28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 21:14

          Like Crazy est une véritable merveille sortie il y a 2 ans, mais passée complètement à la trappe en France. Encore une preuve, s'il en fallait, que de nombreux films d'une beauté absolue n'ont parfois pas le succès qu'ils méritent. Cette romance est un véritable bonheur à regarder, à la fois poétique, sentimentale, déprimante, visuellement sublime, magnifiquement interprétée et mise en musique. Un film d'amour sans facilités, sans fioritures scénaristiques aberrantes. Un film simple, vrai et beau, sur les relations amoureuses et les effets du temps et de l'espace sur un couple.

   

Indice Spoiler : Spoiler0 

 

harry

 

-> Lire la suite...

          Il est très rare que je pense ça d'un film, mais Like Crazy ressemble de très près à mon idéal cinématographique. Que ce soit visuellement, sonorement ou scénaristiquement, ce film est pour moi un énorme coup de coeur et fait clairement partie des films qui m'ont le plus marqué cette année. D'une sensibilité magnifique, le film est réalisé par Drake Doremus qui semble avoir tout compris à la manière de traiter une histoire d'amour. Like Crazy est peuplé de doux moments qui m'ont immergé totalement du début à la fin. 

 

          La chose la plus difficile à faire, lorsqu'on traite de l'amour au cinéma, c'est de ne pas tomber dans le niais ou la mièvrerie. De nombreux films se plantent lamentablement en déballant les clichés, en présentant des couples stérotypés et/ou complexes, à grands renforts de longs dialogues. Et pourtant, le meilleur moyen de traiter de l'amour est probablement de le faire à l'aide de silences, de non-dits, de regards. Je ne peux pas m'empêcher de penser au sublime A la merveille de Terrence Malick qui m'avait déjà secoué. Like Crazy fait partie de ces films qui mettent du baume au coeur, qui bouleversent sans en faire trop, en restant toujours simples. Les rares dialogues prennent une valeur émotionnelle considérable lorsque les non-dits se succèdent. La scène au téléphone, notamment, où les deux personnages sont au bord des larmes, est l'une des plus belles que j'ai pu voir récemment. Tout simplement parce qu'elle criante de vérité, qu'elle met en valeur la fragilité et la dépendance que peut avoir une personne vis-à-vis d'une autre, qu'elle déborde de sentiments, qu'elle provoque chez le spectateur un flux d'émotions puissantes.
 

 

harry

 

 

                Qui plus est, le film ne reste pas constamment dans l'idée d'un amour idéal et éternel, et évite ainsi la niaisierie dont je parlais plus haut. Il traite non seulement des effets de l'espace sur un couple (la fameuse relation à distance, difficile à vivre), mais également des effets du temps. La dernière séquence, notamment, est une véritable merveille de poésie, de nostalgie assez déprimante. On ne reste pas dans un optimisme à toute épreuve, car la passion entre deux personnes est éphémère et qu'elle dépend d'un tas de paramètres qui évoluent. En ce sens, le film est extrêmement déprimant, faisant penser un peu (de manière moins évidente et plus réservée) au thème abordé dans Blue Valentine la même année. 

 

            Mais si Like Crazy m'a autant plu, ce n'est pas seulement parce qu'il traite son sujet à la perfection. Il est également baigné dans une ambiance bien particulière, un mélange de poésie, de nostalgie, de beauté visuelle et sonore qui m'ont bouleversé et scotché à mon siège. Esthétiquement et musicalement, Like Crazy correspond entièrement à mon film idéal. La BO aérienne, sompteuse et obsédante m'a pris aux tripes et permet de créer des moments de cinéma dont je raffole, que je savoure avec plaisir et frisson. Des séquences qui allient la beauté des images à la puissance de la musique et qui donnent envie de relancer le film une fois terminé. Ce genre d'atmosphères représente tout ce que j'aime expérimenter au cinéma. Le film m'a beaucoup fait penser au style de Sofia Coppola, avec des envolées musicales parfois déprimantes, des personnages forts et attachants, une photographie magnifique qui placent le spectateur dans des états secondaires.

               

 

harry

 

 

               C'est sans parler des acteurs, tous absolument brillants dans leurs rôles. Anton Yelchin (qui m'avait déjà plutôt ému dans Le complexe du castor) et Felicity Jones sont d'une justesse incroyable, que ce soit dans les jeux de regards comme dans les dialogues. Qui plus est, on s'attache dès les premières minutes aux deux personnages et il est impossible de ne pas partager leurs joies, leurs pleurs, leurs craintes, leurs questionnements, leur fragilité. Bref, le film est d'une sensibilité extrême. Si on aime cette sensibilité et qu'on se laisse embarquer dans cette belle et simple histoire, on passe un moment inoubliable. Il ne faut donc surtout pas passer à côté si on se sent d'humeur un peu romantique.






harry

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

crazy 07/06/2014 11:52

J'avais découvert Felicity Jones dans Chéri de Stephen Frears et je lui avais trouvé beaucoup de potentiel, ce qu'elle a démontré dans son interprétation parfaite ici pour nous offrir avec son partenaire Anton Yelchin un très joli film.

Tom 21/05/2014 17:17

C'est marrant, je n'ai pas appréhendé la dernière scène comme vous.
Bien qu'un peu opaque elle se rapprochait pour moi bien plus d'un happy-end : ils se retrouvent, exténués après tant d'épreuves et sûrement fragilisés mais... si les images/souvenirs de leur rencontre, des moments agréables passés ensemble ressurgissent, est-ce que ce n'est pas justement pour montrer qu'ils n'ont pas fait tout cela pour rien ?
Leurs visages fermés traduisent une fatigue psychologique importante, mais peut-être aussi un peu de paix enfin retrouvée dans les bras de l'autre. Le bonheur est rarement dans la joie.
Enfin moi je l'ai vu comme ça...

Merci de m'avoir fait découvrir ce film ! ;-)

Cid 16/06/2014 23:39

Il est vrai que l'on a plus tendance à noircir le tableau, nous les filles. Mais une fois après avoir lu ton commentaire, c'est vrai qu'il m'a permit de voir une autre fin, plus joyeuse. Même si l'impression de s'être lassé l'un de l'autre reste prédominante.
Épuisant de se redécouvrir à chaque fois et de ne penser à rien d'autre qu'à l'éloignement une fois ensemble.

Katia P. 03/11/2013 00:23

Voilà, je viens enfin de découvrir ce "Like crazy". Et comme toi, je me suis laissée charmer par ce film non sans défaut, mais qui acquiert l'adhésion totale du spectateur par la simplicité et la sincérité qui s'en dégage. Un beau moment de cinéma et une fin extraordinaire. Et je te rejoins concernant la scène au téléphone (celle où ils sont au bord des larmes), elle m'a bouleversée également.

lisa 07/10/2013 12:40

Très joli film plein de poésie...merci pour cette découverte. Mais pour moi le plus beau film d'amour reste à ce jour Sur la route de Madison que je trouve bien "pire" dans le sens où le personnage de meryl stripe décide de couper court à cette relation passionnelle pour en garder l'essence. Tragique et magnifique à la fois...cette passion qui ne s'est jamais effacée.

Inna 12/09/2013 19:58

Après avoir beaucoup hésité, je me suis enfin décidée à regarder ce film qui t'a tant plu. Je dois dire qu'au début je me suis dit: "Mais qu'est-ce que je suis en train de regarder ?" car j'avais vraiment du mal à rentrer dans l'histoire. Tout allait beaucoup trop vite pour moi et je trouvais que les plans donnaient un effet un peu trop "amateur" au film. Mais après une bonne demi-heure, je me suis enfin laissée tenté. Alors sur le coup, je n'ai pas vraiment apprécié le film car je l'ai trouvé un peu trop réaliste, mais ça, je pense que ça dépend vraiment du spectateur: certains recherchent l'imaginaire, l'insolite, l'original alors que d'autres préfèrent le réalisme pur. Etant donné que je fait partie de la première catégorie, j'ai un peu eu du mal avec le réalisme du film, notamment avec la scène de dispute qui m'a un peu... troublée.
Mais (car oui il y a un mais), après l'avoir regardé, j'ai été lire ton analyse du film et là, j'ai enfin réussi à l'apprécier. Je trouve vraiment que ton avis est juste et complet, et il m'a permis de mieux comprendre et surtout d'apprécier le film (un peu comme la scène d'Harry Potter que j'avais du mal à interpréter et que ta critique m'a permise de mieux la comprendre). Donc je te dis encore une fois merci ! ;)

PS: j'ai vu que tu avais regardé Third Star (le film que je t'aais conseillé) et qu'il t'a plu. Ca me fait très plaisir que tu l'aies apprécié ;)

Sebmagic 12/09/2013 20:37

Oui, merci beaucoup pour m'avoir conseillé ce film, pourtant vraiment pas connu !

Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -