12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 14:50

          Voici un énième chef d'oeuvre passé totalement inaperçu, hyper mal distribué en France. Avec 2 ans de retard, il est sorti seulement dans une petite dizaine de salles. Ayant vu la bande-annonce l'année dernière, c'est probablement l'un des films que j'attendais le plus cette année et je n'ai même pas pu le visionner au cinéma. Pourtant, ce petit film indépendant de 1h15 est une merveille.

   

Indice Spoiler : Spoiler0 

 

harry

 

-> Lire la suite...

          C'est en tombant par hasard sur la bande-annonce du film que je suis également tombé amoureux de celle-ci, de la musique, ainsi que de l'idée de voir réunis dans un film dramatique deux acteurs grandioses de séries tv humoristiques. Garret Dillahunt, d'une part, joue le père de famille dans la série Raising Hope, où il m'a déclenché un certain nombre de fous rires. D'autre part, Donal Logue incarne le père de famille dans Parents à tout prix, une série qui a bercé mon adolescence et continue de me faire mourir de rire aujourd'hui. Chacun des deux acteurs a un pouvoir comique certain, et je me souviens encore du grand sourire que j'ai fait lorsque j'ai vu cette bande-annonce il y a quelques mois :

 

 

 

 

            Deux acteurs de séries humoristiques réunis dans un film dramatique sur les conséquences psychologiques de la guerre, j'avais du mal à y croire mais j'ai immédiatemment eu confiance. Certains acteurs de comédie ayant un réel don humoristique sont également particulièrement géniaux pour jouer le drame. Je n'ai pas une multitude d'exemples en tête, mais Steve Carell me semble être un parfait représentant de cette description. Toujours est-il que j'avais hâte de voir ces deux acteurs dans un autre registre et que le film s'avère magistral en partie grâce à eux.

 

 

harry

 

 

                Pour son premier film, Ryan Redford nous sort un joli coup de maître, brillamment réalisé et mis en scène. Oliver Sherman est un magnifique récit sur les effets de la guerre et le lien étrange qui peut exister entre deux ex-soldats. Le personnage principal est un type paumé, qui ne trouve pas sa place dans la société et semble même un peu dérangé. Je ne vais pas spoiler tout le film (qui est assez court), mais pour résumer Oliver Sherman est un homme sans foyer, sans famille, qui cherche des réponses du côté de Franklin Page, un ex-compagnon de guerre qui a, lui, fondé une famille. Mais Oliver Sherman va devenir de plus en plus embarrassant et Franklin va être coincé entre le lien fort qui le lie à Oliver Sherman et sa famille qu'il ne souhaite pas voir troublée.

 

                  Le film ne s'égare jamais dans des voies obscures ou absurdes, il appuie la psychologie des personnages, par l'intermédiaire de regards et de discussions. La dualité entre les deux personnages est passionnante. Si le film s'avère simple dans sa construction, il est complexe dans son traitement des personnages. Cet habile mélange de simplicité et de complexité rend le film parfaitement savoureux, agréable à regarder, mais surtout palpitant, plein de tension. Les jeux des acteurs sont absolument irréprochables, tout en réserve, parfaitement crédibles du début à la fin.

               

 

harry

 

 

               Qui plus est, la réalisation est finement travaillée et le film offre une sacrée quantité de plans sublimes qui mettent en valeur la tension entre les divers personnages. La musique (celle de la bande-annonce) est simple mais obsédante, à la fois d'une grande douceur et représentative de la tension qui monte, des non-dits. L'utilisation de la musique est particulièrement géniale, notamment dans l'introduction et dans la conclusion. J'ai spécifiquement apprécié l'absence totale de musique pendant les deux génériques, chose assez rare au cinéma qui met pourtant ici en valeur tout le propos du film.

 

              La séquence finale, avec la musique sublime, est une merveille et constitue probablement l'un de plus beaux passages que j'ai vus cette année. Cette scène au ralenti, cette tension appuyée par la musique, et ce dénouement d'une pure beauté vont certainement me rester longtemps en tête. Les cadrages sont intelligents et la musique est sublimée par le mutisme des personnages. Bref, Ryan Redford conclut son film de manière très élégante, classe, délicate, et pessimiste. C'est brillant, c'est tout ce que j'aime au cinéma et je vous le conseille grandement !






harry

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

2fois2cinq 31/07/2013 19:48

très envie de voir ce film... mais comment ?

Sebmagic 01/08/2013 12:36

Ah non, si tu veux du français pour ce film c'est impossible. Ca sera du VOST en anglais.

2fois2cinq 01/08/2013 10:53

ah oui merci... mais je n'arrive pas à voir si il y a une version VOST en français ?

Sebmagic 31/07/2013 23:09

Sinon tu peux l'avoir à 12.29£ sur amazon.co.uk, ça fait 14€ donc c'est plutôt abordable !

http://www.amazon.co.uk/Oliver-Sherman-DVD-Donal-Logue/dp/B008O52TBG/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1375304898&sr=8-1&keywords=oliver+sherman

2fois2cinq 31/07/2013 22:50

tant pis alors... dommage il avait l'air bien mortel ce film !

Sebmagic 31/07/2013 20:24

Non d'ailleurs, pas VOSTFR mais VO tout court. Y'a pas de sous-titres disponibles pour ce film.

Katia P. 13/07/2013 23:40

Oui, le choix semble apparemment limité.
Quand j'aurai le temps, je le testerai. Vu la quantité de films que j'ai sur le tard, à mon avis, ça prendra un peu de temps, mais je reviendrai vers toi à ce moment-là...

Sebmagic 14/07/2013 00:07

Super, tous les avis m'intéressent, je pense que très peu de gens l'ont vu et c'est bien dommage !

Katia P. 13/07/2013 19:56

Je viens de regarder la BA et c'est vrai que ça a l'air pas mal. Je n'en ai jamais entendu parler, du coup ton article est une bonne occasion pour moi d'y jeter un oeil.
Tu as su te le procurer à un prix humain en DVD ou tu as dû passer par le streaming/ VOD/... ?

Sebmagic 13/07/2013 20:08

Vu le prix, effectivement, j'ai préféré le voir avant de l'acheter. Faut dire, vu le nombre de sorties au cinéma et vu qu'il ne va sûrement pas être édité en DVD ici, y'a pas trop le choix...

Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -