5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 01:11

          Comme chaque année, le top des films de 2012 est suivi par le top des scènes qui m'ont marqué cette année. Je suis toujours extrêmement sensible à certains types de scènes et cet article est l'occasion pour moi d'exprimer mes sentiments à leur propos. C'était originellement le but de ce blog et il ne faut pas que je perde ce but de vue. C'est aussi un excellent moment pour parler un peu des séries qui m'ont plu cette année, Breaking Bad étant une découverte mémorable de mon 2012.
 

  breaking-bad-fin.jpg

 

-> Lire la suite...

           1. Breaking Bad - La fin de la saison 4


          Ce sont les fins des épisodes 4x11 et 4x13 de Breaking Bad qui m'ont le plus marqué cette année. En voyant la fin de la saison 4, je me suis dit (pour la première fois depuis 2005) qu'une série pouvait passer devant Lost dans le top de mes séries préférées. La qualité de Breaking Bad (et notamment de cette fin de saison) est impressionnante et difficilement égalable dans l'univers de la série TV. La dramatisation des personnages - même des plus pourris - est parfaite et l'évolution de Walter White saisissante. Ayant déjà suffisamment parlé de la fin de ces deux épisodes sur le blog, je vais éviter les spoilers dans cet article pour rediriger les intéressés vers l'article en question.

            Inutile de dire qu'il ne faut pas lire cet article si on n'a jamais vu la saison 4 de Breaking Bad, et il en va de même de cette vidéo qui spoile entièrement la fin de l'épisode 4x11. Je ne sais pas si j'ai déjà vu une montée dramatique aussi belle, que ce soit dans une série comme dans un film. Cette scène est complètement démentielle.


             Attention spoilers !

        
 
 
 

           2. Take Shelter - Trois scènes marquantes


          De tous les films vus dans l'année, Take Shelter est probablement celui qui m'a procuré le plus de sensations. Un nombre impressionnant de scènes du film devant figurer dans cet article, on va admettre que toutes ces scènes se retrouvent en 2e position dans ce top. Je vais en citer trois, bien que ce soit l'intégralité du film qui m'ait marqué.

           Les deux premières sont accompagnées de la magnifique et puissante musique de David Wingo que je ne connaissais pas comme compositeur avant ce film. Tout d'abord, la scène du bunker est probablement celle que j'ai préféré dans le film ; la tension et la puissance émotionnelle atteignent un paroxysme hallucinant. Les regards des acteurs, la musique enivrante, tous les non-dits qui passent par cette scène m'ont poussé à aller voir le film 3 fois au ciné. La fin du film, également magnifiée par la musique de Wingo est aussi belle esthétiquement que psychologiquement.

            La troisième scène est, contrairement aux deux autres, dépourvue de fond musical : c'est lorsque Curtis pète les plombs lors du repas collectif. Non seulement le choix des musiques est exceptionnel pour un tel film, mais aussi le choix de non-musique qui met ici en avant toute la tension dans la pièce et donnerait presque un petit effet Festen. Pour les détails plein de spoilers, voir les articles correspondants ici et ici.


         

 
 
 

           3. Perfect Sense - Perte de l'ouïe


          La scène qui m'a le plus fait pleurer cette année. Après avoir vu le film (deux fois de suite), je pense que j'ai dû revisionner cette scène - lors de laquelle le personnage d'Ewan McGregor perd son sens auditif - une bonne centaine de fois dans l'année. Tout simplement magnifique, le travail sonore est juste merveilleux. Les détails dans cet article.

          La scène n'étant évidemment pas sur Youtube, je partage la bande-annonce.

 

        

 


           4. Another Earth - Le cosmonaute russe


           Une scène que je n'oublierai pas. Brit Marling est tellement excellente que j'ai été pendu à ses lèvres pendant ces 3 minutes, tout comme le personnage joué par William Mapother. Cette scène est une vraie merveille. Elle raconte l'histoire d'un cosmonaute enfermé seul dans les confins de l'espace avec pour seule compagnie un bruit qui fait "toc.. toc.. toc" et qui devient une véritable torture. L'article correspondant.

 

 


 
 

           5.  Shame - Les regards dans le métro


          La scène n'aurait certainement pas la même saveur sans la musique "Unravelling" de Harry Scott, très proche de la musique "The Village" de Hans Zimmer et qu'on peut entendre dans La Ligne Rouge. Bref, une musique très efficace, lente mais qui monte subtilement en puissance avec les mouvements ou regards des personnages. La scène m'a hypnotisé complètement et m'a intégré immédiatemment dans l'ambiance du film, alors qu'elle apparait dans les premières minutes. Typiquement le genre d'ambiances immersives dont je raffole. L'article détaillé.

 

         

 
   
 

           6.  Le Hobbit - Des énigmes dans le noir...


         Tout le gros passage entre Bilbon et Gollum était le passage que j'attendais avec le plus d'impatience et je n'ai pas été déçu. La scène des énigmes est tout simplement jouissive. Le grand moment du film reste selon moi le moment où "la pitié retient la main de Bilbon", extrêmement émouvant et servi par deux acteurs d'exception (Freeman et Serkis).

            Globalement, tout ce passage est abordé subrepticement dans Le Seigneur des Anneaux à travers quelques brèves paroles de Gandalf à Frodon. Gandalf devant l'âtre, murmurant : "des énigmes dans le noir" fait d'ailleurs penser à la scène du Hobbit où les nains chantent "Far over the misty mountains cold", l'autre scène du film qui m'a énormément marqué par sa poésie incroyable et le frisson qu'elle procure, tout en offrant un thème musical définitif aux Nains.

 

         

 

 
 
           7.  La chasse - Dans l'église


          Parmi les films qui m'ont marqué figure La Chasse, et à l'intérieur du film figure une scène bouleversante, que je ne peux pas évoquer sans risquer de spoiler mais qui assez proche du pétage de plombs de Curtis dans Take Shelter. Thomas Vinterberg offre une scène à grands éclats de vérités, balancées au visage des personnages, ce qui rappelle indiscutablement le glacial Festen.

 

         

 

     
           8.  Voyage au bout de l'enfer - Roulettes russes


           Pas vraiment besoin de justifier la présence des deux scènes de roulette russe dans ce top, ce sont deux grands moments de cinéma très intenses qui ne se décrivent pas, mais se vivent. Donc si ce n'est pas déjà fait, sachez qu'il faut absolument avoir vu The Deer Hunter.

 

         

 
 
   
           9.  Il était une fois dans l'Ouest - L'arrivée de Frank


           La classe énorme de cette scène réside à la fois dans le génie de Sergio Leone pour sa réalisation exemplaire et dans celui d'Ennio Morricone pour l'un des thèmes musicaux les plus frissonnants du genre. C'est le genre de scènes muettes mais délectacles qui peuplent les westerns de ce duo et qui me font prendre mon pied.

 

         
 


           10. Vivre sa vie - Danse entre les billards


           Vivre sa vie a été pour moi la découverte des films de la Nouvelle Vague, notamment de Godard et d'Anna Karina qui m'ont charmé pendant toute la durée du film. Cette scène particulière m'a marqué par sa simplicité et le regard mélancolique de l'actrice. Je ne saurais dire ce qui m'a tant hypnotisé pendant cette scène comme pendant la plupart des autres scènes du film, mais ce fut une bonne découverte.

 

         

 

 

           11.  La ligne rouge - L'attaque du village


        Hans Zimmer signe ici une merveille musicale, probablement sa plus brillante, pour accompagner l'une des scènes les plus poignantes du cinéma de Terrence Malick. Les images sont caractéristiques de l'esthétisme magique du cinéaste, lourdes de sens et d'émotion et font de La Ligne Rouge un monument du cinéma de guerre.

        La musique entraînante est tellement efficace que d'autres morceaux en ont été très largement inspirés (Hans Zimmer a d'ailleurs repris de nombreux passages dans "Science and Religion" pour Anges et Démons, ainsi que Harry Escott pour Shame - comme je le disais plus haut). N'ayant pas retrouvé cette scène pourtant déjà culte, je mets quand même la musique :

 

         

 
 

           12.  Saya Zamuraï - La fin du film


           Honteusement trop peu distribué en France, ce film de Hitoshi Matsumoto nous emmène loin, du rire au drame, et parvient facilement à faire venir les larmes quand la fin arrive. L'histoire d'un samouraï sans sabre, à découvrir absolument. Je signale quand même qu'il ne sert à rien de voir la vidéo sans avoir vu le film.

 

         

 

 

           13. Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare


           Encore une fois, il ne faut pas voir la vidéo avant d'avoir vu le film. Cette fin est de toute beauté et servie par deux acteurs absolument brillants (Steve Carell et Keira Knightley), que je suis depuis un bon moment et qui n'ont clairement pas fini de faire leurs preuves. Un joli moment de cinéma sur fond de fin du monde.

 

         

 




           14.  Naissance des pieuvres - Les 6 dernières minutes


        Le film a beau m'avoir beaucoup déçu, avec de nombreuses maladresses et des scènes franchement moyennes, Naissance des pieuvres mérite cependant d'être vu, d'une part parce qu'il se regarde extrêmement bien, et d'autre part parce qu'il ne faut pas rater cette fin de film magistrale qui est un éclair de génie. Si tout le film avait pu être aussi intéressant et dans cette ambiance bien particulière, il aurait clairement dépassé mes attentes les plus folles. Ce n'est évidemment pas tout ce qu'il y a à retenir du film, mais c'est une scène qui m'a énormément marqué, par sa musique, ses images, sa nostalgie.

 

         

 



            15.
Bons baisers de Bruges - Le parc


            Ne pas regarder la vidéo sans voir le film. Cette scène dans le parc est l'une des meilleures du film (qui contient pourtant son lot de passages originaux et décalés). Rarement un film ne m'aura autant fait basculer entre le drame et l'humour aussi rapidement, tout en restant aussi réaliste dans ses dialogues savoureux. Parfois, on ne sait pas si l'on doit en rire ou en pleurer, ce qui en fait à mon goût l'un des films les plus brillants de ces dernières années.

 
 


 

 



            16. Le pianiste - La fin du film



           Impossible de ne pas citer la fin du Pianiste dans ce top, qui est un véritable hymne à l'humanité à travers la musique. Adrien Brody est exceptionnel et le message est incroyable.

 

         

 

 
  
           17.  J'irai dormir chez vous


          Chaque année dans mon top des "scènes" figure un film dans son entier : un film tellement beau ou parfait que l'ensemble de ses scènes forme lui-même un truc global absolument marquant (en 2010 Enter the Void, en 2011 Koyaanisqatsi). Cette année j'ai eu envie d'attribuer ce mérite à J'irai dormir chez vous. Il est difficile d'extraire de cette série (ou même du film) une scène plus marquante que les autres, car l'intégrale des documentaires d'Antoine de Maximy est un pur bonheur à suivre.

          A titre d'exemple, cette délirante vidéo qui m'a occasionné un très grand nombre de fous rires (encore maintenant) et que je ne peux pas m'empêcher de visionner encore et encore. Un moment culte de la télé.

 

         

 


 

 


           18. La ruée vers l'or - Auld Lang Syne


           Un énorme moment de tristesse et de nostalgie cinématographique, lorsque notre pauvre Charlot se retrouve tout seul au réveillon à écouter l'Auld Lang Syne au loin. Charlie Chaplin est un maître de l'humour, mais également du sens du drame. C'est magnifique.

 

         

 

 

           19. Buffalo'66 - La fin


          La fin de Buffalo'66 est vraiment marquante, car en opposition totale avec tout le reste du film. Contre l'ambiance froide et dure du film vient se dresser un dénouement extrêmement jouissif, bien que très simple. Un pur bonheur.

           L'autre scène inoubliable du film reste pour moi la danse de Christina Ricci au bowling. Cette scène complètement décalée et "hors du temps" est la preuve indiscutable de la force poétique de Vincent Gallo.

 

 


 


 
            20. Les Revenants - Les premières minutes


            Ca fait longtemps que je n'ai pas parlé séries sur le blog, ce top m'en donne l'occasion et je ne vais pas m'en priver. En cette fin d'année a été diffusée la première saison de la série française Les revenants sur Canal+ et c'est pour moi la meilleure série française jamais créée après Kaamelott. Sur une idée de base absolument géniale et un scénario très prenant, Les revenants s'avère (malgré les faiblesses de casting typiquement françaises) très intéressante et bourrée de scènes mémorables.

              L'épisode pilote est une vraie merveille, en particulier les premières minutes qui posent l'ambiance : sur la musique enivrante de Mogwaï (groupe que j'appréciais déjà avant), un papillon punaisé à un mur revient à la vie et bat des ailes dans la maison. Ce thème musical qui revient régulièrement donne lieu à des scènes très intenses et apporte quelque chose de supérieur à la série.

         

 


 

 


              21. Blue Valentine - La danse et le ukulélé


             C'est la scène qui donne le sourire, la scène qui fait du bien.

         

 


 
  


              22. Symbol - Comment passer la porte ?


             Deuxième film de Hitoshi Matsumoto dans ce top après Saya Zamuraï, et ce n'est pas étonnant tant ce réalisateur est étonnant et original. Dans Symbol, un homme se retrouve dans une pièce toute blanche, sans porte ni fenêtre. Coincé ici, il ne peut faire qu'une chose : appuyer sur des boutons en forme de pénis de chérubins pour actionner divers événements improbables. Chaque scène est décalée et délirante, loin du cinéma humoristique qu'on a l'habitude de voir. La scène où il tente d'ouvrir une porte avec une corde, une clé et une ventouse à chiottes est à mourir de rire, notamment dans sa mise en scène.

             Je n'ai pas pu retrouver cette scène mais voilà un extrait qui donne une idée de l'ambiance du film :
         

 


 

 
 


              23. Twin Peaks "Fire walk with me" - Le meurtre


            Le film, qui est évidemment à découvrir après la série, m'a replongé avec plaisir dans l'univers déglingué de David Lynch. La scène du meurtre de Laura Palmer, démoniaque et terrifante, est le point culminant du film qui m'a filé de grands frissons. On y retrouve toute la puissance horrifique de la série tout en voyant sous nos yeux ce qu'on n'a fait qu'imaginer pendant tous ces épisodes. Le son de cette vidéo n'est pas le son originel du film, visiblement le mec l'a modifié pour tenter autre chose... Je n'ai trouvé que ça.

         

 


 
 

 


              24. Looper - L'identité du Maître des Pluies


            La scène où le gamin tombe dans les escaliers au ralenti est l'une des plus belles que j'ai pu voir cette année. Que ce soit sur le fond sonore comme visuel, ce passage m'a vraiment marqué et je ne suis pas prêt de l'oublier.

             N'ayant pas retrouvé cette scène sur Youtube (mais c'est déjà bien d'en avoir trouvé une), je partage cette autre scène qui m'a également marqué : le premier face à face entre les deux Joe, qui pourrait presque faire penser à une scène de western. Le film est visuellement impeccable.
         

 


 
 


              25. Anna Karénine - Le bal


             Anna Karénine m'a marqué dans son ensemble, grâce à sa mise en scène très inventive et originale, basée sur des lieux de théâtre. J'ai déjà tout dit dans mon article sur le film, mais la scène du bal (qui est ici incomplète dans la vidéo et pour cause : il manque à mon goût la meilleure partie) est une pure beauté visuelle. Les personnages disparaissent, réapparaissent selon l'angle de la caméra, certains sont mobiles, d'autres figés, bref ; c'est une scène cinématographiquement superbe et travaillée.

         

 


 

 

 

 
  

 





            Voilà donc le bref topo des scènes qui m'ont marqué en 2012, ce fut encore une année riche en émotion et en belles découvertes et j'espère bien que ça va continuer.





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Scènes de films-séries

commenter cet article

Commentaires

Hugo 25/01/2013 21:27


J'adore ce blog. je te trouve très pertinent c'est pourquoi j'aimerais que tu me donne ton avis sur la série Skins qui, je trouve, est magnifique, bien construit, avec de belles images et
tellement vrai. Mais j'aimerais beacoup que tu me donne TON avis

Sebmagic 26/01/2013 05:17



Eh bien je n'ai jamais regardé Skins et a priori la série ne m'a jamais intéressé mais peut-être un jour, merci !



Tranches de Ciné 22/01/2013 19:24


Ah l'arrivée de Frank dans Il Etait une Fois dans l'Ouest... Quel instant ! La scène, en plus de parfaitement poser (et imposer) le personnage, est magistralement réalisée. La musique,
les plans de ces hommes qui avancent vers le pauvre garçon, les paroles. En fait, ça n'a l'air de rien, mais cette scène est relativement dure. J'adore. :)

Sebmagic 22/01/2013 19:32



Oui c'est une scène très dure (je crois même qu'à l'époque, les gens avaient été déçu de voir Henry Fonda dans le rôle d'un tel salaud, c'est assez bizarre comme réaction !) mais aussi jouissive
grâce à toute la réalisation, la beauté des plans et la musique.



Flow 09/01/2013 15:46


La fin du pianiste est excellente. Je suis content que Breaking Bad se termine, je vais pouvoir commencer la série^^


Sinon, ma scène préféré de 2012 est la dernière scène de la saison 2 de Justified. Juste fantastique et en même temps très logique.

Sebmagic 09/01/2013 16:21



Je ne connais absolument pas Justified donc son absence dans ce classement est justifiée



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -