5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 19:24

    L'histoire se passe au Japon, en 1945. Après le bombardement de Kobe, Seito et Setsuko sont devenus orphelins. Ils s'installent alors chez leur tante qui leur fait rapidement comprendre qu'ils représentent une gêne pour la famille. Seita décide alors de partir avec sa petite soeur. Ils se réfugient alors dans un bunker désaffecté, entouré de lucioles, et vivent un certain bonheur. Mais la nourriture va commencer cruellement à leur manquer.

   Cet article révèle la fin du film, il est destiné aux personnes l'ayant vu.

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

letombeau

 

-> Lire la suite...

    On ne peut le comparer à aucun film tant il pose une ambiance triste et nostalgique. Ce dessin animé est une pure merveille à propos d'un jeune homme qui va tout faire pour rester avec sa petite soeur pendant la guerre. Il va l'aider à survivre à l'horreur qu'ils vivent et ils se retirent seuls dans une cabane. Ce film est génial parce qu'il montre de façon très sensible la relation entre ce garçon et sa petite soeur, ainsi que les événements durs qu'ils vivent ensemble. Il est impressionnant de voir à quel point un dessin animé peut créer des personnages si profonds et humains.

     Réalisé par Isao Takahata, Le tombeau des Lucioles est souvent cité en tant que film très triste. Tellement cité qu'on a parfois l'impression qu'aux yeux des gens, c'est le film le plus triste. Personnellement, je veux bien dire que c'est le film d'animation le plus triste, mais il y a clairement plusieurs autres oeuvres beaucoup plus émouvantes que celle-ci. Bien que la fin soit vraiment dramatique, je n'ai pas ressenti autant d'émotion que ça, même si la petite boule dans la gorge était au rendez-vous.

letombeauluciole     Voir ce jeune homme tenter par tous les moyens de nourrir sa petite soeur, qui a extrêmement faim, est admirable. Cependant, même si on pourrait le considérer comme une sorte de héros et qu'il a une certaine assurance, je pense surtout que Seita est un enfant qui n'a pas su remarquer la triste vérité et qui a fait quelques mauvais choix, refusant d'aller demander de l'aide à ses cousins ou de revenir chez sa tante pour que sa soeur retrouve enfin des forces. Car finalement, même s'il a énormément pris soin de celle-ci, il ne l'a pas vue dépérir doucement et n'a rien pu faire contre sa mort tragique. Et il est difficile d'en vouloir à leur tante, qui doit effectivement avoir du mal à nourrir deux bouches supplémentaires et les considère comme des fardeaux. De même pour l'agriculteur que Seita vole à un moment. C'est certes un beau geste pour assouvir les besoins de sa soeur, mais il ne se rend pas compte que les ressources qu'il subtilise sont précieuses en un tel temps de crise.

     Le film est également important vis-à-vis des messages qu'il délivre, à propos des bombardements, certainement les plus meurtriers de tous les temps. Deux enfants totalement innocents, victimes d'une guerre qu'ils ne comprenaient peut-être même pas. Et c'est donc un rappel des souffrances et des douleurs qu'a pu occasionner la Seconde Guerre Mondiale.

      En bref, c'est un beau film, émouvant et touchant, mais non, ce n'est pas le film le plus triste de tous les temps.



       Voir aussi : Les 20 films les plus tristes ou émouvants.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Scènes de films-séries

commenter cet article

Commentaires

lélé 23/05/2015 00:51

Je pense que nous arrivons vite à nous mettre dans la peau de ces enfants tant le dessin animé est bien écrit. Mais je trouve que tu es un peu dur vis à vis de l'ado. Je pense que comme beaucoup nous aurions fait de meme en volant pour nourir une petite soeur.

Dayum 24/11/2014 03:57

En tant que film ce n'est pas le plus triste.

Mais en tant que film d'animation très probablement.

Jirsad 09/01/2013 17:11


Je pensais à Perfect Sense parce que je crois que finalement, il m'a ému autant que tu l'a été par Le Tombeau des Lucioles. Et peut-être ai-je été trop pris par les sous-titres, quoique cet
argument soit très peu fondé. Finalement, je crois que tout simplement le doublage est de qualité, et que certaines émotions, surtout la colère, sont plus percutantes dans notre langue
maternelle, qu'elles font plus vraies peut-être.

Sebmagic 09/01/2013 17:23



Oui peut-être, ça dépend également de la façon avec laquelle tu es proche de l'anglais. Je comprends cette sensation que les émotions sont atténuées par le sous-titrage, même si je pense
généralement qu'elles sont atténuées par le doublage.



Jirsad 09/01/2013 14:23


Oui, Le Tombeau des Lucioles est assurément un film triste, c'est d'ailleurs le dernier qui m'ai fait pleuré. Peut-être faudrait-il à ce propos que je revois Perfect Sense en français, je ne l'ai
vu qu'en anglais sous-titré. En tant que fan des studios Ghibli dont fait partie Takahata (ainsi que Hayao Miyazaki), je suis content que tu ai fait une critique de ce film.


Quant à l'émotion inspiré au spectateur, elle doit dépendre, en plus de sa sensbilité, de ses habitudes cinématographiques. Je veux dire par là qu'un spectateur régulier de films d'animation
(japonais) sera sans-doute plus réceptif qu'un autre, tel que toi qui regarde plus de films en prise de vue réelle, comme semble l'indiquer ton blog.


Comme tu l'as bien fait remarqué, ce film donne aussi une image de l'histoire et de la culture japonaise. Cela se voit dans une grande partie de la filmographie de Takahata, la plus parfaite
illustration de ceci étant Mes voisins les Yamada, suite de tranches de vie quotidienne d'une famille moderne du Japon.


Pour finir, je dirai qu'apprécier un film est la synthèse de maints facteurs, tels que la sensibilité, les habitudes, la connaissance préalable du film, la surprise devant l'inconnu.


Et merci et bravo pour ton site qui m'apporte toujours de nouvelles idées de films à voir.

Sebmagic 09/01/2013 16:20



Oui la sensibilité dépend de nombreux facteurs.


 


Par contre pourquoi voir Perfect Sense en français ?



Ze Ring 29/02/2012 23:31


C'est bizarre, ça fait quelques jours que je repense de manière quasi-obsessive à ce film alors que ça doit bien faire 8 ans que je ne l'ai pas vu (et que je n'y avais pas réellement pensé
d'ailleurs, à vrai dire une troisième vision après le double traumatisme que m'a infligé ce film, ce n'est pas quelque chose que j'aurais envisagé auparavant)... Je me rappelle rarement des
émotions vécues devant un film mais celles que j'ai ressenti vis a vis de ce dernier sont très claires et limpides, bientôt 8 ans que je ne l'ai pas vu et je ne me suis pas encore remis de la
baffe!! Peut-être pas le film le plus triste de tous les temps donc... Mais sans doute un des plus durs et un des plus bouleversants.

Sebmagic 01/03/2012 01:00



J'ai eu du mal à ressentir toutes ces émotions et toute cette claque dont tout le monde parle, mais je devrais peut-être le revoir ! Je n'ai plus beaucoup de souvenirs du film.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -