Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Your Name - de Makoto Shinkai

Your Name - de Makoto Shinkai

     Rares ont été mes expériences cinématographiques aussi fortes. J'ai vu Your Name en fin d'après-midi et je suis là, à 23h, à commencer à m'en remettre tout doucement. Dès que je l'ai terminé, je me suis dit que ce film d'animation japonais allait immédiatement figurer dans mon top 50, de manière certaine. Cependant, je me laisse le temps de le digérer et de le visionner une deuxième fois (ce qui, vu mon enthousiasme et l'effet qu'il m'a procuré, devrait se produire dans les jours qui viennent) avant de l'y intégrer officiellement.

Your Name - de Makoto Shinkai

    J'avais découvert Makoto Shinkai il y a quelques années avec le court-métrage 5 centimètres par seconde, que j'avais trouvé finalement assez décevant, mais j'ai tant et tant entendu parler de Your Name que je m'en suis fait une réelle montagne. C'est donc dans un sentiment étrange de grande confiance et d'appréhension que je me suis lancé dans cette histoire aujourd'hui : allait-il être à la hauteur de mes espérances ? Au vu de ce que j'en attendais, il allait nécessairement me décevoir.

 

    Et pourtant, il s'est passé le contraire. Et bon sang, de tels moments sont si jubilatoires et si rares ! Un film dont on attend beaucoup, et qui finalement surpasse tous nos espoirs, toutes nos attentes ? C'est absolument merveilleux, et ça ne m'était pas arrivé depuis très longtemps. Your Name fait partie de ces films devant lesquels je me suis senti happé, envahi, submergé par les émotions, par la douceur et la poésie, à tel point que je ne voulais plus que ça se termine. L'ensemble du film est beau visuellement, harmonieux, doux, somptueux. L'image est une merveille, les couleurs sont sublimes, la mise en scène est extrêmement fine pour un film d'animation. Le son est un pur bonheur ; que ce soit la musique (qui s'interrompt parfois brutalement lorsque c'est nécessaire, créant alors des atmosphères "hors du temps") comme les dialogues - mon dieu que j'aime le japonais ! Je pense que c'est la langue que je préfère au monde. J'aime sa sonorité, sa sensualité, sa musicalité. Your Name m'a plongé dans un univers délicat et sensible, avec un scénario brillant et magnifiquement bien ficelé, rempli de surprises et de rebondissements, de frustrations, de moments d'une poésie extrême.

Your Name - de Makoto Shinkai
Your Name - de Makoto Shinkai

    Le scénario, basé sur l'idée de destins liés et de vies entrecroisées, hors du temps et de l'espace, m'a conquis du début à la fin, et je n'ai jamais été déçu par la tournure que prenait l'histoire à tel ou tel moment du film. Le tout forme une cohérence sublime et l'histoire se crée au fur et à mesure avec une limpidité extraordinaire. Je sais, je sais, je ne cesse d'utiliser des superlatifs mais ceux qui me connaissent savent qu'ils ne sont pas exagérés et qu'ils traduisent au contraire exactement mon ressenti lors du visionnage. C'est une réaction à chaud, qui vient du plus profond de moi-même : ce film m'a retourné, il m'a bouleversé, il m'a fait du bien. A peine fut-il fini, que j'avais déjà envie de le remettre. Mais avant, il a fallu que je me remette de mes émotions car ce que j'ai vécu et ressenti m'a sonné. L'histoire d'amour est basée sur un principe magnifique, sur une idée rarement vue au cinéma ; elle passe par l'intermédiaire du rêve et c'est justement ce côté onirique qui amplifie la poésie de Your Name, avec des scènes parfois terriblement justes et mélancoliques. Cette histoire hors du temps et du corps joue énormément sur la nostalgie, et c'est enfin ce dernier point qui m'a paru le plus vibrant. Je ne vais pas spoiler davantage, mais la temporalité joue un rôle primordial dans Your Name, ce qui donne lieu à des passages extrêmement émouvants, si bien que les larmes ne peuvent que couler.

Your Name - de Makoto Shinkai

    Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher l'expérience à ceux et celles qui ne l'ont pas encore découvert, mais si je peux vous donner un conseil, c'est d'y foncer tête baissée. Un pur moment poétique avec notamment une mise en scène étonnante pour un film d'animation. On ressent des mouvements de caméra, on est parfois immergés profondément dans l'univers visuel et il est difficile d'en sortir.

 

    Je vous laisse avec ces quelques extraits en images que je trouve merveilleux, que ce soit dans la qualité du dessin comme le choix des couleurs. Je les ai tirées de l'un des moments les plus beaux et nostalgiques du film. Un moment inoubliable pour moi.

Your Name - de Makoto Shinkai
Your Name - de Makoto Shinkai
Your Name - de Makoto Shinkai

    Et puis merde, il passe dans le top 50. Est-ce que j'ai vraiment le choix ?

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

LaKapsule 27/05/2021 20:41

Salut,

Mon premier commentaire sur ton blog n'est pas à la hauteur de l'enthousiasme que j'ai eu à découvrir ton blog et le ton que tu emploies, la passion qui se sent dans chacun de tes mots mais aussi, la générosité de se livrer sur un ressenti vrai. Malheureusement, pour ce film d'animation je ne comprends pas la passion qu'il suscite et tout le reste. Je l'ai regardé avec ma copine et ça n'a pas marché. Je ne sais plus trop pourquoi, car ça fait un petit moment maintenant, mais je crois qu'il y avait des incohérences, des cassures dans le rythme et des invraisemblances (?) qui m'ont fait sortir (comme elle du coup) du film. Si bien que je m'ennuyais beaucoup. C'est possible que nous nous sommes influencés.
J'ai peut-être noté quelque part pourquoi il ne m'a pas plu car je sais que ce sont des choses que l'on peut oublier. C'est assez étrange car en regardant ta liste des 300 films et ceux que tu préfères dans cette liste, marqués d'un point rouge (?), eh bien nous avons des goûts en commun a priori ou en tout cas assez proches. Donc je ne comprends pas.

En tout cas bonne découverte ton blog.

Merci.

P.S. : Je suis Vassili de Koreus.

Sebmagic 27/05/2021 20:49

Salut Vassili ! J'ignore pourquoi Your Name m'a touché à ce point et je ne peux pas réellement savoir pourquoi ça t'a laissé plus froid, il serait peut-être bon que je le revoir pour confirmer car c'est possible qu'il y ait eu une certaine euphorie du moment. Comme je ne l'ai finalement jamais retenté, il faut que je réessaie.