Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On the rocks - de Sofia Coppola

On the rocks - de Sofia Coppola

      Ca y est, j'ai rattrapé mon retard sur Sofia Coppola en visionnant ses deux derniers films, et je ne le regrette pas. Même si je me sens un peu seul dans ce cas, je trouve qu'On the rocks est un excellent film plein de douceur et j'ai eu l'impression de retrouver la Coppola de Lost in Translation. Je ne me suis pas ennuyé une seule fois, alors que c'était le principal reproche que j'avais à faire à ses récents longs-métrages notamment depuis Somewhere.

 

      On the rocks raconte une histoire pas plus originale que ça (une femme qui n'a plus confiance en elle et émet des doutes sur la fidélité de son mari), mais la façon dont elle est traitée m'a enchanté. Bien sûr, le charme de Bill Murray fait indiscutablement une grande partie de cette réussite. Que ce soit avec son humour, sa façon d'être et de jouer son personnage, sa classe qui ne le quitte pas, l'acteur apporte beaucoup à ce film et il est clair qu'avec quelqu'un d'autre à sa place, On the rocks n'aurait pas du tout la même saveur.

On the rocks - de Sofia Coppola

      Rashida Jones est également impeccable dans son rôle même si j'avais de sérieux doutes à ce sujet avant de lancer le film. Je pense malheureusement que cette actrice n'a pas l'étoffe pour de très grands rôles. La connaissant plutôt bien pour l'avoir suivie dans des séries comme The Office (US) ou Parks and Recreation, je considère qu'elle fait le job lorsqu'il s'agit de jouer des situations simples, mais qu'elle a des difficultés a faire passer des émotions notamment en ce qui concerne les relations amoureuses. Le couple qu'elle forme avec Marlon Wayans est tout à fait banal et je comprends les spectateurs qui auraient pu avoir du mal à s'y attacher. A bien y réfléchir, je pense même que cette histoire d'amour n'a que peu d'intérêt (Marlon Wayans est assez fade, lui aussi) et que les véritables sujets du film sont (en dehors de l'ennui, thème phare de Sofia Coppola qui pousse finalement le personnage de Bill Murray à embarquer sa fille dans ses aventures) la relation père-fille et la perte de confiance en soi.

 

       La relation entre les personnages de Bill Murray et Rashida Jones est très bien traitée, avec une pointe de douceur jamais forcée, et j'ai trouvé tous leurs dialogues savoureux. Le film aurait pu durer 30 minutes de plus à raconter leurs escapades nocturnes, ça m'aurait ravi tout autant. Quelques passages sont irrésistibles, évidemment grâce à Bill Murray qui apporte un décalage et une sacrée authenticité à toute cette histoire. On retrouve également des plans typiques de Sofia Coppola, notamment lorsque les personnages se retrouvent chacun à une extrémité de l'écran, autour d'une table ou dans une voiture, qui ne sont pas sans rappeler les films précédents de la cinéaste.

On the rocks - de Sofia Coppola
On the rocks - de Sofia Coppola
On the rocks - de Sofia Coppola
On the rocks - de Sofia Coppola

     Les ambiances sont soignées, on ressent une agréable atmosphère de cocon lorsque Bill Murray est présent. On the rocks est un film paisible et doux, j'ai été surpris de constater qu'il ne contient aucune dispute, aucun cri. Combien de films traitant de relation amoureuse et de relation père-fille compliquées peuvent se vanter de posséder une telle légèreté ? C'est, je pense, la force du film de Sofia Coppola, car il ne fait jamais l'erreur de faire voler ses personnages en éclats. Ce sont tous des êtres positifs, réfléchis, compréhensifs. Même le personnage de Fiona, qui aurait pu sombrer dans un cliché grotesque et attendu, nous prend à contrepied. Ça fait un bien fou, un tel film !

 

      Et puis, d'un point de vue purement visuel, j'ai notamment trouvé la lumière magnifique, du début à la fin. Allant de scènes tamisées et rassurantes à d'autres plus lumineuses, la gestion de la lumière et des couleurs est maîtrisée. Certains décors, notamment dans la partie se déroulant au Mexique où ils deviennent subitement plus colorés, sont semblables à de petits havres de paix, afin de montrer que la relation entre Laura et son père s'apaise et devient plus solide que jamais.

On the rocks - de Sofia Coppola

     Bref, j'ai adoré On the rocks. A l'instar de Lost in Translation, ce film parvient à nous faire vivre un doux moment authentique, loin de tous les clichés des comédies romantiques actuelles. On suit les errements des personnages, leurs aventures irrésistibles et agréables et, pour ma part, le temps est passé très vite. J'ai été totalement séduit et je me demande s'il ne s'agirait pas - enfin - du vrai retour de Sofia Coppola.

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article