12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 12:23

      A l'époque où les deux Volumes de Kill Bill sont sortis, je n'avais absolument aucune envie d'y aller, je m'étais même juré de ne jamais les voir. Comme quoi, les préjugés, c'est hallucinant, parce que j'ai finalement cédé à la tentation et j'ai découvert un univers totalement différent de celui auquel je m'attendais. C'est deux films sont deux chefs d'oeuvre (surtout le deuxième), certainement les films où l'on voit le plus la patte du réalisateur à travers différents styles qui captivent, un peu d'humour et un scénario intéressant basé sur la vengeance.

Indice Spoiler :  Spoiler3

  killbill

 

-> Lire la suite...

       Après le très réussi Pulp Fiction, Quentin Tarantino reprend sa muse Uma Thurman et lui offre le rôle principal de Kill Bill. Les deux films sont concentrés autour du personnage "Black Mamba", joué par la talentueuse actrice. Un seul réalisateur et un seul scénario pour deux opus, qui sont eux totalement différents. Tandis que le premier sert à poser les bases de l'histoire dans un contexte relativement sanglant, le second résoud toute l'intrigue de façon sublime, en devenant fort en émotions et en profondeur des personnages.

      

Kill Bill Vol. 1 (2003)

killbill1


KillBill1-3       Ce premier film sert donc à poser les bases du scénario. On reconnaît directement le style de Tarantino avec les tons jaunes, les effets rétro et le principe de découpage du film par "chapitres". On plonge dès le début dans l'histoire avec le premier chapitre, pendant lequel Black Mamba rend visite à une autre femme, qui semble sur ses gardes. Et elle aura eu raison, puisqu'elle ne vivra pas très longtemps. De retour dans sa voiture, Black Mamba prend une liste de cinq noms et raye le second (le premier étant déjà barré). On comprend alors, grâce à cette liste, que notre héroïne souhaite se venger en tuant 5 personnes, terminant son travail par un mystérieux Bill, ce qui explique donc le titre du film. On comprend aussi que cette scène n'est pas du tout chronologique, puisque le reste du film va nous montrer l'évolution de la jeune femme jusqu'à sa première grande vengeance.

        Pendant tout le film, on ne connaîtra pas le nom de Black Mamba, toujours remplacé par un bip sonore. Celui-ci nous sera révélé uniquement dans le second volet : Béatrix Kiddo. Un procédé assez inutile mais très Tarantinesque, qui tend peut-être à montrer qu'on se fiche éperdument de son nom, mais qu'on s'intéresse tout particulièrement à son histoire.


KillBill1-4        C'est ainsi que l'on voit la jeune femme dans un lit d'hôpital, en plein coma. On se demande comment elle en est arrivée là, ni pourquoi ce Bill cherche absolument à la tuer, mais on se laisse porter par le scénario sans vraiment le comprendre. La sortie de l'hôpital est certainement le passage qui dessert un peu le film, car elle est assez incohérente. Bien que l'actrice soit ultra-crédible dans son rôle, son personnage parvient à s'enfuir de l'hôpital en fauteuil roulant sans croiser une seule infirmière, et arrive également à retrouver sa motricité assez facilement en parlant à son pied. Néanmoins, on peut comprendre un tel choix, qui nous permet d'expédier assez vite le début du film. Car on a juste besoin de savoir que le personnage était dans le coma et que des personnes lui veulent visiblement du mal. Une fois sortie de son coma et de l'hôpital, elle entame donc son voyage à travers le monde et ce film va se concentrer sur le Japon où elle décide d'acheter un katana et d'apprendre à s'en servir. Bref, je ne vais pas résumer tout le film car c'est inutile et que d'autres sites web le font mieux que moi. Ce qu'il faut surtout en retenir, c'est sa forme.

         Car Kill Bill a une sacrée réputation concernant son style. Touchant à de nombreux genres, ce premier volet est surtout un hommage aux films japonais, avec de nombreuses références cinématographiques. Comme l'a dit Tarantino lui-même, c'est le film d'un cinéphile pour des cinéphiles. Personnellement, je trouve ce premier opus moins bon que le second. Les raisons sont assez évidentes. Premièrement, on n'a aucune réponse aux multiples questions qu'on se pose. Deuxièmement, l'ambiance japonaise est sympathique mais je préfère largement l'atmosphère "western spaghetti" de Kill Bill Vol 2. Et, surtout, parce que le film est un enchaînement de combats interminables (certes magnifiques) avec toutes les effluves de sang totalement excentriques des films japonais. Certes, ce film est un chef d'oeuvre, parce que c'est vraiment très artistique, mélangeant les genres. On a, par exemple, droit à quelques scènes en noir et blanc, ainsi qu'à un passage entièrement réalise en dessin animé à la manière des mangas japonais.


Killbill1-2         Kill Bill Vol 1 est donc une succession de combats, c'est un film assez rapide, avec de l'action pure et dure. Même si la violence est presque omniprésente dans la longue séquence du restaurant, ça n'en reste pas moins de l'art, et le fait que les jets de sang soient peu crédibles nous empêchent d'éprouver du dégoût. La scène finale du film, à savoir le combat entre Black Mamba et O-Ren Ishii, est assez magnifique. Un affrontement au katana, avec de bons dialogues et un paysage sublime, puisque les deux femmes se battent sous la neige dans un décor très blanc et très japonais.

          Quoiqu'il en soit, Kill Bill Vol 1 est un vrai film de genre, parfaitement bien réalisé et surtout magnifiquement interprété par un bon casting. Uma Thurman y est crédible et intéressante. La BO est une grande réussite, avec des musiques toujours aussi bonnes, avec par exemple Bang Bang qui ouvre la saga. Mais les deux grandes réussites de cette bande originale sont The Grand Duel et The Lonely Sheperd, deux compositions incroyables qui donnent une sublime ambiance absolument indescriptible. Plein de frissons nous submergent avec ces mélodies magnifiques. The Lonely Sheperd entre parfaitement dans un cadre assez japonais, tout en restant douce et reposante, tandis que The Grand Duel (à mon goût la réussite de cet opus, signée Luis Bacalov), impose un rythme entre le western et le déprimant. Absolument sublime et parfaitement digne des films de Tarantino, cadrant totalement avec le style.

 


 
Mais passons maintenant au plus intéressant, à savoir le second volet qui est beaucoup plus riche, beau et passionnant.




Kill Bill Vol. 2 (2004)

KillBill2


         Ce deuxième film est largement supérieur au premier, ceci à tous points de vue (ou presque).

Kill-Bill-Vol2        Premièrement, il est beaucoup moins sanglant que le premier puisqu'il est axé sur le passé de Béatrix Kiddo. Ainsi, il n'y a pratiquement pas de scènes très violentes. Tout du moins, on est très loin de l'hécatombe du premier volet (109 morts contre 13). Dans ce film, on apprend donc tout sur carnage dans l'église. Lors du mariage de Béatrix, un homme dénommé Bill est arrivé avec plusieurs personnes et a tué tout le monde, laissant la Mariée souffrir jusqu'à son dernier souffle sous le regard de 4 tueurs.  On apprend que Bill a fait ceci sous l'effet de la jalousie, parce qu'il refusait que la jeune femme s'arrête de travailler pour lui. Cependant, lorsque les autorités arrivent sur les lieux, elles se rendent compte que la Mariée n'est pas complètement morte. Elle sombre donc dans un profond coma, ce qui nous ramène chronologiquement au premier film. La scène pendant laquelle "Black Mamba" parle avec Bill avant le mariage ouvre le film. Elle est intriguante et passionnante, encore une fois Tarantino nous montre son incroyable talent pour les dialogues. De plus, l'ambiance est sublime, que ce soit la photographie comme le paysage. Cette église en bois au beau milieu d'un endroit désertique nous indique dès le début que Kill Bill Vol 2 sera bien différent du premier.

         Deuxièmement, le cadre est plus intéressant à mon goût. Notre héroïne a donc déjà éliminé et rayé de sa liste deux de ses bourreaux, à savoir 1. O-Ren Ishii (scalpée au katana dans le combat sous la neige), et 2. Vernita Green (tuée chez elle au tout début du Volume 1). Il lui reste donc trois personnes à assassiner avant d'avoir complètement terminé sa vengeance. Et ces meurtres ne se passeront plus au Japon mais dans une ambiance western beaucoup plus stimulante. Elle réussira donc à se débarasser de Budd (joué par l'excellent Michael Madsen) grâce à un serpent (un Black Mamba), tandis qu'elle réussira à enlever à Elle Driver son second oeil, la rendant aveugle. On n'aura jamais la preuve que Elle Driver finira réellement par mourir, mais il semblerait que ce châtiment suffise à Béatrix. Les combats sont plus intéressants, beaucoup plus intimes et stressants, ce qui n'était pas du tout le cas du premier film.


killbill2-1         Troisièmement, donc, on nous révèle un peu plus le passé de Béatrix Kiddo, notamment son enseignement des arts martiaux. On nous présente alors un personnage à la fois loufoque et drôle qui apporte beaucoup à l'univers de Kill Bill : Pei Mei (joué par Gordon Liu). C'est lui qui va enseigner à Black Mamba toutes ses techniques (notamment la façon d'éborgner quelqu'un, et la technique des 5 coups de doigts et du toucher de paume en 5 points). Ce personnage est vraiment un atout énorme dans ce second volet. Vraiment très original, il nous apporte beaucoup d'humour avec ses sourcils démesurés et sa longue barbe qu'il ne cesse de toucher de façon insolite. C'est un maître complet des arts martiaux, qui aime ridiculiser ses élèves et les mener à la baguette. Une légende dans l'univers de Kill Bill, qui a la réputation d'être intraitable (arrachant un oeil à Elle Driver pour son manque de respect) et de ne pouvoir être tué par personne. Néanmoins, il sera assassiné lâchement par Elle Driver. Pei Mei est un personnage extrêmement doué et très irritable, qui considère qu'il est le plus fort et que personne ne peut le battre (ce qui est sans doute le cas). Il aime donner des leçons à Béatrix en la ridiculisant. Cependant, son enseignement lui sera très utile, et totalement efficace. Ayant appris à casser des planches avec le poing, elle parviendra à sortir d'un cercueil où elle a été enterrée vivante. Un passage du film vraiment sublime, qui peut nous rendre presque claustrophobes. Même si c'est légèrement invraisemblable, puisqu'elle aurait sans doute été engloutie par toute la terre entrant dans le cercueil, c'est une excellente idée très bien réalisée et filmée. De plus, après la mort de Pei Mei, elle devient l'authentique détentrice du secret de la mort en 5 points avec la paume. C'est ici qu'intervient donc Bill, puisque c'est lui qui a proposé à Pei Mei de donner cet enseignement à la jeune femme. Bill est incarné par le regretté David Carradine, qui donne à son personnage une dimension toute particulière.

killbill2-2         Tout d'abord, on remarque que la relation entre Bill et Béatrix est très étrange. Même s'il semble l'aimer, il n'hésite pas à tenter de la tuer par jalousie lors de son mariage. Et la fin du film est également assez ambiguë concernant ces deux personnages. On apprend dans ce film que Béatrix Kiddo a eu un enfant, ce qui donne d'ailleurs lieu à une scène assez belle où la jeune mère rencontre sa fille pour la première fois et passe du temps avec elle. Alors que Bill et Béatrix semblent discuter comme de vieux amis, on sent pourtant une tension entre eux qui les poussent à vouloir se battre. Alors qu'elle semble éprouver beaucoup d'affection pour cet homme, elle cherche à tout prix à le tuer. Mais on comprend facilement la raison de cette haine, puisque Béatrix voulait tout simplement changer de vie. Elle avait envie de se marier afin d'avoir un enfant et une vie de famille, ce qu'elle n'a pas pu faire. En effet, Bill considérait qu'elle ne pouvait pas avoir une telle vie et qu'elle était née pour tuer. Ainsi, il a tué son mari dans l'église et a essayé de faire de même avec elle. Tout ceci rend le personnage de Uma Thurman plus profond et sensible. Une femme qui, pour effacer définitivement son ancienne vie de tueuse professionnelle, est obligée de tuer tous ceux qui l'en empêchent. Et l'actrice est vraiment très touchante à la toute fin du film, lorsqu'elle craque et fond en larmes dans la salle de bain, riant nerveusement parce qu'elle est enfin libre, qu'elle a enfin réussi et peut alors mener une vie normale en s'occupant de sa fille. Une vraie libération également pour le spectateur.

         La mort de Bill est tout simplement sublime. Je crois que c'est la mort la plus classe du cinéma. Béatrix pratique la technique des 5 coups de doigts et du toucher de paume en 5 points sur Bill. A partir de ce moment, il sait qu'il ne lui reste plus que 5 pas avant de mourir, son coeur explosant. Et franchement, David Carradine a un grande classe. Il prend le temps de discuter un peu avec la jeune femme qui lui sourit, il se lève, fait quelques pas et meurt. Une mort assez sublime, comme on en voit rarement à l'écran. Vraiment très original et très beau. Une scène vraiment culte et terriblement vibrante qu'on peut revoir dans cette vidéo à partir de 2:48 :

 


 

          Pour conclure, je dirai que ce second film est moins bon que le premier au niveau de la musique. Une BO à mon goût moins intéressante. La plus sublime est sans conteste L'Arena, qui est du même acabit que The Grand Duel, encore plus magnifique et frissonnante.



          Voilà tout pour cette saga culte et mythique qui restera longtemps dans les mémoires.


          



          Enfin, on ne sait pas exactement si ces deux films auront une suite. Apparemment, Quentin Tarantino avait dans l'esprit de faire deux autres films en suite à Kill Bill Vol 1 & 2, où le personnage de Uma Thurman serait alors vu comme "méchant". On ne sait pas exactement où en sont ces projets, si ce n'est que ces deux suites seraient déjà écrites et que le réalisateur a prévu de raconter l'histoire de Nikki, élevée par Sofie Fatale qui a récupéré l'argent de Bill, voulant venger la mort de sa mère tuée par Black Mamba dans le premier volume. Une façon de montrer que les histoires de vengeance ne se terminent jamais. Comme Bill est déjà mort, il y a de très faibles chances pour que ces films s'intitulent Kill Bill Vol 3 & 4, d'autant que ça donne une forte impression de suites commerciales, ce qui ne semble pas figurer dans les habitudes de Tarantino. Il est donc possible que ces suites s'appellent Kill the Bride Vol 1 & 2, littéralement "Tuer la future mariée".

         Tarantino a annoncé en octobre 2009 que le troisième opus de la saga sera son neuvième film et qu'il devrait sortir en 2014, soit 5 ans avant l'année qu'il avait initialement prévue. Nous verrons bien, mais il faut faire attention à ce genre de propos qui ne sont jamais définitifs.



       Voir aussi : Les meilleurs films de 2000 à 2010, Quentin Tarantino, Jackie Brown, Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Inglourious Basterds, Boulevard de la Mort, Samuel L. Jackson.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Jirsad Ïoh 09/08/2012 21:24


D'abord merci pour cet article, ecellent comme d'habitude. Que vois-je ? Un seul commentaire pour Kill Bill ? Je m'en vais améliorer ça tout de suite 


Moi qui suis très sensisble à la BO, je dirais que pour cette simple raison le premier volume est (presque) égal au second. A propos des combats, je trouve qu'ils sont acceptables, en tout cas
déjà classe dans le 1. Cependant j'adore dans le combat entre Black Mamba et Elle Driver (volume deux, mieux tout de même) les effets de caméras mobiles, splitscreen, et j'adore le moment où les
deux femmes se donnent un coup de pied en même temps et s'éjectent par terre toutes les deux, j'en ris encore.


J'adore Paï Meï,  ses répliques sont énormes « Quand un ennemi est à huit centimètres de toi, tu te roule en boule, ou tu le transperçe ? » dit-il en trouant d'un coup de poing une super
planche en bois. Hahahaha ! Puis il va remuer sa looongue barbe. Excellent ! Que dire, « la classe », c'est ce que tu as dit à propos d'Il était une fois dans l'Ouest, moi je le dis pour Kill
Bill. Au fait, quel(s) autre(s) film(s) de Tarantino me conseillerais-tu, à part Pulp Fiction (génial) et Sin City auquel il a participé ?

Sebmagic 14/08/2012 10:09



Je suis obligé de te conseiller tous les films de Tarantino... Mais surtout Inglourious Basterds à mon goût ! Ce sont tous des putains de films, Reservoir Dogs comme Boulevard de la Mort. Je suis
un peu moins fan de Jackie Brown mais ça reste de l'excellent film.



ryda 30/12/2010 00:01



trés belle article, qui resume bien les 2 volumes. j'attend avec impatience le prochain volume si ya na un bien sur. sa serai une suite logique puisque une vengence en entraine une autre et ainsi
de suite... en tous cas merci pour cet article



Sebmagic 30/12/2010 01:28



Oui c'est vrai que ça serait logique dans l'idée, et même si ça fait un peu peur des "suites", on compte bien sur Tarantino pour que ça ne soit pas commercial et que ça soit encore différent et
énorme !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -