Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Father - de Florian Zeller

      Ce film fut à l'opposé de ce que j'en attendais, et ça fait du bien. Pour ceux qui hésitent : ne vous fiez pas à l'affiche affreuse ni à la bande-annonce qui donne l'impression d'un énième film formaté pour les Oscars. The Father propose un point de vue inédit sur la maladie d'Alzheimer, d'une manière extrêmement innovante et intelligente. Un film incroyable.

The Father - de Florian Zeller

     Je ne vais rien spoiler dans cet article car cela gâcherait la surprise qui m'a moi-même conquis. Je suis allé voir The Father un peu par dépit, parce que les cinémas proche de chez moi ne proposaient rien de très alléchant. J'avais vu la bande-annonce que j'avais trouvé ratée, donnant cette impression de film ultra-conventionnel et académique, vantant presque uniquement une performance d'acteur. Un arrière-goût de Discours d'un roi.

 

     Et pourtant, même si évidemmennt la prestation d'Anthony Hopkins est bluffante de justesse, The Father propose plus, bien plus que ça. Ce film est une immersion incroyable dans ce sujet douloureux qu'est la maladie d'Alzheimer et je n'ai absolument pas vu le temps passer, tout simplement parce qu'il est réalisé de façon extrêmement astucieuse. Je m'attendais réellement à tout, sauf à ça. C'est intelligent, c'est subtil, c'est poignant.

The Father - de Florian Zeller

    Bref, je ne vais pas en dire plus pour ne pas trop en dévoiler, mais The Father est un tour de force magistral dont on ressort ému et transformé. Je voulais simplement écrire un petit article pour vous dire de foncer le découvrir !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article