2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 15:07

    Peter Weir, notamment réalisateur de The Truman Show, Witness ou encore Master and Commander, a réalisé en 1989 l’un des plus beaux films parus cette année-là, à savoir le Cercle des Poètes Disparus. Avec Robin Williams, ce film raconte l’histoire de Todd Anderson, un nouvel élève au sein de la prestigieuse académie de Welton. Réservé et timide, il va alors rencontrer un professeur de lettres anglaises assez spécial : Mr Keating, qui les incite à ne pas se fier aux normes de l’éducation et à réfléchir par eux-mêmes. Les cours de cet enseignant vont alors bouleverser sa vie ainsi que celle de ses amis.
 

Indice Spoiler : Spoiler1   

 

cercle.jpg

 

-> Lire la suite...

   
     Ce film est fabuleux, tant sur son scénario que sur le jeu des acteurs. Robert Sean Leonard, que l’on a vu plus récemment dans Dr House, est touchant et parfait dans le rôle d’un adolescent dont les parents refusent d’écouter ce qu’il désire réellement. De même, Ethan Hawke, qui n’apparait finalement pas tant que ça dans le film, est incroyable. Mais la palme revient indiscutablement à Robin Williams, juste, touchant et émouvant. Avec le plus récent Good Will Hunting, cet acteur nous montre ici qu’il est absolument parfait pour ce genre de rôles de professeur étrange qui change la vie des ses élèves.

cercle3.jpg

     On apprend que Mr Keating, anciennement élève dans cet établissement, organisait à l’époque des réunions avec ses amis dans une grotte, pour lire des poèmes et s’exprimer librement. Ils appelaient ces rassemblements le “Cercle des Poètes Disparus”. Apprenant ceci, Todd et ses amis, fascinés par ce professeur excentrique mais génial, décident de faire revivre le Cercle des poètes Disparus à leur façon. Partant d’une citation sur laquelle leur professeur a insisté, Carpe Diem (“profitez du temps présent”), ils vont, chacun leur tour, changer certains aspects de leur vie pour faire ce qui leur plait réellement.

     Ce film bouleversant ne manquera pas de vous faire verser une petite larme à la toute fin, ceci grâce à un Robin Williams plus que poignant et à une musique sublime.

     Et les musiques de ce film, certaines composées par Maurice Jarre, sont sublimes. Voici la bande-annonce de ce film culte et magnifique :

 


   

    Attention, la suite de cet article révèle la fin du film, elle est destinée aux personnes l'ayant vue.
 



cerlce3.jpg

      La fin du film, sans être dramatique, est poignante. Ceci grâce à un Robin Williams excellent. Mr Keating est viré de l'école à cause de ses méthodes peu conventionnelles. En effet, la théorie qu'il a inculquée à ses élèves, c'est-à-dire le principe de vivre pour ce qu'on aime et de faire ce qu'on veut dans la vie, a "poussé" un des élèves (joué par Robert Sean Leonard) à se suicider, car il ne pouvait plus supporter le refus obstiné de son père qui le voue à une carrière brillante. Accusé d'avoir poussé un élève au suicide, il vient rechercher ses affaires en passant par la salle de cours de ses anciens élèves, auxquels il a tout appris. Jusqu'au bout, je m'étais demandé s'ils allaient enfin réagir, un peu comme dans Lost in Translation. Puis, enfin, Todd réagit. Il se met debout sur sa table, tel Mr Keating lors de ses fameux cours, et répète les paroles qu'il leur avait apprises "Ô Capitaine, mon Capitaine !". Puis, avec un fond de musique de Maurice Jarre vraiment sublime, plusieurs autres élèves font de même, rendant ainsi hommage à leur professeur préféré. Quelque chose que ce professeur n'oubliera jamais, et qui saura désormais qu'il a été apprécié bien que l'administration ne soit pas de cet avis.

      Et Robin Williams est vraiment émouvant, on sent le personnage très touché, et nous avec. Voici cette sublime scène finale :

 


 

       Voir aussi : Les meilleurs films de 1990 à 1999, Les 20 films les plus tristes ou émouvants.





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Ame 20/06/2014 19:36

Ce film nous a été montré en cours d'anglais et je crois vraiment être la seule de ma classe a avoir été touchee. Je pense qu'il y a des choses qu'une enfant de quatrième comme moi ne peut pas comprendre, bien que j'ai pris le sens de ce film avec naïveté mais sérieux. Je pense que c'est l'un des films les plus tristes qu'ils m'a été donne de voir (avec le tombeau des lucioles, Titanic...). J'ai du ma larme pour Niel (il était vraiment bien :'( ) enfin voilà
Bye

Mania Jo' 29/08/2013 23:54

Ce film est juste magnifique.
Bon, après, pour l'apprécier à sa juste valeur, il faut vraiment être dans un trip psychologique et ne pas réclamer de scènes d'action à tire-larigot.
Mais vraiment, tout l'enseignement que les étudiants tirent de cette année avec Keating, on le tire aussi, nous, spectateurs. Et c'est ça qui est bon.
Et que dire de la fin... Ou plutôt DES finS. Parce que je considère qu'il y en a deux pour ce film. La mort de Neil, dont l'ambiance fout des frissons dans le dos (cette musique, bon dieu). Et parallèlement : la "naissance" de Todd qui sort de sa timidité afin de rendre hommage à Keating. Si je pleurais de tristesse pour Neil, mes pleurs se sont mêlés aux rires (je sais pas comment qualifier ces rires) lorsque tout le monde monte sur les bureaux.

L'un de mes deux films préférés EVER. (Et puis Robert Sean Leonard, quoi.)

french onion 27/11/2010 12:24



Petits rectificatifs :


1 ) Rain man est sorti en salles en 1988 aux States et en 1989 en France.


2) Je me suis plantée pour le nom du film avec Robin williams (honte à moi ), il s'agit du "monde selon Garp" et non pas de "la vie selon Garp'.


Bref, voilà ,c'est dit .



Sebmagic 27/11/2010 12:27



Ah oui, voilà ce titre me dit plus quelque chose que l'autre Je l'ai pas vu encore, mais j'essaierai ! Merci.



french onion 27/11/2010 12:13



Bon film, mais surestimé ,à mon avis . Robin Williams est un excellent acteur mais pour moi son plus beau rôle c'est dans "la vie selon Garp", où il est hyper-méga touchant .


Sinon, en ce qui concerne les  meilleurs films de l'année 89, j'en ai un à te suggérer : rain man ,avec Dustin Hoffman et Tom Cruise au casting .


Il aborde le sujet des liens familiaux et de l'autisme . Vraiment bien .


Enfin , je pense que tu le connais celui-là ,vu qu'il repasse souvent à la tv les jours de fête, l'après-midi (ça nous change de Sissi l'impératrice  ,tu me diras).



Sebmagic 27/11/2010 12:26



Ouais Rain Man est pas mal c'est vrai ! Drôle et touchant (avec quand même quelques longueurs). Et puis Dustin Hoffman est génial.



Ze Ring 04/10/2010 22:30



Jim Carrey a une mauvaise réputation qui lui colle au train, un peu comme Bruce Willis qu'on résume aux rôles de bourrin de film d'action, Jim Carrey est souvent cantonné aux rôles de guignols
complets mais ce type est un génie absolu... Il m'a sidéré dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind... Et si tu veux mon avis, un Jim Carrey a la Truman Show explose Robin Williams a son plus
haut niveau ^^



Sebmagic 04/10/2010 23:09



Oui c'est sûr, même si Robin Williams a ses bons rôles (magistral dans Will Hunting, et même Jumanji où je le trouve énorme). Jim Carrey, c'est clairement un de mes acteurs préférés. Même ses
rôles de guignol/pitre ne sont pas horribles, il me fait énormément rire, et bien souvent il parvient à faire rire sans la parole, c'est assez dingue. Dans The Mask, il est monstrueux. Dumb and
Dumber aussi, et même le premier Ace Ventura, bien absurde comme il faut.


 


Après ses meilleurs rôles concernent le plus sérieux et dramatique, c'est clair. The Truman Show sublime, dans Eternal Sunshine il est hallucinant, autant que Kate Winslet qui m'avait bien
surprise (et qui m'a ensuite encore bluffé dans Noces Rebelles), et puis sans oublier bien sûr Man on the Moon, pour moi SON meilleur rôle, il s'accapare le rôle de Andy Kaufman c'est
impressionnant. Après il a fait du moins bon comme le Nombre 23 qui n'est pas énorme. Avec Yes Man il est revenu à un rôle un peu plus guignol mais il se maîtrise beaucoup plus, du coup le film
est très bien passé (même si le scénario ne vole pas super haut). J'avais vu aussi The Majestic à demi-oeil, et je ne m'en souviens absolument plus mais je crois que j'avais assez apprécié.


 


Après j'ai pas vu les Orphelins de Baudelaire mais j'en ai entendu du bien. Bref, j'aime beaucoup sa filmographie et il a prouvé qu'il n'était pas seulement capable de faire le pitre, mais aussi
de jouer des rôles sérieux et dramatiques avec un jeu d'acteur au top, qui n'a rien à envier à personne.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -