Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Malignant - de James Wan

Malignant - de James Wan

     Etant fan du premier Saw, de Conjuring 1&2 ainsi que de Insidious 1&2 pour leur ambiance et leur réalisation (je considère que Conjuring est mon film d'horreur préféré), j'ai couru voir Malignant au cinéma sans réellement savoir à quoi m'attendre. Le verdict est... assez déroutant ! Finalement, que ce soit en sortant de la salle comme quatre jours plus tard, je n'ai toujours aucune idée de ce que je pense de ce nouveau film de James Wan, car il est à la fois surprenant, curieux et ridicule.

 

     La première demi-heure a été pour moi un véritable bonheur car j'y ai retrouvé les codes de réalisation et de narration de James Wan avec des plans absolument somptueux et une belle photographie. Il y a notamment un plan que je garderai longtemps en tête car il est à la fois génial et mal exploité, lorsque la caméra suit le personnage principal d'en haut et qu'elle traverse toutes les pièces de la maison, montrant à la fois la jeune femme qui court mais aussi les pièces vides à l'étage. A ce moment, je me suis dit que si Gaspar Noé devait réaliser un film d'horreur un jour (et j'espère qu'il le fera, car sa mise en scène pourrait révolutionner l'univers du film horrifique), cela ressemblerait certainement à ça. D'un autre côté, malgré le côté visuel extrêmement réussi de cette scène, j'ai trouvé dommage que James Wan ne pousse pas cette idée plus loin, en montrant par exemple le monstre furtivement dans certaines pièces vides. Bien sûr, ça aurait été en contradiction avec le scénario, mais l'idée me semblait très intéressante.

 

     Ce début de film m'a également marqué par la présence d'un personnage masculin, certes très caricatural, mais également inattendu. L'une des scènes de violence - impliquant un mur - m'a complètement refroidi et j'ai été agréablement surpris par cette présentation brutale de l'environnement du personnage principal. Malheureusement, c'est peut-être l'un des seuls points du film sur lequel je n'aurais rien à redire, car Malignant souffre constamment d'un problème que j'intitulerais le syndrome du "Oui, Mais...". Chaque élément du film (que ce soit sa réalisation, son casting, son scénario, son montage) laisse une impression d'inachevé ou de raté alors qu'il aurait pu être grandiose. Oui, certaines séquences en début de film font penser à du pur James Wan, mais le film vire rapidement dans une espèce de série Z sans intérêt et sans autre idée de réalisation que les changements de décors en immersion (visuellement très réussis avec cette caméra qui tourne autour du personnage, je le concède).

Malignant - de James Wan

      Oui, le scénario possède un twist intéressant, mais il n'est absolument pas crédible, et le ridicule de certaines séquences en font l'un des films les plus WTF que j'ai pu voir ces dernières années. Cet aspect foutraque et ridicule était-il volontaire ? Etait-ce une volonté de la part du cinéaste de virer dans ce n'importe quoi un peu étrange ? Je n'en ai aucune idée, et c'est ce qui me rend perplexe. Et puisqu'on parle de ridicule, que dire des dialogues de Malignant ? Certaines discussions entre personnages sont soit complètement lunaires (le personnage principal qui annonce en 10 secondes à sa soeur qu'elle a été adoptée... what ? Et ne vous inquiétez pas, ce n'est même pas un spoil tant ça n'a aucun intérêt dans l'histoire), soit réellement ridicules (le personnage principal qui hurle "non non noooon" lorsqu'elle réalise qu'elle a perdu son bébé - et ne vous inquiétez pas, là encore ce n'est pas un spoil tant ça n'a aucun intérêt non plus). Bref, je ne comprends pas.

 

      Je passe sur des détails qui m'ont quasiment énervé, comme le choix d'intégrer régulièrement au film un remix (très laid) de "Where is my mind" des Pixies, ce qui ne manquera pas de gâcher certains points du scénario à tout cinéphile averti. C'est absolument grotesque et inutile.

Malignant - de James Wan

      Je ne peux expliquer ce foutoir quasi nanardesque que par l'envie du réalisateur de rendre hommage aux grands cinéastes de l'horreur, ce qui reste une démarche honorable mais ne suffit pas à faire un film. Il y a clairement des références au giallo et notamment au cinéma de Dario Argento, plus particulièrement sur les couleurs très prononcées (le rouge sur le visage du personnage principal rappelle Suspiria), ou tout simplement dans l'affiche du film ci-dessus, qui fait penser à des films comme Opéra. On ne peut s'empêcher de penser également à David Cronenberg avec l'aspect dégueulasse de la créature en fin de film qui évoque La Mouche (pour n'en citer qu'un). Ou même aux premiers films de Peter Jackson comme Braindead, avec ce côté visuellement sale et WTF (assumé ou non). Et puis, surtout, James Wan reste lui-même, en un sens. Car s'il est capable du mieux en terme d'ambiances et de réalisation, il est également connu pour le côté ultra-cheap des créatures qu'il met en scène dans ses films. Impossible d'oublier le monstre au-dessus de l'armoire dans Conjuring, ou encore le démon noir et rouge d'Insidious, tant ils semblent être totalement en contradiction avec les univers que Wan souhaite créer. La différence, c'est que ce côté cheap fonctionnait (à mon goût) à merveille dans Conjuring et Insidious, donnant aux films un petit côté fun, alors que ça tombe complètement à plat dans Malignant. Le côté ridicule ressort en permanence.

 

      Bref, je ne sais absolument pas que penser de Malignant. En sortant de la salle, j'en avais un assez bon ressenti avec un énorme arrière-goût d'amertume. A chaud, je lui avais attribué la note de 3,5/5. Hier, j'ai descendu ma note à 3/5. Et maintenant que j'ai écrit cet article, je me rends compte assez tristement que j'ai envie de la faire basculer à 2/5, témoignage de ma déception envers ce réalisateur dont j'attendais tant le retour.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ocell 09/09/2021 15:54

C'est vrai qu'après réflexion j'ai aussi trouvé que je n'ai pas été totalement satisfait.