Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La chasse - de Thomas Vinterberg

          Ayant adoré Festen de Vinterberg, je n'ai pas pu louper son nouveau film dont l'idée m'intriguait, et je ne peux que conseiller à tout le monde d'aller admirer ce chef d'oeuvre danois. Même si le film semble diviser les critiques, j'ai trouvé La Chasse sensiblement du même niveau que Festen, en tout cas dans la même veine. Le principe est similiaire : une simple petite phrase, à la portée très grave, fait déraper la vie de plusieurs personnages au sein d'une communauté où tout semblait aller bien. L'occasion de traiter un sujet grave à travers un simple mensonge qui, comme ça, va se répandre, propageant la méfiance, la douleur et l'hystérie collective.

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

la chasse

 

-> Lire la suite...

                Même si La Chasse n'est pas aussi choquant que Festen, le film fait néanmoins vivre des sommets de scandale chez le spectateur qui regarde cette histoire sans pouvoir agir face à tant de cruauté à l'égard de Lucas. Il est d'autant plus difficile de voir que ce grand gaillard est également contraint de rester impuissant et passif face au drame injuste qui lui tombe dessus. De mon point de vue, La Chasse ne contient aucune faiblesse, aucun temps mort, grâce à une ambiance automnale/hivernale assez froide et des acteurs de haute volée qui font passer les émotions et les sentiments avec justesse.


la-chasse-2-copie-1.jpg


              La tension et l'hystérie montent simultanément chez les personnages et chez le spectateur, jusqu'à aboutir à une scène magistrale dans une église (celle de l'affiche), signée de la patte reconnaissable de Vinterberg, dure et bouleversante. De telles scènes, qui retournent le spectateur et le laissent cloué sur son fauteuil sans pouvoir bouger, sont assez rares au cinéma... A part dans Festen, les seules autres scènes similaires qui me viennent à l'esprit se trouvent dans Take Shelter et  Deux jours à tuer. Des scènes où les non-dits explosent aux visages des personnages, où les vérités sont crachées et où les sentiments éclatent. Encore une fois ma critique est extrêmement subjective et certains n'auront peut-être rien ressenti durant cette scène, mais le talent et le regard de Mads Mikkelsen sont tellement immenses dans ce film que j'ai été pris par les tripes. Ici, les acteurs font vraiment le film. Nul doute que Mads Mikkelsen mérite amplement son prix d'interprétation masculine au dernier Festival de Cannes tant il et puissant et poignant, incarnant un personnage honnête pour qui tout dégénère. Les expressions faciales de l'acteur évoluent au cours du film, commençant par le montrer sympathique et jovial, pour finir par un désarroi total en passant par une incompréhension profonde. Vinterberg prend soin de ses personnages, Klara n'étant jamais diabolisée mais au contraire écoutée et plainte, tout comme Lucas. Le personnage le plus intéressant est peut-être Theo, interprété par le brillant Thomas Bo Larsen (qui avait déjà fait ses preuves dans Festen). L'acteur est impliqué dans son rôle, émouvant, désorienté. Theo ne peut se résoudre à délaisser son meilleur ami mais, cruellement, il ne peut pas non plus se permettre de le croire sur parole. Ses choix et ses questionnements se ressentent magnifiquement à travers le regard de l'acteur ; faute de pouvoir prendre parti, Theo décide de ne rien faire du tout. On ressent la torture infligée à ce personnage lorsqu'il croise le regard de Lucas, et c'est vraiment puissant par moments.


la-chasse-3.jpg


                Mais finalement, les points cruciaux de ce film sont les deux fils (Marcus, et le fils de Theo). Chacun semble avoir un avis tranché sur la question, même si c'est peut-être moins clair pour le fils de Theo. J'ai trouvé ce personnage très mystérieux et j'admets que je n'ai pas très bien su comment interpréter ses regards. Deux points de vue semblent opérer, en tout cas pour ma part j'ai encore du mal à trancher [SPOILERS : Après un second visionnage, il apparait en fait clairement que le fils de Theo défend corps et âme sa soeur, contrairement à Theo qui fera preuve de plus de discernement à la fin du film. C'est d'autant plus ironique que le frère de Klara est à l'origine du trouble de sa soeur à cause de la photo sexuellement explicite du début du film]. Bref, La Chasse est un film à multiples interprétations, toujours est-il que le dénouement est des plus sublimes et des plus fins, montrant que malgré les apparences, cette histoire est loin d'être terminée et que la société impitoyable ne peut pas se contrôler face à la rumeur. Qui plus est, le parallèle entre la chasse dans la forêt et la chasse à l'homme pendant le film est brillant et offre une conclusion parfaite au film. J'ai du mal à comprendre comment on peut être insensible à ce type de cinéma, qui est vrai, cru, poignant, mais je serais ravi d'entendre les avis des gens qui n'ont pas aimé le film.

 


                 Voir aussi : Festen.




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Crisco Cousco 05/12/2013 01:04

Et bien moi qui adore les films danois (Festen, Adam's Apple, tout Anders Thomas Jensen, etc...) j'étais passé à côté de celui-ci. Je l'ai trouvé vraiment excellent! Décidément Mads Mikkelsen est un très grand acteur. Merci d'avoir réparé cet oubli.

WeOwnTheNight 27/08/2013 12:07

J'ai adoré ce film, qui figure désormais dans mes favoris! La palette d'émotions véhiculée par Mikkelsen est tout bonnement impressionnante. Et la scène de l'église sublime! J'adore ton blog aussi, qui m'a fait découvrir de nombreuses perles! Tu fais un sacré bon boulot!

Cuervo 25/11/2012 22:37


Je voudrai dailleurs dire que sur la fin je n ai pas compris quelque chose, le fait que l on offre le fusil a son fils est symbolique car il sera comme tous les autres il pourra chasser, dailleur
loqrsque le personnage principal est dans la foret c'est devenu lui le cerf a abatre puisque on lui tire dessus et Lucas refuse adailleur de tuer le cerf qui passe juse a coté de lui. Mais ce que
je n ai pas compris c pourquoi c justement Lucas qui lui offre. Je ne comprend pas qu il est compris a la fin ce qu est de traquer quelqu un etc alors qu il lui offre quand meme le fusil


 

Sebmagic 25/11/2012 22:44



Ca n'a pas tellement de rapport avec le reste je trouve... Il lui offre juste le fusil parce que c'est la tradition familiale et que ça se fait de génération en génération !



Herbert 25/11/2012 02:36


Salut! J'ai été le voir mercredi dernier un peu réticent, j'avais un peu peur ayant vu la bande-annonce qui est d'un ton plutôt dramatique, noir et sombre que ce film ne me déprime plus qu'autre
chose! Et bien c'était une erreur ce film m'a complètement scotché, à la fin je suis bien rester deux minutes figé devant le génie de ce que je venais de voir. Ce film fait passer des messages
"non-dit" avec brio, grâce notamment aux acteurs qui ont juste un sacré talent. La scène de l'église est l'une des plus belles scènes que j'ai pu voir. Bref je ne connaissais pas ce réalisateur
et je crois que je vais bientôt regarder Festen!


 


PS: C'est la première fois que je poste ici et je tiens à te dire que j'adore vraiment ce blog, j'ai regardé grâce à toi d'excellents films continue!

Sebmagic 25/11/2012 03:27



Génial de voir que ce film peut plaire autant. Si t'as aimé La Chasse, nul doute que t'aimeras aussi Festen, aussi renversant !



Aurore 21/11/2012 16:39


J'aime bien cette conclusion, et cela explique pourquoi le tireur est flou, on ne le voit pas, c'est lui, et c'est tous les autres ...

Sebmagic 21/11/2012 16:48



Exactement !



Aurore 21/11/2012 16:08


ATTENTION SPOILER


Ne crois tu pas que celui qui lui tire dessus n'est pas le fils de son meilleur ami ( Théo) ? 

Sebmagic 21/11/2012 16:31



[SPOILERS] Oui, en fait je suis retourné le voir hier soir pour mieux saisir la conclusion, parce que j'avais diverses pistes possibles
concernant cette histoire... En fait je pense aussi que celui qui lui tire dessus à la fin est probablement le film de Theo. Chacun des deux fils a un avis bien tranché sur la question, et le
fils de Theo est certainement impulsif, lorsqu'il regarde sa soeur il n'a pas le recul nécessaire pour douter de toutes ces "rumeurs". Contrairement à Theo qui, lui, parvient à imaginer que sa
fille ait pu mentir. J'adore le personnage de Theo d'ailleurs, Thomas Bo Larsen est excellent d'un bout à l'autre du film... Mais pour conclure je pense que l'identité du tireur à la fin n'a pas
d'importance, c'est un anonyme qui représente toute la communauté, montrant que malgré les apparences, personne ne va jamais oublier.



Louison 18/11/2012 22:45


Je ne pense pas qu'il y ait  de problème pour quelqu'un de 15 ans pour voir la chasse ou festen. J'en avais 16 quand j'ai vu Festen(en DVD).


D'ailleurs il est sorti pour "tout public" bien que ce ne soit définitivement pas un film pour les enfants:)

Sebmagic 18/11/2012 23:48



Sur Allociné, Festen est noté comme étant interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salles. Cependant je suis aussi d'avis qu'à 15 ans, y'a pas de problème pour voir ce film. J'avais pris
des précautions parce que je n'étais pas sûr, et faut faire gaffe avec ce genre de trucs.



Tristanamorphosee 18/11/2012 12:40


Mais Festen il me paraît très abordable pour quelqu'un de 15 ans.


Anonyme, pour info, moi j'ai découvert Festen dans le cadre de mon cursus d'option cinéma au lycée, et j'étais en seconde, et il était au programme d'analyse filmique de l'année... j'avais 15 /
16 ans, et tout le monde l'a aimé ! Donc pas de problème selon moi. A l'époque j'avais d'ailleurs déjà adoré.

Sebmagic 18/11/2012 12:43



Ah ben du coup j'ai hâte de savoir ton avis sur La Chasse si jamais t'y vas, parce que j'ai l'impression qu'il est moins dur mais maintenant je ne suis plus sûr... Y'a une soirée Festen / La
Chasse mardi soir au Lux, je pense que j'irai !



Louison 17/11/2012 23:17


Personnellement je dois dire que je l'ai trouvé plus dur que Festen. Festen était très cru, mais dans Jagten il y a une vraie violence morale.


 


Pour ce qui est du film en lui même je dois dire que je l'ai trouvé sensationnel, en fait à la fin du film j'étais littéralement cloué au siège. Le thème du film a beau être le même que dans
Festen, il y a quand même un vrai renouvellement du fait qu'on se situe de l'autre côté de la barrière; de la victime qui se pose en accusateur, on passe à l'accusé qui pour le coup est
indubitabement la victime.

Sebmagic 18/11/2012 00:17



Ah oui ? C'est marrant mais j'ai trouvé Festen bien plus percutant que La Chasse. En fait t'as raison, Festen est très cru alors que La Chasse est plus poignant et joue plus sur les sentiments.
Dans Festen, Christian est très renfermé sur lui-même (et pour cause...), alors que dans La Chasse, c'est le contraire. Après je ne sais pas lequel est le plus dur.


 


J'ai un peu de mal à savoir si La Chasse serait plus adéquat que Festen pour une personne de 15 ans, je n'en ai aucune idée ! T'en penses quoi toi ?



Anonyme 17/11/2012 19:26


Bonjour ! Je voudrais avoir un avis, sur l'age "minimum" pour voir ce film ainsi que Festen. En effet, vos critiques me donnent l'envie de regarder ce film, mais étant décrit comme choquant par
plusieurs critiques, j'aimerais savoir si à mon âge, c'est à dire bientôt 15, ces films ne sont pas trop "durs" pour une adolescente. J'imagine que cela dépend de la maturité de la personne, mais
je préfère me renseigner, n'ayant rien trouvé sur l'internet.
J'ajouterais que vos critiques et votre blog sont géniaux, ils m'ont permis de voir des films très interessant ! Merci d'avance, et bonne soirée !

Sebmagic 17/11/2012 19:37



Pour La Chasse a priori pas de problème, il est moins dur que Festen et il ne semble pas y avoir d'interdition sur ce film au cinéma. Je pense que tu peux le voir sans trop de soucis, mais c'est
vrai que je ne te connais pas donc difficile de savoir ! Et j'ai moi-même du mal à réaliser quel impact peut avoir un film selon la tranche d'âge.


 


Quant à Festen, je sais qu'il était interdit aux moins de 12 ans au cinéma, il est assez dur moralement mais dans ce film (comme dans l'autre), y'a pas de scènes violentes physiquement, c'est
plus psychologique qu'autre chose. Cependant la "violence" moraleest parfois plus dure que la violence physique.


 


Peut-être que si tu me citais quelques films qui t'ont marquée ou que t'aurais trouvés trop durs, je pourrais essayer de faire la comparaison ! Ou alors des films réputés difficiles que t'aurais
appréciés.