3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 19:58

         Sorti en 1962, Lolita est l'un des films de Kubrick que j'ai le moins apprécié. Il reste quand même très bon, mais pour moi largement en dessous de Shining, Orange Mécanique ou Barry Lyndon.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

  lolita

 

-> Lire la suite...

            Les 2h33 sont passées vraiment très vite, et pour l'instant (à part 2001 l'Odyssée de l'Espace) je ne me suis jamais ennuyé devant un Kubrick. Mais que ce soit visuellement comme scénaristiquement, je n'ai pas été aussi emballé que pour les autres. Même musicalement, il n'y a vraiment rien d'extraordinaire... Pourtant, la première scène du film est intrigante et on a l'impression que le film va aborder des thèmes graves voire choquants. Et finalement, pas tant que ça car je dois dire qu'à la fin du film, je me suis dit "mouais, tout ça pour ça ?". Peut-être aussi n'ai-je pas bien saisi tout ce qu'impliquait la fin du film, peut-être n'ai-je pas compris exactement pourquoi le personnage de Peter Sellers finit de la sorte... Mais j'ai quand même l'impression d'avoir capté l'essentiel de ce qui ce passe dans Lolita. J'ai d'ailleurs adoré l'ambiguïté qui est faite tout au long de l'histoire, on ne sait jamais exactement ce qu'il se passe entre les deux personnages principaux, s'ils ont couché ensemble ou non. Bref, de ce côté le film est très fin et évite de nous choquer trop (ce qui peut être un tort ceci dit, car j'avais aussi adoré la provocation d'Orange Mécanique où tout est montré ou presque).


lolita2       A de nombreuses reprises, le film m'a visuellement fait penser à Psychose de Hitchcock. Le noir et blanc est à mon goût parfait pour ce film, il n'occulte en rien les jeux de regard entre James Mason et Sue Lyon, ni le charme de cette dernière. J'ai largement préféré la première partie du film, avec tout d'abord ce générique qui met tout de suite dans l'ambiance et annonce que le film va être assez soft, puis lorsque Humbert s'installe chez les Haze et doit gérer la quasi-nymphomanie de la mère de famille qui ne cesse de l'aguicher. C'est là que se situe pratiquement tout l'humour du film et je me suis bien marré devant la situation gênante dans laquelle se trouve le personnage principal. On a beaucoup de scènes cultes, notamment la première apparition de Lolita, allongée dans le jardin. Egalement, toute la partie où Humbert se demande comment il va s'en sortir et imagine accomplir un meurtre est franchement drôle.


        Ensuite, le film devient un peu plus sérieux et parfois dérangeant car on ne sait jamais vraiment ce qui se passe dans la tête de Humbert et Lolita. Un gros point fort du film reste évidemment Peter Sellers dans le rôle de Quilty. Chacune de ses apparitions est juste géniale, je ne connaissais pas cet acteur et il m'a vraiment fait rire et impressionné, notamment lors de la première scène (lorsqu'il joue au ping-pong complètement bourré). Le seul problème, ce qu'on se demande toujours ce que Clare Quilty cherche à faire, et on ne le sait pas vraiment (ou alors je n'ai pas bien compris). Je m'attendais donc un peu à une fin de fou, avec quelques révélations pourquoi pas surprenantes, et finalement le dénouement un fait un peu flop chez moi. Mais bon, ce n'est pas très grave car dans l'ensemble j'ai passé un très bon moment, mais il ne restera pas dans ma mémoire comme un chef d'oeuvre.


lolita3

 


 




Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Loocat 25/08/2013 14:30

Je n'ai pas encore vu cette première version mais celle de Adrian Lyne sortie en 1997 est vraiment très bonne aussi! ;)

Cléo 10/03/2012 11:38


Le noir et blanc est parfait pour bien des films. Bon nombre de nos anciens films perdraient, à mes yeux, leur atmosphère, leur magie, voire leur force, s'ils étaient mis en couleurs. Je n'ai pas
vu celui-ci par contre.


Je fais un petit tour sur les blogs de mes administrés, je n'en ai jamais le temps et j'en suis désolée.

Sebmagic 10/03/2012 12:09



Je suis bien d'accord pour le noir et blanc !



flo 05/08/2011 15:32



Je pense que pour apprécier pleinement ce film il faut avoir lu le roman de Nabokov dont s'est assez librement inspiré kubrick. Cela apporte de nombreuses précisions sur la nature des
relation entre HH et Lolita.Justement sans vouloir dévoiler trop de détails au cas où tu lirais le livre, l'interperatation de Kubrick est toute en pudeur et ambiguité contrairement à l'autre
version de Lolita de Lynch.En tout cas je te conseille de lire le roman et tu regardera le film d'une toute autre maniére.


ps:je n'ai pas encore parcouru beaucoup ton blog mais il semblerais que tu sois faché avec le cinéma d'auteur du genre Woody Allen ou Almodovar.Simple impression?



Sebmagic 05/08/2011 17:56



Ah non qu'est-ce qui t'as fait dire ça ? Je n'ai jamais vu d'Almodovar (je crois), et Woody Allen les trois films que j'ai vu de lui ne sont pas pour moi du "cinéma d'auteur"... Match Point j'ai
aimé seulement à moitié, Vicky Cristina sans plus, par contre son dernier Minuit à Paris je l'ai trouvé excellent. Voilà ;)



2fois2cinq 04/08/2011 10:56



Ah, voilà, ta critique de Lolita est enfin arrivée. Je suis un peu déçu que tu n'est pas accroché plus que ça. Pour moi, Lolita est le film que je peux regarder sans jamais me lasser (encore vu
il y a 2 mois au cinoche dans sa nouvelle copie). Un pur chef d'oeuvre. A chaque fois que je le regarde je vois de nouvelles choses. Le jeu des acteurs et actrices est totalement bleufant. Rien
est laissé au hasard (ça on a l'habitude avec Kubrick). Une merveille de noir et blanc. Une scène d'intro d'anthologie. Une leçon de cinéma. Une merveille, un joyau, un diamant... Je pourrais
parler de ce film et de chaques plans et scènes pendant des heures... 


 


Oula.. je m'emballe !



Sebmagic 04/08/2011 11:04



Héhé, ouais mais je trouve qu'il n'aborde pas beaucoup de thèmes dans ce film, j'ai l'habitude d'être bien plus surpris par ces films, là j'ai trouvé ça presque convenu en fait... Mais bon c'est
sûrement le sujet qui m'a moins plu ! Ceci dit j'ai quand même beaucoup accroché et ça me dérangerait absolument pas de le revoir aujourd'hui.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -