14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 13:29

          Et voilà encore un film totalement culte à côté duquel j'étais passé pendant toutes ces années. Le casting aurait pourtant déjà dû m'interpeler depuis longtemps. Michael Cimino livre en 1979 (même année que Apocalypse Now) certainement l'un des meilleurs films jamais créés sur la guerre, en l'occurrence celle du Vietnam, et surtout sur les effets divers de cette guerre.

 

Indice Spoiler :  Spoiler3

 

voyage au bout de l'enfer

 

-> Lire la suite...

             En trois parties, Voyage au bout de l'Enfer change constamment de ton et j'ai adoré suivre l'évolution des 3 ou 4 personnages principaux.


voyage au bout de l'enfer 5              La première partie, qui montre nos personnages avant la guerre, est certainement la partie que j'ai le moins aimé, même si elle reste excellente. J'ai beaucoup aimé la présentation de cette bande de potes mais j'ai trouvé le mariage trop long. Cette phase du film est accompagnée de musiques joyeuses et festives qui montrent des jeunes hommes heureux, ce qui est nécessaire pour faire le contraste avec la suite. Je trouve juste dommage, personnellement, que cette première partie se concentre sur un mariage, alors qu'il y avait certainement matière à montrer d'autres choses, comme par exemple l'excursion de chasse qu'ils entreprennent avant de partir. J'ai vraiment adoré cette séquence et le parallèle fait avec la fin du film au niveau de l'évolution du personnage de Mike. Ce qui m'a le plus marqué dans cette première partie est sans doute le moment où les gaillards se retrouvent dans un bar et semblent excités de partir à la guerre, et notamment la réplique de Nick "j'espère qu'on ira là où ça canarde !!". Cette simple réplique donne rétrospectivement une dimension dramatique géniale au personnage de Christopher Walken.


voyage au bout de l'enfer 4            Le casting est vraiment de haute volée, à commencer par Walken justement. Mais pourquoi cet acteur est-il si discret ? Son regard, son sourire, ses mimiques font de lui un acteur unique en son genre et il mériterait d'avoir plus de premiers rôles. De Niro est également parfait dans ce rôle, incarnant un personnage plus fort psychologiquement, celui qui s'avère avoir le plus de courage et de sang-froid. Leur relation triangulaire avec le personnage de Meryl Streep est finalement accessoire dans le film, même si je commence à apprécier légèrement cette actrice depuis que j'ai vu Sur la route de Madison. John Savage est clairement celui qui m'a le moins marqué, je ne sais pas bien pourquoi car son personnage est intéressant. J'ai trouvé John Cazale plus mémorable même s'il apparait moins, notamment la discussion assez "drôle" entre Stan et Mike, lorsqu'il lui demande de lui prêter des chaussures pour la chasse et que celui-ci refuse. Cette scène est très révélatrice du caractère de Mike, arrêté sur ses idées et mentalement infaillible. Mais passons sur cette première partie qui, bien qu'assez longue, est essentielle pour rendre la suite percutante.


             La deuxième partie se passe au Vietnam et constitue déjà une terrible évolution chez les personnages. S'il y avait une comparaison à faire avec un film comme Apocalypse Now, je dirais que la réalisation laisse parfois à désirer. Ou tout du moins la photographie qui s'avère souvent assez moyenne. Néanmoins, ça n'empêche pas à cette deuxième partie d'être une vraie merveille cinématographique. On suit toujours nos personnages sans jamais s'en décoller (ça fait d'ailleurs plaisir que le scénario ne divague jamais ailleurs) et on les retrouve dans une atmosphère plus cruelle, sombre et dure. D'ailleurs, la musique a disparu afin de créer une ambiance plus réaliste et plus crue, ce qui est un choix plus que génial. La scène à retenir est évidemment la scène de la roulette russe qui fait clairement partie des meilleures scènes que j'ai jamais vu. Voir ces jeunes hommes perdre pratiquement la tête face à cette pratique cruelle et scandaleuse est pour le spectateur révoltant et déprimant. La dimension dramatique de cette scène est hallucinante et elle est appuyée par le jeu grandiose de Walken et De Niro. Le premier flippe complètement, tandis que le deuxième garde un sang-froid à toute épreuve. Robert De Niro est simplement extraordinaire dans cette scène, notamment lorsque son personnage est à deux doigts de perdre pied au coeur de cette situation désespérante. Les caractères des deux personnages sont saisissants et on se prend évidemment de compassion pour chacun d'entre eux. Cette scène frissonnante est clairement l'une des merveilles du cinéma.


voyage-au-bout-de-l-enfer-6.jpg
voyage au bout de l'enfer 3

                    Le film prend un tournant à ce moment précis, puisque c'est l'ultime horreur de la guerre qui va bousiller le moral et le mental de Nick et rendre la troisième partie déprimante à souhaits. D'ailleurs, le fait de ne quasiment jamais revoir Nick avant la fin contribue à la puissance du dénouement magnifique, car le spectateur se demande constamment ce qu'il est advenu de lui. La musique fait son retour dans la troisième partie du film, elle est maintenant dramatique et déprimante. Mike revient chez lui mais, même si rien n'a changé, sa vision a changé et il n'est plus le même. Transformé à jamais, il n'est plus le même homme et son comportement lors de la seconde session de chasse en est témoin, tout comme la scène où, un peu détraqué, il fait comprendre à Stan qu'il ne prend plus les armes à la légère. Il part enfin à la recherche de Nick, car le devenir de Nick est clairement le mystère que le spectateur souhaite voir résolu, et on assiste alors à la deuxième meilleure scène du film : la deuxième roulette russe.


voyage au bout de l'enfer 2          Nick, perdu par sa fragilité, est pris dans un engrenage terrible, et l'autodestruction de ce personnage est l'une des choses les plus tristes que j'ai pu voir sur un écran. Christopher Walken est géant et son dernier face à face avec De Niro est un ultime monument de cinéma, à la fois tendu et puissant. Cette dernière scène entre les deux personnages montre qu'avant d'être un film sur la guerre ou l'après-guerre, Voyage au bout de l'enfer est une sublime histoire d'amitié, détruite justement par les effets de la guerre. Mike n'a plus rien à perdre et fait tout pour que Nick reprennent ses esprits. Il compte une fois de plus sur la chance pour s'en sortir, mais on ne peut pas gagner à tous les coups...


                Je ne peux pas vraiment décrire à quel point j'étais bouleversé à la fin du film (et en ce sens que trouve donc Voyage au bout de l'enfer supérieur à Apocalypse Now), et il est clair que Michael Cimino nous a sorti un chef d'oeuvre brillant et puissant, à voir et revoir absolument.

   






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

tanziti 17/05/2013 19:52

Bonjour excellente critique sur le film avec la toute dernière scène juste culte sinon j'ais un film a te proposer sur la guerre du Vietnam "PLATOON" ce film il est classer parmi les 4 films qui traite au mieux la guerre du Vietnam avec (voyage au bout de l'enfer, full metal jacket, apocalypse now).

el 02/06/2012 03:30


Un vrai chef d'oeuvre, un film très abouti et très juste sur la cruauté de la vie et sa valeur, avec un casting exceptionnel (de Niro, Walken, Meryl Streep ...) pour interpréter des personnages
magnifiques.


Du grand cinéma et des acteurs comme on en fait plus!

Sebmagic 02/06/2012 03:50



Pour une fois que je peux saquer Meryl Streep (c'est rare à part Sur la route de Madison) je vais pas m'en priver !



ideyvonne 20/04/2012 16:56


je le trouve aussi supérieur à "apocalypse now" même si les 2 films parlent de l'impact de cette guerre. Ici, Cimino nous plonge dans cette bande de copains inséparables où le lien d'attachement
va même jusqu'à chercher l'autre jusqu'au bout de l'enfer! C'est puissant, les scènes jouées débordent d'émotion qui nous envahissent littéralement.

Sebmagic 20/04/2012 18:12



Je suis bien d'accord ;)



Mona 19/04/2012 20:33


Bon ben après m'être remise à la filmo de James Dean et sortant juste de Mad Men saison 4 (vintage qd tu ns tiens ) :
voilà qui m'a donné envie de revoir Steve McQueen !


Je me souvenais de Papillon essentiellement mais là je mate Bullitt et c'est trop bon. Tu l'connais un peu lui ?


L'affaire Thomas Crown, La tour infernale et Les 7 mercenaires bientôt dans mes mirettes !

Sebmagic 19/04/2012 21:01



Non je le connais pas, j'ai juste vu La grande évasion et je l'ai trouvé excellent comme acteur, mais c'est tout !



2fois2cinq 18/04/2012 11:03


oup's.. oui De Niro...


 

Sebmagic 18/04/2012 11:54







Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -