Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chernobyl - Une mini-série captivante

Chernobyl - Une mini-série captivante

      Chernobyl relate, presque 35 ans après, la catastrophe nucléaire survenue à Tchernobyl en Ukraine le 26 avril 1986 à 1:23:45 avec de nombreux détails. Je vous encourage fortement à découvrir cette mini-série qui a l'intelligence de ne pas chercher à étirer artificiellement son propos sur la durée. En seulement cinq épisodes d'une heure chacun, Craig Mazin (pour l'écriture) et Johan Renck (pour la réalisation) reviennent sur les causes et les conséquences du tragique accident, en se focalisant sur les faits réels.

 

     Ces 5 heures éprouvantes permettent aisément de se rendre compte de tous les facteurs qui ont mené à la catastrophe sans pointer du doigt un coupable particulier. Même si le personnage d'Anatoli Diatlov - dans la série - semble tout désigné pour porter le chapeau, le dénouement de l'histoire n'oublie pas d'émettre un doute sur sa pleine responsabilité, en attaquant plutôt des organisations comme le KGB. Chernobyl met parfaitement en lumière le danger effroyable que peut occasionner une centrale nucléaire, surtout lorsque de multiples erreurs humaines entrent en jeu, mais la série montre également des aspects du drame que je ne connaissais pas. Je ne savais pas, par exemple, que le monde entier a failli connaître une fin bien plus désastreuse que celle à laquelle il a assisté, et que de nombreux sacrifices ont dû être effectués pour éviter que les 3 autres réacteurs n'explosent à leur tour. 

 

Chernobyl - Une mini-série captivante

      En plus d'être extrêmement détaillée et instructive, la mini-série présente des personnages passionnants et très bien interprétés. Jared Harris est notamment très subtil dans le rôle de Legassov, épaulé avec force par des comédiens tels que Stellan Skarsgård, Emily Watson ou Paul Ritter, parfait en Dyatlov borné et directif. Le seul souci, à mon goût, est de ne pas avoir choisi d'acteurs ukrainiens ou russes pour les rôles principaux. La série aurait sans douté gagné à être tournée dans la langue d'origine et il est un peu dommage de tous les voir parler anglais. 

 

     Malgré tout, j'ai appris énormément de choses sur l'accident nucléaire, ses causes, ses héros, mais aussi les conséquences de la radioactivité sur le corps humain. Le maquillage des corps, comme calcinés, est ultra-réaliste. J'ai suivi Chernobyl comme un documentaire, plongé dans l'intrigue comme on peut l'être dans une enquête policière. Une excellente série qui a eu le bon goût de ne pas trop romancer son sujet et ne pas s'étendre sur les relations entre les personnages, afin de garder un aspect authentique et proche de la vérité.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article