Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Death Note - La fin de la série

         Death Note est certainement l'une des meilleures séries que j'ai pu voir. Et pourtant, je n'ai jamais été attiré par les mangas (bien au contraire). Mais pour celui-ci, il faut vraiment laisser ses préjugés de côté et se lancer dans cette histoire. J'en parlerai dans un article consacré à la série entière, mais cette intrigue est basée sur une idée absolument géniale, magnifiquement approfondie et exploitée de façon à en tirer tout le potentiel. Un scénario qui s'étale sur 37 épisodes, extrêmement intelligent voire complexe, sur deux personnages dotés d'un intellect particulièrement brillant et de leur combat acharné pour découvrir en premier l'identité de l'autre. On doit ce scénario à Tsugumi Oba, qui est à l'origine du manga sous format papier. La série est absolument à voir en VO sous-titrée, et si vous n'y êtes pas habitués faites-en quand même l'effort. Bref, je ne parlerai dans cet article que de la fin de la série, tellement belle que je me demande comment on peut réussir à transmettre un flot d'émotions aussi intense.

         Attention, ne pas lire la suite si vous n'avez jamais vu la fin de cette série.


Indice Spoiler : Spoiler3   

 

death-note3

 

-> Lire la suite...

        La fin de cette série, c'est vraiment quelque chose. Ca m'a foutu un coup, je dois l'avouer. Bon, peut-être suis-je toujours un peu trop obsédé par les scènes d'émotion et de tristesse dans les films et les séries TV. Mais cette fin est tellement agréable et dramatique que j'en étais ressorti vraiment abattu. Pour le plaisir des yeux, des oreilles et pour les frissons, voici en vidéo la fin de cette série incroyable (à partir de 13:10) :

 


 
        La fin de cette série est donc également la fin de Kira et la fin de Raito. Ce dénouement était bien sûr inévitable, puisque le personnage était devenu quasiment dingue, s'autoproclamant dieu de la justice. Aliéné et obsédé par cette idée fixe de faire régner la justice sur Terre et de donner la mort à ceux qui le méritent, il s'était placé dans une situation difficile que son brillant esprit de déduction ne pouvait plus surmonter. Même à la toute fin de la série (et les jours suivants), on ne parvient pas à déterminer si les actes de Raito étaient bons ou mauvais. Ca dépend des gens, certains voient en lui un monstre, et d'autres un sauveur. Quoiqu'il en soit il y a une chose sur laquelle on est sûrs, c'est que ce personnage mérite de la compassion et de la pitié. Rappelons-nous, au tout début, lorsque Raito (désolé, je ne me ferai jamais à l'idée de l'appeler Light) découvre le Death Note et hésite à la prendre avec lui. C'est là que toute sa vie a tourné, à partir de ce moment qu'elle s'est détruite jusqu'à l'anéantir lui-même. On ne peut qu'éprouver de la pitié pour ce personnage qui est entré en possession de ce carnet contre son gré, et qui n'a fait qu'accomplir ce qu'il pensait être juste.


death-note4         Franchement, quand je l'ai vu pour la première fois se faire tirer dessus par ces collègues (au début de la vidéo) et se mettre à crier, agonisant, ça m'a fait un petit choc émotionnel. Mais c'est surtout cette fuite, où il court désespéremment à sa perte, qui est sublime. Le compositeur de la musique, Taniuchi Hideki, a été particulièrement brillant en nous offrant un pur moment de tristesse que je ne suis pas près d'oublier. La musique, L no Kako, est certainement l'une des meilleures de la bande originale. Elle transmet toute l'intensité émotionnelle qu'on a besoin de ressentir. Qu'on ait ou non aimé ce personnage, on ne peut pas nier qu'il est touchant. Cette scène ne peut pas laisser indifférent. C'est vraiment une émotion "négative" comme j'en ai rarement éprouvé. Par "émotion négative", j'entends la tristesse et la mélancolie qui m'ont submergé. D'ailleurs, réécouter cette musique en-dehors du visionnage de la série me procure toujours un joli lot de sensations, installant une certaine forme de déprime.


death-note-2        Alors que ses coéquipiers et anciens amis quittent précipitamment Near pour récupérer leur (néanmoins) ami, le point culminant de cette tristesse s'abat lorsque Ryuku se met à prendre la parole du haut d'une tour. Ca donne d'ailleurs lieu à des images sublimes, des couleurs magnifiques qui accentuent encore plus l'aspect nostalgique de la scène. Ryuku qui parle seul, mais s'adressant quand même à son cher compagnon de route, Raito. C'est une nouvelle couche de déprime qui accable le spectateur lorsque le shinigami dit que c'est la fin, mais qu'ils se seront quand même bien amusés... Ryuku, qui a suivi Raito pendant toute cette histoire, qui l'a aidé et qui nous a fait tant rire, se retrouve subitement transporté dans un rôle dramatique, celui de foudroyer notre personnage principal. Et notre cher dieu de la mort va alors retrouver sa "vie" monotone en gardant le souvenir de ce jeune homme qui a mis un peu de piquant dans son monde. Je me répète, oui, mais bon diou qu'est-ce que c'est triste.


         Et voilà donc une scène malheureuse à rajouter à la liste des passages déprimants du cinéma et des séries TV. C'est vraiment un don impressionnant que de pouvoir toucher des gens avec des personnages fictifs, je dis bravo aux mecs (et aux femmes) qui parviennent à nous offrir de telles choses. C'est plaisant.

         Voilà tout pour la fin de cette série mythique qui, je l'espère, vous a ému autant que moi.








Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe Kocher 25/10/2016 21:23

Bonjour.
Une premiére chose, Death Note est effectivement un anime (peut être le seul) qui mérite qu'on l'écrive en majuscule, et ce notament parce qu'il est extrêmement complet sur le domaine explicatif, mais aussi par ses intrigues.
Cependant le fondement de Death Note n'est pas là, son objectif est tout autre,c'est d'abord et avant tout une critique anti-religieuse.
Si vous ne me comprenez pas REGARDE ATTENTIVEMENT, et analyser la 1 ére minute 30 de l'épisode.
Je suis moi même en train d'écrire une explication de cet animé affligé par le taux de non compréhension de ceux qui ont vu cet anime.

Lalou 19/10/2016 19:12

Yo alors j'ai une question si tu as lu les livres je voudrais savoir queceque signifit les deux ou trois dernieres pages du tome 12 ou on voit un cortege prier le dieux kira j'avoue j'ai pas compris....

Tamtam 16/03/2012 14:44


 Yo; effectivement DeathNote est une trés bonne série =) mais je vais pas epiloguer dessus. Par contre as tu déjà entendu parler de Cowboy Bebop ? Et Samurai Champloo? Ce sont deux séries
animées de Shinichirō Watanabe;  deux perles ( CB est légérement plus soigné je trouve ) et les Musiques sont juste magiques => surtout pour Bebop qui est trés
Jazz/blues;  à voir absolument ! Tchuss'

Sebmagic 16/03/2012 23:46



Merci des conseils, je n'ai entendu parler d'aucune des deux ! Je note pour plus tard.



NDust 21/01/2012 20:22


Salut


Alors tout d'abbord à part le dernier tome bonus qui raconte entre une fin alternative au manga il faut savoir que l'anime ne change pratiquement pas d'un poil l'histoire ensuite pour revenir à
la fin du manga je pense quand effet Raito était tout simplement devenu trop "mauvais" (j'insiste sur les guillemets) pour gagner et à la fin, lors de sa course où il comprends qu'il se retrouve
complétement seul par sa propre faute on ne peut as s'empêcher d'avoir une certaine compassion pour lui et de se dire que c'est finalement le pouvoir du DeathNote (et le pouvoir de manière
général) qui l'ont corrompu.  Sinon Death Note est bel et bien l'un des meilleurs manga écrit à ce jour (officiellement courroné meilleur manga de la décénnie par le Weekly Shonen Jump, le
magazine qui le publie à l'origine) donc assez peu de mangas peuvent réellement rivaliser avec lui. Je te conseillerais quand même Code Geass (si tu choisis de le voir ne te fais pas d'idée
définitive avant l'épisode 4 ou 5) et le très réçent Towa no Quon (ne serait-ce que pour le graphisme) et EVENTUELLEMENT FullMetal Alchemist (le côté manga basique pourrait te rebuter mais ce
manga a pour avantage d'avoir deux animes très différents donc si tu n'aimes pas une histoire c'est pas grave tu peux changer). Voilà

Sebmagic 21/01/2012 23:44



Ouais j'ai eu l'intégrale des mangas de Death Note l'année dernière et j'ai adoré (forcément, l'anime est en effet extrêmement fidèle).


 


Sinon on m'a beaucoup conseillé Monster, tu connais ?



tristana 30/08/2010 10:25



Haha, c'est clair que moi aussi je devrais revoir la série parce que fiuuuu les échanges de carnets j'ai pas tout compris. Un moment y en a 4 à la fois, la misère quoi. Et les règles sont pas
toujours définies dans l'anime , je sais pas pour le manga.


Concernant les mangas Seb, forcément qu'ils sont pas tous bons, c'est comme tout !! Regarde en cinéma t'as Incassable d'un côté, puis Quasimodo Del Paris de l'autre. Personne ne peut dire que tel
genre de cinéma ou tel genre de littérature est pourrie, c'est juste hétéroclite ! (autant l'hiver éclate... !) =)



Sebmagic 30/08/2010 10:39



Oui oui c'est sûr, mais je dis juste que je suis beaucoup moins attiré par l'univers manga que par l'univers cinématographique ! Même si GTO m'a récemment fait changer un peu d'avis (et bien sûr
Death Note). Mais par exemple quand j'entends plusieurs personnes de ma fac parler de One Piece entre elles, ça me donne pas envie de découvrir.



Taff 28/08/2010 23:00



Héhé, en effet, une fin absolument incroyable. Avant d'en parler, toutefois, une petite précision, le/la scénariste de Death Note est TsugUmi Oba; et là où ça devient intéressant, c'est qu'elle
était totalement inconnue avant Death Note... et même après ! Personne ne l'a rencontré. Du coup évidemment les hypothèses déboulent, et les deux grandes théories c'est que derrière Tsugumi Oba
il y a soit un scénariste japonais déjà connu, soit... plusieurs scénaristes. Et perso, vu la complexité de la série, je pencherai pour ça !


 


Bref, revenons en à nos moutons. A l'époque, je suivais Death Note semaine après semaine; je suivais le rythme de parution japonais (le manga, pas l'animé). Donc forcément, cette fin a une grosse
signification pour moi, puisqu'elle représentait la fin d'une "période" ( c'était en terminale en plus ), un peu comme pour toi et Lost.


La fin a pas été très bien acceptée par les fans, et c'est ça qui est fort. Light, c'est le personnage principal du manga, et forcément, même s'il est le mal incarné, on s'y attache. Et le voir
ainsi piétiné, ça en a foutu un coup à beaucoup. Mais c'est ça qui est fort; et c'est tout le génie du scénariste ! Il s'est pas fait berner par son propre personnage; malgré son succès, il a
réussi à le réduire à néant, à montrer comment derrière ses airs de dieux, il n'est qu'un ado immature assoifé de pouvoir.


C'est d'autant plus fort qu'il se fait prendre par 3 personnages : Near, qu'il sous estimait parce que c'est un gamin. Matsuda, le seul de l'équipe qui "approuvait" Kira, et enfin Ryuk, son
compagnon de route, qui lui a dit dès le début qu'il le tuerait un jour.


Le fait que Matsuda lui tire dessus est vraiment porteur de sens. Il soutenait les idéaux de Kira (la justice, en fait), mais pas les moyens mis en oeuvre (tuer... et plus précisément, sacrifier
son propre père).


 


Puis y'a cette fuite comme tu dis. Cette fuite où on le revoit avec les traits ronds qu'il a au tout début du manga. Dur ! Dur de se dire que "c'est la faute de la fatalité", s'il avait pas
trouvé ce carnet, il aurait été bon.


 


Perso, à l'époque, cette fin m'a déçu. Pas parce que Light se faisait refaire le cul, mais à cause du subterfuge un peu tiré par les cheveux. Le coup de reproduire les cahiers à l'identique,
j'trouve que c'est un peu "too much". Mais bon, soit. Le discours final de Kira et tout ce qui s'ensuit éclipse tout ça.


 


Bref, merci pour cet article qui m'a remémoré tout ça. Tu devrais lire le manga ! La traduction française est bien foutue, et ça te ferait découvrir un nouvel univers, héhé.



Sebmagic 29/08/2010 02:31



Ouep, d'ailleurs après avoir fini l'animé j'étais allé à Carrefour pour aller lire la fin du manga. Et j'ai beaucoup aimé le fait que, dans le manga, Raito demande à Ryuku de l'aider, ce à quoi
il lui répond "puisque je suis ton dernier recours, ça prouve que c'est la fin", un truc du genre.


 


Moi j'avoue que j'aimerais beaucoup les lire, mais justement j'ai peur de ne pas retrouver cette émotion qui m'a quand même parue très forte. Et je trouve qu'elle est en partie issue de la
musique et des voix. C'est peut-être très con ce que je dis, tu vas me dire. Mais c'est évident que j'aimerais bien le lire. Je ne suis pas du tout fan de mangas, j'ai commencé GTO que j'ai
trouvé assez génial (les 15 premiers tomes) mais je n'ai pas encore repris la lecture. Ca m'a assez convaincu, mais j'ai cru comprendre que tous les mangas ne sont pas de ce niveau. M'enfin, les
préjugés...


 


Concernant la fin de Death Note et le fait que les fans aient été déçus, là je ne comprends pas. Autant je conçois parfaitement qu'on puisse être déçu par Lost, autant je trouve que la fin de
Death Note apparaît pratiquement logique. En tout cas je ne voyais pas trop comment ça pouvait finir autrement... C'était évident qu'il finirait par se trahir et je voyais mal Raito finir en
prison. Mais bon c'est sûrement l'engouement qu'il devait y avoir autour. Et comme tu dis, cette histoire de bidouillage de carnets est un peu forte (d'ailleurs faudrait que je me refasse la
série parce qu'il y a deux ou trois trucs sur les différentes carnets qui m'ont bien embrouillé, j'crois qu'il y a certaines astuces que j'ai pas saisi).


 


Note : Merci pour les infos sur Tsugumi Oba, je ne savais pas ! Et aussi pour la petite rectification.