9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 23:57

          J'ai décidé de faire ce top une fois par an mais honnêtement, je crois que ce n'est pas suffisant... A l'origine ce blog devait regorger de scènes de films et de séries et ne pas devenir un banal réservoir à critiques. J'adore ressentir des choses puissantes, vibrantes, c'est exactement ce que le cinéma et les séries TV m'apportent. Et au départ, c'étaient ces émotions, ces sensations qui auraient dû être l'essence de ce blog, sa raison d'être. J'essaie d'ailleurs de baser toutes mes critiques sur mes ressentis, ce qui donne généralement des articles presque entièrement subjectifs. Bref, ce soir en tout cas je vais me faire plaisir en réunissant ici toutes les émotions que j'ai pu avoir cette année, je vais passer une ou deux heures à revisionner les vidéos correspondantes et j'adore ça.

 
 

1-Melancholia.jpg

 

-> Lire la suite...

           1. La fin (et le début) de Melancholia


          Cette année, contrairement à l'année dernière, les séries vont laisser leur place aux films. Déjà Lost est fini, et j'ai clairement regardé moins de séries en 2011 qu'en 2010 (à part Twin Peaks et The Office qui apparaitront). Mais ma plus grosse émotion de 2011 tous genres confondus reste la fin de Melancholia. Allez, je déteste spoiler donc ceux qui ont vu ces dernières minutes du film savent de quoi je parle, les autres je vous conseille le film même si malheureusement c'est foutu pour en profiter au ciné (pourtant j'avais prévenu !). Bref, pour cette scène finale, je suis allé voir Melancholia sur grand écran 4 fois, et ça je peux vous dire que ça m'est jamais arrivé et que c'est pas près de recommencer. J'ai déjà exprimé tout ce que je pensais de cette scène sur cet article. Une vraie jubilation, j'ai jamais rien senti d'aussi fort au cinoche. Quand la musique pète les oreilles et que les images pètent tout le système nerveux.


        

 

            Et bien sûr, outre cette fin complètement dingue, les 8 premières minutes de Melancholia sont également magnifiques... Si vous n'avez pas vu le film, rien ne vous empêche de regarder ces 8 premières minutes en vidéo, ça vous fera une sorte de petite bande-annonce du film. Un enchaînement harmonieux et sublime d'images au ralenti (photographie de taré) qui forme un genre de puzzle de tout le film. Quel sacré prologue, encore un truc de dingue comme on n'en voit jamais. Des tas d'autres scènes auraient pu être citées dans cet article, mais ces deux suffiront bien.


 

 


 
 

           2. Koyaanisqatsi


          Bon, là c'est difficile de sélectionner une scène en particulier tant le film est dingue du début à la fin. Certainement ma plus grosse claque de l'année dernière, Godfrey Reggio a sorti là un chef d'oeuvre un peu trop méconnu, à voir absolument. Pour moi, le meilleur passage reste toute la fin, avec la musique douce et incroyable de Philip Glass, Godfrey Reggio filmant les gens au ralenti dans la rue, leurs regards profonds. Après nous avoir montré pendant une heure un monde occidental qui marche comme sur des roulettes à fond, le film soulève des tas de questions : l'humain est-il réellement heureux au milieu de tout ça ? C'est franchement déprimant et c'est la scène forte du film (à mon goût), qui porte vraiment à réflexion (plutôt balaise pour un film muet d'exprimer autant de choses tout en gardant un regard objetcif sur la situation). A partir de 7:15 dans la vidéo (même s'il en manque des bouts).



           3. Le trio final de Le Bon, La Brute et le Truand


          Scène culte, des frissons incroyables lors de mon premier visionnage, puis lors de tous les suivants (je ne sais pas combien de fois j'ai revisionné cette scène). Bon, la scène parle d'elle-même, et puis Ennio Morricone quoi... Un grand grand moment pour moi en 2011.

 

        

 


           4.  La fin de Twin Peaks


           Vidéos à voir absolument. Attention, ça a beau avoir 20 ans, c'est extrêmement flippant (surtout la deuxième partie). Le dernier épisode de la série Twin Peaks, gros délire Lynchien à base de jumeaux maléfiques, de nain qui parle à l'envers et de grands rideaux rouges... La fin de cette série m'a beaucoup beaucoup marqué, je crois que je n'ai jamais rien vu de tel. C'est tellement flippant, décalé, dérangeant, que je ne peux même pas définir les 15 minutes finales de "Black Lodge", avec un Dale Cooper prisonnier de lui-même dans ce lieu terrifiant. Grosse claque qui surprendra même ceux qui n'ont jamais vu la série (pour tout dire, j'avais déjà vu cette vidéo sur Youtube avant et c'est ça qui m'avait donné envie de regarder la série - j'ai pas regretté).

 

 


 
                                                                      Partie 2


            Des tas d'autres scènes de Twin Peaks pourraient encore figurer ici, comme la fin de l'épisode 2x07 ou le major Briggs racontant sa vision à son fils (moment très émouvant).
 


           5.  Le speech de Christian dans Festen


          Ce film m'a énormément marqué, notamment toutes ces scènes très gênantes et "hors convention" qui ont le bon goût de mettre le spectateur mal à l'aise tout en le maintenant scotché à son siège : les prises de paroles de Christian, admirablement joué par Ulrich Thomsen. C'est ce que j'appelle du cinéma, du vrai. Désolé, je n'ai pas trouvé la vidéo avec les bons sous-titres... Mais ceux qui ont vu le film savent ce qu'il dit, et les autres n'ont pas à savoir.

 

         

 

 

           6.  The Tree of Life - "Lacrymosa"


          Scène magnifique pour un film sublime, l'un des meilleurs que nous ait proposé le cinéma en 2011. Encore une fois, la scène parle d'elle-même. Magnifique scène qui m'a laissé sans voix, qui débarque comme ça sans prévenir, avec a priori aucun rapport avec ce qui était avant et ce qui vient après. Remplie de poésie, de beauté, c'est une sorte d'ode à l'univers et ça m'a énormément marqué. La musique, encore une fois, m'a assourdi au cinéma et je raffole de cette sensation, celle d'être envahie à la fois par une musique et des images. D'autant que ces images ont lieu dans l'espace et que je raffole de ce genre de prises de vue. Un tonnerre de frissons lorsque la musique arrive à son sommet et qu'on approche de la galaxie (de 1:52 à 3:20)...

 

         

 

 

           7.  Old Boy - L'intro du film


          De nombreuses scènes m'ont marqué dans ce film (de la fin complètement dingue au combat en plan-séquence), mais celle qui m'a le plus marqué est la scène d'introduction du film. Dès que j'ai vu ces premières secondes du film, j'ai su automatiquement que j'allais voir un truc de taré, et ça n'a pas loupé. La musique, "Look who's talking", est tout simplement un nid de frissons, très entraînante, très efficace. Elle nous permet de rentrer dans le film dès la première image, c'est assez fou.

 


  

           8. The Office (US) - Goodbye Michael Scott


          Encore une fois, et ce n'est pas la première fois que c'est démontré (entre autres Kaamelott, Six Feet Under), une série à l'origine comique et délirante peut finir par nous faire pleurer. Le genre "série TV" est vraiment formidable car il permet de créer des émotions bien plus fortes que le cinéma. Une série démarre avec une galerie de personnages, qu'on apprend à connaître au fil des saisons, avec qui ont ri pendant des heures entières. Les séries durent tellement longtemps que les personnages finissent par devenir vraiment crédibles et qu'on en vient à ne plus dissocier le personnage de l'acteur. Et quand l'heure est venue de les quitter, et bien on pleure, forcément, parce qu'on partage leurs peines et qu'on a du mal à les lâcher. C'est exactement ce qui se produit dans The Office (US) à la fin de la saison 7 lors de l'épisode "Goodbye Michael". Steve Carell ayant décidé de terminer son contrat avec la série, son personnage doit partir et c'est un véritable déchirement. L'acteur est bon, vraiment bon, et Michael Scott ne peut que faire pleurer les téléspectateurs qui ont suivi 7 saisons avec lui. Le point culminant est clairement la dernière discussion entre Jim et Michael, ainsi que les dernières paroles de Michael Scott à la caméra, s'adressant vraiment aux caméramen et leur rendant le micro qu'il a gardé sur lui pendant 7 saisons... Un épisode finement dosé, parfaitement maîtrisé, à la fois drôle et triste, presque déprimant. Clairement l'un des meilleurs moments jamais créés par une série TV. La scène est d'autant plus triste que les acteurs devaient eux-mêmes être clairement émus de tourner ces scènes et que les larmes ne doivent être qu'à moitié simulées...

 

         

 

 


           9.  Sunshine - Face au Soleil


          La réalisation est sublime (cette sensation d'étouffement lorsque la caméra est à l'intérieur des casques), la musique est l'une des plus puissantes que j'ai pu entendre et la scène est propice à de multiples frissons et émotions... Cette musique et cette scène m'ont hanté un sacré moment après le visionnage du film.

 

         

 
  

 

           10.  Drive - La scène de l'ascenseur


          Une des plus belles scènes de 2011 clairement, et certainement l'une des plus belles scènes jamais tournées. Aussi inattendue que magnifique, et d'autant plus magnifique qu'elle commence par un ralenti poétique pour aboutir en une demie-seconde à un carnage sans nom.

 

         

 

 
 

           11.  Eyes Wide Shut


           La scène qui m'a énormément frappé dans ce film lorsque je l'ai vu au cinéma est clairement la scène du bal masqué. Pas tellement la scène d'orgie que je trouve franchement pas indispensable (même si ça fait partie du délire de Kubrick et que sans elle, Eyes Wide Shut ne serait pas ce qu'il est), mais plutôt de la séquence qui suit l'entrée du personnage de Tom Cruise dans le château. Vraiment flippant, surtout avec la musique que je me suis longtemps passé en boucle l'année dernière (et encore un peu aujourd'hui).

 

         
  

 

           12.  Deux jours à tuer - La scène du dîner


           Je n'en dis pas plus, cette scène est très marquante et peut même faire penser à un Festen à la française. Dupontel est royal. Encore une fois je n'ai trouvé qu'un extrait approximatif mais c'est déjà ça.

 

         

 

 

           13.  La fin de Lovely Bones


           Pour être plus précis, la scène sur fond de Brian Eno, extrêmement surprenante lorsque je l'ai vue pour la première fois, d'autant que je ne m'attendais pas à entendre ce chef d'oeuvre qu'est Big Ship. Malheureusement la scène dont je parle démarre pile à la fin de cette vidéo, mais j'ai rien trouvé de mieux...

 

         

 



           14.  La dernière séquence d'Il était une fois en Amérique


          Quelle scène, quelle scène ! Non seulement De Niro, Ennio Morricone et Sergio Leone font un boulot incroyable dans cette dernière scène, mais en plus tout ce mélange de tristesse et de nostalgie débarque après 4 heures de film ce qui amplifie vraiment l'émotion. Un très grand moment de cinéma que j'ai eu la chance de découvrir au cinéma. Ca laisse sans voix...




            15.
Et pour quelques dollars de plus - Duel final


          Toujours ce duo Ennio Morricone / Sergio Leone qui apparait pour la 3e fois dans ce top. Juste un énorme moment de ciné.

 
 


 



            16. La scène d'intro de Free Zone



           Même si le film est à mon goût assez moyen dans son contenu, il faut bien admettre que la scène d'ouverture de Free Zone est magnifique, grâce à une Natalie Portman bourrée de talent qui nous sert tout ce qu'elle sait faire de mieux et une musique vraiment bonne. Cette longue scène m'a vraiment marqué parce que ça m'a foutu directement dans le film et que ça m'a permis de le suivre jusqu'au bout.

 

         

 

 
  
           17.  La fin de Black Swan


          Pour moi le meilleur film de 2011, avec un final grandiose et digne de ce nom, et une musique évidemment à la hauteur.

 

         

  

           18. Reviens-moi, le plan-séquence


          J'en ai déjà parlé sur l'article en question, j'ai vraiment adoré le plan-séquence de 5 minutes qu'on voit dans ce film de Joe Wright. Une vraie merveille un peu triste.

 

         

 

 


           19.  La Liste de Schindler - La fin


          Un film bien connu pour l'émotion qu'il dégage à la fin, et faut avouer que ça prend aux tripes. Le personnage de Liam Neeson à la fin du film est vraiment poignant et je n'ai pas été déçu de découvrir ce film.

 

 


 

 

 
            20.  Barry Lyndon - La scène des regards


          Je ne sais pas bien pourquoi cette scène particulière m'a tant charmé dans Barry Lyndon (peut-être même plus que la scène du duel), mais on peut dire que je la retiendrai un moment.

         

 


 

 

 



             
 
  

 





         Il est clair que j'ai zappé de nombreuses scènes (Irréversible, My Blueberry Nights, Les Sentiers de la Gloire, Harry Potter 2e partie, Toy Story 3 ...), mais il a fallu que je fasse des choix sinon je n'en aurais jamais fini. Quoiqu'il en soit c'était encore une année pleine d'émotion et de frissons, en espérant que ça continue (et c'est bien parti déjà) !





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Scènes de films-séries

commenter cet article

Commentaires

Alex' 02/09/2012 02:07


Ton  blog est GENIAL et je ne veux pas que tu arrêtes d'écrire! Je suis sûr qu'il y a des dizaines de personnes qui aiment ton blog comme moi! Ton top est très très bon , j'ai jamais été
déçu dans tous les films que tu as proposé et je suis dans beaucoup de films du même avis que toi! Dans les films vus en 2011, j'aurais noté la fin de Inception qui est vraiment marquante avec la
musique magistrale d'Hans Zimmer "Time". C'est tout simplement magnifique. Ah oui aussi! J'ai vu il y a peu "L'aurore" ou "Sunrise"" un film muet de 1927 et qui est excellent! Même si il peut
paraît long ennuyant à première vue, les émotions sont sincères et réalistes. Le couple du film est vraiment attachant. J'ai vu aussi "La journée de la jupe" qui est génial à mon goût, passioné
par le sujet qu'il évoque. De plus puis-je te conseiller, Sueurs Froides ou encore La mort aux trousses, deux excellents films du maître. (Désolé d'avoir publié sur cette page mais je voulais
parler en premier lieu D'Inception :) Bonne continuation cher cinéphile! :p 

Sebmagic 02/09/2012 17:58



Merci ! Effectivement ça fait plusieurs mois que je cherche à voir l'Aurore mais je n'en ai jamais eu l'occasion. J'ai aussi adoré La Journée de la Jupe et je compte bien essayer Hitchcock un
jour ou l'autre (je n'ai vu que Psychose).



Red 01/09/2012 13:30


Tout à fait, la résonnance en chacun.


à bientôt.

Red 31/08/2012 17:12


Bonjour,


tout d'abord, votre blog est une... tuerie ! la simplicité de l'approche des films, et surtout vous parlez pas mal de ce que vous avez aimé contrairement à d'autres blogs critiques où il y a bien
souvent des sinuosités critiques à faire mal à la tête.


Je comprends que ça puisse être barbant parfois de bloguer, mais bon, moi en tant que visiteur ça me va ;) !


Concernant la scène de "Lovely bones", moi je dois dire j'aurais pas voulu voir ça, je suis pas un "fleur bleue" loin s'en faut, je suis plutôt un gaillard de 1m90, mais y a des choses que je ne
supporte pas, et maintenant dans des films que je vois j'ai pris une décision, je zappe ou arrête de regarder si ça dépasse mon seuil. La violence au cinéma j'adore ça mais le truc dégueulasse
sur enfant vraiment je dérouille, j'arrive pas. Une envie de meurtre me prend d'assaut. Bref Je me suis rendu compte que certaines choses horribles de certains films du genre me hantent jusqu'à
aujourd'hui, des années après.


 


Bref; merci pour votre blog.

Sebmagic 31/08/2012 18:30



Merci pour le commentaire. Pour ce qui est de Lovely Bones, il me semble que le film reste assez soft, même psychologiquement parlant ! Enfin ça dépend sûrement des ressentis.



el 02/06/2012 03:16


+1 pour Mélancholia et Sunshine


La fin de Mélancholia : je suis restée scotchée à mon siège le film terminé, rarement ressenti ça au cinéma, une des plus belles scènes de fin, poignant


La scène de Sunshine : m'a hantée aussi et me hante encore (surtout quand on aime l'astronomie), dommage que tout le film ne soit pas à la hauteur de cette scène, on aurait eu un chef d'oeuvre

Sebmagic 02/06/2012 03:49



Ouais c'est vrai qu'il y a quelques petits flottements dans Sunshine mais ça reste un excellent Danny Boyle !



Marine 08/04/2012 11:14


Je suis tombée par hasard sur le blog.


Félicitation il est vraiment bien fait, je partage les mêmes gouts, les articles sont très agréables à lire.


 


Bonne journée !


 

Sebmagic 08/04/2012 13:03



Merci ça fait plaisir !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -