2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 14:04

     Man on The Moon est l'un des films les plus dramatiques avec Jim Carrey. Réalisé par Milos Forman et Stephan Schesch, il relate l'histoire vraie d'Andy Kaufman, un "humoriste" américain qui était surtout connu aux Etats-Unis (bien qu'inconnu ici en France). Entre guillemets puisque l'homme réel a toujours déclaré ne pas être un comique. Disons que comme le dit Wikipédia, son humour est un anti-humour. Un personnage de génie, spécialiste dans l'art d'embrouiller les gens, de berner toute une population en mettant en scène de faux événements.
 

Indice Spoiler :  Spoiler2  

 

manonthemoon.jpg

 

-> Lire la suite...

     Ma réaction la première fois que je l'ai vu : "Mais pourquoi je l'ai pas vu AVANT ?!". La carrière de Jim Carrey m'impressionne. Ses pitreries à deux balles dans Menteur, Menteur, The Mask, et autres Bruce Tout-Puissant ne sont pas désagréables et j'ai toujours dit qu'il était un acteur très fort dans le sens où, avec le mythique Rowan Atkinson, il est l'un des seuls acteurs à savoir faire rire sans parler. De l'humour débile, certes, mais toujours suffisamment drôle.

     Mais là ne réside pas le talent de Jim Carrey. On le voit également dans d'autres films autrement plus somptueux. Il est également capable de jouer le drame, la comédie non exagérée, le magique. Car ce mec-là fait partie des acteurs ayant un de ces regards que seuls les bons acteurs peuvent maitriser, qui savent traduire une seule émotion par leur regard, et ça pour moi c'est un acteur. Et voilà Carrey est dans ce groupe. On sent un acteur talentueux, car il parvient à faire passer un truc, une émotion. Après avoir vu les magnifiques The Truman Show, Eternal Sunshine of the Spotless Mind et The Majestic, dans lesquels il est justement majestueux et bluffant de talent, j'avais décidé d'acheter ce film, dont j'avais entendu tant de bien. Il est pourtant assez peu connu du "grand public". Et bien je ne regrette vraiment pas.


manonthem.gif

     Le film traite donc l'histoire (vraie) d'un "comique" nommé Andy Kaufman. Je disais donc qu'il pratiquait de l'anti-humour, et ce n'est pas peu dire. Véritable phénomène, son type d'humour est assez indescriptible. Alors qu'il est très attendu sur scène, voilà qu'il débarque avec un livre, en disant que c'est un bouquin génial, et qu'il va donc le lire entièrement devant la salle. Les gens commencent à rire, puis se rendent compte qu'il ne blague pas. Dans le même genre, l'humoriste a créé un autre personnage qu'il interprétait sur scène, quelqu'un d'odieux et de vulgaire : Tony Clifton. Le truc, c'est que personne ne savait que Tony Clifton était en réalité Andy Kaufman déguisé. Andy Kaufman a été assez remis en place par son coéquipier qui lui disait qu'il ne fallait pas qu'il se fasse rire lui-même, mais qu'il avait pour travail de faire rire les spectateurs. Chose que le bonhomme trouvait inconcevable, préférant s'amuser. Le film est très très fidèle à la réalité et on va de surprises en surprises, Andy Kaufman nous étonnant toujours, surprenant, inattendu et habile. C'est vraiment un film magnifique à voir.


      Vous pouvez aller voir une très bonne analyse de ce personnage ici.


      Attention, la suite de cet article révèle la fin du film, elle est destinée aux personnes l'ayant vue.





man-on-the-moon.jpg

    Un peu avant la fin du film, Andy Kaufman révèle à ses amis qu'il est atteint d'un cancer et qu'il lui reste peu de temps à vivre. Ceux-ci, croyant que c'est encore un tour issu de l'imagination d'Andy, commencent par ne pas le croire. Quand ils réalisent que Andy ne blague vraiment pas, on assiste vraiment à une scène très émouvante, d'autant que Jim Carrey est très expressif. On commence alors à éprouver de la peine pour cet homme, qui n'hésite pas à dire devant son public qu'il a un cancer afin de faire rire les gens qui, bien sûr, ne le croient pas.

     On assiste à de nombreuses scènes d'émotion, notamment lorsqu'il tente de se faire enlever son cancer par une méthode soi-disant efficace, et qu'il en découvre de façon évidente l'arnaque.

     A la fin du film, les funérailles sont vraiment très émouvantes, où Andy Kaufman parle aux gens dans l'église par l'intermédiaire d'une vidéo pré-enregistrée. La fin du film laisse une ouverture possible, nous laissant éventuellement croire qu'Andy n'est pas mort. Car, il faut le dire, le véritable Andy Kaufman étant un maître de la confusion et des mises en scène, avait dit à ses proches qu'il mettrait sa mort en scène et qu'il réapparaîtrait 10 ans plus tard. Ainsi, lorsqu'on voit Tony Clifton à la fin du film, on peut toujours croire que c'est Andy qui continue son show sans que personne ne le sache...

     Le vrai Andy Kaufman étant décédé en 1984, il y a maintenant peu de chances que sa mort ait été une mise en scène. Mais le doute sera toujours permis et c'est ça qui entretient aussi sa légende.

     La scène des funérailles :

 


 

       Voir aussi : Les 20 films les plus tristes ou émouvants, Eternal Sunshine of the Spotless Mind.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

WnX 13/09/2012 08:41


Alors , je vais regarder la dérniére demi-heure , s'il avait delayé ça tout au long du film , il aurait pus soulever un autre interet en ayant un rythme plus.... maitrisé ?

Sebmagic 13/09/2012 13:51



J'aime bien l'approche de Forman, il commence par présenter le personnage et son oeuvre, ses déboires, pour finir par montrer l'homme et les limites de ses délires. Peut-être tout simplement que
tu n'as pas aimé le personnage, pour ma part je l'ai trouvé passionnant, il avait un sens de l'humour très particulier et unique en son genre, il me fascine ! Je trouve le rythme du film
parfaitement maîtrisé.



WnX 13/09/2012 05:17


Contrairement a mes voisins du dessus , Man to the moon est l'un des rares films que j'ai arreté avant la fin. Alors c'est sur , Jim Carrey est un acteur superbe, même dans cette situtation , de
ce côté la, rien a redire , rien a redire sur toute la distribution d'ailleur.


 


Mais ça n'a pas prit, peut être parce que le personnage ne m'interessais pas forcement , en tout cas , son univers ne me parle pas vraiment . Peut être que si le realisateur avait choisis de se
concentrer plus sur l'homme que son oeuvre , il aurait permis une meilleur familiarisation avec Andy Kaufman , et donc un meilleur interet du film.


M'enfin , ça n'engage que moi ;)

Sebmagic 13/09/2012 05:24



Le réalisateur se concentre énormément sur l'homme, justement pendant la dernière demie-heure ;)



Clemencep 11/05/2012 03:53


Je suis ravie d'avoir vu ce film. Je connaissais la chanson de REM mais désormais que je peux la lier au film, mes oreilles vont réagir différement, avec plus d'émotion.


Etant, je ne le cache pas, un puit de larme quand il s'agit de films, celui ci n'y a pas échappé. Mais, si je lui accorde ** sur *** c'est que je pense qu'il aurait pu être plus concis. Je lui
trouve un air de Big Fish sur l'aspect "tout le monde est là" dans l'Eglise. Ce serait évidemment Man on the moon l'initiateur.


Tu as eu raison d'accorder ces quelques lignes à Jim Carrey qui a un talent fou pour épater les petits et les grands. Eternal sunshine of the spotless mind étant un de mes films favoris ! Jim a
eu le brio de s'intéresser à tous les publics, et de toutes les manières possibles. On ne s'en lasse pas !

Sebmagic 11/05/2012 13:06



Ouais je me lasse pas de Jim Carrey non plus et de ses imitations géniales, je traînais justement sur Youtube hier et je me suis retapé ses imitations de visage de Nicholson, Clint Eastwood,
James Dean, il est très très impressionant.


 


http://www.youtube.com/watch?v=1hF2lxKlhAs



Le veilleur 30/08/2011 15:57



Oui voilà, maintenant ma collection de films avec Jim Carrey est un peu plus complète et je suis d'accord pour les deux meilleurs. Surtout Eternal sunshine of the spotless mind parce qu'il y joue
dans un registre totalement différent, il est plus sobre, c'était inattendu. Bon j'arrête parce que si je commence avec ce film...!


Et pour Billy Elliot, t'inquiète ça ne presse pas ;-)



Sebmagic 30/08/2011 19:05



Cool, j'essaierai de le voir ce week-end, mais je promets rien !



Le veilleur 30/08/2011 14:49



Et non, je n'ai pas oublié : j'ai enfin regardé Man on the moon ! Un film très bizarre quand même, si bizarre que je ne saurais pas dire si je l'ai aimé ou pas^^ D'ailleurs, je ne l'ai pas trouvé
si émouvant que ça, il ne m'a pas vraiment emportée mais c'est une découverte vraiment intéressante, le spectateur est constamment surpris par ce drôle de personnage, certaines scènes m'ont
beaucoup fait rire et les premières minutes m'ont parues géniales. Je crois qu'en fait c'est la période catch qui m'a un peu perdue. Assez fascinant quand même ce film, oui il me rend perplexe !
Donc merci de m'avoir incitée à le regarder :)



Sebmagic 30/08/2011 15:29



Ouais c'est pas non plus le chef d'oeuvre de la décennie, y'a des passages moins bien que d'autres, c'est juste parce qu'on était dans le Jim Carrey... Ses deux meilleurs films sont clairement
The Truman Show et Eternal Sunshine à mon goût. Pour Billy Elliott, je n'ai pas oublié non plus mais tout de suite je ne peux pas ^^



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -