13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 00:05

          Certains films méritent d'être vus plusieurs fois... Quand j'ai vu ce film étant gosse, je l'ai détesté (tellement que je n'ai jamais voulu le voir en entier, mais bon j'étais gosse). Puis je l'ai revu sérieusement y'a 3 ans et je l'ai trouvé assez bon, sans plus. Il repassait ce soir à la télé et comme j'étais pressé de le revoir, je me suis mis devant et là, je dois bien avouer que c'est une petite claque que j'ai savouré.

 

Indice Spoiler :  Spoiler3

 

la-mouche

 

-> Lire la suite...

             Lors de mon deuxième visionnage, j'avais trouvé le film excellent jusqu'à la mutation de Brundle, que je trouvais inutilement gore et surtout où je n'avais ressenti aucune compassion pour le personnage principal mais seulement du dégoût. Force est de constater qu'il y a quelques minutes j'ai relu ma précédente critique sur Allociné et je me vois obligé de la modifier car je ne comprends pas comment j'ai pu autant passer à côté de la seconde moitié du film. Certes, la deuxième moitié est assez gore, mais pour une fois dans ma vie j'ai trouvé nécessaire ce côté dégueulasse. Seul bémol qui est pour moi la plus grosse erreur du film : les vomissements d'acide vers la fin du film qui, pour moi, n'ont pas lieu d'être (d'autant qu'une mouche n'agit pas de la sorte donc ça ne se justifie qu'à moitié). Outre les 4 vomissements qui sont pour moi de trop dans le film, j'ai enfin pu apprécier le film dans son entier à sa juste valeur.


La mouche 2           J'y reviendrai plus tard, pour parler d'abord de la première moitié du film. Même si j'ai mieux apprécié la transformation de Brundle qu'il y a 3 ans, je préfère quand même légèrement la première moitié du film qui nous présente le personnage de Jeff Goldblum dans un espèce de taudis-labo piteux, en scientifique sur le point de faire une découverte révolutionnaire. Le sujet de base est intéressant et vraiment original. Je crois que La Mouche est l'unique film qui fait de la téléportation son sujet principal. Cronenberg nous sert un scénario digne de ce nom et bien plus malin que la plupart des films d'horreur que j'ai pu voir (genre cinématographique avec lequel je suis en froid). L'idée de départ, qui provient d'un film de 1958 lui même issu d'une nouvelle de Langelaan, est géniale et même si on est dans le cadre de la science-fiction (car on voit mal comment fusionner les génomes d'une mouche et d'un humain), l'idée est suffisamment réaliste pour que l'horreur opère dans toute sa splendeur. Impossible de ne pas se mettre à la place de Brundle et de ne pas tenter de ressentir l'épreuve qu'il traverse tout au long du film. Un génie qui avait tout pour réussir mais se retrouve piégé par ses propres erreurs. La mise en scène est vraiment particulière et donne une ambiance très sombre voire malsaine qui fait de La Mouche un film unique en son genre. Pas d'effets ridicules ni de scènes inutiles, le film se suit avec fluidité et cohérence avec un minimum de casting et de décors, pour finir par transformer ce lieu et cette vie en véritable enfer.


        Les scènes d'horreur s'accumulent, et ça commence fort avec l'une des séquences les plus insupportables du film - le test sur le premier babouin - qui est moralement affreuse. Puis la transformation glauque et pitoyable de Brundle m'a franchement renversé car le personnage se retrouve peu à peu dans un corps étranger, un corps dégueulasse et il est clair que cette situation abonimable et irréversible doit être dure à digérer, surtout lorsqu'on est aussi seul que Brundle. Ce que je n'avais pas capté la dernière fois, c'est tous les états d'âme et les angoisses de Brundle qui se voit se détériorer et muter en véritable monstre. Il tente intelligemment de trouver des points positifs à son changement afin de ne pas tomber dans l'angoisse totale, en se "réjouissant" faussement d'être le premier homme-mouche jamais créé, ou éventuellement le premier insecte politique de l'histoire, mais on sent dans les yeux de Brundle-mouche une panique et un désarroi terrifiants qui m'ont énormément saisi. Les dialogues entre Brundle et Veronica sont puissants et montrent la douleur que peut ressentir le pauvre homme en se voyant tomber en lambeaux et devenir un monstre, ainsi que la douleur de la jeune femme qui ne peut pas supporter de le voir disparaître peu à peu.


La mouche 3           C'est alors plus une horreur morale que physique que le film propose, et c'est ce que j'avais zappé la dernière fois, car elle est masquée par les images crades. Et effectivement, je retire tout ce que j'ai pu dire sur le caractère inutile des effets gores de La Mouche, car pour créer cette horreur morale, l'horreur visuelle est nécessaire. Qui plus est, le film monte en tension et en gore jusqu'à la toute fin, mais surtout en tristesse. Avant je voyais La Mouche comme un film dégueu, et ce soir je le vois comme un film triste, très triste à propos de la descente aux enfers d'un homme. La dernière scène du film est d'une tristesse absolue et m'a un peu bouleversé, car on sent les sentiments de Brundle derrière les yeux de la bête, et c'est affreux. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé que le film s'arrête subitement en même temps que le héros, et qu'il ne tergiverse pas ensuite. Geena Davis est géniale dans son rôle et transmet parfaitement l'angoisse de la situation, et son personnage a également son lot d'horreur morale, notamment le cauchemar de l'accouchement qui est délicieusement traumatisant. Mais que dire de Jeff Goldblum qui signe ici le meilleur rôle de sa carrière ? Cet acteur est un ovni qui mériterait plus de visibilité sur grand écran.



         Bref, un film culte et brillant qui fait désormais partie de ceux que je prendrai grand plaisir à revoir plusieurs fois sans hésiter, d'autant que pour un film de 1986 il n'a pas pris beaucoup de rides en terme d'effets spéciaux (faut dire qu'avec 5 heures de maquillage par jour, l'acteur ne pouvait pas être plus crédible).

 








Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Ezekyel 17/03/2013 23:19


En fait en faisant un peu de recherches sur les mouches on apprend qu'elles régurgitent un acide afin de transformer leurs aliments en pâte qu'elle peuvent ensuite aspirer, d'où les
"vomissements" dans le film :)


Il n'empêche que depuis que je sais ça je ne touche plus trop à la bouffe qu'a touché une mouche hehe

Sebmagic 18/03/2013 00:12



Oui j'avais vu ça aussi, mais si je me souviens bien dans le film il l'utilise comme moyen d'attaque/défense. M'enfin ça reste un détail.



el 02/06/2012 03:10


Je suis passée à côté de ce film au premier visionnage, je n'avais pas ressenti grand chose ... Mais au second quelle claque! je me sens mal à l'aise rien que d'y penser. Un vrai cauchemar qui
renvoie à de profondes angoisses. Excellent mais j'aurais peur de le revoir.

Sebmagic 02/06/2012 03:48



Exactement pareil !



Louison 26/04/2012 23:04


Personnellement, je trouve Cronenberg terriblement irrégulier dans la qualité de ses films et je dois dire qu'avec la mouche j'avais été assez déçu...


La première moitié du film est super, mais lorsque la transformation commence vraiment... bof.


Bref, je n'ai pas vraiment accroché


Au fait j'ai vu Koyaanisqatsi, c'est assez déroutant come film^^


 

Sebmagic 26/04/2012 23:08



J'étais en total accord avec toi, avant que je le revoie, ma vision a changé. Donc je comprends tout à fait ton avis.



spartansniper619 21/04/2012 18:35


Oui jon m'avais dit ça une fois, ça m'avais choqué aussi... M'enfin c'est pas ce qui m'empechera d'adorer cet acteur. Je ne peux que te conseiller predator, voir même ma critique, même si elle
n'est pas aussi éclairé que les tiennes :D


Et c'est sympa de t'interesser un peu au machinoma, je te conseil fortement la TGO GMBH, les meilleurs français, des vrai cinéastes, chaque prises de vues, chaque scène dialogue tout est
parfaitement millimétré, il font du machinima depuis un très long moment, ce sont vraiment des modèle pour nous, mais aussi de bon potes :D Leurs style est décallé et vraiment original, en ce
moment il font des vidéos en anglais surtout, mais généralement les sous titre FR ne sont pas loin ;) 


 


Leurs site : http://tgo-gmbh.net/fr/

Sebmagic 21/04/2012 19:32



D'accord j'irai voir ça, merci !



spartansniper619 21/04/2012 18:06


Yo ! Alors par ou commencer, j'ai découvert ton site aujourd'hui tout simplement en cherchant des site qui adule mon acteurs favoris : BRUCE WILLIS ! Non seulement je suis tombé sur tout tes
articles sur lui et ces films que j'ai trouvé génial en passant, tu m'a fait réfléchir et découvrir des choses sur Bruce que je n'avais pas vu. Étant un grand cinéphile j'aime étendre ma culture,
et j'ai trouvé en toi un mentor parfait ! Tes critiques sont très juste, et colle parfaitement à la vision que je me fait des films que tu critique, j'apprends pas mal de chose en te lisant, et
tu retranscrit parfaitement l’émotion de ces films, tu ma donné envie d'en revoir un bon paquet, la mouche en fait partie, je l'a vu quand j'avais 10ans, autant te dire qu'il ma traumatisé, mais
en même temps je n'avais pas pus m'empêcher de l'adorer, tel un Starship Troopers, j'ai toujours aimé ce genre de film, gore mais profond, fan de SF et de Willis dans l'âme, je tenais à faire
cette petite "bafouille" pour te témoigner ma reconnaissance, et te dire de ne jamais arrêter ! Je vais arpenter ton site de fond en comble ;).


PS : Je me considère comme un cinéphile depuis peu, car je me suis mis au machinimas, alternative magnifique au film amateurs, puisqu'il s'agit de créer des films à partir de Jeux vidéo,
d'ailleurs j'ai mis le lien du blog du studio que j'ai créé avec un amis, dessus son posté nos machinimas mais aussi nos critiques sur certains films qu'on a aimé, j'y parle notamment en page 2
de mon film préféré par mon réal préféré, Predator. D'ailleurs je vais chercher, je ne sais pas encore si tu en as parlé, j'espère ^^


 


Bref, c'est quasiment une déclaration d'amour et j’espère que tu aura eu le courage de tout lire !


Sur ce bonne continuation et au plaisir de te retrouver entre les lignes de ses "bafouille" et de tes critiques ;)

Sebmagic 21/04/2012 18:15



Merci pour ce message, c'est rare de voir des fans de Bruce Willis par ici, pourtant il fait partie de mon top 5 sans hésiter (d'ailleurs j'ai appris aujourd'hui qu'il n'a jamais été nominé à un
seul Oscar pendant toute sa carrière, c'est bizarre je trouve au vu de ses rôles et de sa filmographie)... Je n'ai pas critiqué Predator, faut dire que j'avais pas vraiment accroché au film quand
je l'ai vu y'a quelques années, peut-être qu'avec un second visionnage ?


 


Sinon je n'avais jamais entendu parler des machinimas donc j'irai voir ça quand j'aurais le temps !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -