Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Truman Show - de Peter Weir

         Ce film fait partie de mon top 25 donc il était temps que j'en parle un peu. Le Veilleur en a déjà fait une superbe analyse ici à laquelle je ne saurais trop quoi ajouter, mais je vais essayer parce que j'ai plein de choses à dire sur ce film de Peter Weir, sorti en 1998. Pas le réalisateur le plus connu mais auteur de sacrés bons films (Le Cercle des poètes Disparus entre autres, et quelques autres que je dois voir comme Witness ou Master and Commander dont on m'a dit du bien). Ici le cinéaste se penche sur la télé-réalité en nous présentant un homme, Truman Burbank, filmé contre son gré et à son insu depuis sa naissance, et suivi par des millions de téléspectateurs quotidiennement dans une émission intitulée "The Truman Show".

 

Indice Spoiler :  Spoiler3

 

the truman-show-copie-1

-> Lire la suite...

          Que dire de The Truman Show ? C'est un exemple de film parfait. Tout d'abord l'idée est exceptionnelle, puisque le scénariste dénonce ici une télé-réalité qui va beaucoup trop loin. Le ton donné en début de film est clairement la comédie. Le personnage principal nous fait rire, et on le suit constamment dans sa "vie", qui est une existence complètement fausse, ce dont il ne se rend pas compte. Cependant, même s'il ne réalise pas que les choses qui l'entourent ont été créées spécialement pour lui, de nombreux indices sont disséminés un peu partout, montrant d'ailleurs qu'on ne peut pas réaliser le crime parfait. Les situations nous font rire, et ça fait peur car on se retrouve en fait comme l'un des téléspectateurs du film : voyeur. En fait, ce qui fait rire, ce n'est pas tellement la situation du pauvre Truman qui amuse, et même pas du tout puisqu'il inspire rapidement la pitié. Ce qui amuse, c'est le nombre incroyable de bourdes de la part des "acteurs" du show. Une caméra qui tombe, une femme pas très naturelle qui passe son temps à faire de la pub pour des produits, des techniciens derrière un ascenseur, qui s'affolent dès que Truman s'approchent d'eux. Tout ceci ne semble pas très naturel et Truman va commencer à avoir des doutes, ce qui fait l'objet du film : de quelle façon va-t-il parvenir à la triste vérité ?


the truman show            L'interprétation de Jim Carrey est tellement juste qu'elle nous fait passer du rire aux larmes avec une extrême facilité. Quel acteur, quel talent ! Il est rare de voir une telle capacité à s'adapter à tous les rôles, des plus farfelus comme des plus amusants ou dramatiques. Car ce film est dramatique. Derrière l'humour très présent de ce film, on sent qu'il va arriver quelque chose... Le rire fait vite place à l'émotion dans de nombreuses scènes montrant un Jim Carrey touchant, réellement émouvant. Cet acteur est vraiment sous-estimé par le public je trouve. La plupart du temps, on ne voit en lui qu'un débile qui ne sait que faire le pitre, alors qu'il excelle dans des rôles très sérieux (je persiste à dire qu'il est l'un des meilleurs acteurs actuels). Il tient quand même les rôles principaux de Eternal Sunshine et Man on the Moon qui sont à mes deux deux grands chefs d'oeuvre, et bien sûr dans The Truman Show qui est l'un de ses tous premiers films dramatiques. Bref, ce mec est un génie visuel et émotionnel et il le prouve très bien ici. Grâce à lui, Truman Burbank est certainement l'un des personnages les plus touchants et frappants du cinéma de ces dernières années. Un mec qui a un fond extrêmement gentil, que le spectateur prend en amour, car le film le victimise au possible. On a vraiment envie qu'il aille au bout, qu'il apprenne la vérité. C'est ce processus qui est à la fois drôle et entraînant, car on remarque en même temps que Truman toutes les failles de cet énorme et affreux coup monté. Même si tout le monde est là pour lui faire changer d'avis, pour le faire passer pour un paranoïaque, il continue et ne cèdera jamais. C'est vraiment un personnage passionnant qu'on aime regarder, qu'on aime entendre. De nombreuses scènes sont franchement excellentes, comme la scène du rond-point ("tiens ! même rue, même heure, plus personne !!"). En fait, tout le film est excellent donc je ne vais pas tout énumérer, je pourrais le voir 12 fois de suite qu'il me ferait le même effet : un mélange de rires et d'émotion. On ressent toute la cruauté, tout le voyeurisme des êtres humains à l'égard de cet homme, et à la fois l'humanité qui se dégage des spectateurs lorsqu'à la fin, ils soutiennent Truman dans sa décision de partir.


truman show

          Cette fin, qui nous montre jusqu'où l'inventeur de cette émission peut aller pour garder son "bébé", dans quelle folie il tombe. Ed Harris est étonnant, incarnant un personnage exécrable mais paradoxalement touchant, car il perd tout ce qu'il a de plus cher, comme si Truman était son propre enfant. On assiste alors (en mer) à la scène la plus émouvante du film (lorsque Truman tente par tous les moyens de fuir et que, dans son acharnement, crie au directeur "C'est tout ce que vous avez ? Vous allez être obligés de me tuer !!"), et ce jusqu'à la toute fin, où on assite à un dénouement extraordinaire, la liberté de ce personnage vers le monde réel qui l'accueille à bras ouverts avec une Natasha McElhone simplement magnifique, émouvante et bourrée de talent. On ajoute à tout ça une BO magnifique, vraiment dans l'ambiance du film (Philip Glass nous a sorti le grand jeu !), et des acteurs vraiment fabuleux. Un film merveilleux et culte, tout en finesse, comme on en voudrait plus souvent.



         Voir aussi : Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Man on the Moon.



 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

RayShaw 23/07/2015 00:11

Je me ballade sur internet pour inspirer ma prochaine MC sur The Truman show et qu'est ce que je vois ? Coucouuu copain vodkaster ! Je m'abonne tiens. En tout cas, super blog !

Jackie Choun 18/11/2012 21:28


Salut ! Premier commentaire donc je me dois de te dire à quel point ton blog est génial ! Je ne sais même plus combien de bons films il m'a fait découvrir. Et ça fait des mois que je n'ai pas vu
de navets, ça me manquerait presque


Enfin bref c'est un excellent film avec un Jim Carrey superbe qui mélange les genres avec brio. D'ailleurs je l'ai vu récemment dans "Le Nombre 23", un thriller absolument génial où il tient le
premier rôle. Dans celui-ci aucune pitrerie, ça fait un peu un choc quand on est habitué à le voir dans Bruce Tout-Puissant x)


Mais je ne peux que te le conseiller !

Sebmagic 18/11/2012 23:44



Oui c'est vrai que ça fait bizarre de voir Jim Carrey sans pitrerie, dans Truman Show il garde encore pas mal de ses mimiques habituelles, comme dans Man on the Moon. Il n'y a pratiqueemnt que
dans Le Nombre 23 et Eternal Sunshine qu'il est si sérieux et c'est un peu troublant, mais ça montre qu'il a un talent démesuré. Le Nombre 23 je l'avais trouvé sympa, sans plus, mais je l'avais
vu en VF et elle est bâclée...



Meski 16/09/2011 01:00



c'est d'ailleurs dommage qu'il ne fasse pas plus de musique de film (ou alors j'en connais trè peu) il est capable rien qu(avec une mélodie d'apporter une foule d'émotion....



Sebmagic 16/09/2011 01:03



Oui il n'en a pas fait tant que ça... Je te conseille d'urgence Koyaanisqatsi, il a composé les musiques qui sont magnifiques, quant au film j'en parle pas, c'est une pure merveille, un OVNI.



Meski 16/09/2011 00:02



ce film est une pure merveille, j'ai mis du temps à me décider à le regarder et je m'en veux ! j'ai vraiment été envoûtée par ce film, il m'a émue et le dernier quart d'heure m'a complètement
retournée (non c'est pas vrai que j'ai du revisionner la fin parce que la première fois je voyais trop flou ! ^^"), j'ai vraiment eu peur pour Truman !


ce film est tellement bien foutu et si bien mené... Jim Carey y est incroyable !



Sebmagic 16/09/2011 00:49



Totalement d'accord bien sûr ! La fin est superbe et Philip Glass n'y est pas pour rien.



Jérémy 25/04/2011 14:12



Un beau film, d'un mettteur en scène inspiré, qui sait parfaitement lier le divertissement populaire à la pertinence du propos.


Il m'a beaucoup marqué quand j'étais plus jeune :) .



Sebmagic 25/04/2011 18:59



De même, je sais pas combien de fois je l'ai vu mais il va quand même falloir que je me le refasse.



Cyril 19/04/2011 01:10



C'est sympa d'entendre parler de ce film, j'avais adoré ! Politiquement engagé ave une réflexion sauce  1984 qui fait du bien. De Peter Waits je me rappelle avoir beaucoup aimé le cercle des
poètes disparus :)



Sebmagic 19/04/2011 10:35



Ouais Peter Weir a l'air d'avoir fait pas mal de bons trucs !



french onion 11/04/2011 22:06



Très bon film , avec un Jim Carrey comme on aimerait le voir plus souvent . Mais de là  à le voir  12 fois ...


Faut que je  jette une oreille à la BO  car si c'est Philip Glass derrière, je risque de bien aimer .



Sebmagic 11/04/2011 22:20



Je crois que je pourrais voir ce film plein de fois sans me lasser pour ma part !



Squizzz 10/04/2011 22:31



Je m'attendais à cette réponse ! Mais justement des choses qui ne l'avaient pas choqués jusqu'à présent, d'un coup lui
paraissent bizarres. Bon après ça reste du détail par rapport au propos du film, et n'entache rien aux qualités du film.



Sebmagic 10/04/2011 22:45



Ouais, en fait on ne sait pas vraiment comment réagirait quelqu'un dans cette situation, c'est une bonne question.



Squizzz 10/04/2011 20:08



La sortie de The Truman Show devance de peu la première édition de Big Brother et donc de l'avénement de la téléréalité. la dénonciation des dérives de la télé prend alors tout
son sens. Tout ce que tu dis concernant le mélange d'humour et d'émotion est vrai, et tient surtout à l'interprétation de Carrey. Le film fonctionne bien aussi par le double point de vue qui est
donné au spectateur, il est à la fois voyeur et d'un autre côté s'identifie à Truman (je me souviens avoir un peu psychoté en regardant le film, me disant qu'on était de plus en plus surveillé).
Tout ça gomme les petites incohérences du scénario (Truman met quand même des années à découvrir une supercherie par le biais d'élements qui auraient du le déranger depuis longtemps).


Je te conseille aussi vivement Bienvenue à Gattaca, dont le scénario est encore plus maîtrisé je trouve, et qui traite parfaitement des dérives éthiques de la médecine (un peu comme
Never let me go mais sur fond de thriller et non d'histoire d'amour d'adolescent).


Sinon, je change d'adresse de blog : http://le-monde-de-squiz.blogspot.com/ (trop de plantage d'allociné)



Sebmagic 10/04/2011 20:19



Oui c'est vrai qu'il met longtemps à "découvrir" la supercherie... Mais pourtant, il est né là dedans, dans un monde un peu différent du nôtre. Certaines choses peuvent nous paraître étranges
d'un point de vue extérieur, mais Truman ne sait pas à quoi correspond la norme. Pour lui, tout ça doit être normal. Donc, d'autant plus difficile pour lui de deviner ce qui se trame.



thok 08/04/2011 20:59



Plus répandu, je pense que oui mais je doute qu'à cette époque la téléréalité soit du même calibre de ce que l'on peut voir aujourd'hui. En tout cas, ça prouve que certains se demandaient jusqu'à
quel point l'homme pouvait aller par connerie.


Running Man je ne connais pas du tout mais vu l'année de sortie de roman, ça confirme tout le bien que je pense de Stephen King. Ce film s'ajoute à ma longue liste de films à voir ...



Sebmagic 08/04/2011 23:21



Bah après le film n'est super génial, c'est même l'une des moins bonnes adaptations d'un roman de King je pense. Enfin selon mon avis, le film est dispensable (même si assez bon).



thok 07/04/2011 18:29



Ce que je trouve génial au niveau du message du film, c'est que celui n'ait été fait qu'en 1998 et on ne peut pas dire qu'à cette époque la téléréalité soit forcément très répandue. Je pense
qu'un film du même genre fait aujourd'hui jouerait trop sur les "défauts" de la téléréalité telle qu'on la connait et ça perdrait clairement de son charme. 


En plus de ça, on a un parfait équilibre entre comédie et drame et Jim Carrey arrive parfaitement à jongler entre les deux. Décidemment, un grand acteur et un grand film !



Sebmagic 07/04/2011 20:14



Ouais j'ai hésité à parler de ça mais j'ai repensé à Running Man qui date seulement de 1987 et traite de la téléréalité aussi. Beaucoup plus novateur au niveau de l'année, d'autant que le livre
de Stephen King est sorti en 1982.


 


En 1998, je ne sais pas trop en fait, peut-être qu'aux USA c'était plus répandu qu'ici ?



Mona 05/04/2011 13:14



Oui, tu as sans doute raison : tout parait artificiel et c'est justement l'effet recherché. J'l'avais pas vu sous cet angle ... merci.


No soucy for me pour le " court ", au contraire, on va plus droit au but de cette façon !



Sebmagic 05/04/2011 13:46



Ouais j'pense que c'était l'effet recherché, mais après si ça te gêne t'y peux pas grand chose



Laurent 05/04/2011 11:00



Un excellent film, que j'ai revu récemment, et qui n'a pas perdu de sa pertinence (la télé-poubelle..réalité, pardon, fait régulièrement pire). A noter que le scénariste est Andrew Nicoll,
réalisateur, entre autres, du sublime "Gattaca", que je ne saurais trop recommander...


Au passage, mille compliments pour ton blog, que je suis avec attention.


 



Sebmagic 05/04/2011 13:02



Ah oui, Gattaca je compte le voir dans l'année, ça devrait me plaire ! Et merci pour le message.



Le veilleur 05/04/2011 09:18



Merci pour la pub et merci de m'avoir fait découvrir le film ;) Je suis d'accord, il est parfait.



Sebmagic 05/04/2011 13:01



De rien et de rien alors !



Mona 05/04/2011 07:20



Ouftiiiiiiiiii, t'as retrouvé ta motivation, c'est un feu d'artifice dis-moi !


Pour moi pas un chef d'oeuvre mais un film original et de qualité. A voir car le sujet est en phase avec notre société : jusqu'où ira t-on dans le voyeurisme ...


Après je le trouve lisse et propre, et chez moi ce ne sont pas des qualités. Mais Jim Carrey lui donne le punch nécessaire. Man on the moon me bousculera peut-être un peu plus même si j'ai passé
un bon moment, attention hein.    



Sebmagic 05/04/2011 12:58



Oui, en fait j'imagine que ça doit être un peu le côté surréaliste qui t'as gênée ? Pour moi, seul Truman dans ce film est "réel", d'ailleurs c'est ce que les deux personnages à la fin disent :


 


"- Alors rien n'était vrai ?


- Toi, tu étais vrai."


 


Du coup, tout ce qui entoure Truman fait faux, comme tu dis très lisse et propre, tandis que Jim Carrey lui est plus profond, plus touchant dans sa quête de vérité. Enfin c'est comme ça que je
l'ai vu !


 


Sinon effectivement j'ai un regain de motivation. En fait c'est psychologique : le fait de savoir que je me permets à présent de courts articles me satisfait.