11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 11:07

    Shutter Island est sorti en 2010. Je ne suis pas allé le voir au cinéma, sans doute encore à cause de cette affiche peu alléchante, principe qui m'avait déjà fait louper Les Evadés depuis de nombreuses années. Résultat, j'ai vu le film et sans hésitation, il fait partie de mon top 20. Il ne m'a même pas fallu 30 minutes pour remarquer que le film allait clairement me ravir, de par l'ambiance et le sujet abordé. Le duo Scorsese/DiCaprio me plaît toujours, mais c'est la première fois que j'en arrive jusqu'à ce point. Le film raconte l'histoire de deux enquêteurs qui, envoyés sur l'île de Shutter Island en 1954, vont tenter d'éclaircir une mystérieuse disparition au sein d'un hôpital psychiatrique. Adapté du roman éponyme de Dennis Lehane que je n'ai pas lu, mais qui semble totalement fidèle, ce film de 2h17 est remarquable.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

Shutter-Island 2

 

-> Lire la suite...

    Quelle merveille ! Tout d'abord, le film contient un twist final, et pas des moindres. Cependant, il n'est pas très ardu de le deviner et c'est pour ceci qu'il faut éviter de regarder le film en se posant trop de questions. Car lorsqu'on se laisse porter par l'intrigue, le film est tout simplement un petit bonheur. Le genre de films qu'il faut voir deux fois pour bien se rendre compte des petits détails (ce que je n'ai pas encore fait, oh misère, mais j'ai entendu quelques très bons retours sur le sujet).

 

shutter-island09-6-11

 


            (Mon analyse du twist final de Shutter Island ici)


    Bref, mais le film est loin (très loin) de reposer uniquement sur son superbe twist final. Il détient beaucoup d'autres atouts qui sont eux-mêmes bien plus extraordinaires que le dénouement du film. Et je parle ici de l'ambiance. Shutter Island est, je crois (non, j'en suis sûr !), l'exemple parfait du cinéma que j'aimerais voir plus souvent. J'éprouve un amour inconditionnel pour ce type d'ambiance, les longs plans, lents, accompagnés d'une musique subtile, omniprésente, et magnifique. Des scènes éclaboussantes de beauté (je pense tout particulièrement aux scènes de flashback avec les retombées de pétales/cendres/papiers). Par "beauté", j'entends bien évidemment le succulent travail de photographie qui a été mis en oeuvre pour le film. C'est juste esthétiquement parfait, alliant la douceur et le ralenti à l'horreur. Les flashbacks sur les camps de concentration sont déstabilisants car on se demande comment des images si horribles peuvent devenir si "magnifiques" à l'écran. En fait, toutes les scènes de flashbacks, ainsi que celle du dénouement, sont emplies d'une émotion débordante, d'une sensibilité qui ne m'a pas rendu indifférent. Des frissons, des frissons... accentués par le talent hors pair de Leonardo DiCaprio, totalement crédible et naturel, si poignant qu'on ne peut rester de marbre.

 

Shutter-Island diaporama

 

Shutter-Island

 

    Et pour en revenir à l'ambiance, je parlais donc des musiques du film. Ca fait longtemps que je n'ai pas ressenti autant de frissons et d'émotion en les écoutant. Elles posent une ambiance totalement envoûtante, car la BO est presque omniprésente, détail que j'adore particulièrement. Ces musiques (et particulièrement "On The Nature Of Daylight") me font penser au sublime chef d'oeuvre qu'est "The Haunted Ocean, pt. 1" de Max Richter dans le sublime Valse Avec Bachir. Une atmosphère à la fois sinistre et belle, que je ne peux plus m'empêcher de passer en boucle. Tu peux écouter le magnifique "On The Nature of Daylight" en cliquant ici.

 

    Oh, d'ailleurs ça n'a rien d'étonnant que cette musique me fasse autant penser à Max Richter, puisque je viens de vérifier, et c'est lui qui l'a composée ! Depuis le temps que je recherchais d'autres merveilles de ce compositeur, je suis comblé.

    Bref, on ajoute à toute cette atmosphère un scénario totalement cohérent, qui associe ambiance, tristesse, émotion, captivation et horreur avec brio et nous donne du fil à retordre. Dans les films de plus de 2 heures, il n'est pas rare de voir beaucoup de longueurs, de déchêts qui auraient pu être coupés au montage. Shutter Island a évité ça. Toutes les scènes sont utiles, absolument passionnantes. On ne s'ennuie pas une minute, essayant de comprendre le mystère de la disparition de cette fameuse détenue avec les deux enquêteurs, ainsi que le complot qui se trame dans cet endroit peu ragoûtant. De quoi nous faire réfléchir quant à la nature de l'être humain.

    Une petite bande-annonce pour te donner envie de te procurer ce chef d'oeuvre :

 

 





        Voir aussi : Les meilleurs films de 2000 à 2010, Shutter Island (explication et analyse complète).


Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Florian 12/08/2015 22:40

Je suis parfaitement d'accord. Shutter Island est mon film préféré. C'est un véritable petit chef-d'oeuvre.

Loocat 14/08/2013 19:54

Moi aussi j'ai trouvé la musique sublime! Je l'écoutais en boucle pendant un temps! Elle a le don de me donner le vague à l'âme!

Flow 17/01/2011 15:35



Je l'ai regardé hier soir.


Et j'ai bien aimé. On est d'accord pour l'ambiance mais c'est par l'image que je l'ai ressentie. J'ai trouvé la musique bof (sans jeu de mots )



Sebmagic 17/01/2011 18:30



La musique n'est pas toujours mémorable c'est vrai, mais On The Nature of Daylight est quand même sublime je trouve.



Jacques 19/12/2010 00:55



Vous avez écrit Scorcese à la place de Scorsese.



Sebmagic 19/12/2010 12:13



Merci. Sinon vous avez aimé le film ?



Cyril 29/11/2010 22:39



 


Génial ce film !!  J'ai du le voir trois quatre fois, et toujours aussi prenantt. Sinon On the nature of daylight m'a bien marqué moi aussi, très triste mais agréable pour toutes les
émotions qu'elle suggère.


J'aime beaucoup  ce passage de ta critique : "En fait, toutes les scènes de flashbacks, ainsi que celle du dénouement, sont emplies d'une émotion débordante, d'une sensibilité qui ne m'a pas
rendu indifférent."


a+



Sebmagic 30/11/2010 00:07



Héhé, en général c'est ce qui me fait trancher sur l'avis d'un film : ce que j'ai ressenti, donc je ne me gêne pas pour le dire ;) Merci pour les commentaires.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -