30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 01:04

          Mon tout premier film de Charlie Chaplin et je suis déjà entièrement conquis. Je ne connaissais de ce bonhomme que le nom et la réputation, jamais suffisamment passionné pour me lancer dans ses films. A Dog's Life (Une Vie de Chien) est un long sketch social d'environ 35 minutes (mais néanmoins trop court !), et quelle merveille ! Un véritable bijou d'humour, des gags basés sur le comique de situation et de répétition qui a complètement agi sur mes zygomatiques d'un bout à l'autre.

Indice Spoiler : Spoiler3

 

une-vie-de-chien-3.jpg

 

 -> Lire la suite...

            Une chose est certaine : je vais continuer à m'intéresser au cinéma de cette légende du 7e art car ce premier essai de 35 minutes a été totalement concluant. Y'a pas à dire, le cinéma muet a un charme fou. En tout cas, Une Vie de Chien est à mon goût sublime. Un film quand même vieux de 93 ans, c'est un détail qui me parcourt presque de frissons quand j'essaie d'imaginer tout le chemin qu'il a parcouru. C'est assez magique de voir des vidéos vieilles d'un siècle, je n'ai pourtant pas l'âme d'un historien mais ça me passionne. Ici, on a affaire à un film muet, mais alors presque complètement ! C'est-à-dire que, contrairement à Metropolis, quasiment aucune réplique n'est retranscrite à l'écrit. Tout l'humour se base uniquement sur les images, la gestuelle, et je suis toujours aussi admiratif devant les mecs qui savent faire rire sans jamais parler. Il y a un côté Mister Bean que j'ai adoré, le personnage de Charlot se retrouvant souvent dans des situations comiques, enchaînant la malchance.



une-vie-de-chien-2.jpg         Le personnage interprété par Charles Chaplin est un homme de la rue, un "vagabond" qui s'arrange comme il peut (avec ruse et malice) pour manger et boire, et l'essentiel de l'intrigue se base là-dessus. Pendant les 35 minutes, Charlot, affamé, tente de calmer sa faim en essayant de piquer des saucisses, en se morfalant tout un plat de je-ne-sais-quoi (est-ce du pain perdu ?). Malheureusement la police veille et il ne parvient pas toujours à ses fins. C'est un gentil gars, qui se balade dans les rues et dans les restaurants sans un sou, et qui va faire la rencontre d'un chien et d'une jolie chanteuse. J'ai vraiment adoré ce personnage, tout petit avec ses grandes chaussures et sa démarche amusante. Charlie Chaplin fait passer un truc avec son regard et ses mimiques. Du rire, beaucoup de rire, les scènes géniales s'enchaînent et je me suis bien marré. Les gags de course-poursuite auraient pu être lourdingues, mais ils passent parfaitement bien car l'image est accélérée et ne laisse jamais place à l'ennui. Outre ceci, on a un florilège de passages hilarants, notamment lorsqu'il essaie de se présenter aux guichets de l'agence de recrutement mais qu'il n'y arrive pas car tout le monde lui passe devant et qu'il se cogne systématiquement à un grand gaillard devant lui. Charlie Chaplin, avec ses habits dépareillés et son chapeau melon qu'il ne cesse de réajuster, ressemble parfois à un gamin bousculé par la foule et c'est vraiment drôle à voir. En fait, son personnage a toujours un côté candide, la tête du gars qui n'a rien fait ou qui tente de le faire croire. J'ai notamment bien ri lorsqu'il avale tout un plateau posé sur le comptoir d'un bar, s'enfilant un à un les morceaux dans le dos du serveur, et qu'il fait l'innocent dès que celui-ci se retourne brusquement (image ci-dessus). Certes, c'est un humour assez classique, mais un humour de répétition qui m'a beaucoup fait marrer. Surtout qu'on se demande comment il peut engloutir autant aussi vite.



une-vie-de-chien-4.jpg         On a droit à une scène similaire (mais pas basée sur la répétition) lorsque le personnage principal pique une bière sur le comptoir comme si de rien n'était, avec un petit regard en coin totalement anodin. De même, on peut retenir ce cultissime gag qui a été ensuite souvent repris (et oui, comment ne pas se souvenir de l'hilarant sketch du nain dans Drôle de Jeu, présenté par Lagaf' ? Je sais mes références ne sont pas glorieuses). Je parle bien évidemment de la scène des mains, où Charlot assomme l'un des deux voleurs de porte-feuille puis prend le "contrôle" de celui-ci avec ses propres bras. Tout le comique est ici basé sur la tête du gars au regard vide, absolument énorme et parfait, lorsque Charlot lui remet sa cravate comme à une marionnette, qu'il le fait s'essuyer la bouche avec un mouchoir, bref ! Je ne vais pas tout raconter, ça n'aurait aucun intérêt mais j'ai trouvé ça purement tordant. A part l'humour, il faut également ajouter que c'est l'acteur qui a pratiquement tout fait dans ce film puisqu'il y est comédien, réalisateur, scénariste, monteur mais également compositeur, ce qui n'est pas rien car le comique de situation passe également par la musique, style Benny Hill. Pour finir, cette petite histoire entre l'homme errant et le chien errant est assez touchante. Le vagabond prend l'animal sous son aile et celui-ci le lui rend bien en trouvant des saucisses et de l'argent. Vraiment beau.


          Bref, je ne connais pas encore suffisamment Charles Chaplin pour dire que j'en suis fan mais j'ai été complètement charmé et amusé par ce personnage qui marche en se dandinant avec les pieds en canard, un vagabond qui se trouve pourtant être un vrai gentleman (la scène où la chanteuse essaie de flirter avec lui et qu'il n'y comprend rien, un pur moment !) un vrai clown au jeu de mime burlesque. Il a vraiment l'art de la gestuelle, un langage qui a le mérite de pouvoir s'adresser à tout le monde. Voilà, je ne peux pas vraiment parler de cet homme en tant que réalisateur ni acteur, car je n'ai vu que 35 misérables minutes de la filmographie, mais je compte bien continuer !



         Voir aussi : Le Dictateur.





Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Flow 02/02/2011 22:59



Il m'intéresse particulièrement The tramp.


Ce film-ci semble une bonne entrée en matière.


Ceux que je veux à tout prix: -Les temps Modernes


                                          
-Le dictateur


                                           -
Les lumières sur la ville.



Sebmagic 02/02/2011 23:11



Ouais pareil, il faut que je trouvel e temps de voir tout ça !



Le veilleur 30/01/2011 22:02



Alors, ils seront mes trois prochains Chaplin :) Et je suis d'accord, c'est fascinant de penser que le film est si vieux, tout son univers, ses acteurs appartiennent à une autre époque, ça me
laisse toujours songeuse. C'est encore pire avec les premiers films des frères Lumière, c'était le XIXème et en plus on voit des scènes quotidiennes, les mimiques d'enfants d'un autre siècle. Ca
fait un peu machine à remonter le temps^^ C'est bête mais je craque toujours avec les bébés ! (peut-être parce que c'est muet :D) http://www.youtube.com/watch?v=QZIfZ0yJPX8



Sebmagic 30/01/2011 23:45



Ouais c'est vraiment passionnant parce que c'est la trace la plus vivante de l'époque qu'on ait je pense... Ca laisse songeur comme tu dis. Rien que le fait de penser que tous ces figurants et
acteurs ne sont aujourd'hui plus de ce monde, ça fait bizarre !



french onion 30/01/2011 21:57



Suite à ton article, je suis donc allée regarder ça sur youtube  . J'ai trouvé ça vraiment sympa .Effectivement, tout le monde surjoue mais ça passe comme une lettre à la
poste .Finalement, le cinéma en noir et blanc et sans paroles a beaucoup de choses à dire, justement !


Niveau humour, je ne suis habituellement pas une fana de gags et de comique de situation, or, là j'ai quand même ri .Par contre un passage m'a gavée : la scène avec la chanteuse et tout le monde
en pleurs autour , ça s'étirait un peu trop dans le temps à mon goût .


Pour résumer, je suis impressionnée par le travail de Chaplin parce qu'avec finalement peu de moyens (comparé à aujourd'hui ) il arrive à te pondre un truc qui tient la route quasiment de A
à Z ,et ce sans presque aucune baisse de rythme !


Bref,  une très belle découverte .



Sebmagic 30/01/2011 23:42



Ouais je trouve aussi que la scène où tout le monde pleure est trop longue et pas terrible, et pour le reste je suis également entièrement d'accord ! Je rechignais à voir des films muets mais on
découvre de nouvelles choses tous les jours ;)



Le veilleur 30/01/2011 14:35



Ah, je ne l'ai pas vu celui-là mais j'adore Charlie Chaplin. C'est drôle, touchant, poétique... Cet article me donne envie de me replonger dans son univers. Je te conseille le Cirque où
il chante lui-même la chanson du générique de début  http://www.youtube.com/watch?v=byMwSxarr6c c'est mon préféré mais The Kid
est très mignon, l'enfance est très présente dans ses films parce que la sienne a été difficile. Le dictateur est plus politique et les Temps modernes social. Il y aussi tous les
court-métrages qu'il a réalisé au début de sa carrière, j'en ai vu quelques uns et bizarrement malgré le fait que ce soit souvent les même gags, ils nous font toujours rire ! Sur ce, je ressors
mes DVD... :)



Sebmagic 30/01/2011 16:01



Merci pour les conseils, je compte voir tous ceux que t'as cité, mais également Les Feux de la Rampe, j'ai cru comprendre que c'était le plus triste et ça m'intéresse ! Sans oublier La Ruée vers
l'or qui a l'air marrant ! Mais Une Vie de Chien est bien drôle, je te le conseille.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -