22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 21:58

         En voilà un petit film très sympa ! Sans pour autant le trouver parfait, j'ai beaucoup aimé ce Slevin (Lucky Number Slevin en anglais) qui appartient à un genre assez spécial. On n'est pas vraiment dans la comédie, ni dans le drame, ni dans le policier... Ou plutôt, c'est tout ça à la fois. Toujours est-il que c'est assez agréable à voir. Josh Hartnett campe le rôle principal, celui de Slevin, un jeune homme qui, après une série de malchance (il a perdu : son appartement, sa copine qui le trompe, et ses papiers qu'il s'est fait voler), décide d'aller squatter chez un ami, Nick Fisher, à New York. Mais Nick est absent et deux grands parrains de New York, le Rabbin et le Boss qui se livrent une guerre sans merci depuis 20 ans, le prennent pour celui qu'il n'est pas et ce n'est que le début des ennuis pour Slevin.

 

Indice Spoiler :  Spoiler3

 

slevin



-> Lire la suite...

            Tout est relativement parfait dans ce film dont je vais faire une critique assez courte. Il se base surtout sur un scénario en béton et d'excellentes idées, en plus de s'offrir un casting de rêve en prime (pourquoi faire les choses à moitié ?).



slevin           Je n'avais jamais vu Josh Hartnett autre part que dans Virgin Suicides où je l'avais déjà trouvé génial, Pearl Harbor que je n'ai pas gardé en mémoire et Sin City où il joue un rôle minuscule. Encore une fois, je l'ai trouvé au top dans un rôle assez marrant et original. Il interprète avec un certain naturel le personnage principal du film, Slevin, et c'est vraiment réussi. Il nous fait rire, notamment au début lorsqu'il est forcé de se rendre chez Le Boss en serviette de bain, sans même savoir pourquoi il est sollicité (du moins, c'est ce qu'on pense). Le personnage est franchement attachant car il a la classe (il n'a aucun stress vis-à-vis de sa situation et on comprendra d'ailleurs pourquoi à la fin). De manière générale, tous les acteurs sont excellents, il n'y a franchement rien à en redire. Morgan Freeman ne se renouvelle pas beaucoup dans le rôle du type cool mais joue un "méchant", ce qui change quand même de d'habitude. Ben Kingsley est plutôt bon aussi, j'ai beaucoup aimé cette rivalité entre les deux personnages, assez intéressante et originale. Ces plans au début où on les voit, chacun à leur fenêtre scrutant l'immeuble de l'autre, j'ai trouvé ça génial. Lucy Liu a vraiment un rôle totalement opposé à celui qu'elle a eu dans Kill Bill et ça fait bizarre. C'est amusant de voir qu'elle n'est finalement pas très grande, voire petite, impression qu'elle ne donne pas dans le film de Tarantino. Bref, on s'en fout, ça n'empêche que son rôle est un petit rayon de bonheur dans le film, son personnage est franchement amusant et insolite, même s'il ne sert strictement à rien dans l'intrigue. Quant à Bruce Willis, il est marrant de le voir dans un rôle secondaire (Goodkat) et il est tout simplement parfait du début à la fin. Un énorme atout supplémentaire qui apporte beaucoup de charme à plusieurs scènes. Il joue un rôle à double emploi, à triple emploi même, et son personnage est finalement le plus intrigant de tous. Le film commence plus ou moins avec lui, lorsqu'il aborde un type dans un aéroport et lui dit "il fut un temps", et finit également avec lui, lorsqu'il parle avec Slevin, une fois de plus dans un aéroport, accompagné de la géniale réplique "J'ai une réputation à l'échelle mondiale, crétin.".



slevin 2           Effectivement, les dialogues sont un énorme point fort de ce film, on ne s'ennuie jamais, en partie grâce à eux. Les répliques font systématiquement mouche, grâce à un humour bien senti, et aucun personnage n'est oublié de ce côté-là. Bruce Willis a donc son lot de bonnes expressions, certaines d'entre elles ne faisant que renforcer le côté mystérieux de son personnage ("Je m'appelle Goodkat. Tu peux m'appeler Monsieur Goodkat"). En plus de ça, il a la classe. Goodkat fait d'ailleurs référence à une histoire véridique assez insolite sur Charlie Chaplin que j'adore particulièrement : "Charlie Chaplin a voulu participer à un concours de sosie à Monte-Carlo, il a terminé 3ème. Ca c'est une sacré histoire". Lucy Liu nous sort également des phrases amusantes qui ne font pas effet tout de suite mais font rire après quelques secondes, comme "T'es moins grande que je croyais - Oui, j'suis petite pour ma taille". Même le passage avec les deux loubards qui débarquent chez Nick est rempli d'humour, notamment avec la vanne qui fait un bide total : "Dis ça à un unijambiste mec, comme ça ça lui ferait une belle jambe pour courir !" et qui m'a bien fait marrer. Pour finir, les dialogues entre Josh Hartnett et Morgan Freeman sont extrêmement savoureux, entre autres "Excusez moi, mais qui êtes-vous ? - Je suis le Boss.  C'est drôle je croyais que c'était lui.  - Pourquoi ? On se ressemble ? - Non, j'ai pas cru que vous étiez lui mais qu'il était vous" ou "Pourquoi est-ce qu'on l'appelle "Le Rabbin" ? -  Parce que...parce qu'il est rabbin.  - Qui est son fils ? - Isaac la folle.  - Pourquoi est-ce qu'on l'appelle "la folle" ?  - Parce que c'est une folle". Bref, que de bonnes répliques (je remercie au passage Réplikultes.net) qui entretiennent un certain humour avant une révélation assez inattendue qui change totalement le ton du film.



          C'est effectivement le deuxième gros atout du film : sa fin gigantesque. Le scénariste se joue du spectateur d'un bout à l'autre du film. On pourrait se dire que ce final n'apporte pas grand chose à un deuxième visionage du film mais après réflexion, de nombreuses scènes prennent leur sens avec ce twist final. Tout d'abord, le ton faussement joyeux du début du film. Franchement la BO façon "comédie bas de gamme", j'ai trouvé ça insupportable, mais ça ne fait finalement que brouiller les pistes sur Slevin et c'est balaise. La fin nous fait également comprendre entièrement le rôle de Bruce Willis dans le film, et il faut avouer que c'est génial. Autre chose : la fin explique le début du film de façon puissante. Alors qu'on croyait, depuis le début, que le fameux "Nick Fisher" était le mec qui avait perdu aux courses hippiques en début de film, on tombe sur le cul en apprenant que les deux histoires se situent à 15 ou 20 ans d'intervalle et que Slevin n'est autre que le gamin du début qu'on croyait mort. Il est impressionnant de voir comme le scénario nous balade aussi facilement en bouleversant ce qu'on avait pris pour acquis et en jouant sur la temporalité. Vraiment un joli coup. La fin est également passionnante pour la relation entre Goodkat et Slevin, qui s'avèrent étonnamment proches alors qu'on croyait qu'ils étaient des inconnus l'un pour l'autre. Qui plus est, cette liaison dramatique est inattendue et j'ai trouvé ça très subtil. Bref, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un twist final aussi bien construit. Pratiquement impossible à deviner à moins d'être expert en analyses de scénario, et encore.



         Bref, un excellent film qui a le mérite de sortir de l'ordinaire et de nous offrir un final travaillé et proche de la perfection. Clairement, je ne regrette pas de l'avoir vu.



         Voir aussi : Les 20 fins de films les plus surprenantes , Bruce Willis.




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Hélène 09/11/2012 22:52


C'était une très bon film en effet. Par contre j'ai compris quasiment dès le début à cause de la ressemblance entre le petit garçon du début et josh hartnett, et aussi parce qu'on ne les voit pas
tuer le gamin. Ta critique était interessante et j'avoue que ça m'a fait plaisir de voir cet acteur jouer le rôle principal d'un bon film^^

Sebmagic 09/11/2012 22:57



Oui j'ai pas vu Josh Hartnett dans beaucoup de films, d'ailleurs je ne l'apprécie pas plus que ça, mais dans ce film il assure ! Son rôle dans Virgin Suicides est sympa aussi, même s'il ne semble
pas nécessaire au film.



2fois2cinq 25/11/2011 09:59


ce qui est étonnant c'est que le réalisateur n'est pas fait grand chose à part ce film...

Sebmagic 27/11/2011 16:15



Ouais c'est clair c'est assez drôle, on sait pas d'où il sort ce type !



2fois2cinq 24/11/2011 23:56


punaise !! quelle fin !!! j'étais parti pour voir une comédie et ça fini en thriller !! mortel !! très très bon !!

Sebmagic 25/11/2011 00:05



Ouais la fin est excellente. Il est quand même hors norms ce film, rien que la réalisation est assez spéciale.



Raf 28/10/2011 23:53



Alors je ne sais pas comment tu as fait pour penser que Nick Fisher était le joueur du début, puisqu'on le voit (il me semble) dans la scène suivante de l'aéroport.


J'ai plutôt eu le sentiment que le scénariste a réussi le tour de force de nous donner la solution dès le début, mais nous a aussi fait oublier cette première scène par la suite. Le fait que le
personnage joué par Josh Harnett ne comprenne rien tout le long nous perd également, et nous fait oublier les clés du dénouement qui sont pourtant allégrement disséminées tout au long de cet
agréable moment.


As-tu vu "l'autre" fin proposée dans les bonus du DVD ? Je trouve qu'elle aurait réellement donné un gros plus au scénario.


 


Raf



Sebmagic 29/10/2011 01:02



Non j'ai pas vu la fin alternative, faudra que j'aille voir les bonus !


 


Par contre pour le début, personnellement si j'ai vite oublié la première scène c'est parce que j'ai cru qu'elle avait un lien direct avec l'absence de Nick dans son appartement. Je ne voyais
aucune autre explication à la première scène et c'est donc de cette façon que je me la suis expliquée, permettant ainsi de passer à autre chose. Du coup la fin m'a surpris d'autant plus !



MrTheMagouille 09/07/2011 14:57



merci de nous avoir fait decouvrir ce film tout simplement magique et merci aussi pour ta critique j'avais besoin de quelque eclaisircement. j'adore les twist finaux si ta n'a d'autre n'hesite
pas.



Sebmagic 09/07/2011 20:16



Oui j'ai un article qui leur est consacré ici :

http://sebmagic.over-blog.com/article-les-20-fins-de-films-les-plus-surprenantes-54547448.html

Et je dois y ajouter bientôt Old Boy qui, en matière de twist final, est assez énorme.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -