3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 12:06

          En 2008, après la sortie de son dernier film Two Lovers, Joaquin Phoenix a pris une décision qui a surpris beaucoup de monde : il a déclaré qu'il mettait un terme à sa carrière cinématographique pour se lancer dans le rap. Avec sa longue barbe, son look dépareillé et ses lunettes noires, ce qu'on pensait être un canular au début s'avérait de plus en plus crédible étant donné qu'il n'a pas fait d'apparition au cinéma depuis plus d'un an et qu'on l'a vu dans divers talks shows pour faire le pitre. Certaines vidéos ont même été prises où on le voit entrain de rapper. Alors que je recherchais des infos sur Casey Affleck qui tient le rôle principal dans le tout nouveau film The Killer Inside Me, j'ai appris qu'il était le beau-frère de Joaquin Phoenix et que, de plus, il venait de réaliser un documentaire sur la nouvelle vie de l'acteur. Depuis que Joaquin Phoenix s'est converti au rap, il semblerait donc que Casey Affleck l'ait suivi partout (ou presque), la caméra à l'épaule. Le documentaire sortira la semaine prochaine aux USA (le 10 septembre) et personne ne sait encore si c'est un vrai documentaire ou si on a affaire à une très belle mascarade.

   

Indice Spoiler : Spoiler0 

 

imstillhereposter m

 

-> Lire la suite...

       Le film sortira donc dans une semaine exactement aux Etats-Unis, et on n'est même pas sûrs qu'il verra le jour en France. Il a été présenté à la Mostra de Venise 2010, et la projection en a abasourdi plus d'un. Quelques personnes ont donc pu voir ce film et, comble du comble, elles sont toujours incapables de dire si les images sont véridiques ou s'il s'agit d'un canular. Apparemment, on y verrait un Joaquin Phoenix comme on ne l'a jamais vu, sniffant de la coke, rendant visite à des prostituées, rapper de façon plutôt mauvaise ou maltraitant une assistante. Quelque peu choquant de la part du personnage, qui s'est donc totalement métamorphosé, passant d'une carrière prometteuse dans le cinéma à une débauche totale dans le monde du rap. Alors, descente aux enfers ou magnifique coup monté ? Même si les images semblent vraiment crédibles au vu de la bande-annonce, j'ai personnellement du mal à y croire. Une petite vidéo montrant Joaquin Phoenix entrain de rapper laisse entendre qu'il est moins doué dans l'art du flow que dans le 7e art :

 


 

       Le vrai-faux documentaire s'intitule I'm Still Here - The Lost Year of Joaquin Phoenix, littéralement "Je suis toujours là - L'année perdue de Joaquin Phoenix". Alors, est-ce que "Lost" est ici à traduire comme "gâchée" ou comme "manquante" ? On ne sait pas vraiment, et ça dépend de la véracité de ce documentaire.

       Car, si tout ceci est réel, il est clair que cette reconversion est relativement étrange voire stupide, d'autant que ces images feront baisser la cote de l'acteur qui collectionnera les blâmes. Il est vrai que tout ceci nous force à douter, mais c'est aussi le but d'un faux-documentaire : nous faire croire qu'il est vrai. Moi, je n'y crois pas. Possible aussi que je n'arrive pas à accepter qu'il stoppe sa carrière après avoir participé à des films comme The Village, Signes, Gladiator et surtout Walk The Line où il s'est entièrement investi et nous a offert une interprétation magnifique de Johnny Cash. Je ne peux pas imaginer que l'univers cinématographique puisse perdre un tel talent.


i'm still here       Je pense plutôt que ce film est une idée de génie. Pourquoi pas une satyre de la débauche de certaines stars ? Si c'est le cas, ce serait certainement une première dans l'histoire du cinéma, car l'acteur et le réalisateur (Casey Affleck) nous auront alors dupé et fait douter pendant plus d'un an, déchaînant les théories et débats sur le net. Qui plus est, ce serait vraiment une idée sublime, car au lieu de nous balancer une simple et banale fiction sur la déchéance d'un homme, on aurait ici un documentaire basé sur des faits hypothétiquement vrais. Ce que je veux dire, c'est qu'au lieu de jouer un rôle, Joaquin Phoenix sera devenu ce rôle, pas seulement derrière l'écran mais aussi dans sa vie réelle et publique. Ce qui fait que l'interprète et le personnage auront été confondus pendant une courte période. Je trouve ce principe absolument fabuleux.


       Bref, si ce sont des faits réels, je pense que je ne comprends pas, tout simplement. Dans le cas contraire, si tout ce film est un fake, je tire mon chapeau à cette idée sublime. D'autant que le film parait vraiment très dramatique et Joaquin Phoenix est tellement excellent et crédible sur les premières images que ça conforterait mon idée que l'homme au bec-de-lièvre est un vrai monument du cinéma. Si on apprend que le film est un très joli coup monté (qui aurait alors duré plus d'un an), je pense qu'on aura affaire à un film culte d'un genre nouveau.


       Je vous laisse juger avec cette bande-annonce vraiment intriguante et très convaincante :

 




 
         Voir aussi : The Killer Inside Me, The Village (fin du film).




Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Films à venir

commenter cet article

Commentaires

Ze Ring 12/12/2010 00:26



Je viens d'aller voir sur wikipedia et apparemment c'est de la supercherie.



Sebmagic 12/12/2010 02:03



Ce n'est pas vraimnt étonnant en effet, du coup ça me rassure et ça promet !



Ze Ring 11/12/2010 23:59



BWAHAHAHAHAHAHAHA chaud comment j'y crois pas une seconde x)



Sebmagic 12/12/2010 00:13



Pareil, mais par contre si c'est bien des conneries et de la mise en scène, je trouve ça assez fort et innovant !



Mona 05/09/2010 01:25



Alors Even cowgirl get the blues je l'ai vu et je t'avoue que j'ai pas accroché du tout, et c'est rare chez moi pour un Van Sant.


Tu jugeras toi même ... par contre c'est Mala Noché qu'il faut que je découvre au plus vite, c'est son premier film et il traite une fois de plus d'homosexualité sur fond de décor Mexicain.



Sebmagic 05/09/2010 01:39



Ouep, je ne savais pas que Gus Van Sant avait fait autant de films aussi peu connus. A découvrir.



Mona 04/09/2010 08:26



Des rebelles modernes non ? Comme ils se sont bien trouvés ces deux là !


Sincèrement peu de personnes sont catégoriques à ce sujet, vrai ou faux documentaire, that is the question.


Je pencherais plutôt pour une grande farce mais à situations vécues.


Et ne t'en fais pas, J.Phoenix a déjà retrouvé les chemins des studios. Mais ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas sorti indemne de la disparition de son frère River, littéralement bouffé
par le système Hollywoodien, un sensible à fleur de peau.


Le talent de River Phoenix dépassait l'entendement dans My own Private Idaho de ..... Gus Van Sant ; ce dernier ayant fait tourner J.Phoenix et C.Affleck dans To die for .....avant de
laisser B.Affleck et M.Damon scénariser son Will Hunting et de partager avec M.Damon et C.Affleck la réalisation de son (immense)Gerry ...... comme quoi y'a des connexions qui expliquent le
pourquoi du comment   



Sebmagic 04/09/2010 11:16



Oui Gus Vant Sant a pas mal travaillé avec la famille Phoenix/Affleck + M.Damon, c'est assez dingue. Je n'ai encore jamais vu de film avec River Phoenix (à part Stand By Me où il est excellent,
et Indiana Jones mais bon...), je ne le connais pratiquement que de nom et ce n'est que très récemment que j'ai appris qu'il était décédé. 23 ans c'est quand même tragique et on peut comprendre
que ça ait chamboulé son frangin. Mais bon, après 15 ans, est-ce vraiment à prendre en compte dans les causes des agissements de Joaquin Phoenix ? Je ne sais pas.


 


En tout cas il faut absolument que je voie My Own Private Idaho. Et aussi Even Cowgirls Get the Blues dont je n'avais jamais entendu parler (en plus y'a Uma Thurman alors !).



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -