24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 10:36

         Première (et dernière, malheureusement) réalisation de Johnny Depp sortie en 1997, on a affaire ici à un pur bijou visuel, émotionnel et humain sur un homme qui, pour subvenir aux besoins de sa famille, décide de postuler comme acteur dans un snuff movie. Pour ceux qui ne connaissent pas (je n'en avais jamais entendu parler avant de voir The Brave), ce sont des films dans lesquels les acteurs sont réellement torturés et tués (qu'on se rassure leur existence est encore hypothétique).

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

johnny-depp-the-brave-717093.jpg

 

-> Lire la suite...

          The Brave, premier film signé Johnny Depp ou plus simplement "comment pondre un chef d'oeuvre à son premier essai ?". Ce film de 1997 est une pure merveille, et on se demande pourquoi il s'est arrêté là-dessus. Je ne savais pas que le film était de lui avant de l'avoir terminé, et ça me confirme que ce mec est génial. Tout d'abord, je ne m'attendais pas du tout à un film de ce genre, au vu du sujet traité. Johnny Depp aborde l'univers des snuff-movies de façon très sensible et poignante en nous présentant un personnage totalement désespéré, ne sachant plus comment subsister aux besoins de sa femme et de ses enfants. A tout point de vue, j'ai trouvé ce film génial. Que ce soit la forme comme le fond. La forme est magnifique, on a droit à un grand nombre de plans sublimes, avec une photographie super soignée et parfois envoûtante (quelques paysages incroyables). Le réalisateur nous sert un film lent mais prenant, grâce aux musiques magnifiques qui nous plonge parfois dans un état de contemplation. Et Johnny Depp n'assure pas seulement derrière la caméra, mais également en tant qu'acteur. On retrouve le Johnny Depp d'Arizona Dream, et c'est vraiment du pur plaisir tout le long.


the brave        Quand au fond, le film subjugue également par la façon dont le sujet est traité. Pas évident de parler de ces snuff movies, films (dont l'existence est mise en doute) dans lesquels les "acteurs" sont payés pour se faire tuer ou torturer pour de vrai. Johnny Depp excelle dans le rôle d'un pauvre homme totalement déprimé, qui fait face à la mort. C'est poignant, c'est profondément humain, sublime. J'avais peur de voir ce film, car je pensais qu'il nous montrerait l'évolution du personnage au coeur du snuff movie, donc je m'attendais à de l'horreur. Or, pas du tout, puisque The Brave se concentre exclusivement sur les pensées, les actes et le ressenti du personnage avant de courir (éventuellement) au suicide. Cette évolution du personnage Raphaël vis à vis de sa femme, ses enfants (notamment son fils) ou encore le curé du coin est passionnante (et je dis un grand bravo à Johnny Depp pour avoir magistralement évité de confronter mort et religion, lorsque Raphaël se confesse). On a un certain nombre de personnages intéressants, comme celui de Marlon Brando, savoureux et cruel, mais surtout notre personnage principal auquel on s'attache du début à la fin. Un dénouement par ailleurs parfait et clair, qui conclut de manière sombre ce petit bijou cinématographique que je conseille de toute urgence.


         Note pour ceux que ça intéresse : c'est le retour des critiques cette semaine, je me suis enfin motivé à rattraper mon retard !






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Mona 28/06/2011 13:18



Petite lecture  "qui s'la pète"  mais qui rend bien à Lynch et Kubrick ce qui leur appartient :


http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/66797/date/2011-06-27/article/de-kubrick-a-lynch-y-a-t-il-un-lien/


 



Sebmagic 28/06/2011 13:50



J'ai pas le temps tout de suite mais je regarde ça dans la journée ;)



2fois2cinq 28/06/2011 12:02



Beetlejuice a mal vieilli ?



Sebmagic 28/06/2011 13:05



Aucune idée mais c'est pas seulement visuel, je l'ai trouvé chiant, pas très amusant (personnage principal insupportable), surjoué etc.



2fois2cinq 28/06/2011 09:46



c'est marrant, les 3 Burton que tu évoques (charlie, big fish, sweeney todd) sont pour moi (avec la planète des singes) des petites bouses...


Burton n'est plus un réalisateur depuis bien longtemps (le dernier étant Mars Attack en 97)... Génie visionnaire durant ses premiers films, il n'a, à mon sens, jamais pu se renouveller... (en
sachant, pour relativiser mes dires, qu'il a fait quand même au moins 9 bons films...)



Sebmagic 28/06/2011 11:26



Ah ouais, enfin j'ai pas dit que c'étaient mes films préférés car pour moi Edward et Sleepy Hollow sont devant, mais pour moi il n'y a pas de "baisse progressive" sachant que j'ai pas été du tout
emballé par Beetlejuice. Bref, pour moi ce sont seulement des hauts et des bas mais c'est une question de goûts.



Ze Ring 27/06/2011 13:42



Il est dans mon top Edward aux mains d'argent ;) Tim Burton était un de mes réals préférés, était parce que vu ce qu'il fait maintenant je ne peux plus parler de lui de la même façon : son Alice
au pays des merveilles est abberant de nullité.
Pendant que j'y pense, écoute ça :
http://www.youtube.com/watch?v=nzIvQGZ0EL4&NR=1&feature=fvwp

C'est du pur Ennio Morricone et ça vient du Grand Silence de Sergio Corbucci... Je n'ai pas encore vu le film. Mais putain j'ai eu de ces émotions en écoutant cette musique, c'était incroyable,
j'ose même pas imaginer la baffe intergalactique que je vais me prendre dans la gueule!!
Je l'achète bientot : je t'en redirai des nouvelles ;)



Sebmagic 27/06/2011 14:27



Ah ouais effectivement ça donne vraiment envie de le voir !

Quant à Tim Burton, pour moi Alice est nul à chier mais pour l'instant je ne prends ça que pour une erreur de parcours. J'ai adoré Charlie, Big Fish, Sweeney Todd donc je lui accorde encore mon
entière confiance.



Mona 27/06/2011 13:01



Hé hé hé, pourquoi tant de haine Ze Ring ... nan, tu l'sais bien au fond qu'il y a du très bon chez ce cher Johnny. Il est moins rebelle dans ses choix, that's all ; et c'est tant pis pour lui
surtout, mais ça n'enlève rien à ce qu'il a fait de génial avant.


Edward Scissorhands (tu l'as pas dans ton top d'ailleurs cui'là  ) - Ed Wood - Dead Man - Sleepy
Hollow et Arizona Dream tout de même quand même !



Sebmagic 27/06/2011 13:05



Je ne peux que plussoyer, sans oublier Las Vegas Parano !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -