5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 00:25

          Wow. Magnifique, puissant, émouvant, beau. La bande-annonce était déjà très prenante et ce film s'annonce comme l'un des meilleurs de cette année, sans aucun doute. Si y'a un film à voir, c'est celui-là. Jeff Nichols n'en est qu'à son deuxième essai et pourtant il nous sort un mélange somptueux entre The Tree of Life et du Shyamalan, c'est tout simplement du rêve et c'est ça que j'appelle du cinéma. Le synopsis rapidement (merci Wikipedia) : Curtis LaForche, un jeune marié et père de famille assailli de visions de fin du monde, se questionne s'il doit abriter sa famille d'une tempête ou de lui-même… De la lenteur, des plans sublimes, de l'angoisse, de la puissance, de l'émotion, de la finesse et de la psychologie, y'a de tout sauf de l'action, donc fans de Twister s'abstenir.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

take shelter

 

-> Lire la suite...

             Le film tient en 4 mots : Scénario, Réalisation, Emotion, Casting. Tout d'abord, le scénario. Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas vu un film si bien raconté, si bien fait dans sa manière de présenter les personnages, de les traiter. Les personnages, c'est l'une des choses les plus importantes d'un film. Si les protagonistes ne sont pas attachants, pas profonds, sans âme, alors le film va avoir du mal à être bon (c'est le reproche que je faisais à A Dangerous Method : un postulat de base ma foi convaincant, mais des personnages franchement à chier). Ici, je n'ai absolument rien à dire quant à ce point, c'est juste la perfection. Le personnage principal, Curtis, est un être perturbé, torturé, à la limite entre la skyzophrénie et la paranoïa. Il fait des cauchemars très perturbants, de sortes de visions qui influencent ces choix et sa vie. Au fil du film, Curtis va devenir de plus en plus attachant, de plus en plus poignant à mesure qu'il sombre dans la folie, une folie que lui seul peut comprendre. Je ne dévoilerai pas la fin du film (même pas un seul indice) car c'est un film à voir sans savoir à quoi s'attendre. Mais ce personnage est complexe et va finir incompris de tous, y compris de sa femme qui est à la limite de le prendre pour un dingue. Lui-même va constamment douter de sa santé mentale, effrayé d'avoir hérité de la maladie de sa mère.



take shelter 4


               Mais encore une fois, cette femme, Samantha, est l'un des personnages les plus magnifiques que j'ai jamais pu voir. Elle a une âme tellement aimante et généreuse, douce et respectueuse, que je n'ai même pas de mots pour la qualifier. Face à la folie de son mari, la jeune femme va pourtant tout faire pour le comprendre, va tout lui pardonner, va même l'aider jusqu'au bout. Le traitement des personnages est fait avec tellement de finesse et de poésie, c'est beau à voir. Cette petite famille est magique et pourtant on sent qu'ils ne sont pas heureux (encore un détail très fin du scénario : lorsque Curtis s'adresse à sa petite fille sourde, il ne sait même pas comment dire "heureux" dans la langue des signes ce qui laisse supposer qu'il n'a jamais utilisé ce mot envers Hannah). Dans Take Shelter, pas besoin de sexe pour faire passer tout l'amour qui unit ce couple merveilleux. Non, Jeff Nichols ne tombe pas dans cette connerie que nous sert le cinéma régulièrement et crée en à peine 1h un amour palpable, extrêmement ressenti par le spectateur : c'est étonnant et fort. Ce mec est parvenu à me faire frissonner (et presque faire pleurer) juste en faisant poser la tête de Jessica Chastain sur l'épaule de Michael Shannon. Cette simple réaction, pourtant toute conne, arrive à point nommé dans le film, pile au moment adéquat où il fallait la mettre car elle montre en une seconde et demie l'amour démesuré que porte Sam pour Curtis. Vous comprendrez quand vous l'aurez vu.



take shelter 5


              Et c'est là que j'en viens au casting et à l'émotion. Parce que là, c'est pour moi du haut niveau. Entre Jessica Chastain et Michael Shannon, il y a vraiment une complicité incroyable pour parvenir à transmettre autant d'émotion. Les deux acteurs, qu'ils soient ensemble ou séparés dans les scènes, arrivent à créer une émotion absolument monstrueuse (j'avais déjà adoré Jessica Chastain dans The Tree of Life mais alors là ça ne fait que confirmer son immense talent). Leurs regards, leurs mimiques, leurs larmes sont d'une sacrée puissance, je ne sais pas si je suis le seul à avoir tant ressenti de choses mais ça m'a vraiment ému. Rien que les regards des dernières secondes du film sont hallucinants, surtout Michael Shannon qui fait un boulot magnifique pendant 2h. Etonnante performance d'acteur, je ne le connaissais pas mais là il m'a bluffé. Je retiendrai notamment la scène où Curtis décide de tout dévoiler à sa femme, ses angoisses, les raisons de ses actes. C'est une scène qui, encore une fois, apparaît dans le film à un timing parfait, exactement au moment qu'il faut (le réalisateur n'a vraiment fait aucune erreur de ce côté, tout est juste parfait pour atteindre un enchaînement idéal de l'évolution du personnage), et elle est elle aussi d'une puissance rare. De même, toute la séquence dans l'abri anti-tempête est d'une force... Notamment l'ouverture de la trappe qui est, à ce moment précis du film, un déferlement d'émotions grâce à la musique sublime.



take shelter 3


             Puisque je parle de musique (et autant dire que la BO est un pur bijou), parlons aussi réalisation, là encore un énorme chapeau à Jeff Nichols. La photographie est tout bonnement prodigieuse, la caméra bouge comme celle de Shyamalan, les choses sont montrées avec subtilité, finesse, psychologie. C'est très intelligent et remarquable en plus de l'extrême profondeur des personnages. Le montage du film est à mon goût irréprochable, alternant les scènes de "rêve" terriblement angoissantes et les autres scènes plus douces. Car oui, on flippe aussi pendant ce film, il fout un peu les jetons. On ressent avec Curtis toute l'angoisse de la tempête et dès que ça gronde, on prend peur sur notre siège. Tout est fait pour nous faire douter, jusqu'à la toute fin j'ai vécu des ascenseurs émotifs, de la frustration, des surprises. Le doute ne nous lâche pas avant le final, et quel dénouement ! Le seul petit bémol que j'ai eu aura été une énorme frustration à l'apparition du générique. Bordel, je ne voulais pas que ça finisse !


              PS : Merci à mdcame pour sa remarque très juste sur le fait que je n'ai pas mentionné de comparaison avec le film Melancholia alors que les deux films ont une construction similaire. Bien évidemment les films se ressemblent un peu mais pas tant que ça je trouve, et puis tout le monde et toute la presse sort cette comparaison à tour de bras alors ça m'agace.


            Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler, mais ce film est vraiment une merveille psychologique. J'attends le deuxième visionnage pour savoir si je lui mets le point rouge. Ce soir c'était limite mais je sais que je m'emporte souvent beaucoup à la sortie du cinéma.


             Voir aussi : ma critique au deuxième visionnage.


             Voici la bande-annonce pour ceux et celles qui l'auraient ratée :



 


 








Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Clément S 06/01/2014 21:10

A chaque fin de film je regarde vos analyses et franchement vous parvenez à définir chaque film à la perfection. Cela résume totalement le film sous tous les plans. Encore bravo pour celui ci et bonne continuation !

boris 12/01/2014 02:47

désoler de vous contredire mais je suis pas tout a fait d'accore avec vous .je vient de le voir et ok les acteurs joue extrêmement bien mais ça ne suffit pas pour faire d'un film un chef d'œuvre, j'avais deviner la fin des le début ,il n'y a pas eu de surprise le seul truc qui pousse ce film a être vu jusqu'au bout c'est l'attente d'un rebondissement mais il n'y en aucun.

Spanxy 22/04/2013 23:38

Je viens de voir Take Shelter ce soir.
Il est clair que c'est finement joué, il n'y a rien à redire sur les personnages qui partagent facilement leurs émotions. Mais même si les plans et cadrage font partie du film, l'important est le cœur du film, l'histoire.

C'est pourquoi, je n'ai pas vraiment accroché.
Pour ma part je pense que cette lenteur persistante dans le scénario nuit au film. L'action est extrêmement lente, pesante même des fois.
Par contre j'ai apprécié la chute, mais ça n'a pas suffit à donné un gros surplus à mon ressenti. J'aurais sincèrement préféré un film d'1h30, et je ne pense pas que ça aurait nuit au film en retirant quelques scènes.

Louison 14/06/2012 23:14


Je hurle au scandale!! Ce film est un chef d'oeuvre, pour l'instant  c'est le meilleur film de la décennie(2010) que j'ai vu. Les images sont somptueuses, la scène finale est à couper le
souffle. En prophète incompris, Michael Channon est impeccable. Bref c'est un très(très) grand film je trouve. Et pourtant tellement mal distribué... 

Sebmagic 14/06/2012 23:19



On est bien d'accord !



Taff 25/03/2012 13:22


Je l'ai vu hier... et ça m'a laissé un peu de marbre.


 


J'adhère carrément au pitch, la réalisation est vraiment sympa, les acteurs aussi... mais bordel que c'est long et lent. Du coup j'étais pas "dedans", et j'pense que c'est quelque chose de
nécessaire pour bien apprécier le film. Tant pis..

Sebmagic 25/03/2012 15:16



Ouais je crois aussi qu'il faut être "dedans". Après je comprends aussi l'argument "long et lent", c'est pas du goût de tout le monde, perso j'adore ça (S.Coppola etc.).



Frances 07/01/2012 23:08


Ca y est ! Je l'ai vu. Eh oui la claque. C'est magnifique..ou plutôt c'est beau tout simplement parce que Nichols ne fait pas dans la surenchère d'effets, de mouvements de caméra, pas plus que
ses acteurs ne sur-jouent à aucun moment. La force de ce film c'est de nous faire éprouver la progression palpable de Curtis vers un territoire inconnu et effrayant.

Sebmagic 08/01/2012 00:03



Content que t'aies aimé, de toutes façons je vois mal comment on peut détester ce film.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -