23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 21:40

      Vanilla Sky est un remake du film de 1998 de Amenabar, Ouvre les yeux, où Penelope Cruz retrouve le même rôle ! Sorti en janvier 2002, le film raconte l’histoire de David Aemes, un jeune éditeur de New York. Il rencontre une femme, Sofia, par l’intermédiaire de son ami Pelayo. Alors qu’ils tombent amoureux et semblent filer le parfait amour, David se dispute avec Julie, son ex, au volant de sa voiture. Un grave accident cause la mort de Julie et David se retrouve défiguré. Sa vie bascule totalement, Sofia l’évite et les gens le repoussent. Mais un beau matin, cette dernière le réveille et lui montre son amour. Il apprend également que la chirurgie esthétique va lui permettre de retrouver son ancien visage. Est-ce un rêve ou bel et bien la réalité ?  

 

Indice Spoiler Spoiler2

 

vanilla sky6

 

-> Lire la suite...

      Assurément l'un des meilleurs films sortis en 2002. Un parfait mélange entre rêves, réalité, hallucinations, qui a pour but de nous perdre, puisqu'on assiste à de nombreux rebondissements et à des retournements de situations tous plus inattendus les uns que les autres. On finit ainsi par ne plus comprendre ce qui se passe, qui croire, jusqu’à la toute fin où l’explication claire et limpide nous est donnée alors qu’on ne s’y attendait absolument pas. D'ailleurs, le film est tellement bien ficelé qu'il est tout bonnement impossible d'en deviner le dénouement, alors que celui-ci explique tout le film d'un seul coup.

    Commençons par le point négatif. La seule chose que je pourrais (objectivement) reprocher à ce film est son début un peu trop long. Je suppose que les trente premières minutes ont dû rebuter certaines personnes, et c'est compréhensible. On voit Tom Cruise, flirtant avec Cameron Diaz, puis avec Penélope Cruz. Puis, quelques scènes inutiles, mièvres, et on a l'impression que le film va être très long. Franchement, j'avais vu ce film pour la première fois il y a plus d'un an. Ayant adoré au plus haut point et m'en souvenant assez peu, j'ai décidé de le revoir aujourd'hui. Et quand j'ai vu le début, je me suis demandé quand l'histoire allait réellement commencer. Car elle prend tout son intérêt à partir de l'accident. Avant ça, l'unique but était de présenter les personnages, et je pense que 10 minutes de moins aurait été parfait.

    Mais ne parlons pas de ce petit défaut, qui est loin d'être ennuyeux. Ce film est bourré de qualités énormes. Comme je le disais, le scénario est en béton. J'ai rarement vu une fin de film aussi belle, aussi soignée. Clairement, tout nous est expliqué en détails, images à l'appui, et pourtant on n'a pas du tout l'impression d'être pris pour des idiots. Le scénario étant un minimum complexe (mais pas de quoi se fendre la boîte cranienne non plus), le fait d'être aussi bien éclairés est satisfaisant. La première fois que j'ai vu le film, je ne comprenais évidemment pas grand chose au film. Je me disais que la fin serait bâclée, qu'elle n'expliquerait rien et qu'elle induierait des maux de tête jusqu'à épuisement (oh là, n'exagérons pas non plus...). Mais quand j'ai vu ce magnifique final, où se cumulent la beauté visuelle, la compréhension totale des 120 minutes vues juste avant, la musique puissante de Sigur Ros (The Nothing Song), et l'émotion qui nous submerge, j'étais sur le cul. On pourrait comparer ce film à Mulholland Drive. Des mélanges entre rêve et réalité. Par contre, Mulholland Drive est signé David Lynch, et qui dit Lynch dit total mystère, incompréhension et grands débats post-film. Chacune des deux méthodes à son charme. En effet, il est tellement passionnant de discuter sur Mulholland Drive, de lire les théories diverses afin de démêler toute cette histoire. Une recherche, une réflexion sont nécessaires. De l'autre côté, il est tout à fait jouissif d'avoir une fin comme Vanilla Sky qui nous explique tout de façon claire. Donc je trouve que cette fin n'est pas du tout décevante ni poussive, mais très agréable, car au moins la frustration n'est pas au rendez-vous.


        (Ma critique du twist final de Vanilla Sky ici)


    Ensuite, une énorme qualité de ce film est son aspect visuel. Les couleurs et l'ambiance sont super soignées, très esthétiques. Bon diou, ce ciel est vraiment magnifique ! Ce ciel vanille-rose qui apparaît pendant plusieurs parties du film donne une ambiance dingue. Et puis les plans sont également très travaillés. Lorsque Sofia (Penélope Cruz) réveille David (Tom Cruise) au milieu de la rue et qu'il repartent sous ce ciel, dans la rue, "c'est de toute beauté" (prendre l'accent d'Eric dans la Tour Montparnasse Infernale). Il en va de même pour la scène où David est complètement perdu, déprimé et qu'il s'effondre au milieu de la rue. Quelques belles prises de vue. Sans oublier la fin du film, où la photographie est d'une beauté à couper le souffle. Il est assez rare de voir de si belles images dans un film, et c'est particulièrement ce genre de choses que je recherche activement.  
  
vanilla_sky_review.jpg
Vanilla Sky pic 2
vanilla-sky-7
    Mais la qualité du film ne s'arrête pas à sa belle photographie et son scénario dément. Non. Car au milieu de toutes ces belles choses, on ajoute encore un thème important : celui de la défiguration du personnage principal, et la façon dont il le vit. Le sujet de la réhabilitation au sein de la vie quotidienne est parfaitement bien traité. Entre moqueries, difficulté à accepter son visage, à croiser son regard dans le miroir, peur du regard extérieur, déprime, traumatisme et cauchemars, tout y passe. Tom Cruise, touchant et totalement crédible dans son rôle, est au top de son art. Il parvient, rien qu’avec son regard, à nous transmettre des émotions assez intenses. On est réellement pris de compassion pour ce personnage qui n’est pour rien dans les malheurs qui lui arrivent.

    Penélope Cruz est formidable. Habituellement j'ai du mal à la supporter, mais elle est talentueuse et perce l’écran, ce qui me donne vraiment envie de voir "Ouvre les Yeux", ce film espagnol dont Vanilla Sky est le remake, et où elle y joue le même rôle. Il en va de même pour Cameron Diaz, qui sort un peu des rôles de cruche qu’elle a pu avoir dans sa carrière. Effrayante, touchante, incroyable, elle est surprenante dans ce rôle de femme désespérée et paumée. Enfin, Kurt Russell trouve un rôle taillé pour lui, en psychologue à l’écoute du personnage principal. Un casting de rêve, donc.


vanilla-sky-14
vanillasky1

    Enfin, le film nous transmet une foule d’émotions toutes différentes durant le film, qui le rendent captivant et intéressant. On éprouve vraiment de la pitié pour le personnage principal (oui ? je me répète, me dit-on), et même de la tristesse par moments. Tom Cruise est touchant, son histoire est prenante et poignante. On ressent même de la peur. Certains passages du film sont assez angoissants, notamment grâce à Cameron Diaz, alors que ce n’est absolument pas le but recherché. Et enfin, on ressent une émotion intense pour le dénouement extraordinaire.

VanillaSkyDVD_0337.jpg

    Dénouement qui nous est donc offert sur fond de Sigur Ros, un groupe de musique islandais trop peu connu et qui mériterait d’être beaucoup plus demandé pour les films. Avec La Vie Aquatique, Sigur Ros nous montre ici que leur musique à elle seule permet de rendre une scène anthologique.

    Ce film est donc vraiment un chef d'oeuvre, à mon goût. A ne louper sous aucun prétexte.
   
  

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

hibouu 20/10/2013 06:00

Un véritable Chef d'oeuvre de l'histoire du cinéma, tout est parfait dans ce film, rien n'est a jeté !
Tom Cruise juste bluffant, un acteur que je n'apprécie habituellement pas et qui, avec ce film m'a fait changer d'avis, pareil pour Pénélope Cruz, la B.O est époustouflante de A a Z... Bref bravo messieurs !
Mon dieu que nous avons besoin de plus de films comme ça !!!
pour finir, très belle critique de ta part, je découvre a peine ton site et pense y revenir souvent !

Ze Ring 03/07/2011 21:29



Je hais ce film.



Sebmagic 03/07/2011 23:56



^^



belek 02/07/2011 23:19



waooh quel film poetique. au debut j'été un peu retisant a l'idée que ce soit tom cruise le personnage principale mais finalement il ma convaincus au plus haut point. continue de nous faire
partager ton cinema. merci



Sebmagic 03/07/2011 21:00



Merci pour ce message, content que le film t'aies plu !



french onion 11/10/2010 17:34



Excellent film.


Une histoire de dingue,surtout sur la fin où on a l'impression d'avoir la clef pour comprendre toute l'histoire mais en fait ,la cryogénisation (pas sûre du tout de l'orthographe ) ne fait
qu'embrouiller l'esprit du spectateur.


ça vrille le cerveau et ça c'est cool.


Mention spéciale à Cameron Diaz, que je ne connaissais qu'à travers des rôles comiques et qui s'en tire bien ,je trouve.



Sebmagic 11/10/2010 18:16



Ouais c'est pour moi l'un des seuls films sérieux où elle s'en tire vraiment bien ! C'est pour ça qu'elle m'a beaucoup déçu dans The Box.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -