26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 15:48

        J'ai vu ce film il y a un bon moment déjà, mais je n'ai pas trouvé le temps d'en parler ici. Contrairement à ce que je croyais (puisque je pensais détester les films d'époque, mais ça je l'ai déjà dit au moins 5 fois !), ce film m'a plu en tant qu'événement historique. Keira Knightley interprète avec talent le rôle de Georgiana, Duchesse du Devonshire au XVIIIe siècle. Mariée au Duc, elle n'arrive pas à lui procurer un héritier mâle et se voit contrainte de subir un ménage à trois avec la maîtresse de celui-ci, qui est également sa meilleure amie. Contrariée, elle s'engage et lutte pour le droit des femmes.

  

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

the duchess affiche

 

-> Lire la suite...

        En voilà un film intéressant ! Certes banal dans le genre du cinéma à costumes, mais il n'en demeure pas moins assez important et passionnant. Comme la plupart des films du style, The Duchess traite tout particulièrement de la notion d'héritier masculin. Et donc, le film tourne autour de l'incapacité de la Duchesse à enfanter un fils qui pourra succéder.


the duchess 2        Pour ceci, on a droit, comme dans l'histoire des soeurs Boleyn ou dans Marie-Antoinette, à une intrigue basée sur ce "devoir" conjugual au XVIIIe siècle. Le devoir du Duc étant de loger et nourrir sa femme, tandis que la fonction ultime de Georgiana est simplement d'accoucher d'un garçon. Tout ceci nous paraît bien loin à présent, mais il ne faut pas oublier que la France est belle et bien passée par cette période. Tout ceci étant basé sur une histoire vraie, on se rend vraiment compte de l'évolution qu'il y a eu jusqu'à aujourd'hui, notamment concernant les droits des femmes. Le film se veut assez politique, et il l'est, même s'il s'attarde beaucoup plus sur le côté "sentimental" qui y règne, ce qui n'est pas un défaut. L'inaptitude du Duc à exprimer le moindre sentiment à l'égard de sa femme impose une atmosphère assez tendue, notamment lors des repas, où chacun des personnages se retrouve en bout de table et ne s'adressent pas la parole. J'ai trouvé les scènes à table particulièrement bonnes. De plus, ce personnage est particulièrement antipathique car il se permet de faire des choses synonymes d'un manque total de respect à l'égard de Georgiana (et Ralph Fiennes excelle dans ce domaine).


         Il faut dire que la façon avec laquelle a pu être traitée cette pauvre femme nous laisse avec un goût désagréable. Tout le film tourne autour de la Duchesse, ses sentiments et son malheur qu'elle tente d'extérioriser, sans réaction de ses proches. Car sentimentalement parlant, il lui arrive toutes sortes de crasses. Tout d'abord, son mari la trompe régulièrement, notamment avec sa meilleure amie Bess, avec qui il formeront un ménage assez difficile à supporter. De plus, le Duc semble être un coincé émotionnel, ce qui provoque un sentiment de terrible solitude en elle, d'autant qu'elle comprend qu'elle n'est pas vraiment aimée. Elle va donc trouver du réconfort auprès d'un homme bien plus galant et romantique, Charles Grey. Mais elle se retrouve dans une situation terrible, coincée entre l'amour qu'elle a pour cet homme et son obligation de rester avec le Duc, intraitable. Bref, tout ceci fait un peu cul-cul la praline, mais ça pose des questionnements intéressants sur l'égalité entre les hommes et les femmes de cette époque, qui n'était clairement pas respectée. Georgiana est donc un personnage très attachant, à la fois triste et dramatique, et le dénouement du film n'est pas des plus réjouissants.


the duchess         Keira Knightley est absolument géniale dans son rôle de duchesse de Devonshire. Elle brille de charme et de talent. Il est dommage qu'elle se cantonne à des rôles à costumes, car ça la catalogue automatiquement dans ce genre de films (avec, entre autres, Orgueil et Préjugés, Soie ou encore Atonement). Pourtant, elle a montré par le passé qu'elle pouvait être une actrice assez polyvalente et bourrée de talent, et j'ai hâte de la découvrir un peu dans autre chose. Mais il faut dire qu'elle excelle dans ce rôle taillé pour elle. Quant à Ralph Fiennes, il est totalement excellent aussi. Il interprète à la perfection un rôle difficile à jouer. Celui d'un homme odieux qui n'arrive pas à exprimer ses sentiments. Il nous offre une scène des plus touchantes vers la fin du film, assez incroyable. Le film est également servi par quelques musiques vraiment belles, bien que ce soient la plupart du temps des musiques de style XVIIIe très lourdes, mais obligatoires pour donner l'ambiance.


         Bref, quand on imagine que ce film raconte un épisode réel de la vie d'une femme, c'est vraiment triste à voir. Très émouvant, passionnant, c'est un film qu'il faut voir. Je pensais éprouver un ennui total devant ce genre de films, et je me rends compte que je les apprécie. Quelle surprise.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

french onion 11/10/2010 20:52



En VF.


Mais ça change rien, c'est juste pas ma came.


J'ai pas été touchée, voilà tout.



Sebmagic 11/10/2010 22:48



Ouais, c'est sûr qu'on n'y peut rien ! J'ai pas été spécialement touché (un peu quand même sur la fin), mais c'est surtout le fait que ce soient des faits réels qui m'a intéressé.



french onion 11/10/2010 17:39



Bon ,je l'ai vu hier et je l'ai trouvé très moyen .Désolée....


Par contre , le film 21 grammes, très bien  !



Sebmagic 11/10/2010 18:18



Y'a pas à être désolée, je ne l'ai pas trouvé excellent non plus, mais juste bon. C'est vrai que dans mes critiques, j'aime tirer les qualités d'un film et que j'omets souvent les moins bons
côtés. Après c'est pareil, c'est un genre qu'il faut aimer. Je ne sais pas si tu l'as vu en VO ou pas.



french onion 26/09/2010 22:02



On a finalement une chance incroyable de pouvoir choisir la personne avec qui l'on vit.


C'est con ,mais de faire le parallèle avec l'Histoire permet parfois de relativiser pas mal de choses.


J'essaierai de le regarder.


Sans vouloir faire du cirage de pompes, grâce à ton blog, je découvre pas mal de films



Sebmagic 26/09/2010 22:42



Ouais, ou tout simplement la chance de choisir de vivre tout seul ! Oh lala le pessimiste...


 


Sinon eh bien content de te faire découvrir quelques films, après tout c'est mon but premier, donc ça fait plaisir.



HélèneM 26/09/2010 20:06



Ah moi si, j'aime bp les films d'époque :)



Sebmagic 26/09/2010 21:15



Ah d'accord, je croyais pas !



HélèneM 26/09/2010 18:36



 Comme quoi il ne faut jamais dire : "Fontaine, je ne boirai jamais de ton eau"


Contente que tu apprécies quelques films d'époque :)



Sebmagic 26/09/2010 19:47



Ouais, toi tu n'aimes pas, si ? Bon après je pense aussi que j'avais des préjugés à cause des téléfilms bien pourris nanars qui passent sur M6 ou autres, alors qu'au cinéma c'est autre chose.
C'est plus recherché.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -