26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 23:31

    Vous pensez que ceci est encore un article sur un film ? Sur une série TV ? Et bien non ! Il fait partie des petites "surprises" auxquelles j'ai fait mention dans le titre du blog. Eh ouais, tac, vous êtes pris au dépourvu. A l'occasion du 50e article (non en fait ce n'était pas du tout prémédité), je tiens énormément à vous faire décourvrir ceci, vous en ressortirez différents.

    Salad Fingers est en fait une série de 8 animations, qu'on peut voir sur Internet et dont je vous filerai les liens un peu plus bas (non mais laissez-moi le temps de présenter le truc avant de vous précipiter sur Google, s'il-vous-plaît !). Ces animations sont la création de David Firth, un type qu'on ne connait pas mais qu'il serait certainement... intéressant de connaître, au vu des créations qu'il propose sur son site. Un véritable OVNI du web.

   

salad

 

-> Lire la suite...

     Je n'apprécie que peu les autres créations de cet auteur, un peu trop gores et malsaines pour moi. Mais les Salad Fingers sont à mon goût d'énormes petits bijoux.

    Je n'ai personnellement jamais vu quelque chose de la sorte. Extrêmement bizarre, un peu glauque, très très sombre et vraiment étrange, c'est un univers totalement à part, très déprimant.

    Pourquoi est-ce que je vous ai demandé de lire cet article avant de regarder ces vidéos ? Parce que j'ai déjà essayé de persuader des gens de découvrir ces fabuleuses animations, sans succès. Elles ont trouvé ça trop ennuyeux ! Et j'avoue que je ne comprends pas. Alors voilà ce que j'en pense :

    1 - Mettez-vous surtout en bonne condition pour voir ces vidéos. C'est-à-dire : regardez les dans le noir, laissez-vous embarquer par cet univers... Ne laissez pas le monde qui vous entoure perturber le visionnage de ces vidéos, sinon vous allez vous ennuyer.

    2 - Commencez par l'épisode 8. Sérieusement, j'ai découvert Salad Fingers en commençant par le 8e (et dernier) épisode, et ça m'a littéralement foutu sur le cul. Ne vous inquiétez pas, il n'y a pas d'ordre précis de visionnage, les épisodes étant (quasiment) indépendants.

    3 - Regardez plusieurs épisodes avant de vous faire une idée. C'est très important, parce qu'on n'accroche pas toujours immédiatement à cet univers, mais il finit par nous obséder (je vous fais peur, avouez).

    4 - Ne les regardez pas si vous avez moins de 10 ans, vous pourriez y être sensibles.

salad fingers
salad fingers

    Vous allez découvrir un univers et une ambiance comme vous n'en verrez jamais... Du moins c'est l'effet que ça m'a fait. Depuis que j'ai regardé ça pour la première fois fin 2007, je ne peux plus m'en passer et je suis obligé de regarder certains épisodes régulièrement pour retrouver cette sensation de tristesse mêlée à un grand malaise, où j'en ressors à chaque fois totalement ému et gêné.

    Parce que ces vidéos sont pour moi de grands malaises (j'ai parfois presque eu envie de chialer tellement l'émotion était intense), mais j'ai trouvé ça vraiment génial. Ca raconte la vie d'une "femme" (ou d'un homme ?) qui vit apparemment seul(e). Mais le fait de vivre ainsi, reclus(e), la rend sûrement folle et elle recherche des plaisirs de la vie complètement stupides (comme gratter des objets avec ses doigts de salade). Sa personnalité se dédouble, elle délire complètement et ne saisit plus la différence entre le réel et ce qu'elle imagine (elle parle à des morts sans gêne et sans en avoir conscience).

    Honnêtement, on n'y comprend absolument rien, il ne faut pas chercher à trouver une logique dans les épisodes. On se dit juste que l'auteur est un psychopathe taré qui ne se comprend que lui-même.

    De plus, la musique plutôt flippante ou à mi-chemin entre le relaxant et le sombre (signée Broads of Canada ou dyzv0r) instaure une ambiance déjantée et malsaine qui terrifie, vraiment beaucoup (regardez donc quelques épisodes seul(e)s dans le noir, y'a des moments vous ne vous sentirez pas très bien).

    Pour finir, je pense que, bizarrement, le fait que les vidéos ne soient pas en français ajoutent au climat encore plus de terreur. La voix du personnage principal est absolument... frissonnante et dingue. Je ne sais pas comment le mec s'est démerdé, mais le son est sublime, il englobe tout l'espace autour de nous, il résonne...


    Ca va, ça va, je ne peux plus supporter de vous voir frétiller comme ça, je vous file les liens. Honnêtement, commencez par l'épisode 8. Et si ça ne vous plait pas, ne vous découragez pas à la première vidéo (ça me ferait le plus grand plaisir, même si vous vous en foutez) :


    Liens vers les épisodes :


    Salad Fingers - Episode 8

    Salad Fingers - Episode 1
    (puis la suite en cliquant sur "suivant" sous la vidéo)



    Musiques récurrentes des épisodes de Salad Fingers (liens vers les vidéos) :
 

    Boards of Canada - Beware the Friendly Stranger

 

    dyzv0r - I want across my skin a fresh sky
    (seulement le début de la musique, 40 premières secondes)

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Surprises

commenter cet article

Commentaires

C.C.L 05/10/2016 18:19

Je suis tombée par pur hasard sur un épisode et ça eu un si gros impact émotionel sur moi que j'ai voulu voir l'avis d'autres personnes.Je m'attendais à ne rencontrer que des avis négatifs sans véritable construction (les âmes sensibles qui ne savent rien apprécier de «spécial» et qui disent à la première image que c'est caca.)Or j'ai été agréablement surprise de lire cet article!

Littlebee 09/11/2013 04:42

Je crois qu'il n'y a pas vraiment d'explication à propos de cette série. Elle a été créée pour que chaque personne ait une vision différente. Je suis d'accord, le dernier est vraiment flippant... et intéressant.

Elindelle 07/10/2012 00:19


De mon avis, il y a bien une histoire à tirer de Salad Fingers. Cet/tte homme ou femme est en fait un survivant(e) d'une grande guerre (The Great War) à laquelle son frère à participer (celui à
qui tout à reussi) des mesures ont été prises dans la ville et chaque habitant se devaient de possèder un abris ainsi que de connaitre le morse (ce que S.F tapotte avec ses doigts). Tout les
petits personnages incarnés par ces doigts sont des personnes ayant réellement existés mais ont sûrement été tués au cour de la guerre, la poupée rousse (marry?) devait être très proche de lui,
sa concubine par exemple, puisqu'il aurait eut un enfant avec elle. Bref, je ne vais pas détailler toute la série, mais cette série à bien un sens. Merci de la faire découvrire, moi cela fait
seulement plusieur jour et pourtant après avoir bien chialé je suis bien décidé à la présenter à mon cours d'anglais sur nos découverte du web.

Sebmagic 07/10/2012 01:11



Oui la série est intéressante et j'ai plus ou moins compris les choses comme toi, mais y'a plein de passages un peu tordus quand même !



diatribes.over-blog.com 27/07/2010 21:02



+1



Sebmagic 27/07/2010 21:02



Vi.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -