8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 10:18

         Même si certains traitent ce film de nanar ridicule (je trouve ça assez étrange), j'ai vraiment adoré Mon Nom est Personne d'un bout à l'autre, et j'ai pris autant mon pied que devant un Sergio Leone. Faut dire que Leone l'a scénarisé, que Ennio Morricone signe la BO, du coup la patte est bien présente. Sorti en 1973, c'est un western spaghetti bourré d'humour qui m'incite encore à découvrir le genre.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

mon-nom-est-personne.jpg

 

-> Lire la suite...

         Chef d'oeuvre donc, j'ai encore pris mon pied comme pas possible devant un western, j'aime vraiment ça et je vais continuer dans cette voie. Tout m'a absolument conquis dans ce film, des acteurs aux musiques, des images à l'humour. J'ai été une fois de plus pris dans l'ambiance, les décors, les dialogues, et surtout ces scènes très Leoniennes (Sergio Leone qui a également participé à la réalisation pour quelques scènes il me semble) dont je vais vite devenir fan. Je pense notamment à ces plans sublimés par la musique gigantesque du génie Ennio Morricone, qui m'a encore filé des frissons pas croyables (la scène où Henry Fonda attend derrière les rails pour affronter une centaine d'hommes est un pur bonheur cinématographique). La réalisation de Tonino Valerii est excellente.

         Le film nous présente deux personnages assez différents. Jack Beauregard, campé par Henry Fonda, est une légende qui commence à se vieillir et compte remballer le pistolet pour s'intaller en Europe. Quant à Personne, joué par Terence Hill, il est depuis son enfance un admirateur de Beauregard et refuse de voir son héros partir de la sorte. Son but : faire entrer Beauregard dans l'Histoire en l'amenant à combattre la Horde Sauvage. Le film m'a permis de découvrir Henry Fonda dans autre chose que 12 hommes en colère, et ça m'a fait plaisir. Contrairement à plusieurs spectateurs, je ne l'ai absolument pas trouvé terne et j'ai franchement adoré son rôle. Quand à Terence Hill, je ne le connaissais pas beaucoup mais nul doute qu'il excelle dans ce film, dans un rôle certainement plus intéressant que ses innombrables bagarres dans les bars avec Bud Spencer. Il apporte un certain lot d'humour qui fait la différence des autres westerns que j'ai pu voir jusqu'à présent, car le rire est souvent provoqué par des gags visuels (lorsque Personne met des claques à un cow-boy tout en lui subtilisant ses pistolets). Ses dialogues et faces à faces avec Henry Fonda sont jouissifs, je pense plus particulièrement à leur première rencontre, lorsque Jack Beauregard regarde Personne pêcher "à la mouche", mais surtout à leur deuxième, lorsqu'ils ne cessent de se tirer dans le chapeau.


          Bref, film culte avec des dialogues cultes (l'histoire qui petit oiseau qui criait dans la merde) et des scènes savoureuses, j'aime et j'en redemande !






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

dowman 25/05/2013 17:36

parfaitement un chef-d'oeuvre,mon film préféré

2fois2cinq 11/07/2011 16:34



D'accord avec toi... que du bonheur ce film ... et que dire de cette musique... je l'écoute de temps en temps...


Quelle fraicheur !



Sebmagic 12/07/2011 03:05



Ouais excellent film et musique géniale, j'ai adoré aussi Et pour quelques dollars de plus que j'ai vu avant-hier, je suis vraiment fan de ce style cinématographique.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -