2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 16:35

         Après le bon  I Love You Phillip Morris hier soir, Canal+ nous propose Up in the Air ce soir à la télé, un très beau film de Jason Reitman avec George Clooney, sorti en 2010. Up in the Air est le titre original, traduit en français par In the Air. Il n'y a pas à dire, nos traducteurs sont très forts et pas du tout incompréhensibles. Bref, il n'empêche que le film est très sympa à regarder et que je vous le conseille. Il nous présente un personnage, Ryan Bingham, qui passe son temps à voyager et a une philosophie de vie assez inhabituelle.

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

up-in-the-air

 

-> Lire la suite...

         Si j'ai autant apprécié le film, c'est parce qu'il développe un tas de thèmes assez insolites qui changent du cinéma habituel, et ça fait du bien. Le personnage principal est tellement différent des gens qu'on cotoie tous les jours qu'on s'y attache. Son seul but dans la vie est de collectionner les miles parcourus en avion, son objectif étant d'atteindre les 10 millions de miles. Ainsi, il passe environ 300 jours par an à voyager et il fait ce qu'il lui plait. Son boulot lui permet de financer ces voyages puisqu'il doit constamment faire le tour des USA pour se rendre dans des entreprises et licencier des gens. En effet, le travail de Ryan consiste à virer des employés à la place des patrons qui sont trop lâches pour le faire eux-mêmes. Alors qu'il a l'habitude de voyager seul et de travailler dans la solitude, il va devoir former une jeune femme et lui apprendre toutes les ficelles de son métier. Avoir du tact, trouver les formules adéquates afin de rassurer les pauvres licenciés sur leur avenir, éviter qu'ils ne s'énervent, c'est le délicat travail de Ryan et c'est tout un art. Ce personnage nous inspire la classe et l'admiration, car il connait tous les petits trucs, toutes les techniques pour passer rapidement ses bagages à l'aéroport, ne jamais perdre de temps. Il connait tout par coeur et c'est marrant à voir. On a même droit à des espèces de petits sketches lorsqu'il explique à Natalie quelle file d'attente elle doit choisir en fonction des gens qui la composent (bébés, vieux, arabes, asiatiques). Vraiment tordant.



up-in-the-air-2        Et ce mode de vie ne s'arrête pas là. Collectionneur compulsif de miles aériens, Ryan Bingham est également un homme qui fuit toute forme d'engagement et de contact humain. Il aime la solitude, il aime vivre seul. Misanthrope assumé, il hait le mariage et le matérialisme. C'est un mec cool qui adore sa vie, qui adore les aéroports, les chambres d'hôtels et les voitures de location. On aurait pu croire que le charmant Clooney n'aurait pas collé à ce type de rôle mais c'est tout le contraire qui se produit. Il est à fond dedans et c'est passionnant. La philosophie de vie de Ryan est basée sur l'idée d'un sac à dos. Prenez un sac à dos vide, mettez-le sur vos épaules et remplissez-le de toutes les choses que vous possédez. D'abord les petits choses, les baioles, puis les objets plus imposants, les meubles, etc. Finissez par votre maison et essayez d'avancer : c'est impossible. Si on est trop dépend de toutes ces choses, elles vous ralentissent en vous alourdissant. Autre question : si le sac à dos brûle, quels objets va-t-on sauver ? Ryan développe un raisonnement similaire avec les personnes qu'il cotoie, sa famille, ses amis : qui doit-on mettre dans son sac à dos ? Au final, la philosophie de vie de Ryan est de garder son sac vide afin de vivre pleinement comme on l'entend, sans contraintes. Et si j'ai autant apprécié le film et le sujet abordé, c'est parce que je me suis identifié à ce personnage de façon très violente, ça m'a personnellement beaucoup parlé. Ce refus du mariage, de la vie de couple, cette peur d'avoir des attaches géographiques sont des sentiments que je partage à fond et j'ai été ravi de voir l'illustre George Clooney interpréter un tel rôle, aussi profond.



up-in-the-air1         Mais bien évidemment, la morale revient au galop et c'est là que je suis un peu déçu et mitigé. Notre personnage va rencontrer quelqu'un et sa vision des choses va changer, ce qui peut paraître logique, jusque là pas problème. Le problème ce n'est pas l'évolution du personnage mais la façon dont il est jugé. Le film laisse entendre que Ryan n'est pas un adulte, que sa vie est absurde et qu'il doit évoluer. Or je ne suis pas d'accord avec cette idée. Personnellement, j'ai vu ici un homme heureux, plus heureux que la moyenne des gens mariés, qui vit sa vie à plein temps et se complait dans une certaine solitude amoureuse. La conclusion du film est à mon goût détestable. On voit passer des employés licenciés qui nous disent que l'amour est merveilleux, que la vie ne vaut le coup que si on la partage avec un conjoint, qu'il ne peut pas en être autrement et j'ai trouvé ça terriblement décevant. Et finalement le personnage de Clooney passe presque pour un blaireau qui n'a rien compris à la vie. Le film veut qu'on ait pitié de cet homme, éternel solitaire, alors qu'au contraire j'ai été fasciné par sa vie et son mode de pensée, que je comprenais et enviais. Des tas de gens ont un tel mode de vie et s'y complaisent, beaucoup plus épanouis que certains couples confinés dans un moule social quasiment obligatoire. Heureusement, le scénario n'est pas tombé dans le ridicule de faire sombrer Ryan dans un modèle de vie conformiste, ce qui sauve les meubles car ça aurait donné un "happy end" pour la majorité des gens, mais un terrible pessimisme pour ma part.



        C'est pour moi le seul défaut du film car pour le reste, je me suis marré (des jeux de mots sympas comme "Do you want the can, sir ? - Excuse-me ? - Do you want the can, sir ? - The cancer ??", réplique qui justifie à elle seule l'intérêt de voir les films en VO car ça a été maladroitement traduit par un misérable amalgame soda/sida), j'ai été captivé et j'ai trouvé tous les sujets abordés intéressants. Le casting est royal, George Clooney en tête bien sûr mais également Anna Kendrick que je croyais détester. Un beau film sur le sédentarisme et les divergences d'opinions à propos de l'importance de trouver "l'homme/la femme de sa vie". En plus de ça on a une BO digne de ce nom, vraiment entraînante, et des images somptueuses. Ca nous donne un film peu ordinaire, original et je ne comprends pas comment un spectateur peut s'ennuyer avec un tel pitch. A voir absolument, car il amène à la réflexion sur le mode de vie idéal à pourchasser, ce qui change des comédies romantiques à deux balles. Bref, si on exclut la morale finale, c'est un gros coup de coeur.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Le veilleur 17/06/2011 22:47



J'avoue que je l'ai juste un petit peu écoutée en boucle depuis (j'ai téléchargé la BO^^), les paroles sont belles :)



Sebmagic 18/06/2011 03:03



Héhé pourtant ça me fait ça souvent avec les films mais là non !


 



Le veilleur 17/06/2011 20:29



J'y repense (oui il m'a marquée ce film ! ) et en fait la chanson Up in the air de la BO résume vraiment bien le film, plus particulièrement cette philosphie,  en plus c'est la dernière
qu'on entend dans le générique il me semble :-) Je l'adore cette chanson.



Sebmagic 17/06/2011 22:37



J'ai pas tellement fait attention à la chanson, j'essaierai d'y penser la prochaine fois que je le vois !



Le veilleur 12/06/2011 23:00



Beh c'est marrant que tu dises ça parce que Billy Elliot n'est pas non plus le genre de film de ma mère et visiblement elle tenait à faire une soirée TV avec moi donc je ne l'ai pas
regardé non plus^^



Sebmagic 13/06/2011 02:34



Haha, c'est contraignant de regarder des films en groupe



Le veilleur 12/06/2011 20:52



Lol, ok c'est vrai j'avais oublié. Je n'avais pas prévu de le regarder mais peut-être que si finalement^^



Sebmagic 12/06/2011 22:45



En fait ce soir on regardait un film en famille et Billy Elliot c'est pas du tout le genre de film qui plait à mon père ^^



Le veilleur 12/06/2011 18:39



Et ouais mais je n'ai encore jamais regardé The Office, j'avoue ! (ah vraiment trop à regarder^^ d'ailleurs arte passe Billy Elliot ce soir, si ça te tente ! )



Sebmagic 12/06/2011 20:05



Ouais j'ai vu pour Billy Elliot mais je vais pas le regarder ce soir, puisque j'ai le DVD !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -