Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Titanic - La fin du film

     Bien que la mode, depuis une dizaine d'années, est de descendre ce film qui est l'un des trois à avoir remporté le record d'oscars (11 en tout), je ne me suis toujours pas rangé du côté de la mode. J'ai beau voir et revoir ce film, il me surprend, m'émeut, me donne vraiment de nombreux frissons. On peut dire que James Cameron a fait un boulot extraordinaire, ainsi que Leonardo DiCaprio et Kate Winslet, qui étaient encore des jeunots ! 

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

titanic.jpg

 

-> Lire la suite...

    Ce film raconte donc l'histoire du Titanic de façon fabuleuse. Et au risque de me faire disputer, je vais révéler la fin du film : le bateau coule. Eh oui. Ce que j'aime particulièrement dans ce film n'est pas l'histoire d'amour (parfois niaise, je l'avoue) qui tourne autour des deux personnages principaux, mais surtout la façon dont à été reconstitué le tragique destin de ce paquebot mythique. J'ai toujours été fasciné par le Titanic, par cette légende, je le suis encore aujourd'hui.

     Or, ce film est tellement réaliste, tellement crédible dans cette reconstitution que je ne peux pas m'empêcher de frissonner à chaque fois que je vois ce gigantesque bateau à l'écran. Tout me fascine dans cette histoire. Le fait que le paquebot était soi-disant insubmersible, mais qu'il ait coulé lors de sa toute première traversée dans l'un des naufrages les plus affreux, la légende des musiciens qui auraient continué à jouer jusqu'à ce qu'il sombre, et également la façon peu banale avec laquelle il a sombré ! S'inclinant d'abord, puis se fendant en deux, la première partie commence à couler en entraînant la seconde partie, puis elles se décrochent et il finit par flotter un moment avant de disparaître totalement... Il rejoint ainsi les fonds marins. Bref, tout le monde connaît cette histoire. J'imagine aussi que quasiment tout le monde a vu ce film. Mais il est tellement bien foutu qu'à chaque fois, j'en ressors attristé.

     Deuxièmement, la fin du film est vraiment triste. Jack qui coule, d'accord, on va se foutre de moi, mais quand même, la première fois on a une boule dans la gorge. Elle provient du fait que pendant 3 heures, on a été à ses côtés, on s'est attaché au personnage. Et le voir partir ainsi, comme le Titanic l'a fait juste avant, peut rendre triste. Néanmoins, cette scène reste un passage d'émotion assez mineur, comparée à la toute fin, qui elle est d'une beauté... Ayant enfin partagé son histoire, raconté tout ce que ce Jack a fait pour elle, Rose peut enfin partir dans son sommeil (car oui, il me paraît évident qu'elle meurt ce soir-là, la théorie du rêve me semble vraiment moche). Et là, la caméra plonge, on retrouve l'épave du Titanic (brr, que de frissons !) et on voit le Titanic renaître en même temps que Jack, sous les applaudissements de tous les personnages décédés avec qui on a passé 3 heures. Si cette scène est sublime à mes yeux, c'est grâce à James Horner, le compositeur, qui nous offre une de ces nom de diou de musiques. Je vous laisse regarder cette scène dans la vidéo :

 


 

       Voir aussi : Les meilleurs films de 1990 à 1999, Les 20 films les plus tristes ou émouvants, James Horner.




 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Titanic est souvent considéré comme un film de niches. On entend souvent des trucs Alala, le film pour filles, que c'est nunuche.
Ce qui est totalement injustifié. Avant d'être une histoire d'amour impossible entre deux adolescents séparés par les rangs sociaux, c'est avant tout un film catastrophe montrant une tragédie s'étant vraiment passée à cause d'un équipage incompétent pas assez formé pour gérer les dangers potentiels des voyages en mer (un gouvernail trop petit sur un paquebot trop gros, pas assez de canots de sauvetage pour tout le monde, négligence de la visibilité et de la vigie, indifférence face au signalement de l'iceberg) et, surtout, l'orgueil des gens de la haute société ayant plus fait confiance à la réputation du paquebot soi-disant insummersible qui a amené les morts de 1500 personnes parce qu'ils voulaient faire les gros titres sans se soucier des passagers plus traités comme des clients interchangeable que des personnes.
En dehors des amants séparés par le rang, la critique des classes sociales s'exprime par le fait que l'équipage ait privilégié de sauver les riches laissant les pauvres périr noyés parce que leur crime était de faire partie du bas peuple jugés comme n'étant pas digne d'exister.
L'exemple le plus flagrant est l'héroïne qui est sur le point d'aller sur un canot de sauvetage parce qu'elle fait partie de la 1ère classe mais se retrouve enfermée derrière les grilles de la 3ème classe parce qu'elle a choisi de secourir son amant pauvre plutôt que d'épouser le riche homme qui lui était imposé; la survie ou le vrai sauvetage.
On nous également, sans rien adoucir, la détresse des passagers condamnés mourant de manière atroce et injuste à cause de la bêtise humaine sans oublier de montrer monsieur Ismay qui, en plus de condamner des vies humaines, a détruit sa carrière surnommé le lâche Ismay toute sa vie qui perdra ses fonctions et se limitera à des petites affaires qui n'aboutiront jamais entièrement.
Loin d'être un film de niches pour filles, ce film est une reconstitution historique d'un drame réel qui aurait pu être évité sans la négligence de l'équipage et de la haute société tout en y intégrant une fiction poétique sur l'amour de jeunesse vécu comme quelque chose de merveilleux mais détruite par une société injuste mêlant la critique des classes sociales et de l'idiotie humaine qui provoquera la mort d'un des amants abonnant involontairement l'autre qui aura un noeud au fond de son coeur malgré une vie heureuse bien remplie

Et c'est là qu'on arrive à la fameuse scène de fin où l'on voit les photos de Rose ayant menée une existence pleine de joie suivie de la silhouette semblant endormie avant qu'on ne passe à l'épave du Titanic au Titanic lui-même illuminé par la lumière du jour à travers les fenêtres du navire dans un traveling en point de vue interne de l'héroïne puis externe dans un plan où on la voit rejoindre Jack vêtue de blanc dans la grande salle qui l'attend dans l'escalier entourés des victimes du naufrage et le film s'achève par un baiser des deux amants applaudis par les 1500 victimes du Titanic autour d'eux.

Et on en arrive à cette mystérieuse question: l'héroïne est-t-elle en vie en train de rêver ou morte montant dans l'au-delà du Titanic rejoindre les victimes du naufrage dont son amant fait partie? Cameron a dit que c'était au spectateur de trouver une réponse.
Pour moi, elle est évidente; au cours du film, le héros a dit à l'héroïne qu'elle mourrait très vieille bien au chaud dans son lit. Hors, quand elle raconte son histoire, elle a 101 ans et est mélancolique quand elle raconte son histoire comme pour tenter de se libérer d'un poids atroce qui l'a poursuivi toute sa vie. Et quand c'est fait, elle peut mourir en paix rejoindre l'homme qu'elle aime d'abord dans une épave morbide avant d'être sur un bateau lumineux où la couleur dominante est le blanc.tout en étant vêtue de blanc elle-même, tenue typique des robes de mariée qu'elle semble porter pour être unie officiellement et symboliquement avec son amant comme elle l'avait métaphoriquement fait en renonçant à son nom d'origine pour le remplacer par celui qu'elle aime. D'ailleurs, lors du baiser final, les protagonistes sont applaudis comme si quelqu'un venait de dire "Vous pouvez embrasser la mariée". Si ça, ça n'est pas une ultime preuve.

Après, c'est difficile d'imaginer une fin fantastique dans un film réaliste où l'on parle d'un naufrage historique mais, pour moi, une fin où l'héroïne ne fait que rêver me semble bien triste et pessimiste. Hors, Cameron a dit qu'il voulait une fin pleine d'espoir malgré l'histoire majoritairement tragique. Peut-t-on donc en déduire que les héros se sont retrouvés dans l'au-delà? On ne le saura jamais.
Répondre
F

Moi aussi, j'ai toujours pensée qu'elle mourrait mais on sera jamais, à chacun sa version des choses ^^
Répondre
S


Héhé, en tout cas je suis toujours aussi convaincu que ce film est un chef d'oeuvre, malgré la fin assez cul-cul. Je ne sais pas d'où vient cette tendance à vouloir rabaisser Titanic.



C


Ai Caramba !! Un film mythique, j'me rappelle qu'à l'époque je le détestais parce qu'il foutait la paté au box office à La Menace FAntôme ( ouais enfin j'étais une petiote fan ed Star Wars pas
très ouvertes d'esprit au niveau cinématographique )


Mais il ne faut pas se leurrer : Cameron a fait un sacré bon boulot, et voir couler ce magnifique tas de ferraille au fond de l'Atlantique, et bah ça fait toujours un petit pincement au cœur.
Quand je mets la galette dans mon lecteur, je sais par avance que les 3 heures vont comme toujours passer avec bonheur, car il n'y vraiment rien à jeter de tout le métrage.


Une fin toujours aussi frissonnante ♥



Répondre
S


Ouep, et quand même il fout la pâtée à La Menace Fantôme, et pas seulement au box office



M

La première fois que je l'ai vu... J'avais 10 ans... Il m'avait marqué énormément malgré le fait que je n'avais peut-être pas compris toute l'histoire la première fois... Depuis 9 ans, à chaque
fois il me fait le même effet de dingue... James Cameron a réussi de manière époustouflante à faire un film magnifique d'une histoire tragique et tellement belle... J'adore.


Répondre
S


Amplement d'accord ;) Merci de ta visite et de ta réaction !



F


Mon film préféré!


Cameron est mon dieu.


Il est tellement riche d'interprétations qu'il en devient vertigineux.


Je l'aime pour le personnage de Rose, centre névralgique de l'histoire.


Le film ne racontant, à mon sens, que son parcours intérieur, celui-là même qui lui permit de devenir une femme à part entière.


Mythique!!


 


 


 



Répondre
S


Je suis bien d'accord. Ce n'est pas mon film préféré, mais il fait partie d'un top 20.


 


J'ai beaucoup aimé le personnage de Rose également, mais je t'avoue que j'ai surtout adoré ce film pour l'histoire mythique du Titanic, une histoire que j'admire et qui m'intrigue depuis tout
gosse.