5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 19:26

     Ce film d'Edward Zwick (entre autres à l'origine de Blood Diamond) doit être l'un des films que j'ai le plus vu. Tom Cruise y interprète Nathan Algren, en 1876, un capitaine qui a du mal à accepter ses souvenirs de batailles menées contre des Sioux. Il devient alors conseiller militaire de l'empereur japonais qui souhaite moderniser le Japon et exterminer les samouraïs. Mais Algren va se retrouver au coeur du village samouraï avec l'impossibilité d'en sortir. Il va découvrir un autre monde et une autre façon de penser.

   Cet article révèle la fin du film, il est destiné aux personnes l'ayant vu.

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

the-last-samurai-611497a00

 

-> Lire la suite...

the-last-samurai-6114931c3      Le Dernier Samouraï est vraiment un de ses films qu'on peut voir et revoir sans jamais se lasser. A première vue, on pourrait croire que c'est un film comportant de nombreuses scènes de bataille, mais pas du tout. Elle doit contenir en tout seulement deux ou trois scènes de batailles. La première est époustouflante de beauté, avec toute cette brume, cette ambiance. C'est à ce moment que Nathan Algren se fait capturer par les samouraï et c'est là que débute son incroyable découverte. La découverte d'un monde qu'il ne connait pas, mais qu'il admire de plus en plus. Son arrivée un peu mal reçue par les habitants est d'ailleurs sujette à une scène magnifique, avec l'une des meilleures musiques de Hans Zimmer. L'une des plus belles et émouvantes compositions de ce compositeur talentueux. Je parle bien sûr de la scène où il se bat avec l'un des samouraï qui finira par devenir son meilleur ami, Ujio, et pendant laquelle il montre tout son courage et sa volonté en se relevant toujours :

 


 
      Il en apprend les coutumes, et finira par devenir ami et allié de ce clan, allant jusqu'à se rebeller contre sa propre armée. Ce qui constitue la dernière bataille, totalement révoltante, où l'armée japonaise extermine purement et simplement tous les samouraïs, jusqu'au dernier. C'est là qu'on assiste à l'une des scènes les plus belles du film, où Nathan aide le dernier samouraï, Katsumoto (joué par l'admirable Ken Watanabe) à se faire un hara-kiri sur le champ de bataille. Dans cette scène, Ken Watanabe est vraiment touchant et très expressif.

      Suite à ce carnage contre lequel les samouraïs ne pouvaient rien et se savaient perdus, Nathan Algren revient face à l'empereur du Japon et on a le droit à l'une des scènes les plus poignantes de la carrière de Tom Cruise. Scène dans laquelle il explique à l'empereur qu'il ne faut pas oublier la mémoire de ces hommes.

the-lastsamurai small       Le film raconte, selon mon point de vue, un événement vraiment tragique du Japon. Un tournant dans l'histoire de ce pays qui lui a fait perdre une grande partie de son âme et de sa culture. Il nous montre de quelle façon ce pays, dont l'honneur était la préoccupation principale, s'est totalement modernisé, a adopté de nouvelles technologies. Bien sûr, tout n'est pas perdu, loin de là, mais c'est quand même dommage. La film nous montre vraiment bien à quel point les samouraïs étaient attachés au code de l'honneur : le bushido, qu'on retrouve beaucoup dans l'état d'esprit des arts martiaux, notamment le karaté (à la condition d'avoir un bon enseignant, ce qui se fait rare en France). Et tout ceci force l'admiration. Autre message magnifique dans ce film, c'est le concept de l'adaptation à une culture étrangère. Nathan ne connait pas du tout la culture samouraï, et il a même été conditionné pour la détester. Mais il finit par se rendre compte que cette civilisation est loin d'être l'idée de horde barbare qu'il s'en était faite. Il va d'ailleurs finir par préférer cette civilisation et se rendre compte qu'elle vaut bien plus que la sienne avec tous ses canons et armes à feu. Le film s'approche un peu du principe de Danse avec les Loups, qui traite exactement du même sujet avec les Indiens d'Amérique.


      Une fin de film très émouvante, donc, qui nous rappelle cette culture remarquable.



       Voir aussi : Les meilleurs films de 2000 à 2010, Les 20 films les plus tristes ou émouvants.




Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Scènes de films-séries

commenter cet article

Commentaires

Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -