18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 23:07

         Ceci n'est pas du cinéma, mais je suis obligé d'en parler ici parce qu'il va me permettre de parler d'un artiste que j'adule de plus en plus : Alexandre Astier. Pour ceux qui ne verraient pas encore qui il est (est-ce possible ?), il s'agit ni plus ni moins que du créateur de la série Kaamelott (mais également acteur, réalisateur, scénariste, compositeur, monteur, etc.).

           Hier soir se tenait la présentation du programme de l'année 2012-2013 du théâtre de Caen, qui a proposé en deuxième partie de soirée le nouveau spectacle de ce génie de l'humour, intitulé "Que ma joie demeure !", gratuitement. N'ayant pas pu le voir ailleurs faute de possibilités, c'est avec un grand empressement que je suis allé voir ce petit bijou. Alexandre Astier se met dans la peau de Johann Sebastian Bach, compositeur qu'il affectionne tout particulièrement pour sa musique et se propose de donner (à travers son personnage) un grand cours de musique à un groupe d'individus (plus ou moins représenté par le public). Inutile de dire qu'en 1h50, il canalise un nombre impressionnant de talents et d'effets, qu'ils soient artistiques, humoristiques ou dramatiques, et si on connait les capacités hallucinantes du bonhomme, on ne peut qu'être - au minimum - intrigués par cette pièce qui, sous ses allures théâtrales, cache un brin de stand up.

          Pour ma part, ce fut l'une des choses les plus drôles que j'ai pu voir de ma vie et, pour vous donner une idée de la qualité de cette oeuvre, j'ai quasiment eu un gros fou rire de 110 minutes, interrompu de temps en temps par des petits moments d'émotion surgis de nulle part.

   

que ma joie demeure 1

 

 

-> Lire la suite...

           Depuis que j'ai découvert la série Kaamelott, je crois qu'Alexandre Astier me surprend de plus en plus, et c'est à chaque fois une surprise agréable. Tout d'abord, les livres V et VI de la série m'ont marqué pour longtemps, car ils montrent déjà une grosse partie du talent de leur auteur, et évidemment son intelligence et sa finesse. En partant d'une série à petits sketches, comme l'a été Caméra Café (je cite cet exemple, peut-être à tort, uniquement pour le format des deux séries : de petits épisodes de 3 à 4 minutes qui amusent en racontant une histoire ponctuelle), Alexandre Astier n'a pas fait l'erreur de rendre cette série commerciale en enchaînant 50 saisons. Il a su au contraire faire vivre ses personnages au sein d'un univers plus grand et plus sérieux, en augmentant petit à petit le format des épisodes de sa série pour enfin raconter l'histoire qu'il voulait raconter au départ. Si bien que la petite série humoristique a finement évolué vers une histoire plus complexe, plus dramatique et plus prenante, avec une véritable chronologie et des personnages de plus en plus profonds.


           Ce choix est pour moi le coeur même de l'intelligence d'Alexandre Astier, qui a d'ailleurs surpris autant que bouleversé les fans de la série. Bref, je ne suis pas là pour parler de Kaamelott, d'autant que je l'ai déjà suffisamment fait sur ce blog, mais je ne peux pas m'empêcher de partager ma passion (mon admiration ?) pour tout ce que cet artiste a accompli et continue d'accomplir au cours des années. Mais en plus de l'artiste, l'homme me paraît doté d'une intelligence assez rare, qu'on peut régulièrement saisir à l'écoute de ses interviews ou réactions. Plus que de l'intelligence d'ailleurs, ce type semble être l'un des rares artistes à ne pas paraître faux. Dans toutes ses déclarations, il fait preuve d'une authenticité à toute épreuve, d'une grande sincérité (il ne se prive pas de dire ce qu'il a à dire), et surtout de bon sens, et il faut bien dire que ça fait du bien au milieu de toutes ces célébrités qui manquent totalement d'intégrité. Encore une fois, je ne suis pas là pour parler de ça mais quand même, ses déclarations me laissent sur le cul tant elles sont justes et tombent sous le sens. Que ce soit sur la politique, à propos de la téléréalité, de Dieudonné ou des journalistes, Alexandre Astier semble à chaque fois dire tout haut ce que des millions de gens pensent tout bas, moi le premier.


que ma joie demeure 2            Qui plus est, et sans vouloir donner l'impression de l'idolâtrer totalement, je trouve qu'il fait partie d'une sorte d'élite culturelle qui se fait rare en France tant le niveau dans ce domaine diminue avec les années. J'ajouterais à ces rares personnes François Rollin que je découvre de plus en plus depuis Kaamelott et qui collabore régulièrement avec Alexandre Astier. Ces deux vrais phénomènes ont un humour assez similaire - fin et subtil - et tentent, grâce à cet humour, de partager des choses intéressantes et intelligentes. François Rollin m'a beaucoup surpris et plu avec son bouquin "Les grands mots du Professeur Rollin", où il essaie, via l'humour, de réintégrer à la langue française des mots oubliés tout en démontrant à quel point notre langage se dégrade. Un autre livre qui me semble incontournable et qu'ils ont écrit ensemble : "Astier et Rollin posent les bases de la pensée moderne", que je n'ai pas encore fini mais qui traite du sujet de la transmission de façon très captivante et intelligente. Bref, ces deux penseurs ne font pas de l'humour de pitrerie, mais ont compris que l'humour pouvait être un outil servant la culture. Parfois, on ne sait pas exactement s'ils utilisent l'humour pour transmettre des savoirs, ou si au contraire ils utilisent ces connaissances pour créer un humour bien particulier, et c'est peut-être là que réside le génie : savoir lier les deux sans qu'aucun ne gêne l'autre. Les exemples sont nombreux, comme le sketch de la Physique Quantique d'Alexandre Astier ou de la Thérapie du Rire de François Rollin, deux bijoux d'humour que j'aime me repasser pour obtenir de savoureux fous rires.


            Et l'exemple le plus frappant de ce style d'humour intelligent est sans conteste ce spectacle "Que ma joie demeure !" qui traite donc de Bach, sa vie et sa musique. Ce n'est pas par hasard si, dans cet article, j'ai commencé par aborder Kaamelott avant de parler de cette pièce, car je trouve les deux assez similaires dans le principe. Il n'est pas difficile de retrouver dans le personnage de Bach quelques astuces qui ont fait l'originalité du roi Arthur dans Kaamelott. On a ici un personnage bougon, qui semble se faire totalement chier, un génie au milieu d'abrutis qu'il aime envoyer balader tant ils l'agacent. Isabelle Adjani (qui joue par ailleurs le rôle principal de son dernier film David et Madame Hansen) a d'ailleurs parlé de ce personnage comme étant un "Docteur House en musique", et je pense que cette comparaison résume parfaitement le personnage de Bach ainsi que sa situation au coeur de cette pièce. Outre ces ressemblances, Que ma joie demeure ! fait également penser à Kaamelott dans son style humoristique, assez anachronique notamment au niveau du langage, ce qui crée un décalage amusant avec l'idée qu'on pourrait se faire du Johann Sebastian Bach de l'époque. Cependant, Alexandre Astier ne fait, pendant 1h50, qu'extrapoler ce que pouvait bien être la vie obscure de ce compositeur en parsemant la trame du spectacle d'anecdotes réelles, mais détournées de façon humoristique.


que ma joie demeure 3


            Dès l'entrée en scène du personnage, je me suis mis à rire tant le discours est drôle et subtil, et tant le talent de comédien d'Alexandre Astier lui permet de jouer avec les mots pour nous faire exploser de rire. Nul doute que son humour est efficace et brillant et il me semble impossible de rester de marbre devant les sketches qu'il joue absolument seul, avec un banc, un tableau et un clavecin. Tout est toujours inattendu et original, comme la visite de l'orgue, la vision de la musique italienne ou les moments d'émotion et de drame qu'il ajoute par-ci par-là et prennent aux tripes (le confessionnal). Il faut être sacrément doué pour faire passer le spectateur en une demie-seconde d'un franc fou-rire à un silence glacial et prenant, et à ma connaissance c'est une subtilité de comédien qui se fait rare en France actuellement. Peut-être parce que personne d'autre n'ose vraiment faire ce genre de choses. Ca me rappelle un peu le sketch de Jérémy Ferrari à propos du conflit israëlo-palestinien vraiment très poignant, mais là je divague ailleurs.


            Bref, Alexandre Astier met en avant ses talents de comédien (des mimiques et un texte hilarants, entre autres) et ses connaissances en musique pour nous faire hurler de rire, tout en abordant la vie d'un compositeur aussi connu que méconnu. C'est brillant, et d'ailleurs parfaitement mis en scène par Jean-Christophe Hembert. Le clou du spectacle aura été le final, avec une triste minute de silence en la mémoire de Pierre Mondy. On aurait tous préféré qu'elle n'ai jamais eu lieu, évidemment, mais Alexandre Astier a rendu hommage à ce comédien de la plus belle façon qui soit, de façon très émouvante, et je pense qu'une grosse partie des spectateurs du théâtre de Caen est sortie de la salle avec une larme à l'oeil. Bien que je ne connais que très peu Pierre Mondy, j'ai été extrêmement ému par cette triste fin de spectacle et je pense que ce moment d'émotion va rester très longtemps dans ma tête.


            J'avais, avant de voir le spectacle, vu sur Youtube l'hommage d'Alexandre Astier à Pierre Mondy, et il en parle de façon tellement vraie et belle que je n'ai pas pu m'empêcher d'éprouver un paquet de choses. Pour ceux qui l'auraient loupé, voici la vidéo dans laquelle A. Astier honore la mémoire du comédien, en faisant comprendre à tout le monde avec quelques mots à quel point cet acteur était brillant (P.Mondy ayant joué le rôle de César dans la 6e saison de Kaamelott). Il en profite pour tacler violemment TF1, et ça encore, ça fait du bien à entendre aujourd'hui :



 


 

                Je pense que ceci va conclure cet article car j'ai résumé une grande partie de ma pensée à l'égard d'Alexandre Astier et de son travail. Tout ce que je peux dire, c'est : si vous avez l'occasion de voir ce spectacle brillant, courez-y. C'est à mon goût de l'excellence artistique et humoristique à son plus haut niveau.


                   Et pour ceux qui l'auraient quand même loupé, le DVD sort le 6 novembre 2012 et je vous assure qu'il vaut largement son prix ! A commander ici dès maintenant.



Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Surprises

commenter cet article

Commentaires

Farah 04/01/2013 20:15


Tu as mis un lien vers une vidéo où Alexandre Astier donne son avis sur la téléréalité. C'est justement grâce à celle-ci que j'ai découvert le personnage ! Il m'avait beacoup impresionné avec son
franc parlé, ses remarques très justes et intelligentes. C'est pas tous les jours qu'on découvre un acteur aussi intéressant en tant qu'acteur mais aussi en tant qu'homme.


Je pensais que Kaamelot était une petite série humoristique un peu lourde (ce qui est totalement un préjugé puisque je n'ai même pas vu une bande annonce de la série...) mais là je vais peut-être
tenter le coup !


En tout cas c'est vraiment un bonhomme impresionnant et je l'admire rien que pour ses superbes interview où il ne manque pas de faire des remarques toujours pertinentes, intéressantes et bien
senties !


Tiens, je vais terminer ce commentaire par une citation d'A. Astier lui-même et que je trouve géniale : "Ne confondons pas essayer de voir quelque chose de brillant et se prendre la tête. One ne
peux pas ranger tout ceuw qui réflechissent dans le camp de ceux qui se prennent la tête, c'est quand même un amalgame très dangereux."

Sebmagic 04/01/2013 20:44



Oui, c'est l'un des rares à dire ce qu'il pense avec franchise tout en restant vrai. Pour Kaamelott, j'avais le même préjugé avant de m'y mettre vraiment et à force on droit beaucoup parce qu'on
s'attache aux personnages. La série évolue de façon étonnante jusqu'à la saison 6, c'est prodigieux !



Fanélie 16/11/2012 16:10


Salut !


Je suis retombée là dessus récemment et je me suis dit que en tant que grand fan, ça t'intéresserait peut-être. J'aime beaucoup cette émission de radio où l'interview avec la personnalité se fait
dans l'intimité. J'aime Alexandre Astier,à la fois pour son humour et sa personnalité. Sa réflexion sur lesmots du quotidien des gens du passé me semble très juste. :)


le lien : http://www.franceinter.fr/emission-eclectik-alexandre-astier


J'en profite pour te féliciter encore une fois pour ce site, tes critiques sont vraiment bien et j'ai vu de super films grâce à tes conseils ! (Garden State, Drive, Blue Valentine, Lovely
Bones..)


De mon côté, je me permet de te conseiller un film que j'ai vu récemment : Restless, une histoire entre un garçon et une fille assez originaux, toute simple, très belle(en tout cas j'ai beaucoup
aimé et la BO est très bien aussi)


et Walk the line que j'ai adoré mais je crois que tu l'as déjà vu ! 


 


 


 


 

Sebmagic 16/11/2012 16:30



Merci, étant donnée ma faible connexion j'écouterai ça lundi !


 


J'ai acheté Restless en DVD y'a quelques semaines, j'adore Gus Van Sant donc ça devrait effectivement me plaire, merci



Rémy 25/10/2012 22:09


Merci pour la video a la fin je suis un tres grand fan de Mondy est evidemment d'Alexandre Astier un des comediens les plus talenteux en France et cet hommage a Pierre Mondy est vraiment
excellent !

Col legno 12/10/2012 23:10


Salut !


Je suis ton blog depuis plus d'un an

J'habitais à Caen y'a pas si longtemps

J'étais un grand fan du Lux

D'ailleurs, j'ai été à la soirée Cohen dont tu parles dans un de tes billets

On a globalement les mêmes goûts cinématographiques

Ton blog m'a permis de découvrir des films auxquels je n'avais jamais pensé m'intéresser. Grâce à toi, je me suis pris les plus belles cinémato-baffes de ma vie.



Tout autant de raisons pour te trouver sympathique, de porter ton blog dans mon estime et pour laisser un commentaire pour te remercier. Je n'avais pas encore passé le pas, mais là ton billet sur
la dernière pièce d'Astier (j'adore le mec, j'adore la pièce), ça m'a complètement motivé. Donc, j'enfile mon costume de groupie, j'écris ce commentaire et je te dis :


MERCI !


Allez, bonne continuation 

Sebmagic 13/10/2012 12:02



Merci pour le message ! C'est clair que Le Lux est un sacré cinéma, qui passe toujours (ou presque) les films qui sont assez mal distribués, et toujours en VO. C'est bien d'avoir des cinémas
comme ça qui, en plus, organisent des soirées et proposent de revoir de vieux films (ils proposent un cycle Chaplin en ce moment !).



Malou 05/10/2012 16:25


Il semblerait bien que oui :) Au prochain évènement comme ça préviens moi :D

Sebmagic 05/10/2012 17:29



Haha ben des événements à Caen ça court pas les rues !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -