16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 13:01

           Ca faisait un moment que je le voulais voir ce film allemand, et La Vague montre clairement que ce pays peut sortir de véritables perles cinématographiques. Le film raconte comment un professeur, faisant un cours sur l'autocratie, va mettre en place dans sa classe un système dont il va perdre rapidement le contrôle.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

la vague 3

 

-> Lire la suite...

           Le film est inspiré de faits réels (inspiré seulement, car le dénouement notamment fut totalement différent dans la réalité). A l'origine, la situation a eu lieu dans un lycée des Etats-Unis en 1967, où l'enseignant Ron Jones a souhaité faire l'étude expérimentale d'un régime autocratique a sein de sa classe. Le point de départ de cette expérience (qui constitue d'ailleurs tout son intérêt) est simple : les élèves étaient convaincus que depuis la seconde guerre mondiale et le régime nazi, il était impossible de voir naître encore un autre phénomène dans le monde. C'est à partir de là que Ron Jones a décidé de mettre en place La Troisième Vague afin de montrer comment fonctionne réellement un tel régime. Cette expérience rappelle un peu l'expérience de Milgram (ou même l'expérience de Stanford) qui a montré que sous l'influence d'une autorité, un individu peut être capable de choses impensables. Ici, ce n'est pas exactement le même principe car on n'a pas exactement l'idée d'un "leader" mais plutôt d'une communauté autocratique qui prend le dessus sur le reste de la population. Mais l'idée reste la même.


la vague 2           Toujours est-il que La Vague, en plus d'être extrêmement bien réalisé, est un film profond qui pose de nombreuses questions, et notamment : la connaissance de faits historiques dramatiques permet-elle d'empêcher nos erreurs de se reproduire ? Visiblement, ce n'est pas si sûr et ça fait un peu froid dans le dos. Le film est maîtrisé de bout en bout, avec un casting étonnamment bon (je dis étonnamment, car il n'est pas fréquent de voir au cinéma une bande d'ados tous aussi crédibles les uns que les autres). Jürgen Vogel, qui joue le prof Rainer Wenger, est incroyable pendant tout le film, jusqu'à la scène finale terrifiante, frissonnante, émouvante. Le discours final est d'ailleurs magnifique et psychologiquement très fort, une belle démonstration de l'influence que peut avoir une seule personne sur tout un groupe. Pour les jeunes acteurs, on remarque un certain talent et surtout un souci de la part du réalisateur de varier les personnalités. Les élèves réagissent tous différemment à La Vague, et c'est clairement montré. Qui plus est, le film ne tombe jamais dans ce que le geek appelera le "point Godwin", c'est-à-dire qu'à aucun moment Hitler n'est cité (une vague référence au Troisième Reich au début, rien de plus), et le parallèle entre La Vague et le régime nazi n'est donc jamais fait. Un choix très intelligent qui permet au film de ne jamais tomber dans les clichés et la facilité.  Bref, un coup de maître de Dennis Gansel à voir absolument.


           Quelques articles Wikipédia très intéressants sur le sujet :

           La Troisième Vague
           L'expérience de Milgram
           L'expérience de Stanford


        la vague






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Gatf 24/10/2015 10:19

Film excellent c'est vrai si ce n'est que je trouve qu'ils exagère. J'ai vécu dans une école corporatiste où l'on faisait bien plus que dans le film comme marcher au pas en chantant des chansons tous les soirs et certains midi et je peux vous assurer que ce n'est comme ça qu'on construit un régime fasciste.

TARA 30/05/2015 18:24

Oui un film dont on sort ébranlé, même si l'on n'est pas surpris.
Espérons qu'il soit montré et discuté dans tous les lycées de tous les pays.
Effrayant, clin d'oeil, on observera que les deux seules vraies résistantes sont... des filles. Là, non plus pas de surprise ! Et oui...

weshelou 30/05/2014 16:48

Je suis d'accord sur pas mal de point, mais le parallèle entre le nazisme et la vague est très bien démontré, et je ne vois pas pourquoi il y aurait besoin de ne pas toucher à Hitler par tact. Le salut, l'embrigadement, le scénario même, tout montre — à échelle réduite — la montée du nazisme en Allemagne. L'histoire réelle dont le film est inspiré a par exemple pour photo de couverture du livre des villageois faisant le salut nazi...
et si la fin est choquante, c'est soit pour montrer jusqu'ou une telle histoire aurait pu aller, mais pour ça il faut un cas comme Tim, soit, selon moi, parce que Gansel a adapté ses images au besoins du public.

Crisco Cousco 02/12/2013 01:52

Et bien je viens de voir ce film découvert sur ce blog, merci, quelle belle surprise! Personnellement j'ai bien aimé la fin, surtout la dernière image où on voit l'expression de son visage changer comme une réelle prise de conscience. J'ai vu également "Das Experiment" il y a déjà un moment, on en parlait plus haut, et je le conseille vivement, la version allemande. C'est avec le très bon acteur de "Cours, Lola, Cours" (autre chef d'oeuvre allemand très original qu'il faut ABSOLUMENT voir aussi si ce n'est déjà fait).

Crisco Cousco 02/12/2013 17:30

Je suis tombé sur ce documentaire via youtube - http://www.youtube.com/watch?v=8W98sHWYkVs - qui raconte l'histoire de la troisième vague.

Sebmagic 02/12/2013 10:16

Pas encore vu Das Experiment, mais j'adore Lola rennt !

Laurène 25/10/2011 23:12



En lisant le début de cette article, ça m'a rappelé que je voulais voir ce film depuis longtemps, et c'est donc ce que j'ai fait ! J'ai adoré, vraiment super !
Et après ça, j'ai fait quelque recherche sur ce genre d'expérience, et je suis tombée sur un film The Experience, qui est encore basé sur une histoire vraie, et toujours sur la question
de la soumission à l'autorité mais cette fois-ci dans l'univers carcéral. Je te le conseil, bien qu'il soit pas assez profond, et trop américain à mon gout. Apparemment il y aurait une version
allemande aussi Das Experiment qui serait mieux, mais je n'ai vu ça qu'après malheureusement.



Sebmagic 25/10/2011 23:51



Ouais justement c'est sûrement basé sur l'Expérience de Stanford (l'article Wikipédia m'avait impressionné). Le film doit être bon aussi en effet, merci du conseil ! J'aime ce genre de sujets.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -