Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Don't Look Up : Déni Cosmique - de Adam McKay

Don't Look Up : Déni Cosmique - de Adam McKay

      Je commence donc l'année avec ce nouveau film Netflix, porté par Jennifer Lawrence et Leonardo DiCaprio. Don't Look Up est parfait pour débuter 2022 car son propos est clairement dans l'ère du temps. Malgré tout, j'aurai quelques réserves sur le film qui, souvent, apparaît trop évident.


      Don't Look Up est une belle satire du monde actuel, notamment des politiciens et médias, mais également une attaque frontale à de grands businessmen tels qu'Elon Musk ou Jeff Bezos. Je ne vais pas m'étaler sur cet aspect du film car c'est l'évidence même : Don't Look Up nous assaille continuellement de cette critique du déni ambiant des "grands de ce monde" face à une imminente catastrophe écologique (critique que je partage bien évidemment). A vrai dire, le film passe beaucoup de temps à ne faire que ça, d'abord par l'intermédiaire du concepteur de BASH, puis la Présidente des USA, puis les journalistes, les réseaux sociaux, la population en général. Au bout d'un moment, j'ai trouvé que le propos s'étirait un peu trop. Oui, on a compris l'idée et il n'était peut-être pas nécessaire de la faire durer deux heures.

Don't Look Up : Déni Cosmique - de Adam McKay

      Nul doute que les acteurs sont brillants, Meryl Streep est en effet parfaite en Trump-like, aveuglée et stupide, tout comme Jonah Hill (très drôle) dans le rôle de son fils. Mark Rylance est époustouflant, tel un robot flippant au sourire ineffaçable, répétant constamment "tout va bien, tout va bien". Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence incarnent à merveille ces deux scientifiques désemparés face à l'abrutissement généralisé de leurs interlocuteurs. Cate Blanchett, Timothée Chalamet sont impeccables également même si je doute que leur interprétation marquera cette année de cinéma.

 

         Parmi les points positifs, toujours, l'humour du film est terriblement efficace et j'ai beaucoup aimé cette idée de partir d'une catastrophe pour en faire une comédie aux relents tragiques. Sous cette forme, le film a clairement plus de chances de toucher le public (c'est d'ailleurs visiblement le cas). Le running gag à propos du type qui fait payer des choses gratuites est sympathique et, bien sûr, assister à toutes les conneries formulées par les protagonistes est un délice, d'autant qu'on peut en faire un parallèle clair avec nos représentants et médias actuels.

Don't Look Up : Déni Cosmique - de Adam McKay

       Cependant, et c'est là que je vais devoir commencer à nuancer mes propos, j'ai trouvé Don't Look Up terriblement balourd. Dès les 20 premières minutes, lorsqu'on découvre quel sera réellement le sujet du film (à savoir : faire un état des lieux de notre monde actuel face à la menace climatique), tout devient très téléphoné et très long. Venant de DiCaprio, très engagé sur la question, il est facile de voir en filigrane là où le film va nous mener exactement, parfois à renforts de gros sabots. Alors, bien sûr, le propos du film est important et pertinent. Mais j'ai eu l'impression d'être un peu pris pour un abruti moi-même, notamment concernant la durée et la répétition des événements du film. Don't Look Up nous martèle sa vision avec tant d'insistance que j'ai fini par me lasser du concept (pourtant très décalé à la base).

 

     J'ai compris tout de suite où ça allait et de quelle manière les choses allaient être traitées. J'ai également compris comment le film allait se terminer et, si ça peut évidemment être considéré comme audacieux, j'ai personnellement trouvé ça logique et attendu. La fin est belle, certes, mais on est loin du choc que j'espérais. J'attendais plus de ce dénouement et, au final, je trouve que le film a du mal à choisir entre le ton comique et le ton dramatique. C'est malheureux à dire, mais Don't Look Up a un aspect fake et forcé qui ne fera pas de lui un "monument inoubliable" comme j'ai pu le lire ici et là.

 

      C'est à mon goût un film sympathique avec un propos fort, mais parfois maladroitement exécuté. J'ai été dérangé par son évolution bien trop évidente. Certaines séquences, aussi bien fondées soient-elles, m'ont parues de trop. Je pense par exemple aux images d'hippopotames ou de bébés insérées ici et là pour nous montrer à quel point notre monde est beau, bla bla bla. J'ai eu l'impression de revoir le clip de Michael Jackson pour Earth Song en 1995. Je suis un peu méchant, mais j'ai trouvé ça réellement grossier. Il y a pour moi un sentiment de film qui se veut déconnant et décalé tout en voulant rester profondément ancré dans le réel. Je ne suis pas certain de son efficacité.

 

       En bref, je ne sais pas vraiment comment me positionner face à ce film qui me semble essentiel dans son propos et efficace au niveau de l'humour et de la satire, mais qui aurait mérité 30 minutes de moins. Il est clair que je ne le verrai pas une deuxième fois. Si je souhaite revoir un film déjanté, drôle, qui tape sur les politiciens, je me referai Mars Attacks!. Et si je veux revoir un film profondément marquant et dramatique à propos de la fin du monde, je choisirai Melancholia.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article