23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 22:07

          J'ai fini de regarder cette série absolument géniale hier. Oui je sais, j'ai regardé les 15 derniers épisodes en 4 jours, mais j'étais tellement happé par cet univers, par cette ambiance, que je ne pouvais plus m'en sortir ! On me l'avait vendu comme étant un précurseur de Lost et j'admets qu'il y a de ça, surtout au niveau du mystère entourant les séries, ce monde bien particulier qui s'égare de temps à autres dans la science-fiction. On pourrait dire que la ville de Twin Peaks correspond un peu à l'île de Lost, avec ses personnages délurés, les bizzareries qui planent. Bref, en ce moment Twin Peaks passe sur Arte, si vous avez vu le premier épisode mardi dernier je vous conseille de ne pas lâcher, ça vaut le coup d'aller jusqu'au bout, rien que pour l'agent Dale Cooper et les 25 dernières minutes de la série complètement barrées.  

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

twin peaks

 

-> Lire la suite...

          Twin Peaks c'est avant tout des personnages. Dès le pilote, on nous présente une multitude de personnages, une vingtaine voire plus. Laura Palmer, tout d'abord, qui fait l'objet de toute l'intrigue de la série (ou presque). Une jeune femme retrouvée morte, emballée dans une bâche en plastique. Pour résoudre cette enquête, l'agent Dale Cooper du FBI est envoyé sur place pour épauler la police locale menée par le shérif Harry S. Truman. Et ce personnage est tout simplement génial, charismatique, extrêmement drôle. Fan de café bien noir ("That's a damn fine coffee !", aime-t-il dire avec son grand sourire), de donuts et de tartes en tous genres, il a des habitudes assez étranges, des mimiques amusantes qui font qu'on s'attache immédiatement à lui, bien plus que tous les autres. Pour ceci, Kyle Maclachan est l'élément fort du casting, l'un des seuls à ne pas surjouer et à nous faire marrer constamment. Qui plus est, ce personnage et son passé nous intriguent, d'autant que ses techniques d'enquête sont assez spéciales : il se base sur ses rêves et sur la méditation tibétaine, ce qui fait qu'il a toujours des révélations un peu bizarres au cours de la série. Les personnages féminins sont vraiment réussis, des plus attachantes comme Donna, Shelly et Norma comme des plus insupportables (Catherine est irritante au possible).


         Twin Peaks est caractérisée par un humour qui fait mouche, l'humour Lynchien que je ne pourrais pas vraiment définir, un comique de situation qui s'approche parfois de l'absurde. C'est juste savoureux et je ne sais pas combien de fois je me suis esclaffé en entendant les répliques de Cooper, Andy ou Lucy. La relation que Cooper entretient avec Annie en fin de série est tout simplement une merveille d'humour et de sensibilité. Le personnage joué par David Lynch (Gordon Cole) est hilarant, en malentendant qui passe son temps à gueuler. De même, l'apparition de David Duchovny dans le rôle de Denise est juste ultra-comique et bienvenue. Même quelques objets font rire, comme cette porte battante qui ne s'arrête jamais lors d'un épisode. Tous les personnages de cette série ont leur importance, un grand rôle à jouer. Leo Johnson est assez central et on le haïra avant d'avoir pitié pour lui (il finira littéralement traité comme un vulgaire animal et je ne pensais pas que je plaindrais ce personnage un jour). Je ne vais pas citer tous les personnages mais j'ai également adoré le personnage de Bobby Briggs et notamment la relation qu'il entretient avec son père, le major Briggs. Il y a une scène que j'affectionne tout particulièrement, quand le père raconte une de ses visions à son fils et que l'émotion est au rendez-vous.


 


 



          Twin Peaks c'est aussi une putain d'ambiance et une BO à frissons. Le style années 70/80 propre au cinéaste, avec les coiffures et les vêtements démodés, est ici dément. Le surjeu des acteurs m'avait déstabilisé au début (c'est d'ailleurs pour ça que j'avais abandonné une première fois), mais finalement on s'y fait très bien. L'ambiance de la série est au rouge, presque tout le temps. Les grands rideaux rouges ont une place importance dans la série, puisqu'on les retrouve très souvent, symbolisant le secret qui se cache. David Lynch nous plonge dans un univers décalé, très émouvant, prenant, intriguant. L'intrigue prend son temps, le cinéaste accordant judicieusement plusieurs moments de grand calme à ses personnages. La musique, mon dieu, est du pur génie aussi. Angelo Badalamenti a fait un travail de dingue. Plusieurs d'entre elles passent pendant toute la série, parfois à des moments où on ne s'y attend pas. Le thème "Audrey's Prayer" (qu'on entend lorsque les Briggs père/fils discutent au Double R) est d'une somptuosité impressionnante et débarque toujours sans prévenir, ce qui m'a plongé à chaque fois dans une atmosphère d'émotion assez intense. C'est un procédé très intelligent, de mettre une musique sans raison particulière, et je trouve que beaucoup de réalisateurs l'oublient. Egalement, on a droit à la fin de l'épisode 2x07 à des chansons de Julee Cruise qui nous font vibrer, car la puissance de la scène est magnifique. J'ai déjà écrit un article sur cette fin d'épisode qui m'a marqué.


        La suite de l'article rélève (un petit peu) la fin de la série.


twin peaks

          Le scénario en lui-même est plutôt réussi, même si certaines intrigues sont un peu chiantes, comme l'histoire de la scierie ou du projet Ghostwood. Cependant, tout le reste est captivant, que ce soient les histoires d'amour comme l'intrigue policière. Les fins d'épisodes nous laissent souvent sur des cliffhangers assez bien pensés et qui donnent envie de voir la suite, ce qui fut par la suite la marque de fabrique de Lost. Même si les intrigues "banales" sont sympathiques à regarder, j'ai de loin préféré tout ce qui tourne autour de Bob et du supernaturel, bien sûr. Ces histoires de Loges Blanche et Noire, la chambre rouge avec le nain, le géant, je suis littéralement dingue de tout ça. Il est d'ailleurs dommage que David Lynch ait été limité en nombre d'épisodes car une troisième saison aurait été géniale. D'ailleurs, il a certainement laissé volontairement la série sans fin réelle, peut-être en guise de "je vous emmerde" aux personnes qui ont décidé d'arrêter sa série à l'écran. Vraiment dommage.


       Le début de la saison 2, lorsque Dale Cooper est blessé au sol et reste allongé ici un bon moment, est un pur délire d'absurdité et de révélations avec ce géant, j'adore. Toutes les scènes dans la Chambre Rouge sont impressionnantes, avec ce nain qui danse et fout les boules. Ces scènes ont été tournées à l'envers, les acteurs ayant appris à parler à l'envers. C'est pour ça que leurs mouvements paraissent si étranges, ainsi que leurs voix. Je trouve que le procédé relève du génie. C'est vraiment une idée de dingue qui donne un gros bonus à la série, c'est très dérangeant. Les 25 dernières minutes au coeur de la Black Lodge (ou quoi que ce soit) sont prenantes, complètement folles, terrifiantes et j'adore ce genre de trucs qui dépassent totalement la réalité en nous procurant des sentiments très bizarres. Et puis il est toujours aussi bon de répéter que Kyle MacLachan est un acteur vraiment dingue. J'ai hâte de voir les autres films de cet acteur qui me fascine et m'impressionne, et je commencerai d'ailleurs par Twin Peaks (le film) qui parait-il éclaircit certains passages de la série.


         Bref, j'ai dit tout ce que je voulais dire, je suis absolument fan de cette série et un peu déçu qu'elle ne contienne qu"un trentaine d'épisodes. On s'attache rapidement aux personnages mais on les quitte malheureusement trop vite.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Séries TV

commenter cet article

Commentaires

HélèneM 20/06/2011 16:49



Ben voilà, fini aujourdhui. L'avant dernier DVD ce matin, le dernier cet aprèm. Série prenante et obsédante, mais surtout un mystère qui n'est pa sdévoilé, j'ai trouvé ça trop fun. Enfin une
série qui se termine avec presque autant de questions que de réponses. Des histoires parallèles inutiles et complètement déjantées qui donnent des moments jouissifs...


Bon vivement que tu rentres, je veus voir le film maintenant et le DVD qui traine depuis plusieurs semaines à côté de la TV me brûle d'envie de le défilmer et le glisser dans le lecteur lol..


 


Les 25 dernières minutes de folies dans la black lodge, j'ai pas pigé grand chose, sinon que de l'autre cpoté du miroir... ben il y a Bob et que chaque personne qui a été un jour ou l'autre
confronté à lui se retrouve dans la lodge. Cet homme ? âme démoniaque ? demon ? le diable en personne ?  qui veut le mal... qui s'est emparé de Cooper et la fin arrive ainsi... c'est trop
jubilatoire.



Sebmagic 20/06/2011 17:22



En fait pour la fin, je croyais en avoir parlé dans l'article mais finalement non.

A un moment de la série, Hawk dit que si on entre dans la Black Lodge,
il faut y aller avec un "courage parfait". Là, Cooper y est allé pour sauver Annie (trop drôles d'ailleurs les scènes entre ces deux-là). Malheureusement, son courage n'était pas parfait, puisque
lorsqu'il s'est retrouvé face à son "méchant double", il a préféré fuir plutôt que de l'affronter. A partir de là, Bob a pu s'emparer de lui et visiblement c'est fini pour Cooper...



angie80 22/05/2011 20:16



je viens de finir  la saison 2 et franchement je l'ai trouvé moins bonne que la premiere saison , c dommage , le tueur de laura a été decouvert un peu trop tot pour moi , apres j'ai commencé
a decroché petit a petit , mais heureusement qu'il ya ce dernier episode qui est un vrai bijou



Sebmagic 22/05/2011 20:58



Dommage, effectivement il a été forcé de dévoilà le nom trop tôt. Moi j'ai trouvé ça pas mal de ne pas laisser planer le mystère trop longtemps, et de se concentrer sur cette histoire de Bob.



angie80 15/05/2011 21:00



j'ai decouvert ton site dernierement et j'avoue que qu'il m'a vraiment scotché par son originalite , je vient de me procurer l'intergrale de la serie (s1,s2, et le film) et c'est en lisant cet
article que j'ai eu envie de voir cette superbe serie (j'en suis au 3eme episode mais je suis deja obsedée) ,  je t' envois un grand merci de la part d'une algerienne fan de cinema .



Sebmagic 15/05/2011 21:52



Merci beaucoup pour ton message, c'est très sympa ! Et ravi que t'accroches à Twin Peaks, c'est pas le cas de tout le monde il me semble.



tony 25/04/2011 15:58



salut, un fan lynchien de la première heure. J'avais 15 ans quand twin peaks est passée sur la 5. Je n'ens uis toujours pas revenu. Dommage que Arte passe la version française, on y perd
beaucoup. Quant au film, ne pas s'attendre du tout à des réponses. Le film est très sombre, il sublime la série, approfondit le caractère de Laura, donne des éléments réalistes parfois difficiles
à encaisser et surtout développe la myhtologie de la red room et de ses "habitants": Fire Walk with me est donc indispensable. La première demi heure avec ChrisIsaak est un concentré de mise en
scène et de musique lynchiennes magique. Il y a un petit creux de vague au milieu du fait de le re-présentation de l'univers de Laura puis nouveau décollage à propos du dessous des cartes et
SURTOUT une dernière scène proprement splendide !!! Montez le son avant la dernière scène et essayez de répondre à la question du singe derrière le masque ....



Sebmagic 25/04/2011 19:07



Eh bien, on peut dir eque ça me donne envie de le voir ! Merci pour ton commentaire.



Flow 25/04/2011 13:20



ah ok, merci pour les précisions. En même temps, finir une série est plus dur que de la commencer... Mais il y a pas eu un film ou deux après?



Sebmagic 25/04/2011 13:48



Si, il y a eu un film qui apparemment explique un peu certains passage mais qui en aucun cas ne donne une fin à tout ça. Ca fait partie du mythe. J'espère le voir bientôt.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -