1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 18:40

          Pour ceux qui ont la chance d'avoir Canal + (comme je vous envie), la chaîne nous propose ce soir un film de Glenn Ficcara et John Requa sorti en France début 2010 : I Love You Phillip Morris. Un excellent film avec Jim Carrey et Ewan McGregor assez difficile à définir. Entre le comique, le romantique et le mélodrame, le film paraît tellement surréaliste que sa grande surprise est d'être tiré d'une histoire vraie. C'est ce qui le rend aussi passionnant car sans cet élément, le film perdrait certainement en saveur et en intérêt. L'histoire vraie d'un ex-flic, ex-mari, ex-arnaqueur aux assurances, ex-prisonnier modèle et éternel amant du codétenu Phillip Morris. Steven Russell est prêt à tout pour ne jamais être séparé de l'homme de sa vie. Ce qui implique notamment de ne pas moisir en prison. Jusqu'où peut-on aller par amour? Très loin si l'on en croit l'histoire incroyable de Steven Russell, un génie de l'évasion rattrapé par son romantisme. (Allociné)

 

Indice Spoiler : Spoiler3

 

phillip morris

 

 -> Lire la suite...

          Le film est partagé en deux ou trois parties distinctes, en tout cas il aime nous mener en bateau. Ca commence par une comédie, puis ça vire brusquement (et sans prévenir) dans du drame pur et dur, avant de redevenir plus drôle et de replonger une dernière fois dans l'émotion. A force de nous balader comme ça, le spectateur ne sait presque plus où il en est, passant du rire aux larmes.


phillip morris          Le début du film, et toute la première moitié, finalement, est assez étrange. Beaucoup de couleurs pimpantes, des personnages pas très réalistes et caricaturés au maximum, mais l'humour est bien présent (la rencontre des deux personnages est irrésistible). Peut-être suis-je très bon public, mais je me suis marré la plupart du temps grâce aux deux acteurs absolument géniaux. Pour un film tiré d'une histoire vraie, tout a l'air tellement irréaliste qu'on a même du mal à y croire. L'adaptation est assez bizarre et ne se prend pas du tout au sérieux, ce qui nous plonge dans une comédie très spéciale. Au moins, Jim Carrey évite d'en faire trop et nous épargne ses grimaces. Il m'a toujours fait marrer grâce à elles, mais il y a un moment où il faut arrêter. Depuis plusieurs années il s'est un peu posé de ce côté, jouant des rôles plus calmes ou plus dramatiques, montrant son réel potentiel d'acteur (The Truman Show, Man on the Moon ou Eternal Sunshine sont des merveilles) et ça fait plaisir à voir. Ici, il parvient à être drôle sans tomber dans une trop grande extravagance et c'est bien marrant. Ewan McGregor quant à lui est plus réservé mais tout aussi amusant. J'ai eu l'habitude de le voir jouer des rôles très sérieux et pas vraiment dans des comédies de ce genre et c'est assez surprenant. Bref, en plus de ça les deux acteurs campent deux homosexuels et poussant les stéréotypes et les clichés parfois à l'extrême, mais c'est assez marrant. On a de façon évidente une grosse parodie des films d'amour nunuches avec le baiser au milieu du coucher de soleil ou la réplique qui m'a donné mon gros fou rire du jour : "Steven, c'est la chose la plus romantique qu'on ne m'ait jamais faite !". Hilarant et inattendu.



PHILLIP MORRIS 2          Le gros problème de ce film, mais c'est assumé, c'est qu'il est tellement déjanté, décalé et dingue qu'il n'est absolument pas crédible : le comble pour une histoire basée sur des faits réels. La vision de la prison est idyllique, les personnages nagent presque dans le bonheur ce qui donne une ambiance vraiment joyeuse et presque festive. Ca ne serait pas vraiment un problème si le film était une fiction de A à Z, mais là on se demande vraiment où sont les faits réels, ce qui réduit un peu l'intérêt du pitch de base. Dans le domaine des films sur l'arnaque basés sur des faits réels, Arrête-moi si tu peux est par exemple totalement crédible et incroyable, alors qu'ici tout le côté "incroyable" du scénario n'est pas mis en valeur et paraît faux (car il faut avouer que Steven Russell est plutôt balaise dans le genre évasion !). Heureusement, la comédie laisse peu à peu place au drame et là, on est ému. En tout cas, j'ai personnellement été touché par les deux personnages, notamment Ewan McGregor qui est touchant au possible dans le rôle d'un homme totalement perdu. J'ai failli en avoir des larmes. Et là, paf, on se prend un ascenseur émotif dans la tronche avec un retournement final assez amusant qui nous sort de ce mélodrame et de cette atmosphère plus sombre. Inattendu mais encore une fois, le ton du film nous force à ne pas y croire, ce qui est dommage.



          Je ne sais donc pas trop quoi penser de ce film, car il est clair que le réalisme n'était pas dans les projets des scénaristes. Et pour un truc qui se veut basé sur une histoire vraie, ça gêne un peu car tout ce qu'entreprend le personnage de Jim Carrey devrait nous paraître impressionnant et dingue, or ce n'est pas le cas. Cependant, ce ton très décalé nous fait passer un excellent moment de rire, très divertissant. J'ai donc beaucoup aimé le film, vraiment beaucoup, mais je me demande quelle merveille aurait pu donner un film plus sérieux sur le même scénario. A voir.







Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Loocat 04/09/2013 19:30

J'ai beaucoup aimé ce film, qui m'a fait rire, qui m'a émue aussi, et je suis complètement d'accord avec ta critique concernant son peu de crédibilité mais perso ça ne m'a pas gêné plus que ça. Au contraire, le côté complètement barré du film, complètement assumé, est une de ses forces selon moi, c'est ce qui le rend mémorable, original, voire unique! :)

french onion 10/03/2011 18:18



Ayant la chance d'avoir canal +, je l'ai vu et je dois dire que je ne partage pas ton enthousiasme concernant ce film.


En fait ,je l'ai même pas regardé jusqu'à la fin car je n'ai pas trouvé ça assez accrocheur et intéressant .Il y a vraiment un côté farce un peu lourdingue qui effectivement flingue le côté
'histoire vraie" . Même l'histoire d'amour entre les deux personnages principaux paraît fausse .Niveau humour, c'est pas très fin ,mais bon ,j'ai quand même ri car je suis bon public .


je me rappelle surtout de la scène où Jim Carrey se pointe chez sa vraie mère, et voyant qu'elle ne souhaite pas le connaitre, il se barre en emportant le paillaisson où était inscrit welcome ,
par ce que c'est un "mensonge" (bah ouais, il pas eu un accueuil très chaleureux ) . J'étais morte de rire sur ce coup-là .Mais ça ne suffit pas à emporter mon dhésion pour autant .


Peut-être ai-je eu tort de ne pas persévérer .C'est sûrement voulu par le réalisateur de faire un virage à 180 degrès et de nous plonger tout à coup  dans le drame , mais
malheureusement , ma patience n'était pas suffisante pour que je puisse y goûter .


la sauce ne prend pas à tous les coups .



Sebmagic 10/03/2011 19:15



Ah oui dommage que t'aies pas tenu jusqu'au bout, pour le coup ! En tout cas j'avais envie de savoir comment ça finissait. C'est vrai que tout le côté lourd flingue le réalisme, c'est très
dommage. Sinon j'avais oublié le coup du paillasson, énorme !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -