de fond avec le prince de sang mêlé est massacrée, les histoires d'amour passent au premier plan, dans les bouquins elles
sont bien traitées et intéressantes, là un peu moins. Certaines scènes sont toutefois très belles, en général c'est l'action. Je me souviens m'être fait cette réflexion pour les dernières minutes
du 4, les seules valables à mon avis. Mais la première partie du 7 a reçu tant d'éloges que je ne vais pas tarder à la regarder :)



Sebmagic 05/06/2011 23:14



Oui la première partie du 7 est géniale et à mille lieues du 6, finies les trucs d'amour cul-cul et tous les trucs ridicules du 6, tout est parfait vis-à-vis du bouquin. Bref, je vais pas essayer
de te le vendre trop bien, de façon à ce que tu ne sois pas déçue.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -