Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les ralentis au cinéma

Les ralentis au cinéma

      Pour ceux et celles que ça intéresserait, je continue régulièrement à m'amuser à créer quelques montages musicaux et thématiques autour du cinéma et des scènes qui m'ont marqué pendant ma vie de cinéphile. Je les fais essentiellement pour moi, elles n'ont donc pas vocation à quoi que ce soit, mais j'aime aussi partager mes émotions donc voici une série de 4 vidéos concentrant de nombreux ralentis qui m'ont plu ou marqué au cinéma. Pour ces vidéos, j'ai utilisé des musiques qui me parlent émotionnellement et qui ont plus ou moins un rapport avec le ralenti au cinéma. The bell tolls five de Peter von Poehl est la musique de conclusion de La guerre est déclarée de Valérie Donzelli. Ce film a certes des défauts, mais la scène finale au ralenti est pour moi l'une des plus belles du cinéma français de ces dernières années. Depuis que j'ai vu ce film, The bell tolls five résonne toujours en moi de manière intense. J'ai également utilisé M83 avec Un nouveau soleil et Outro. Cette dernière accompagne le générique de Versailles (magnifique série que je conseille à tout le monde) mais également la bande-annonce de Cloud Atlas qui m'avait marquée à l'époque. Juste après celle de A la merveille que j'ai vu, avant sa sortie, au moins deux à trois fois par jour, la bande-annonce de Cloud Atlas est certainement celle que j'ai le plus vu. Enfin, j'ai choisi Goodbye de Apparat qui, certains le savent déjà, est utilisée dans l'une des scènes les plus puissantes de Breaking Bad.

 

     Je ne cache pas que j'ai puisé tous ces ralentis dans les films que je préfère et que, donc, de nombreux ralentis importants du cinéma ont certainement été oubliés. Si jamais vous avez d'autres idées, je risque sans doute d'en faire une 5e partie un jour, donc je prends vos idées !

 

     Désolé pour l'utilisation abusive d'Antichrist, de Melancholia et de Matrix. Le plus beau ralenti de tous les temps, selon moi, figure dans Antichrist, lorsque le personnage de Charlotte Gainsbourg traverse la forêt. Une claque et une ambiance incroyables.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article