Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lost - 16 ans plus tard

     16 ans que je vis avec Lost. Dans cet article, je vais revenir sur les raisons qui font que Lost demeure, après toutes ces années, ma série préférée, et je vais expliquer mon lien - très fort - avec celle-ci.

(lorsqu'on me dit que Lost est une série de merde)

(lorsqu'on me dit que Lost est une série de merde)

     En 2004 débutait la série TV qui m'a marqué à jamais et, en 2010, après la diffusion du dernier épisode, j'ai mis des semaines, voire des mois, à me séparer des personnages ainsi que de l'ambiance Lost que, je le savais, je ne retrouverais jamais ailleurs. J'ai longtemps hésité à faire passer Breaking Bad en première place du podium, je me suis d'ailleurs posé cette question (primordiale, oui) plusieurs fois ces 5 dernières années. Mais aujourd'hui le verdict est irrévocable : Lost demeurera, quoiqu'il arrive, première dans mon coeur. Et je sais que rien ne la détrônera, car plus jamais une série ne pourra faire ce que Lost a créé à son époque.

 

     De 2004 à 2010, il n'y avait pas de Netflix ou Amazon Prime, pas de plateformes telles qu'on les voit aujourd'hui. Je trouve extrêmement regrettable que l'apparition de ces nouveaux modes de diffusion ait complètement modifié notre façon de regarder et de vivre une série. Désormais, lorsqu'une nouvelle saison sort, elle sort en une seule fois. On est alors tenté de se faire tous les épisodes d'un coup, à la chaîne, et on a perdu une notion fondamentale qui faisait autrefois la force des séries TV : le plaisir de l'attente et l'obligation de "prendre son temps". La délectation de s'imprégner de chaque personnage, de jubiler en voyant sortir un nouvel épisode ; tout ceci a disparu. La série TV est devenu un produit de consommation à usage unique. On regarde toute la série en quelques semaines, on trouve ça cool. Puis on passe à autre chose. Une autre série. Et on enchaîne.

 

     Lost, c'était quand même une expérience mille fois plus palpitante. Vous, les jeunes qui lisez ceci, imaginez un peu : Lost est une série de 6 saisons possédant (environ) une vingtaine d'épisodes de 50 minutes chacune. Nous avions chaque semaine deux épisodes qui sortaient à la TV (ou sur le net). Juste deux. Il fallait attendre une semaine entière pour voir la suite. Regarder une saison de Lost prenait donc environ 3 mois, puis il fallait ensuite attendre 9 mois avant de voir la saison suivante. Il y avait un réel plaisir à regarder Lost, à se retrouver pour l'occasion. On avait le temps de réfléchir à chaque épisode, le temps de les revoir pour mieux comprendre, le temps d'en parler entre potes. C'était un événement. Quelle tristesse que tout ceci soit aujourd'hui perdu. Quand je parle de séries aujourd'hui, je constate avec tristesse que ça se limite à "t'as regardé cette série ?" - "ah ouais, elle est pas mal !" - "ouais c'est clair". Fin. C'est terrible !

Lost - 16 ans plus tard

    Lost, en plus d'avoir su nous embarquer dans son scénario complètement dingue et inégalable, dans ses mystères tous plus fous et inventifs les uns que les autres, m'a donc suivi une grande partie de ma vie. Pendant 6 ans, j'ai passé une bonne partie de mon temps à spéculer sur la série, à la regarder, encore et encore. Non seulement chaque saison nous laisse avec un cliffhanger hallucinant qui dépasse de loin ce qu'on peut nous proposer en terme de séries actuellement (elles sont si paresseuses aujourd'hui !), c'est carrément chaque épisode qui contient son retournement de situation ou sa scène haletante qui donne envie de voir la suite. Et clairement, cette idée de narration, qui était idéale à l'époque en terme de tension et de suspense, tombe à plat lorsqu'on souhaite revoir la série aujourd'hui avec notre mode de visionnage actuel. Je trouve ça vraiment dommage. Je rêve de montrer un jour cette série à mes enfants, mais si je le fais un jour, je sais que je le ferai dans les mêmes conditions que moi : en lâchant juste un épisode de temps en temps, en dosant la fréquence de visionnage. Pour faire durer le plaisir. Pour faire travailler l'imagination. Quelle expérience incroyable !

 

     Lost m'a d'autant plus poursuivi que, chaque année, à l'approche de la nouvelle saison, je regardais avec mon pote l'intégralité de toutes les saisons précédentes pour me remettre dans le bain. Du coup, j'ai vu la saison 1 au moins 6 ou 7 fois. C'était une atmosphère géniale et je suis triste que cette jolie manière d'appréhender une série TV n'existe plus aujourd'hui. Netflix est lassant, parfois palpitant mais lassant. On prend et on jette.

 

    Tout ça pour dire qu'en 2015, j'ai revu Lost une nouvelle fois, et que je ne l'ai pas revue depuis. Je m'étais dit qu'il fallait que je me laisse du temps pour l'oublier un peu, même s'il est difficile (oui, vraiment !) pour moi de ne pas la regarder régulièrement. Je suis un peu accro, je crois. Et hier soir, je suis tombé par hasard sur l'une des scènes les plus belles de la série (attention spoilers ci-dessous), et je me suis dit que ça suffisait. Cinq ans, c'est trop ! Il faut que je la redémarre, c'est comme une drogue. Bref, il est donc probable que le blog soit alimenté en "Lost" prochainement, pour parler d'une scène, d'un plan, d'une idée. J'ai hâte.

Juste l'une des plus belles scènes d'émotion de l'univers de la série TV

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DragonCity 08/06/2021 22:03

Lost est vraiment la série que j'ai refaites déjà 3 fois... !
Et pourtant la fin m'avait déçu... mais d'une force !!!!
Car on était dedans, on avait plein de chose nous permettant de révéler la vérité... et non il a fallut qu'il nous fasse une fin comme celle la.

Comment tu as vécu la fin ?

Sebmagic 09/06/2021 19:26

Alors je pense que tu as mal compris la fin de Lost, elle est très claire une fois le concept des flashs assimilés. Il y a bien une unique fin, une unique réalité, et rien à choisir. Chronologiquement :

- Sur l'ile, combat Jack / frère de Jacob (ce n'est plus Locke depuis longtemps) puis Hurley devient chef de l'ile.

- Parallèlement, ceux qui partent de l'ile en avion refont leur vie normale. Tout ça a lieu dans la même réalité : l'avion s'est bien crashé et tout a bien eu lieu. Il n'existe pas de réalité où l'avion ne se crashe pas (c'est d'ailleurs le twist final de la saison et de la série : il n'y a qu'une réalité, Faraday avait tort et l'avion s'est bien crashé, et tous les événements vus lors des 6 saisons sont bien réels).

- Au bout de plusieurs années / décennies où chacun continue sa vie et Hurley / Ben sont sur l'ile, les personnages meurent et se retrouve alors dans "l'au-delà". Et c'est PRÉCISÉMENT cet au-delà qui est montré tout au long des flashs de cette saison 6. C'est le twist final : les flashs ne sont pas une autre réalité, non, ils sont la vie des personnages après leur mort !

- Dans cet au-delà, les personnages ne sont pas conscients qu'ils sont morts (Sixième Sens like) et c'est le rôle de Desmond de tous les réunir pour leur faire prendre conscience de l'endroit où ils sont, et pour leur rappeler qu'ils se connaissent.

Revois les deux derniers épisodes, tu réaliseras qu'ils se "réveillent" les uns les autres et qu'ils sont remplis d'émotion car toute leur aventure leur revient subitement en mémoire. C'est magnifique. Ils se retrouvent et, ensemble, peuvent franchir une étape supplémentaire après la mort. Ben reste en dehors de l'église car il attend sa fille... Mais Hurley lui glisse qu'il a été un numéro 2 extraordinaire (pendant toutes les années où ils sont restés tous les deux à s'occuper de l'ile).

C'est là toute la force de cette fin de série, c'est de nous avoir baladé une fois de plus avec des flashs dont on ne connaissait pas la nature. Quand on comprend ça, je ne vois pas comment on peut ne pas aimer cette fin qui est d'une cohérence folle.

DragonCity 09/06/2021 17:04

En fait on n'a pas UNE fin mais 2... et j'aurai préféré une fin "logique" et non pas à nous de trouver la bonne.

La clairement la fin pour moi n'est pas clair, et si je regarde sur google... beaucoup n'ont pas aimé du coup cette fin.

Pour rappel, le dernier épisode de la saison 6 de Lost s'achève dans deux réalités différentes. Dans la 1ère réalité qui se passe sur l'île, Jack et Locke se livrent un combat à mort, Kate et Sawyer s'échappent, Hurley devient gardien de l'île.

Dans la seconde réalité, grâce à Juliet, l'avion ne s'est jamais crashé. Les personnages vivent leur vie mais ont tous compris progressivement que des liens spéciaux les unissaient, à part Jack. Ils se retrouvent tous dans une église (et se font des câlins) avant de passer dans l'au-delà.

Pendant toute la série on a une beaucoup d'énigme, on a cherché Jacob... pour au final nous laisser choisir ... hum ... non je n'aime pas ce genre de twist ^^

Cela me rappel d'ailleurs le film "Martyrs", alors je pense que tu l'as vu mais au cas ou je vais rien dire.

Sauf que a la fin .. ben on sait toujours pas quoi ! Elle le dit dans l'oreille mais on ne l'entends pas... que ça m'agace ^^

J'adore les films twist comme le film "6e sens", mon premier d'ailleurs, et lui on a une fin que tout le monde peut expliquer :)

Voilà après je suis à l'écoute sur ta vision de cette fin de Lost, comment toi tu l'as vois.

Sebmagic 09/06/2021 00:08

J'ai adoré cette fin. Elle est d'une grande cohérence avec le reste de la série ; ça a toujours été une série à personnages et elle conclut chaque perso e manière satisfaisante à mon goût. Qui plus est, cette dernière saison répond à toutes les questions et propose un ultime retournement de situation de ses flashs, que j'ai trouvé redoutable. Je te retourne donc la question : qu'est-ce qui t'a déplu dans cette fin ?

Loïc Garnier 04/05/2021 10:30

Merci pour ton article 16 ans après Lost, Sebmagic ! Les deux derniers paragraphes ont résonné en moi si fort ! Cette série m'a marqué comme aucune auparavant, et tout comme toi, j'ai longtemps hésité à la détrôner, et puis en la reregardant il y a quelques jours, 7 ans après, j'ai pris ma décision. Comme toi, Lost restera à jamais indétrônée dans mon coeur.

Par dessus tout, ce qui m'a marqué dans cette série, en plus des personnages, c'est la symbolique qu'on voit partout. Le bien et le mal, les cailloux blancs et noirs, tout en gardant une histoire pas du tout manichéenne. La fin avec les flash sideways, où Ben développe une belle relation avec Alex, comme pour réparer ce qu'ils ont vécu auparavant.

La prise d'humilité de Jack à partir de la saison 5 et d'autant plus après Juliette et la bombe H (et ce que représente cette humilité me fend le coeur)... La relation Jack-John dans les FS où Jack réveille John, mais Jack continue de galérer à lâcher prise et accepter...

Desmond et absolument toute son histoire de voyages dans le temps. Desmond qui fait l'ambassadeur réveilleur des consciences...

Ces symboles ont touché en moi quelque chose de fort. Quand je l'ai vu plus jeune, je m'étais dit "c'est comme si cette série essayait de répondre au sens de la vie, et à la fin on avait l'impression d'avoir trouvé la réponse". Et c'est juste, parce que cette série est porteuse de beaucoup de sens.

Au passage, je tenais à te remercier pour ton blog, je suis tombé dessus il y a plus de 7 ans, et tu as forgé ma culture cinématographique et sériephile. D'ailleurs on a vraiment les mêmes goûts, et ce que tu as écrit sur Lost, ça aurait pu être mes mots. Merci pour tous tes partages Seb !

Si jamais ça t'intéresse de discuter de Lost avec moi, un autre fan invétéré que Lost a marqué à jamais... Mon email est dans les infos du commentaire, ça serait avec plaisir ! ;)

Sebmagic 04/05/2021 11:41

Salut ! Ça fait plaisir de voir que des gens continuent un peu de "vivre" à travers Lost, merci donc pour ce commentaire, témoignage aussi que cette série a marqué pendant longtemps l'univers des séries.

Franck 08/04/2021 22:38

L'article l'a bien dépeint, le phénomène social autour de Lost était dingue, pour ceux qui n'ont pas connu c'était la même qu'il y a eu avec Game of Thrones plus récemment.
Et comme j'étais ado à cette époque je l'avais clairement vécu.
J'avais adoré la saison 1, été un peu déçu par le 2, j'avais arrêté au milieu de la 3. Je suivais quand même d'un oeil car mes parents avaient continués à regarder.
J'ai finis par haïr cette série car le départ été excellent, un renouveau du genre, et puis par appât du gain on a servi de la m**** aux téléspectateurs. Mais bon, si le public en redemande...

J'avais d'ailleurs bien rigolé à l'époque avec cet article de Nioutaik. Bon le style pipi caca me ferait sûrement moins rire aujourd'hui, mais la critique de la série reflétait exactement mon point de vue (à partir de la page 36) : http://nioutaik.fr/42/Magazine%2042%20-%20Numero%202.pdf

Voilà petit coup de gueule contre Lost, j'ai toujours pas digéré même après tant d'années ^^

Sebmagic 09/04/2021 10:01

Dommage pour toi, j'ai trouvé au contraire que la série gagnait en qualité au fur et à mesure, à force de creuser le passé et les personnalités des personnages.

La tendance à l'époque était effectivement de penser que les scénaristes faisaient de la merde par appât du gain et je n'ai jamais compris ces attaques gratuites et non fondées. Comparée à toutes les séries qu'on nous sort aujourd'hui, et même à l'époque, Lost a proposé des épisodes forts, un scénario en béton quoiqu'on en dise, et des personnages solides sans aucun manque de cohérence. J'aimerais bien comprendre en quoi la série est devenue n'importe quoi à partir de la saison 2. Elle a toujours été fidèle à son idée de départ : développer des personnages au coeur d'un environnement mystérieux et fantastique.