15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 12:07

           Ayant été déçu par mon premier Wong Kar Wai (Chungking Express que j'ai trouvé bon, sans plus), je m'attendais quand même à quelque chose de génial avec My Blueberry Nights, car c'est typiquement le genre de réalisations et d'ambiances qui me plaisent habituellement. Résultat, j'ai pas été déçu par ce film, j'aurais même voulu qu'il ne s'arrête pas si tôt.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

my blueberry nights

 

-> Lire la suite...

           Dès le début je me suis senti embarqué dans cette histoire, ou plutôt ces histoires dont est témoin le personnage principal, interprété par la chanteuse Norah Jones. Certains ont reproché au film d'être trop mièvre, mais c'est pourtant toute cette douceur qui m'a touché, avec des scènes lentes, belles (esthétiquement comme émotionnellement) qui nous font parfois virer dans une légère déprime. Dans ce film, la possible mièvrerie est amenée avec tellement de subtilité et de sensibilité qu'elle passe très bien. Wong Kar Wai ne force pas les choses et c'est un excellent point. La réalisation est d'ailleurs originale (des ralentis saccadés qui imposent une atmosphère propre au cinéaste) et franchement réussie. Les personnages présents dans ce film sont tous (ou presque) des êtres malheureux, perdus. A commencer par Lizzie (Norah Jones) qui après une déception amoureuse va arpenter l'Amérique et rencontrer de nombreuses personnes. Le film a de nombreuses qualités mais la première qui me vient en tête est la profondeur des personnages. Chacun d'entre eux est intéressant dans son malheur, émouvant. Jude Law, dont le talent n'est plus à refaire, nous touche en "gardien des clés" esseulé. Plusieures scènes magnifiques sont à noter entre les deux personnages principaux, notamment lorsque Jeremy montre à Lizzie des extraits de sa caméra de surveillance.


my blueberry nights        Wong Kar Wai traite ici le malheur de plusieurs individus de façon douce, juste. C'est émotionnellement assez intense par moments, grâce aux acteurs. Je pense que l'histoire qui m'a le plus touché est celle d'Arnie, le flic complètement déprimé qui passe son temps au bar. Non seulement le talent de l'acteur David Strathaim permet de nous faire passer de nombreux sentiments rien qu'avec le regard, mais en plus le personnage est bien traité, sans clichés (comme tout le film d'ailleurs qui malgré sa lenteur n'a cessé de me surprendre). C'est un film qui donne pratiquement envie d'aller bosser dans un bar au milieu d'un trou paumé aux USA afin de faire des rencontres marquantes. Le personnage de Rachel Weisz est également touchant, même si j'ai trouvé qu'elle en faisant un poil trop sur la fin de son histoire. De manière générale, d'ailleurs, j'ai préféré le jeu d'actrice de Norah Jones qui est une sacrée révélation dans le monde du cinéma à mon goût. Certes, son personnage reste un peu fade comparé aux rôles secondaires, mais elle m'a touché à de nombreuses reprises. Quant à la dernière partie du film, centrée sur Natalie Portman, elle m'a également fait ressentir de nombreuses choses. La traversée du pays en binôme jusqu'à Las Vegas a des airs de road movie mais ce n'est pas vraiment l'objet du film qui fait plutôt dans le dramatique et la douceur. Ces deux genres se rejoignent à la perfection vers la fin, avec une Natalie Portman poignante (comme toujours) mais surtout une musique à faire tomber. La BO de My Blueberry Nights est juste une merveille et m'a souvent fait frissonner, notamment à la fin de la partie sur Natalie Portman avec une scène de regards vraiment très belle. Certaines musiques de Norah Jones donnent vraiment à My Blueberry Nights une ambiance incroyable, mais le meilleur morceau de ce soundtrack reste pour moi "The Greatest" de Cat Power (chanteuse qui a également une petite apparition dans le film). Une chanson qui m'a fait frissonner.


 


 



          Pour conclure, si vous vous attendez à de l'action ou que vous n'êtes pas sensibles à la poésie et à la douceur, je vous conseille de zapper ce film qui vous ennuiera peut-être. Pour les autres, ça sera (j'espère) un festival d'émotions et de sensibilité à ne pas louper.


        



Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Loocat 19/08/2013 11:54

J'ai un peu de mal avec l'univers de ce réalisateur et ce film ne fait pas exception à la règle, et si j'ai apprécié le casting (un peu moins la triste Norah Jones) la solitude et le mal-être des personnages n'ont pas réussi à me toucher, de plus je ne suis pas fan des interminables ralentis et des couleurs bling bling de la mise en scène... je ne pense pas revoir ce film une deuxième fois.

Novapl 11/05/2012 20:23


La je dis non! Pourtant pas trop fan de film a l'eau de rose celui la m'a completement seduit!!! il merite pour moi un large SSS.Ce "road movie amoureux" est magnifique et l'atmosphere du bar du
perso de jude law est TOP!A voir

Sebmagic 11/05/2012 20:32



Oui très bon film, j'ai mis 4/5.


C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne mets aucune note sur ce blog, pour éviter des commentaires basés sur ces notes. Pour moi, une critique ne nécessite pas de note.



Frances 31/12/2011 22:51


Je partage tout à fait votre avis. Ce film est une petite merveille. Un rêve nocturne que baigne la lumière des néons. Une lenteur toute salutaire qui donne le temps au temps. Merci d'en avoir
parlé. Il ne mérite pas les coups de dents acérés des critiques reçus à sa sortie.

Sebmagic 01/01/2012 00:42



C'est vrai qu'il mérite pas les dures critiques, même si certaines sont très positives !



Mona 16/10/2011 14:07



Pas vu, pas non plus le Chungking Express  ... par contre tu vas être servi en ambiance ouateuse classe et B.O. de rêve avec In the mood for love (culte) et 2046 si un jour tu te décides à
les mater hein !?


C'est un cinoche très doux c'est vrai, très à l'écart de la réalité : mais c'est aussi ça le cinéma, pouvoir se réfugier dans des histoires qui nous déconnectent du quotidien.


Et faire ensuite le grand écart avec des cinéastes bien ancrés qui te balançent des scuds dans la tronche (comme Audiard, Zonca ou Clark par exemple) est ultra-enrichissant ('fin ce n'est que mon
avis)



Sebmagic 16/10/2011 15:13



Oui oui, je tiens à les voir mais c'est ma soeur qui a les DVD et j'oublie toujours de lui demander :p La prochaine fois qu'elle revient faut que j'y pense !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -