Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour une poignée de dollars - de Sergio Leone

         Si ça continue je vais devenir accroc aux films de Sergio Leone. J'essaie de ne pas les regarder trop vite pour garder le plaisir (je finirai certainement par Il était une fois dans l'Ouest haha), mais ça va être dur.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

Pour une poignée de dollars

 

-> Lire la suite...

        J'adore le style, l'ambiance, les personnages, la musique d'Ennio Morricone, bref, tout est excellent dans Pour une poignée de dollars (film qui a presque la 50aine, ça fait bizarre). Même si je connaissais un bout de la fin puisque j'ai dû voir Retour vers le futur II une dizaine de fois (Biff Tannen regarde le film dans sa piscine), j'ai pris mon pied pendant 1h40. D'ailleurs je pense qu'à présent, je vais pouvoir savourer Retour vers le futur III encore plus. Rien que le générique de départ, bien stylé, nous met dans le bain, et ensuite ça commence direct. J'ai beaucoup aimé le postulat de base : un mec arrive dans la bourgade de San Miguel à la frontière mexicaine et se retrouve entre deux bandes rivales : les Baxter et les Rojo. Bien sûr ce mec c'est Clint Eastwood, l'Homme sans Nom qui fait l'objet de cette trilogie du Dollar. C'est dingue la classe qu'il peut avoir. Dès le début, quand il arrive au village et se sert à boire dans le puits, c'est génial.

        Ce que j'aime avec ces westerns, c'est que la musique arrive vraiment juste quand il faut. La BO est absolument sublime, mais elle n'est pas omniprésente, et c'est parfois cette absence de musique qui fait le point fort du film. Les passages sans son nous font profiter du silence du paysage et c'est carrément classe. L'entrée en matière de Clint Eastwood est jubilatoire, lorsqu'il demande à des mecs de s'excuser auprès de sa mule avec son regard de tueur. Y'a pas à dire, cet acteur est colossal et nous montre là tout son charisme, avec son Stetson, ses yeux plissés, son cigare au coin de la bouche et ses répliques de taré. Bref, j'ai adoré d'un bout à l'autre, avec ces cadrages et ces gros plans sur les yeux et les mains, et bien sûr le duel final ultra-mythique et bien pensé. La grande classe quoi.


Pour une poignée de dollars 2







Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ze Ring 29/06/2011 01:18



A quand ta critique d'Impitoyable?



Sebmagic 29/06/2011 10:49



Ca va pas tarder !



Ze Ring 28/06/2011 23:32



Seb, tu DOIS voir ce film :
http://lesjeuxdescancre.canalblog.com/archives/2011/06/28/21333809.html#comments



Sebmagic 29/06/2011 00:35



Très bien j'ajoute sur ma liste avec Le Grand Silence ;)



Ze Ring 23/06/2011 19:23



Quand je cause de De Palma, je pense à L'impasse et Carrie, pas toi?
Sinon Seb... Vois KEOMA, chef d'oeuvre du western spaghetti par Castellari... Un de mes westerns préférés!!



Sebmagic 23/06/2011 20:39



D'accord j'ajoute, merci !



2fois2cinq 23/06/2011 13:30



je ne jugeais pas la qualtié de mission to mars, je voulais juste dire que lorsque tu parles de De Palme, forcément tu ne penses pas à ce film... donc commencer par celui-ci c'est moyen !


Non mais après c'est de la psichose de cinéphile... de la petite manie... on peut bien les regarder comme on veut... c'est juste que ça peut amener des choses en plus...



Sebmagic 23/06/2011 13:54



Oui j'ai bien compris ce que tu voulais dire !



Ze Ring 22/06/2011 23:31



2fois2cinq, j'ai commencé Carpenter par... Los Angeles 2013. Ca ne m'a pas empêché de découvrir le reste de sa filmo et le mec fait aujourd'hui partie de mes films préférés. Le tout est
d'apprendre à ne pas se fermer à un réal à la moindre déception, même s'il y a du vrai dans ce que tu dis.
Cela dit, Mission to Mars, s'il est loin d'être le meilleur De Palma (la fin est pourrie entre autres, et avec une telle construction dramatique et du suspense on pouvait s'attendre à mieux) mais
les 45 premières minutes sont un monument de suspense.



Sebmagic 23/06/2011 00:23



Je ne sais même pas si je l'ai vu le Mission to Mars, mais ça me dit quelque chose...



2fois2cinq 22/06/2011 13:04



hé hé ...


Non mais il est vrai que je suis assez partisant de l'idée de garder une chronologie (pour les cianéastes majeurs)... souvent ils évoluent en tant que personne et cela peut jouer sur notre
perception de voir le film !


Et puis commencer par Mission to mars pour un De Palma... enfin on se comprend !



Sebmagic 22/06/2011 23:04



Ouais, personnellement (à part Shyamalan que j'ai suivi dès ses débuts) je ne regarde jamais les films d'une filmo dans le bon ordre ^^



2fois2cinq 21/06/2011 10:58



Je sais bien que vous allez répondre :"je verrais suivant mon humeur".... mais celui du dessus à raison... il faut finir par il était une fois en amérique... ou par une fois la révolution...
 il était une fois dans l'ouest n'est pas approprement parlé le "meilleur"... en tout cas il ne fera pas office de feu d'artifice final !


Enfin... en fait c'est mon avis... mais je trouve que garder une certaine logique chronologique quant on regarde tous les films d'un réalisateur souvent ça fait la différence et permet de
comprendre encore plus de chose !



Sebmagic 21/06/2011 11:14



J'essaierai de faire dans cet ordre là oui, je ne savais pas que le chronologie était importante pour cette trilogie



Mona 10/06/2011 23:23



Salut Seb ! Comme toi suis bien occupée en ce moment, donc peu de visionnage j'avoue.


Cool que t'adhères aux spaghettis  , my best étant Le bon, la brute et le truand. Je prends beaucoup de
plaisir à les revoir de temps à autre qd ils passent à la téloche.


C'est c'que j'disais à Ze Ring l'autre jour : c'est là qu'on réalise "l'étendue de l'immense" carrière d'Eastwood ... top respect pour le Monsieur !



Sebmagic 11/06/2011 00:08



Oui c'est "marrant" de le voir si jeune, ça fait quand même pas loin d'un demi-siècle c'est dingue.


 


Pour ma part quelques visionnages (une dizaine de films depuis Red) mais absolument pas le temps de les critiquer.



david 02/06/2011 18:13



Un grand réalisateur que dire à part que j'adore tout ce qui font ces film, l'histoire, les acteurs, la bo.


Je rejoint mon vdd il faut voir il étais une fois en amérique en dernier il est magistrale.


 


Seulement j'ajoute que je viens de voir qu'il revient au ciné en HD le 22 juin donc je ne sais pas si on peut résister à cela.



Sebmagic 02/06/2011 18:43



Ouais au ciné ça doit être cool !



Ze Ring 02/06/2011 12:59



Content que t'ais aimé!!
Et si tu veux te faire tous les Leone (du moins ses 6 films connus du public, ses westerns et son Il était une fois en amérique quoi.), finis plutôt par Il était une fois en amérique ;)



Sebmagic 02/06/2011 13:06



Ouais, je verrai selon mon humeur :D