Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante

      Le projet de Richard Schenkman est affreux, et je pense qu'il ne faut pas le laisser faire. Je reviendrai sur ce point en fin d'article.

 

     J'avais laissé de côté le visionnage de ce film, persuadé d'avance qu'il serait inutile et décevant, et ça n'a pas loupé. Pire que ça, cette suite est l'ébauche de la destruction du matériau de base et je n'apprécie pas du tout ce que le réalisateur Richard Schenkman a prévu de faire de cette histoire. Je préviens d'avance : cet article spoilera le film, mais je vous encourage cependant à le lire même sans avoir vu Holocene, ça vous permettra de comprendre en quelques lignes pourquoi vous ne devez pas le voir, et pourquoi il aurait mieux valu se cantonner au premier film (exceptionnel).

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante

      Si vous décidez de regarder The Man From Earth : Holocene, sachez tout d'abord que vous n'apprendrez rien de plus sur le personnage de John Oldman présenté dans le premier volet. L'idée est la suivante : 10 ans après son départ, notre héros est maintenant professeur dans une autre université sous le nom de John Young. Arthur Jenkins (souvenez-vous : le motard du premier volet) a sorti un livre qui raconte la discussion palpitante du premier film, et le monde entier se moque de lui. C'est alors qu'un groupe d'étudiants du professeur Young va tomber sur ce livre et comprendre que leur enseignant est en fait un homme de 14000 ans.

 

      Le film ne fait alors que suivre ce groupe de 4 jeunes cherchant à tout prix à démasquer John. Autant vous dire que cette histoire n'a véritablement aucun intérêt. Pendant plus d'une heure, les étudiants vont chercher à apprendre la vérité sur ce mystérieux personnage, en contactant Art Jenkins et en fouillant dans le passé de John. Le problème, c'est qu'il n'y a strictement aucun enjeu pour le spectateur, étant donné que nous connaissons déjà l'histoire relatée dans le premier film et que nous nous contentons alors simplement de regarder ces jeunes gens enquêter sur un truc qu'on connait déjà.

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante

      Le film nous présente, de plus, des personnages caricaturaux au possible, et c'est insupportable. Déjà, je passe sur le fait qu'Art Jenkins, qui nous était présenté dans le premier film comme un motard cool, est devenu une sorte de pépère qui cueille ses tomates et choisit de faire un trajet de 10 heures dans une vieille bagnole pourrie. Nous avons un défilé de stéréotypes affreusement gênants car, côté féminin, on nous présente d'une part une jeune femme asiatique studieuse, sérieuse et respectueuse et d'autre part, une blonde écervelée qui ne sait faire marcher que son décolleté. Nous sommes dans le niveau zéro du cliché, avec des personnages sans aucune profondeur. Le paroxysme sera atteint lorsque la deuxième cherchera à embrasser de force son professeur, simplement pour amener un rebondissement scénaristique très attendu depuis une heure (à savoir que John va se méfier et vouloir fuir sa vie une nouvelle fois).

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante

      Et puis, nous avons le stéréotype grossier du fervent catholique pratiquant, blanc et propre sur lui, petit fils à maman sans aucun recul, qui croit à la Bible de A à Z, et deviendra le bourreau de son prophète. Une sorte d'illuminé crétin qui va être le centre de la dernière partie du film lors de laquelle il enferme et attache John sur une chaise pour lui poser des questions. Si on met de côté la psychologie débile de ce personnage et ses réactions sans cohérence, j'ai pensé à ce moment que le film allait devenir intéressant. J'ai cru que le gamin allait poser des questions cruciales à John, que le spectateur allait pouvoir creuser davantage le fond de cette histoire magique et fascinante. J'ai pensé, bêtement, que nous en saurions plus et que l'ambiance du premier film allait revenir. Que nenni ! A part un bref moment d'une durée de 10 secondes, lors duquel John explique avoir pris la parole du haut d'une colline il y a 2000 ans (chose qu'on savait déjà !), tout cet échange est d'une inutilité frustrante. Ridicule.

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante

       Et puis, il y a le dénouement. Et là, je dois dire que je suis fâché par ce que Richard Schenkman tente de faire de ce projet. Nous avons, certes, le plaisir de retrouver John Billingsley (dans le rôle de Harry, le professeur au chapeau), mais ce plaisir sera de courte durée lorsqu'apparaîtra la scène post-générique, à côté de laquelle j'ai bien failli passer. Sans cette scène après le générique, j'aurais pensé que le film était raté, inutile et à jeter aux oubliettes. Mais cette scène change complètement la donne. Nous y voyons un inspecteur de police qui se présente chez Art Jenkins et qui lui pose des questions. Selon lui, John serait un serial killer de 14000 ans. Fin.

 

      Suite à ça, nous avons un message de Richard Schenkman qui nous annonce que son projet est de décliner cette histoire en série de films, ou en série tout court, et que nous devons donc absolument faire des dons à sa cause afin d'amorcer ce projet. Et là, je dis NON. Ne donnez rien à ce cinéaste qui, à mon avis, est en train de détruire l'idée géniale du premier film. Ce mec n'a rien su faire d'autre que récupérer un scénario magnifique (celui de Jerome Bixby, le véritable auteur de The Man From Earth décédé en 1998) et le mettre à l'écran en 2007. Devant le succès grandissant de son film, il a pondu Holocene, cette suite navrante et dénuée de tout mystère, qui montre clairement que Schenkman n'a aucun talent pour l'écriture. Et maintenant, fort du seul succès qu'il ait eu dans sa vie, Schenkman veut étirer encore ce superbe personnage en le faisant passer pour un tueur en série et en créant une espèce de thriller bas de gamme ? Il faut empêcher ce massacre et je vous le demande donc sincèrement : téléchargez The Man From Earth Holocene si vous souhaitez perdre 1h40, il n'y a pas de souci. Mais ne faites pas de dons. Revoyez 10 fois, 20 fois, 100 fois The Man From Earth, car c'est un chef d'oeuvre. Mais préservons ce personnage et laissons-lui son mystère frissonnant.

The Man From Earth : Holocene - Une suite très décevante
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Bonjour, on ne peut trouver de mot assez forts pour décrire la nullité de ce film. Moi je n'ai pas vu le premier. Donc ce second, n'a déjà aucun sens puisque rien n'est développé. Les personnages jeunes sont complétement débiles, je m'attendais à les voir découper le prof en morceau ou le refourguer aux savants fous des services secrets US. Les espèces de discussion pseudo religieuses sont sans intérêt car on aurait les mêmes au café du commerce mais avec l'excuse d'être bourré. La scène avec le prof attaché est une charge bien lourde et stupide contre le christianisme. Genre niveau bêtise scientologie pour abruti confirmé.<br /> C'est tout de même révélateur et effrayant du niveau d'intelligence et de réflexion personnelle des états uniens pour que l'on présente des étudiants dont le cerveau ne doit pas être en état normal. <br /> Personnages pour nous caricaturaux mais certainement très authentiques pour un spectateur état unien.<br /> Inutile le coup du whisky pour fêter le petit fils. Cela n’apporte rien à l'histoire. Cela doit être pour la minute ethnique, genre un black et un blanc qui boive un coup ensemble. Ouah, vachement classe et en avance sur son temps.<br /> Comme le pseudo chrétien qui croit en Jésus mais que cela ne dérange pas de séquestrer quelqu'un . Je veux dire, si le coran te dit de ne pas manger de porc, tu ne le fais pas. Mais il faut croire que le christianisme n'est pas assez précis car il n'y est pas indiqué que la séquestration et l'enlèvement ne sont pas des valeurs chrétiennes. Et que le brave étudiant est à deux doigts de planter le prof parce qu'il n'est pas d'accord avec lui. <br /> Les deux jeunes femmes clichés et ridicules. La rouquine cochonne qu'on se demande comment elle a réussi ses examens. Et l'asiatique qu'on voudrait plus maligne vu comment elle est présenté et se laisse embarquer dans le plan des autres dégénérés.<br /> Mais le pire de tout cela , c'est que globalement, c'est en plus le vide sidéral. Pas de scénario, des dialogues fait de lieux communs mis bout à bout. Des chimpanzés ... Et encore je suis dur pour les chimpanzés.
Répondre
S
Le problème ici présent, c'est que tu n'as pas vu le premier alors que celui-ci en est clairement une suite ! Difficile donc de se prononcer sur son contenu ;)
G
En fait, je n'ai su l'existence du premier film en faisant une recherche Google après avoir vu le second. Je cherchais des critiques de ce second films car j'aime bien savoir comment des films que je trouve nuls sont considérés par d'autres personnes. J'ai été effaré de voir que très peu le trouvent nul mais lui trouvent toujours tel ou tel intérêt.<br /> Tous les gouts sont dans la nature. Cependant, ce film n'est pas présenté comme un divertissement mais comme une puissante réflexion. Or réfléchir, c'est comme tout, on ne peut pas y prétendre sans entrainement, entrainement qui permet déjà, entre autres, de ne pas confondre du baratin New Age et consorts avec une vraie réflexion religieuse/ philosophique/sociétale/humaine etc
S
Je suis complètement d'accord, ce film est une perte de temps sans intérêt, un gâchis du concept original. <br /> <br /> Par contre je ne comprends pas le but dans votre démarche de l'avoir vu avant le premier. Je vous incite très fortement à voir The Man from Earth de 2007 qui, lui, est un véritable chef d'oeuvre.
A
Entièrement d'accord avec toi ! Je me souviens avoir vu cette suite il y a plusieurs années, après avoir vu le premier qui m'avait convaincu. On perd toute l'atmosphère du huis-clos dans ce second volet, qui a certainement été réalisé plutôt dans l'optique d'un reboot que comme une véritable suite. Il m'a laissé une très mauvaise impression au point qu'inconsciemment cela a déteint sur mon impression du premier film... La preuve d'une suite ratée
Répondre
S
Oui c'est exactement ça, du gâchis. Une tentative de reboot, pas vraiment parce que les événements font directement suite à ceux du premier film. C'est la vie de John 10 ans plus tard, après avoir quitté sa vie du premier volet. <br /> <br /> Y'a surtout une volonté de faire durer ce succès sur la longueur, il y a un aspect commercial qui ne me plaît pas du tout. Je ne pense pas que c'est ce que l'auteur original en aurait voulu... Ceci dit pour ma part, il ne gâche en rien le premier film "vu tout seul".