23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 10:16

           Je commence à beaucoup aimer les films d'époque, et comme j'adore les films de Milos Forman que j'ai vu jusqu'à présent, j'ai pensé que Les Fantômes de Goya allait être un excellent moment, traitant de l'Inquisition en Espagne à l'époque du peintre Francisco de Goya. Finalement, même si le film est plutôt bon, y'a pas de quoi s'extasier non plus.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

fantomes goya2

 

-> Lire la suite...

             Les points positifs sont pourtant nombreux, le casting notamment. Javier Bardem en tête, dont le personnage est crédible bien qu'on ne sache jamais réellement de quel côté il se place. Stellan Skarsgard est plutôt bon également dans le rôle du peintre Goya. C'est rare et surprenant de le voir dans un rôle d'homme sympa, lui qui est habitué aux enfoirés de service, alors faut en profiter (d'ailleurs, en voyant l'affiche j'étais persuadé que Bardem allait incarner Goya et Skarsgard le méchant frère Lorenzo). Natalie Portman, comme d'habitude, est brillante dans son jeu d'actrice. C'est loin d'être son meilleur rôle (notamment sur la fin où, je trouve, l'évolution de son personnage est de moins en moins crédible), mais elle nous sert quelque chose d'assez différent de d'habitude, notamment dans la seconde moitié du film. Excellente interprétation de Michael Lonsdale également, dans un rôle très dur de catholique extrémiste menant l'Inquisition en Espagne.


fantomes goya3          Le sujet traité est dur et cruel, mais n'est pas sans rappeler qu'il y a à peine quelques siècles, l'Eglise catholique a elle aussi eu sa période d'intolérance extrême à l'égard de ceux qui ne pensaient pas comme eux (les juifs, les protestants, les scientifiques, etc). Les Fantômes de Goya (qui d'ailleurs ne tourne pas tellement autour du peintre Goya, ce qui est dommage car j'aurais aimé en savoir plus sur lui) est donc juste et terrifiant concernant cette période d'Inquisition, en particulier sur La Question, torture infligée aux "mécréants" pour leur faire avouer n'importe quoi (et ce même quand les signes de catholicisme sont flagrants). Le plus grand passage du film à mon goût demeure d'ailleurs le moment où la famille d'Inès inflige à Lorenzo ce qu'il fait subir à d'autres, afin de lui faire comprendre l'absurdité et l'horreur des méthodes employées par ses supérieurs. Javier Bardem est absolument génial dans ce passage, on se surprend à prendre pitié de l'homme (et on a bien raison puisque cet événement va changer sa vision des choses ainsi que le cours de son histoire). Bref, tout le sujet de l'Inquisition est bien traité et fait froid dans le dos, grâce à un casting convaincant, même s'il est un peu exagéré et probablement en décalage par rapport à la réalité.



fantomes goya               De même, toute la deuxième partie du film est plutôt bonne, notamment le fait que Goya devienne sourd. Il devient de moins en moins acteur de tout ceci et de plus en plus spectateur, dessinant les choses qu'il aperçoit. Il est juste dommage qu'à partir de ce moment, le personnage de Natalie Portman perde tout intérêt (ou presque). Tout ne tourne plus alors que sur la recherche d'une enfant perdue et le film se perd dans une intrigue qui peine à passionner. En tout cas, j'ai personnellement été déçu de cet aspect qui pour moi n'apporte rien à l'histoire. Même s'il était bon de signaler à quel point Inès est ressortie détruite de cet enfer, son personnage et sa folie m'ont terrifié et j'aurais préféré (par exemple) que soient développées ses retrouvailles avec Goya et Lorenzo. Au lieu de ça, le film sombre dans une trame qui ne m'a pas franchement emballé et se conclut avec un goût terrible d'inachevé et d'absence d'émotion. La fin du film est assez pessimiste mais elle nous laisse avec un mauvais arrière goût, ce qui m'a déçu.


            Bref, pour terminer sur Les Fantômes de Goya, je dirais que j'ai passé un très bon moment, le tout dans une ambiance vert-jaune assez prenante, mais que la dernière demie-heure n'a pas été à la hauteur de tout ce qui l'a précédée. J'attendais mieux de Milos Forman qui a pourtant montré avec Man on the Moon et Vol au-dessus d'un Nid de Coucou qu'il savait conclure ses films de façon bouleversante et intense.
     




Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Meski 25/10/2011 15:21



Ce film m'a perturbé. je m'attendais vraiment à quelque chose de très différent, beaucoup plus porté sur la vie de Goya que sur l'Inquisition (et pour l'avoir vu en cours le film n'est que trop
proche d ela réalité à mon goût).


Toutefois, la deuxième partie du film m'a complètement perdue et je suis ressortie frustrée, voir déçue. Je ne m'attendais pas du tout à cette fin, qui m'a presque brisé le coeur tant le
personnage de Natalie est douloureux à regarder (mais elle le joue si bien...). J'avais espéré autre chose, de moins "sanglant" peut-être...



Sebmagic 25/10/2011 16:34



Ouais, mitigé aussi, je croyais également en apprendre plus sur la vie de Goya. Que ça ait plus traité de l'Inquisition ça me dérange pas au contraire... C'est vrai que je m'attendais pas non
plus à cette fin. Je me demandais comment ça pouvait bien finir et j'ai été un peu déçu, y'a pratiquement aucune conclusion aux personnages, on les laisse perdus et c'est bizarre.



boddah 23/10/2011 13:38



Bonjour, je lis de temps en temps ton blog et je remarque que tu regardes pas mal de vieux film, j'aimerai savoir sur quoi tu les regardes ? (internet, dvd, location ...)



Sebmagic 23/10/2011 14:29



Salut ! Pour les vieux films y'a Arte qui est franchement pas mal et qui repasse souvent de très viux films (récemment y'avait Métropolis par exemple), on n'y pense pas assez souvent mais la télé
propose parfois des films géniaux. Y'a aussi le cinéma qui est pas mal, j'ai deux cinés près de chez moi, un peu spécialisés dans les films d'auteur et ils aiment bien repasser de très vieux
films, c'est un bonheur !


 


Et ne pas oublier aussi que pour certains vieux films, les droits d'auteur sont tombés et certains films sont passés dans le domaine public (entre autres, Metropolis, M le Maudit, certains films
de Chaplin). Par exemple pour Une Vie de Chien ou Le Kid (que je vais critiquer bientôt), je les ai vus sur Internet. Certains sont même directement visibles sur Youtube :


 


http://www.youtube.com/watch?v=A1S4w_iYN9w


 


Et pour finir j'ai effectivement énormément de DVD chez moi



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -